Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le tramway toujours loin de séduire les banlieues

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 octobre 2023 12 commentaires

Simon Carmichael
Le Soleil

L’appui au tramway se bute encore aux limites de son tracé. Le dernier sondage de l’administration Marchand montre une véritable fracture entre les citoyens des quartiers du centre-ville où passera le tramway et les arrondissements en périphérie.

Le sondage, mené par la firme Léger auprès de 1005 répondants de Québec, conclut que 60% des citoyens ont une mauvaise opinion ou une très mauvaise opinion du projet de tramway. Les 40% restants disent bien ou très bien voir l’arrivée d’un tramway à Québec.

La suite

Le communiqué de la Ville de Québec

Toutes les données du sondage

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Projet - Tramway, Transport en commun.


12 commentaires

  1. PPDaoust

    27 octobre 2023 à 12 h 28

    Si tu veux titiller les banlieues, il faut que tu parles d’autres choses que le Tramway, son tracé, les beaux aménagements qui viennent avec.

    Il y a aussi, pour les banlieues, les mesures préférentielles pour le TEC qui vont accompagner le Tramway (redéploiement de l’équipement roulant, voies réservées, utilisation de l’accotement par les autobus, parc-o-bus, nouveaux express, etc.).

    Je le constate au travail. La majorité de mes collègues ignorent ces importants gains trop silencieusement promis à mon goût.

    En somme, on dirait que les efforts de promotion ne s’adressent qu’à la clientèle cible du Tramway. Avec ce dernier qui en traversera les quartier, c’est tout naturel que le taux d’adhésion soit supérieur en ville. Quoiqu’à 51%… Pas si normal que ça selon moi.

    Sur une note positive, le communiqué parle d’une proportion de 64 % des répondants croient que la ville de Québec doit se développer en favorisant une plus grande mobilité active (marche et vélo) et collective. Ça c’est la meilleure nouvelle qui ressort du sondage selon moi.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    27 octobre 2023 à 14 h 17

    Québec souffre de son statut de ville fusionnée, au même titre que Toronto.

    Au contraire, Montréal défusionnée peut aller de l’avant avec ses projets, justifiés ou non, sans tenir compte de l’opinion de Senneville ou Kirkland.

    En toute logique, la ville-centre doit se développer en premier et les banlieues suivre le mouvement. La mer de stationnements du boulevard Laurier va disparaître au cours des 30 prochaines années pour faire place à des édifices en hauteur, mais seul un tramway, un trambus ou une ligne de métro pourra absorber la croissance des déplacements.

    Marchand devrait lâcher la carboneutralité deux minutes et expliquer simplement cet enjeu.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      27 octobre 2023 à 17 h 57

      Les projets avancent non pas à Montréal, mais sur le territoire couvert par l’ARTM, jusqu’à Mascouche, Deux-Montagnes, Brossard, Mont Saint-Hilaire, etc. Cela se fait, après des décennies de tergiversations politiques, parce que la situation devient tout simplement invivable.

      Votre argument des défusions est difficile à défendre intelligemment et relève selon moi d’une improvisation certaine.

      Québec est bien chanceuse qu’après 5 ans à peine, son projet de Tramway, oh combien imparfait et discutable, soit si avancé. S’en est presqu’une anomalie.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Carl Utilisateur de Québec Urbain

        27 octobre 2023 à 23 h 18

        @PPDaoust:

        Le projet est bien avancé parce qu’on parle d’établir un système de transport sur rail entre le centre-ville de Sainte-Foy, la colline parlementaire, le Trait-Carré et le secteur d’Estimauville depuis le début des années 1970. Ça fait longtemps que toutes sortes de variations sur le même thème surgissent.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        29 octobre 2023 à 11 h 27

        Certes, mais jamais rien d’aussi sérieux. Peut-être j’erre. Je ne vis ici que depuis 16 ans.

        Je vais faire amende honorable en incluant le SRB. 9 ans d’élaboration aux poubelles + 5 pour le Tram. Même si on met un peu la charrue devant les boeufs, les travaux préparatoires sont en cours.

        On en est à 14-15. Franchement, si on comparait ce délai à d’autres projets de transport en Amérique du Nord, même les grandes villes, on serait agréablement surpris de notre vigueur.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Insdr

      28 octobre 2023 à 13 h 10

       » En toute logique, la ville-centre doit se développer en premier et les banlieues suivre le mouvement. La mer de stationnements du boulevard Laurier va disparaître au cours des 30 prochaines années pour faire place à des édifices en hauteur, mais seul un tramway, un trambus ou une ligne de métro pourra absorber la croissance des déplacements.  »

      Et j’ajouetrais qu’en soit un ramway, un trambus permettra de libréer des ressources pour mieux servir les banlieux. Le hic c’est que nos bons ministres et députés des balieux mettent la presson pur que l’on coupe sur le budget d’exploitation. Quelles seront les premières victimes de cette optimisation ( aka coupures aka compressions ) si ce n’est le service en banlieue?

