Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Résidents VS touristes: à qui appartient le Vieux-Québec?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 octobre 2022 3 commentaires

Le navire de croisière «Queen Mary 2» impose sa présence dans le Vieux-Port de Québec.

La disneyfication du Vieux-Québec est un thème récurant depuis 20 ans. Le Devoir saupoudre son grain de sel sur le sujet ce matin.

Embouteillages, amuseurs publics bruyants, afflux de navires de croisières… Le Vieux-Québec n’est pas de tout repos pour ses résidents. Nombre d’entre eux se plaignent et quittent le quartier d’année en année, car ils ont l’impression que l’on favorise le tourisme plutôt que leur qualité de vie.

Parmi les pistes de solution, on parle de piétonisation

Selon elle, la priorité de la nouvelle administration doit être la piétonnisation des rues et la mobilité. « Grâce à sa petite taille et à sa densité, notre quartier s’y prête parfaitement, d’autant plus que, dans certaines rues, les trottoirs sont tout simplement trop étroits », estime la conseillère.

Sur Le Devoir: Retrouver la qualité de vie» du Vieux-Québec.

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Arrondissement La Cité - Haute-ville, Qualité et milieu de vie.


3 commentaires

  1. Le lecteur assidu

    3 octobre 2022 à 12 h 50

    🆘 Ça « déborde »

    🌐 Québec, la capitale, est sur la “map” mondiale

    🌐 Sauf que la “manne” des paquebots qui sont tous là pratiquement en même temps, “cordés” l’un sur l’autre, devient de la « démesure »

    🌐 L’autorité portuaire + celle de Québec doivent faire quelque chose

    🌐 À l’époque de feu Jean-Paul l’Allier, visionnaire, celui-ci prônait déjà de les recevoir certes mais tout en cherchant à éviter l’état actuel

    🌐 Perso, et j’entends déjà au loin les commentaires désapprobateurs, l’autorité portuaire + celle de Québec devraient planifier sans autre délai l’étalement des séjours des paquebots du printemps à l’automne en restreignant leur présence simultanée à un maximum de deux (2)

    🌐 Qui plus est et sous la réserve précédente, ceux-ci auraient une priorité d’occupation lorsque mus par le vent et/ou de façon uniquement électrique, ce que je crois envisageable sous peu.

    🌐 Venise a déjà bougé;

    🌐 Québec, ma ville, le doit aussi.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. R. Bouffard

    3 octobre 2022 à 14 h 18

    En fait, l’été les paquebots sont sur la mer Adriatique, la Baltique, la Méditerranée, l’Atlantique et le Pacifique de Seattle et Vancouver vers l’Alaska.

    Septembre et début d’octobre, depuis le début de l’humanité, c’est la saison des tornades dans les Caraïbes.

    Les paquebots se réfugient dans le Saint-Laurent pour laisser passer les tempêtes et retournent vers les Bermudes et l’Amérique du Sud pour passer l’hiver en s’éloignant de l’hémisphère nord.

    Lors des dernières tornades Earl et Fiona, quelqu’un me disait qu’il y avait quatre ou cinq paquebots à l’ancre dans la région de Sept-Îles. Les passagers se rendaient visiter la ville avec des navettes, entre les bateaux et le port.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

quarante quatre  −  35  =