Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Un mur antibruit réclamé dans le secteur des ponts

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 juillet 2017 1 commentaire

Source : Baptiste Ricard-Châtelain, Le Soleil, le 24 juillet 2017

(Québec) Assis pour les repas, Denis Gagnon et sa femme Ghislaine ont une vue imprenable sur… le spaghetti de bretelles autoroutières convergeant vers les ponts; exactement où s’entrechoquent Duplessis, Henri-IV et Laurier. Et ils se demandent bien ce que ça prend de plus que des centaines de véhicules passant à quelques mètres – et des plaintes répétées depuis 30 ans – pour avoir droit à un mur antibruit eux aussi.
Le couple a sursauté en lisant Le Soleil du 12 juillet. Des riverains d’une autre voie bruyante, la Laurentienne, auront finalement droit à une palissade coupe-bruit s’étirant sur deux kilomètres. 
La facture de 10 millions $ sera payée par la Ville et le ministère des Transports.
Sur sa table, en pointant le trafic continu par la porte-fenêtre, Denis Gagnon étale des documents : des articles de journaux et plusieurs lettres envoyées aux élus depuis bien avant les fusions municipales. 

Des missives transmises à feu la mairesse Andrée Boucher, d’autres à ses conseillers municipaux, une pour l’ancien député du coin Sam Hamad. Il nous tend aussi une intervention récente à l’adresse du maire de Québec, Régis Labeaume.
«On a eu des pétitions signées par 49 résidents», pèse-t-il. La plus ancienne qu’il a dénichée dans sa chemise date de 1985. En mai 1986, la Ville de Sainte-Foy avait d’ailleurs interpellé le ministre des Transports de l’équipe Bourassa, un certain Marc-Yvan Côté, pour connaître les programmes de subvention qui permettraient de construire un mur antibruit…

la suite

2018 ou 2019 pour un mur antibruit sur l’autoroute Laurentienne.

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Qualité et milieu de vie.


Un commentaire

  1. Che

    30 juillet 2017 à 19 h 22

    Je ne comprend pas pourquoi les murs anti-bruit ne sont pas construits systématiquement entre les quartiers résidentiels et les autoroutes, surtout quand les gens se sont construits avant l’autoroute.

    D’ailleurs, je ne comprend pas pourquoi il y en a des nouveaux développements qui sont fait sur la bordure de l’autoroute sans aucune forme d’atténuation du bruit. Mais ça c’est la faute des acheteurs je suppose…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *