Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Après la démolition, voici ce qui sera construit au 333, Grande Allée Est…

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 juin 2021 6 commentaires

Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil

La démolition du 333, Grande Allée Est a suscité beaucoup d’intérêt chez les lecteurs du Soleil la semaine dernière. Mais nous n’avions pas en main la vision finale du promoteur pour l’immeuble de six étages qui poussera sur les gravats. Voici donc la plus récente mouture.

Martin De Rico est évaluateur agréé chez De Rico experts-conseils. Il a également développé une entreprise de gestion immobilière, Appartements Urbains. C’est elle qui pilote la transformation de l’immeuble bien connu de la Grande Allée Est pour le compte d’un investisseur montréalais. Un chantier d’environ 10 millions $.

Le bailleur de fonds de la métropole ne voulait pas administrer les bureaux qui se trouvaient dans l’ancien bâtiment issu de la fusion du «petit château» et de la structure moderne des années 1990, explique-t-il. «Il y avait beaucoup de désuétude. [Et] 22 000 pieds carrés ça coûte beaucoup trop cher à opérer.»

L’acquéreur voulait donc des logements. «C’est tout du locatif, il n’y a rien à vendre, c’est tout à Dans le petit château du début du XXe siècle, 4 «maisons de ville» seront aménagées, explique M. De Rico. Des logis sur deux étages.

L’aile à construire autour, comptera une trentaine d’appartements. «Des unités de type studio, 3 ½, 4 ½ et 5 ½ de 500 à 1800 pieds carrés.»

«Tout le stationnement qui est en dessous on va le conserver», ajoute-t-il. Il y a 52 cases de stationnement.»

Néanmoins, notre interlocuteur estime qu’entre le quart et le tiers de locataires n’auront pas d’autos! Il se base sur les besoins des résidents d’autres bâtiments dont il s’occupe dans les parages. «Dans les trois propriétés qu’on administre dans le secteur, de 20 % à 25 % des gens n’ont pas de voiture.»

La proximité des plaines d’Abraham, de l’avenue Cartier, du Vieux-Québec ainsi que la présence de nombreux trajets de transport en commun suffiraient à plusieurs.

Pour des détails, il faut visiter le site Web. La livraison est annoncée pour l’été 2022.

Les autres immeubles gérés par les Appartements Urbains dans le quartier sont : la Passerelle construit durant la rénovation du IGA Deschênes du chemin Sainte-Foy; le 105, chemin Sainte-Foy, à l’intersection de l’avenue Cartier; le 120, René-Lévesque Ouest.

L’article

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Logement locatif ou social.


6 commentaires

  1. Dany Lo.

    22 juin 2021 à 09 h 33

    Oui c’est très …. carré et rouge ?? Je suis le seul à pensé qu’un immeuble moins banal avec une couleur moins « visible » aurait mieux paru.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Joseph Bernier

    22 juin 2021 à 16 h 22

    Ou est donc passe le talent et la creativite de nos architectes???
    S.V.P. messieurs dames, un peu d’efforts et de fierte quand-meme!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. PPDaoust

    22 juin 2021 à 23 h 17

    On aurait pu ajouter des piétons joyeux, des chiens, des arbres et des enfants imaginaires etc.

    Moi je trouve ça bien correct. Un bâtiment esthétiquement adéquat, au gabarit adapté à son environnement et honnêtement promu.

    Selon mon oeil de citoyen normal… Pouce en l’air!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Francis L

    23 juin 2021 à 13 h 50

    J’hésite : par rapport à l’édifice à condo juste en face, il y a de la continuité. Mais par rapport aux deux immeubles voisins, la cassure est dérangeante et j’irais jusqu’à dire que l’ancien immeuble était bien mieux intégré.

    En fait, je pense que je trouve ça trop quelconque pour être moindrement intéressant.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    24 juin 2021 à 00 h 02

    En effet, l’ancien immeuble postmoderne 80 était mieux intégré.

    Ce projet est d’une banalité consternante. Premier essai d’un cégepien sur Autocad.

    Pauvre Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      24 juin 2021 à 20 h 17

      Je ne m’adresse pas à toi particulièrement Paradisio. Désolé du « tu ».

      Mais bon sang, me semble que ce qui se fait en haute-ville ces dernières années, c’est rarement hideux. Il faut prendre en compte l’environnement, les arbres et pleins d’autres éléments pour juger d’un projet.

      Faut tenir compte aussi du fait que ce projet, en particulier, vieillira surement mieux que mal. Comme vous, je n’ai vu que la photo ici présentée. Je suis l’avocat du diable.

      Par exemple, une cuisine « wow » aujourd’hui sera probablement démodée dans 7-8 ans. Même chose en architecture. À Québec se sont construit des immeubles à « l’architecture spectacle » dans les années 70-80-90. La liste est longue.

      Puisqu’ils ont été biens construits, nous sommes « pognés » avec ces derniers pour des générations. Mais encore, l’environnement, les arbres, et autres éléments ont été en mesure d’atténuer leurs impacts visuels de la ville.

      Je suis partisan de sa sobriété. Je pense que les architectes le sont aussi, et c’est pour le mieux. Du « wow » pour des immeubles d’importance, de la sobriété pour le reste.

      Il faut savoir que le « wow » a un prix. Qui de mieux placés que les promoteurs pour le savoir. Ces derniers, je pense font le mieux qu’ils peuvent, compte-tenu du marché.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

85  +    =  quatre-vingts six