Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Vers un projet de transport structurant «par phases» pour Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er février 2024 13 commentaires

Taïeb Moalla
Journal de Québec

Pour que le futur réseau de transport structurant de Québec soit financièrement réalisable, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) Infra pourrait proposer au gouvernement du Québec de construire ce mégaprojet «par phases».

C’est du moins la compréhension de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec à la suite d’une rencontre, mardi, entre les sept élus de Québec d’abord et trois responsables de la CDPQ Infra.

«Ma question à leur égard, c’était: “N’avez-vous pas peur de déposer un projet complètement irréaliste d’un point de vue des délais et des coûts?” C’est là qu’ils ont répondu qu’évidemment un projet comme ça serait phasé», a relaté la conseillère municipale Alicia Despins, qui répondait au Journal en l’absence du chef Claude Villeneuve, retenu pour des obligations familiales.

Selon elle, «il y a une question de réalisme et de capacité [à payer]. Le phasage m’a rassurée sur l’idée qu’on peut arriver en juin avec au moins une première phase ou un premier projet parce que la mobilité à Québec n’est plus viable et qu’on a atteint le point de saturation sur plusieurs artères».

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Projet - Tramway, Transport en commun.


13 commentaires

  1. PPDaoust

    1er février 2024 à 14 h 03

    Un gérant d’estrade comme moi, ancien étudiant et fervent de l’analyse politique, aime faire des prédictions…

    En voici une nouvelle.

    Les projets passés de la CDPQ Infra en TEC, qui visent, être autres, la rentabilité, reposent sur le transfert modal.

    Avec autour de 150 000 véhicules qui traversent du sud au nord chaque matin, et dont une forte majorité viennent et vont à l’ouest de l’agglomération, il est plausible d’envisager que la Caisse y verra un marché intéressant auquel elle voudra s’attaquer en premier.

    Je me réfère notamment au REM sur le pont Champlain (phase 1), pont sur lequel passait grosso modo le même nombre de véhicules moteurs. Je me réfère aussi à la même caisse, qui aime vraisemblablement beaucoup répéter son modèle.

    Dans une perspective où on verrait une réduction mesurable de la pénétration de l’auto rive-sudienne sur notre territoire, des coûts attachés, et aussi (et surtout) de l’impérativité d’un 3e lien autoroutier, je trouve cette hypothèse bien intéressante.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • laér

      2 février 2024 à 07 h 10

      @PPDaoust : 150 000 véhicules qui traversent du sud au nord chaque matin

      Possible svp de nous fournir la souce de vos chiffres? À mon humble souvenir, le compte est très loin de ce que vous avancez. C’est même plus que pour l’ensemble d’une journée dans les deux sens.

      Ensuite, je vous invite refaire un peu de lecture. La CDPQ infra à explicitement mentionné qu’elle avec comme critère de mandat de « ne pas chercher la rentabilité ».

      Enfin, on repassera sur la notion qu’une 3e lien est impératif.

      Mais bon, vous l’avez mentionné, vous êtes dans une estrade, tout comme moi, et visiblement, on ne voit pas la même chose.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        2 février 2024 à 10 h 42

        Un peu d’effort.

        https://www.quebec.ca/transports/projets-routiers/chaudiere-appalaches/pont-pierre-laporte-travaux-maintien

        Pour le Pont de Québec, on parle de 30 000. Vous voulez la source aussi? Par ce que c’est tout autant facile à trouver!

        134 000 + 30 000 = 164 000.

        « Enfin, on repassera sur la notion qu’une 3e lien est impératif. »

        Relire la phrase attentivement, 2, voire 3 fois.

        « je vous invite refaire un peu de lecture. La CDPQ infra à explicitement mentionné qu’elle avec comme critère de mandat de « ne pas chercher la rentabilité ». »

        Où ai-je écrit qu’elle le cherchait. J’ai dit que les projets passés étaient orientés en ce sens, ce qui suggère qu’ils auront certainement une vision davantage « bang for the buck » que le tramway.