      On pourrait croire que la majorité des citoyens qui réclament un meilleur service de TEC en banlieue n’ont aucune intention de l’utiliser si ce n’est que de cesser de faire le service de taxi aux enfants.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Jeff M

    28 octobre 2023 à 01 h 37

    On constate une baisse dans l’opinion depuis qu’on pressent d’importantes hausses de coûts.
    Il y a un article intéressant dans le journal de Québec où ils recensent les hausse de coûts des grands projets de transport. Le phénomène est généralisé, pas isolé au projet de tramway de Québec, symptomatique des conditions économiques des dernières années.
    Reste à voir ce qu’il se décidera dans ce contexte. J’imagine qu’on va encore ménager la chèvre et le choux.
    https://www.journaldequebec.com/2023/10/25/transport-structurant–les-couts-explosent-partout

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insdr

      28 octobre 2023 à 10 h 28

      La solution de notre bon premier siniste (MC Sol) – le même qui encensait Charest pour le projet La Romaine et qui se disait insulté de se faire comparer à lui moins plus tard – qu’elle est-elle au juste?

      Dire aux journlistes que les employés des sociétés de transport sont payés 30 % de plus que les fonctionnaires provinciaux.

      De un, il aurait pu utliser un autre chiffre que le 30 % qu’il se sont accordé instantanément en prétendant qu’ils n’ont pa eu d’indexations au fil des ans. Ça manque de tact!

      De deux, ce que mes contacts dans le milieu me disent c’est qu’il y a un sérieux problème de rétention et recrutement d’employés dans les sociétés de transport du Québec. Vous ne me croyez pas? Allez-voir les offres d’emplois publiées. Plussieurs offrent apparaissent à répétition. Quand il s’agit de travailleurs spécialisés qui ne sont des chauffeurs ou mécaniciens on peut en déduire que les personnes embauchées quittent pour aller travailler à de meilleures conditions.

      Notre cher premier sinistre ne cesse de dire qu’il adore les bons emplois. Mais quand c’est lui qui doit allonger l’argent pour le budget d’exploitation d’un service public ça doit être des emplois moins payant. Pensent-ils que nou pouvont tous travailler dans une usine ou sur un chantier de construction?

      On n’a qu’à lire ce qui a été écrit ici conernant les étudiants à l’université pour être pantois. La prochaine fois que j’entendrai le gouvernement u les organismes patronaux se plaindre d’une pénurie de main d’oeuvre spécialisé je n’accoderai aucune crédibilité à leur discours.

      Plus ça change à Québec plus c’est la même recette stupide qui est essayée en espérant un résultat différent. On va tous aller travailler sur les chantiers de construction misère!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insdr

        28 octobre 2023 à 11 h 42

        […] le même qui encensait Charest pour le projet La Romaine et qui se disait insulté de se faire comparer à lui moins d’un mois plus tard […]

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insdr

        30 octobre 2023 à 12 h 37

        Notre bon gouvernement ajoute à l’insulte en annonçant ceci:

        >Le cours aux aspirants ouvriers sera rémunéré à hauteur de 25$ l’heure en moyenne, ou 750$ par semaine.

        Il y a maintenant un apartheid chez les étudiants. Si les études vont rapporter des votes à la CAQ tu pourras piger dans le pot à bobons à volonté.

        Ce même bon gouvernement va ensuite s’étonner qu’il y aura un enjeu de main d’oeuvre chez les employeurs du milieu public et parapublic. Y-a-t-il un pilote dans l’avion avec ce gouvernement?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • PPDaoust

      29 octobre 2023 à 11 h 14

      Un petit piège à clic Jeff. Pas le plus gros, mais un piège quand même.

      Les importants dépassements sont la norme. 100% en accord avec ça. Mais ici c’est pire parce qu’en premier lieu, on a choisi un mode difficile à insérer, à opérer technologiquement etc. En deuxièmement lieu, et c’est très important, peu de compagnies sont en mesure d’entrer en concurrence. Le maire l’a récemment admis d’ailleurs. Je n’invente absolument rien.

      Je le répète l’augmentation des coûts depuis le dépôt initial dépassent largement les indices inflationnistes connus et tout ce qui s’est fait ailleurs. À Québec l’expertise est limitée et l’attirer est moins facile que dans une métropole.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. Insdr

    28 octobre 2023 à 11 h 46

    Misère je me suis pas relu avant de poster. Désolé.

    […] On n’a qu’à lire ce qui a été écrit ici concernant les étudiants à l’université pour être pantois. La prochaine fois que j’entendrai le gouvernement ou les organismes patronaux se plaindre d’une pénurie de main d’oeuvre spécialisée je n’accorderai aucune crédibilité à leur discours. […]

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

  −  quatre  =  un