Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Passerelle cyclopiétonne de Limoilou: sitôt inaugurée, sitôt vandalisée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 juillet 2021 12 commentaires

Marc Allard
Le Soleil

Inaugurée il y a à peine cinq jours, la passerelle de la Tortue, qui enjambe la rivière Saint-Charles et relie le Vieux-Limoilou à l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, a déjà été vandalisée.

La Ville de Québec a reçu un signalement lundi à propos des graffitis peints sur des blocs de béton à l’entrée et à la sortie de la passerelle cyclopiétonne, construite et aménagée au coût de 6,1 millions $.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Institutionnel, Vandalisme.


12 commentaires

  1. « Le » lecteur assidu

    20 juillet 2021 à 17 h 28

    « La Ville de Québec a reçu un signalement lundi… »

    C’est systématique et, hormis le fait d’avoir mal à son âme ou d’être un jeune qui trouve ça « drôle » ( ! ), je ne comprends pas.

    Sans l’annoncer, pourquoi ne pas prendre l’habitude de poser un système de surveillance par caméras hyperperformantes et indétectables; je gagerais qu’on pourrait avoir des surprises !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    20 juillet 2021 à 19 h 50

    Quand les rives de la Saint-Charles étaient laides et bétonnées : vandalisme et lampadaires brisés.

    Maintenant qu’elles sont un joyau d’aménagement urbain : vandalisme et graffitis.

    Il est vraiment temps que Trudeau mette fin à la PCRE.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insdr

      20 juillet 2021 à 20 h 15

      Qu’est que le PCRE vient faire là dedans???

      À part sartisfaire la pârtisanerie du puritain conservateur, Qu’.est-ce qu’apporte ce genre de commentaire. Trudeau a le dos large!

      Le tag révoluchiens de ce graffiteur est partout dans les quartiers centraux depuis presque 10 an. Donc bien avant l’apparation de la PCU et la PCRE.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

        20 juillet 2021 à 23 h 59

        Mini-PET paie des gens à ne rien faire depuis 15 mois. Un jour la facture viendra, le fédéral pellettera ses déficits dans la cour des provinces, et la ville de Québec re-sombrera dans 20 ans de marasme économique.

        Quant aux graffitis, je n’avais pas encore vu ce Révoluchien, mais j’ai vu ma part de barbouillis idiots dans Saint-Jean-Baptiste, gracieuseté de bébés gâtés qui se cherchent des causes victimaires dans la ville la plus confortable et sécuritaire au monde. Je leur souhaite un 20-30% de chômage comme en 1990, peut-être que leur «lutte» prendra tout son sens.

        Je suis peut-être «puritain conservateur» (lol) mais simonaque, j’habitais dans St-Roch quand le quartier était un dépotoir et que les citoyens se mobilisaient pour redresser la situation, à l’îlot Fleurie notamment. Je n’ai aucun intérêt pour les trotskystes de salon, les campagnes narcissiques à la Mai Poils et les adorateurs trudoïstes.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insdr

        21 juillet 2021 à 06 h 58

        « Quant aux graffitis, je n’avais pas encore vu ce Révoluchien, » (sic)

        Nous pouvons voir la tête de chien un peu partout depuis entre 5 et 10 ans. Il a rajouté révoluchiens dernièrement pour faire réagir les puritains et je constate que malheureusement ça fonctionne avec vous.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        21 juillet 2021 à 15 h 54

        « Mini-PET paie des gens à ne rien faire depuis 15 mois »

        J’ai tout à coup envie de voter Trudeau pour une raison inconnue. Peut-être que inconsciemment, j’aime bien importuner les anti-Trudeau.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jean-Jacques

        21 juillet 2021 à 17 h 30

        À paradisio

        Mini-Pet est en train de faire la preuve que la société, dans son ensemble, se porte beaucoup mieux quand on aplatit, ne serait-ce qu’un ti-peu, les inégalités sociales.

        Je travaille dans le domaine de la délinquance, et je vous dis qu’il y a pas mal moins de tapes sur la gueules qui se sont donnés en 2020. La longueur des rôles au Palais de justice le prouve. C’est juste un exemple.

        Mais bon si vous faites un lien entre la PCU et les graffitis, vous avez le droit mais comme bon drettiste radical chasseur de BS, vous prenez une situation pas rapport, vous établissez ensuite une relation de cause à effet pour alimenter votre narratif.

        La gauche radicale fait la même gauche soit-dit en passant, et ce n’est guère plus noble.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Antoine

    21 juillet 2021 à 09 h 34

    Solution simple : vendeur de canette en spray : taxes de 100 % sur vos produits, c’est une plaie le tag,

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Insdr

    28 juillet 2021 à 08 h 05

    Cette semaine j’ai vu le tag à l’entrée nord du Parc Iberville. J’ai décidé de faire le tour d’un cercle de 300 m de diamètre autour de ce 1er tag et après avoir vu 5 exemplaires de son tag en parcourant une seule rue entre 2 intersections, j’ai décidé que j’avais autre chose à faire que de perdre mon temps à faire le compte de conneries de cet hurluberlu. Une vraie plaie urbaine!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

cinq  +  un  =