Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Mes 20 rues de Québec préférées

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 septembre 2021 3 commentaires

Jean-Marie Lebel
Historien
Revue Prestige

Chacune des rues de notre ville a son histoire et son patrimoine, son atmosphère et ses attraits, ses gens et ses fantômes. Bien peu d’individus peuvent prétendre avoir vu toutes les rues de la ville de Québec, devenue si grande depuis les fusions, sauf peut-être des chauffeurs de taxi et des livreurs. Il n’en demeure pas moins que nous avons tous nos rues préférées. Voici mon palmarès.

La suite

Voir aussi : Histoire, Québec La cité, Tourisme.


3 commentaires

  1. PPDaoust

    20 septembre 2021 à 16 h 37

    Respect pour le palmarès de monsieur Lebel. Ce sont toutes de belles rues. Pas d’objection. À chaque fois que j’amène de la visite, je présente les rues que vous avez identifiées.

    Mais à titre de résident, je constate néanmoins que votre démarche repose davantage sur des considérations esthétiques, que sur celles qui prévalent dans le courant urbanistique actuel.

    Que la rue St-Jean soit ignorée au profit d boulevard Lebourgneuf, surtout venant d’un historien, ça m’a jeté sur le dos.. Vous savez surement pourquoi.

    Bon. Ma critique est terminée. Je sais bien que vous vous adressiez à une clientèle d’affaire de Québec, qui n’habite ou mène leurs affaires ailleurs que sur le plateau.

    Moi j’ajouterais aussi Charest à la liste. C’est LE boulevard majeur du centre-ville. Perso, je n’aime pas y marcher, mais avec les nouveaux résidents à venir, cet axe pourrait prendre vie dans un avenir rapproché.

    Autre oubliée de taille, la rue St-Joseph, non pas juste par l’activité humaine engendrée par l’espace réduit accordée à la voiture, mais pour le caractère hétérogène des gens qui la fréquentent et l’animent.

    Je souscris à l’idée que la qualités de nos rues ne dépendent pas que par des considérations esthétiques.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Charles D

    21 septembre 2021 à 12 h 27

    « C’est notre Shangaï à nous… » 🙄

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Che

    21 septembre 2021 à 19 h 53

    J’aime bien les choix de M. Lebel. C’est une question de goût.

    Le boul. Lebourgneuf me semble un choix intriguant. À la marche, on constate que les trottoirs sont très adéquats, mais le boulevard est très grand et le volume de circulation (et le bruit) est très important, ce qui gâche l’expérience.

    En vélo, les pistes cyclables sont des exemples de ce qu’il faut éviter. Des pistes bi-directionnelles, qui traversent une grande quantité d’entrées, avec aucune mesure préférentielle aux vélos. Pas agréable et presque dangereux.

    En auto, j’avoue que c’est 10 / 10. La synchronisation des feux est particulièrement bien réussie.

    Ce qui me laisse avec une question : est-ce qu’on peut créer une artère qui sert à se déplacer le plus efficacement possible en auto, en plus de la rendre agréable aux transports actifs ? Personnellement, je ne crois pas. Lebourgneuf est un bon exemple. Hochelaga (la nouvelle version) risque d’en être une autre.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

  +  trente six  =  quarante un