        J’aurais du préciser pour les gens comme vous.

        .

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        2 février 2024 à 12 h 42

        Je ne voulais pas insister, mais je dois le faire car vous tombez dans la désinformation et ce, solidement. Vous avez dit que 150 000 véhicules chaque matin, le matin, en matinée, du sud vers le nord, donc uniquement le matin en provenance de la rive-sud traversaient.

        Je repose donc ma question: d’où vient ce chiffre??? Le lien auquel vous me référez ne dit pas cela du tout. On parle de passage pour l’ensemble de la journée dans les 2 directions.

        Donc avant de dire aux autres de faire des efforts, peut-être devriez vous vous acheter un miroir et cessez de tromper les gens.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        2 février 2024 à 14 h 00

        J’ai corrigé le tir sur ce détail. J’ai même fait cet « effort » avant le vôtre.

        Pour les 2 autres points, je persiste. Vous êtes un piètre lecteur.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        2 février 2024 à 19 h 08

        Hahaha, parce que vous présumé en regardant l’heure que votre message était publié pendant que j’écrivais le mien et vous réussissez encore à tomber dans l’insulte et d’un autre côté vous parlez d’être adulte…..visiblement, vous manipulez la désinformation comme un maître. Je vous l’accorde. Mais j’aime bien votre non effort à exécuter le tout, ça semble d’un naturel. Au moins ça anime ce forum bien peu actif en écrit depuis un moment.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • jay_urb

      2 février 2024 à 09 h 15

      Selon l’étude origine-destination 2017, c’était 47 233 aller-retours en automobile de la rive sud vers la rive nord en semaine (24 h complet). 49.1% de ces déplacements avec comme destination l’arrondissement Ste-Foy-Sillery-Cap-Rouge. On exclut ici les 3300 déplacements qui proviennent de l’extérieur du territoire (peuvent provenir de la rive-sud ou de la rive-nord).

      Pour l’heure de pointe du matin, le nombre d’automobile traversant de la rive sud à la rive nord est de 24 535. 47.5% de ces déplacements ont comme destination l’arrondissement Ste-Foy-Sillery-Cap-Rouge.

      Même le pont Champlain, le plus achalandé au Canada, a un achalandage total de 150 000 véhicules par jours (moins de 75 000 allers retours).

      Rappelons aussi que la population de Lévis n’est que de 150 000 habitants…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • laéR

        2 février 2024 à 12 h 45

        Merci M. Urb.

        Visiblement vous faites plus d’effort que certain et ne cherchez pas à tromper les gens.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        2 février 2024 à 14 h 07

        « Tromper les gens »

        Vraisemblablement, il ne s’agit que de vous dire de faire « un effort » pour que vous tombiez impulsivement dans la surenchère.

        Dois-je vous rappeler qu’on discute entres adultes ici.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. PPDaoust

    2 février 2024 à 12 h 15

    164 000 = Nombre total selon le MTQ (2 ponts ensemble). C’est une donnée correcte, comme le 150k de Champlain.

    J’ai été sur ce tableau pour démontrer qu’il s’agit de 2 traverses très importantes. Si Champlain est le plus occupé à 150k, Le bon vieux pont P-Laporte et son 134k ne doit pas suivre loin derrière.

    Par contre il est important d’admettre mon erreur selon le 164k représente des passages du sud au nord. C’est un chiffre bidirectionnel. Mea culpa.

    Maintenant, le chiffre de 47 233 de l’enquête représentent des navetteurs. Il s’agit d’une bien meilleure donnée. Je vous l’accorde et vous remercie de la soulever.

    Pour revenir à celle-ci, je persiste qu’il s’agit là d’une belle opportunité de développer un lien par train léger inter-rives. Le chiffre est déjà conséquent, et il grimpera à voir ce qu’il se construit depuis quelques années à la tête sur des ponts.

