Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Gestion dynamiques des voies envisageable sur le pont Pierre-Laporte ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 avril 2023 14 commentaires

Source : Louise Boisvert, Ici Québec, le 27 avril 2023

Le MTQ rend publique une étude sur la gestion dynamique des voies sur le pont Pierre-Laporte.

PHOTO : RADIO-CANADA

Rejetée par la CAQ, la gestion dynamique des voies sur le pont Pierre-Laporte est une option, dit une récente étude du ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD).

C’est une des conclusions d’un rapport commandé par la CAQ dans le cadre du projet de tunnel Québec-Lévis. Il fait partie des six mille nouvelles pages d’études rendues disponibles par le MTMD, la semaine dernière, dans la foulée de l’abandon du lien autoroutier par le gouvernement de François Legault.

À la demande du ministère, Groupement mobilité inter-rives a évalué tous les liens existants, incluant le pont Pierre-Laporte, le pont de Québec et la traverse Québec-Lévis. L’objectif était d’augmenter la fluidité de la circulation des mouvements interrives aux heures de pointe pour un horizon court et moyen terme, c’est-à-dire avant la mise en service du tunnel, est-il précisé d’entrée de jeu dans le document qui s’intitule Solutions d’optimisation des liens existants, datant de janvier 2021.

La gestion dynamique du pont Laporte consisterait essentiellement à démolir la bande médiane existante sur une distance de 2,5 km en plus d’y ajouter une voie de circulation réversible au moyen d’une glissière de béton mobile à déplacement rapide.

Ainsi, il y aurait quatre voies en direction nord, le matin, et trois en direction sud. À l’inverse, il y aurait quatre voies en direction sud, en après-midi, et trois voies en direction nord. C’est le même scénario retenu, il y a quelques années, pour le pont Louis-Bisson qui enjambe la rivière des Prairies, sur l’autoroute 13, entre Laval et Montréal.

la suite

Voir aussi : S'inspirer d'ailleurs, Transport.


14 commentaires

  1. Rene Utilisateur de Québec Urbain

    27 avril 2023 à 10 h 59

    J’étais enthousiaste pour le gestion dynamique des voies mais je déchante à la lecture de ceci. Augmenter la capacité dans un sens pour seulement 2700 voitures de plus dans ce sens au détriment de la capacité dans l’autre sens et de la sécurité me semble un mauvais plan. Et on ne parle pas des impacts de la potentielle détérioration accélérée de la structure actuelle…

    Le problème est toujours le même : est-ce que la région de Québec peut vivre avec le risque d’un unique lien inter-rives assurant +70% des déplacements?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jeff M

    27 avril 2023 à 11 h 28

    Le gouvernement Legault avait toujours évité d’attirer l’attention sur des idées qui pouvaient être perçues comme une alternative au 3e lien. Le réaménagement de la tête des ponts et la réfection du Pont de Québec en sont deux autres. Le Pont de Québec, bien que pas jeune, est encore bon pour quelques décennies avec l’usage qu’on en fait, contrairement à la légende urbaine qui circule.

    Il est fascinant de constater, à travers le temps, comment les arguments pro-3e lien ont migré. Le pitch de vente d’il y a quelques année était de réduire la congestion. Cette idée a été quelque peu malmenée par la recherche indépendante. C’est par la suite que c’est devenu un outil pour corriger un soi-disant déséquilibre du développement sur le territoire (quoi qu’en l’état, c’est justement un équilibre ce que nous avons). C’est aussi devenu un projet pour tout l’est du Québec… même si le calvaire des gens de l’est c’est surtout le manque de fiabilité des traversiers. Aussi, comment adhérer à la fausse anxiété de l’argument de sécurité en cas de fermeture du pont Laporte. Cela arrive environ une fois au 5 ans dans des circonstances exceptionnelles. Pont qui est d’ailleurs très bon avec ses nouvelles suspentes qui doivent se remplacer au 50 ans. Ah, puis enfin, le plus savoureux, la statistique du pont par million. Comment mieux montrer qu’on ne savait plus quoi dire… Oui, des gens, même à la CAQ, commençait à être tanné d’en entendre parler.

    Beaucoup de gens ne réalisent tout simplement pas à quel point ce projet était disproportionné par rapport aux besoins/ ou ce que l’on croit être des besoins… C’était devenu une cible idéale pour un paquet de gens contre laquelle se défouler, dont moi même.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Rene Utilisateur de Québec Urbain

      27 avril 2023 à 13 h 21

      Les suspentes sont effectivement en cours de remplacement et ça se fait très bien en gardant le pont ouvert à la circulation, mais le remplacement du tablier du pont c’est autre chose, assurément une opération plus délicate. Il serait intéressant de voir le plan pour le remplacement du tablier avant de traiter les militants pro 3e lien de « faux anxieux ».

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Pier Luc

        27 avril 2023 à 20 h 22

        Selon moi ce sera difficile de faire des replacements de sections de tablier de nuit pour rouvrir le lendemain. Il y aura sûrement des fermeture de fin de semaine et les travaux vont prendre du temps

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

      27 avril 2023 à 22 h 01

      @Jeff M je n’ai jamais vu un commentaire aussi méprisant et de mauvaise foi.

      Pas le temps d’y répondre point par point, alors je vais m’arrêter à la «fausse anxiété»

      Il y a peut-être une fermeture du pont Laporte aux cinq ans, mais les incidents (verglas, accrochages, etc.) qui mènent à une paralysie globale sont assez fréquents, 1 ou 2 fois par année.

      J’ai dû gérer la maladie de proches habitant à la Pointe-de-Sainte-Foy ces dernières années. Que faire lorsque tous les collecteurs de l’autoroute Henri IV refoulent sur un ou deux kilomètres? Pas juste les chemins de campagne (St-Louis, Ste-Foy) mais aussi Laurier et Quatre-Bourgeois! Vraiment pas évident pour les véhicules d’urgence.

      Déjà 45 minutes pour avoir une ambulance un lendemain de tempête de neige, quand tout va bien sur les ponts, alors je n’ose imaginer un incendie ou un accident grave arrivant en même temps que ces situations de blocage.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jeff M

        28 avril 2023 à 06 h 05

        Si c’est l’ambulance qui vous inquiète, les voies réservées sont sensée faire le travail en cas de circulation extrême.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        28 avril 2023 à 11 h 03

        « je n’ai jamais vu un commentaire aussi méprisant et de mauvaise foi. »

        Rien de moins! Moi je relis Jeff et je le trouve très poli. Mais bon.

        Pour le reste, je trouve que votre argumentaire catastrophiste pullule de cerises méticuleusement cueillies, selon leur extrême grosseur bien-sûr.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  3. Normand

    27 avril 2023 à 15 h 25

    Question, pourquoi ne pas faire passer le train du CN, ainsi que le tramway sur un nouveau pont entre le pont Laporte et le pont de Québec, de cette façon on créer un nouveau liens pour le transport collectif, on ajoute une voie de plus pour les automobiles sur le vieux pont et on fait passer les lignes d’Hydro Québec sur ou en dessous du nouveau pont?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Le lecteur assidu

    28 avril 2023 à 10 h 04

    🙏 Quelqu’un peut m’éclairer ?

    💠 Aucune objection de principe;

    💠 J’aimerais quand même être assuré d’avance, vu l’état actuel du PPL, si cela n’aurait pas pour effet d’accélérer sa “fragilité” ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

quatre-vingt-dix quatre  −    =  quatre-vingts sept