Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le Colisée de Québec: un centre dédié aux sports émergents

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 août 2021 4 commentaires

Québec, le 25 août 2021 – La Ville de Québec a annoncé aujourd’hui le projet qui assurera la pérennité du Colisée ainsi que sa réouverture au public. Le Colisée de Québec, vacant depuis 2015, deviendra un centre dédié aux sports émergents et permettra la pratique d’activités comme les sports acrobatiques, l’escalade sportive, la planche à roulettes, le BMX et le patin à roues alignées.

Dès son ouverture prévue en 2025, le nouveau centre offrira une aire de jeux intérieure et extérieure pour la pratique libre de plusieurs sports et deviendra le lieu par excellence pour de nouveaux sports olympiques (ou en voie de reconnaissance). Il pourra également accueillir des compétitions de calibre amateur à élite. L’aire de jeux intérieure sera modifiée pour atteindre une superficie plancher de 2 659 m2. Elle sera complétée d’une aire de jeux extérieure d’environ 5 000 m2.

(…)

L’aménagement extérieur sera l’occasion de verdir le stationnement à l’est du Colisée, d’améliorer la canopée et de diminuer les îlots de chaleur du secteur. Il offrira des lieux de circulation fluide, favorisant les déplacements actifs dans le Un investissement de base estimé à 13,6 M$ permettra, dans l’enceinte du Colisée, à la fois la mise à niveau de l’infrastructure (toiture, plomberie, chauffage), le remplacement et la mise aux normes de certains aménagements et équipements existants. Afin d’assurer la sécurité des occupants et de préparer l’accueil d’équipements sportifs, notamment en élargissant la surface de jeu, un investissement supplémentaire est estimé à 6,2 M$. Le coût total de la mise à niveau est de 19,8 M$.

Des investissements supplémentaires d’environ 15 à 20 M$ sont par ailleurs attendus pour permettre le déploiement des infrastructures sportives intérieures et extérieures, mais également pour verdir le stationnement à l’est du Colisée. La Ville entend maintenant déployer les efforts nécessaires pour développer des partenariats dans le domaine sportif ou financier pour ce nouvel équipement ajoutant à l’offre sur le site d’ExpoCité.

Échéancier

La durée totale pour aménager le site et le bâtiment est évaluée à 36 mois du début des expertises à la fin des travaux. Le Festival international d’été de Québec ayant un bail pour l’occupation de la dalle de la patinoire jusqu’au 30 septembre 2023 fera en sorte que les travaux débuteront en octobre 2023 et s’achèveront en décembre 2025.

La suite

Voir aussi : Amphithéâtre, Arrondissement La Cité-Limoilou, Élection municipale, Histoire, Infrastructures sportives.


4 commentaires

  1. PPDaoust

    25 août 2021 à 17 h 33

    Super intéressant! Super belle idée.

    Ce serait cool si dans la foulée on pouvait un jour mettre en valeur la voûte de béton qui était à l’époque une prouesse.

    Je ne parle pas de tout démancher comme au Key Arena à Seattle, mais déconstruire le Colisée à l’extérieur serait à considérer selon moi.

    Un finissant à la maîtrise à l’UL, Steve Fortier-Evers, avait présenté une idée parente en 2016 qui avait fait grand bruit.

    https://www.lesoleil.com/actualite/la-capitale/un-etudiant-en-architecture-propose-un-striptease-pour-le-colisee-f3019a523b3da8fa50186ea6b208a4b8

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Benoit Bibeau

    25 août 2021 à 23 h 05

    Personellement, je préfère ça à une mer de stationnements supplémentaires. Il n’y a rien de plus triste pour une ville qu’un grand parking à ciel ouvert.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Roger

    26 août 2021 à 08 h 38

    Bravo pour la réutilisation, mais…

    J’ai comme l’impression que ce projet, sorti vraiment de nul part, sied bien au maire sortant. C’est encore un 40 millions qui sera investi afin de tenter (mon point de vue) d’attirer du monde dans ce coin. Encore.

    Pandémie ou pas, je trouve le coin d’Expo-cité incroyablement poche et plate. La Ville fait beaucoup d’effort et investi mal mon argent pour quelque chose qui ne lève pas. Déjà que notre (mauvais projet) tramway ne s’y rendra pas… On va espérer que la dynamique du coin change avec le développement de Fleur de Lys et Dieu merci, l’investissement sera du privé!

    P.S.: Est-ce que je regrette le déplacement du marché du Vieux-port vers Expo-cité? Oui, et plus que jamais.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. PPDaoust

    26 août 2021 à 12 h 30

     » Pandémie ou pas, je trouve le coin d’Expo-cité incroyablement poche et plate.  »

     » P.S.: Est-ce que je regrette le déplacement du marché du Vieux-port vers Expo-cité? Oui, et plus que jamais. »

    La deuxième citation explique le caractère grandement exagéré de la première. Dans les faits, le site a été très achalandé depuis l’hiver dernier. Ça doit être parce qu’il y avait quoi faire!

    Ceci dit, je regrette aussi la perte du Marché du Vieux-Port.

    Vous, citoyens, qui comme moi a subit la perte du GM, y’a rien qui vous interdit de prendre action.

    La SDC St-Jean-Batiste a parti le siens. Le collectif Fardoche a fait celui à St-Sauveur. Chez moi, il y a Rutabaga qui en organise un aussi. Ça fonctionne super bien, et la ville, à ma connaissance, leur a toujours facilité la tâche, en dépit de la présence du GM à courte distance.

    Pourquoi si peu, voire aucune mobilisation citoyenne dans le Vieux-Québec? Vous attendez une intervention divine?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

quarante  +    =  quarante quatre