    Est-ce que cela fera partie de la phase 1? Je ne sais pas. Simple prédiction, sans aucune attache idéologique. Je faisais la même affaire pour le Tramway, que j’ai toujours voulu voir naître, tout en prédisant sa chute.

    Je pense que dans une perspective environnementale et politique, si tu veux réduire l’utilisation de l’auto individuelle, et de te sortir du gouffre politique du 3e lien en en réduisant sa nécessité, je pense que le gouvernement et la Caisse vont y songer.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • jay_urb

      2 février 2024 à 14 h 14

      Complément d’information toujours selon EOD2017:

      -Dans l’autre sens, il y a 27 929 aller-retours de la rive nord à la rive sud en semaine sur 24h complet. 41.8% de ces déplacements ont comme point d’origine l’arrondissement Ste-Foy Sillery Cap Rouge.

      Pour l’heure de pointe du matin, le nombre de déplacements n’est que de 9429.

      Donc le nombre de navetteurs classiques qui se jettent dans le trafic le matin est de 24 535 pour l’axe sud-nord et 9429 sur l’axe nord-sud pour un total de 33 964.

      Fin du complément.
      Oublions les autres différences si on fait la comparaison avec le REM comme la densité et population absolue Longueuil-Brossard-Montréal vs Quebec-Lévis / part modale du TEC préprojet. Le vrai nœud d’une phase I avec seulement une ligne Québec Lévis : aucune des deux villes n’a de réseau structurant pour accueillir les navetteurs. Le Brossardois peut compter sur le métro en arrivant pour aller beaucoup plus loin.

      Comment convaincre le Lévisien qui a fait un choix conscient ou inconscient d’habiter sur la rive-sud et de travailler sur la rive-nord (et traverser un fleuve) de prendre le train pour arriver à Sainte-Foy et prendre l’autobus avec les va-nu-pieds (j’en suis un à mes heures)? La réflexion inverse est encore pire, comment convaincre le navetteur de Québec vers Lévis d’atterrir sur Guillaume Couture et de profiter des joies du RTL.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • laéR

      2 février 2024 à 14 h 30

      Merci pour l’effort d’humilité, c’est tout en votre honneur.

      Pour le reste, vos prédictions sont tout à fait plausible.

      À suivre en juin??

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Jeff M

    3 février 2024 à 09 h 39

    Un transport lourd sur les ponts actuels, ce serait une bonne chose. C’est d’ailleurs ce qu’on voulait faire avec le SRB Québec-Lévis il y a quelques années. On se rappellera que le maire Lehouiller avait choké là dessus alors que les radios de la région s’étaient liguées pour faire tomber le projet. Rarement pour des bonnes raisons je dois dire. Politiquement, seul un engagement ferme du gouvernement du Québec peut faire aboutir une telle idée. c’est nécessaire pour faire aboutir n’importe quelle idée d’ailleurs. Je ne dis pas qu’on ne dois jamais ajuster le tir, mais ce gouvernement a trop abusé des prétextes pour faire ralentir les choses depuis des années. C’est l’angle mort de la situation. On voit bien que les caquistes composent avec un caucus de députés dans la région qui voudrait s’associer à un autre projet. Un projet qui serait le leur. Ils ont été à la base élus pour livrer le 3e lien, pas le tramway et ils ont dû mettre de l’eau dans leur vin à quelques reprises. Je soupçonne que les échanges ont dû être assez vif entre eux.
    Ils ont maintenant l’occasion de rebrasser les cartes, mais s’ils avancent en voulant ménager autant les sensibilités de politique locale que dans les années précédentes, il ne faut pas s’attendre à un aboutissement rapide. Assistons-nous à une saga du type ligne bleu de Montréal, dont les reports se sont étalés sur des dizaines d’années? J’ose croire que non, mais ils devront montrer plus de volonté.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

  +  six  =  11