Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le fédéral confirme 1,2 milliard $ pour le tramway à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 mars 2019 10 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Le gouvernement fédéral confirme officiellement sa contribution de 1,2 milliard $ pour boucler le projet de transport structurant de 3,3 milliards $ de la Ville de Québec.

Le ministre de la Famille, Jean-Yves Duclos, en a donné l’assurance, lundi, en marge d’un point de presse qui s’est tenu à la résidence pour aînés Saint-Patrick, à Québec.

«Le ministre (François-Philippe) Champagne a écrit au maire de Québec vendredi pour dire exactement la contribution attendue et nécessaire du gouvernement du Canada. Le montant de 1,2 milliard $ figure noir sur blanc. Les mécanismes sont là. La Ville est informée directement de l’appui du gouvernement canadien. L’étape suivante, c’est d’aller de l’avant. Parce qu’on a tous envie que ce projet continue à cheminer dans la région de Québec», a soutenu le ministre.

Avec ces sommes, qui s’ajoutent au 1,8 milliard $ consenti par le Québec et aux 300 millions $ de la Ville de Québec, le budget du projet de transport structurant, qui compte un tramway, un trambus et des voies réservées, est entièrement bouclé.

Les fonds fédéraux proviendront donc du fonds pour les transport collectif (400 millions $) et du fonds des infrastructures vertes (800 millions $), a précisé M. Duclos, qui aurait néanmoins aimé que ces informations soient confirmées dans le dernier budget du gouvernement Legault, déposé jeudi dernier.
«Mais on ne contrôle pas le budget du gouvernement du Québec», a-t-il laissé tomber.

«On aurait aimé que ça apparaisse dans le budget du gouvernement du Québec» que les sommes sont confirmées par le gouvernement fédéral.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Projet - Tramway.


10 commentaires

  1. Nathan

    25 mars 2019 à 11 h 26

    Bonne nouvelle!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jean François Côté

    25 mars 2019 à 11 h 53

    Excellent ! Ça vient de faire ma journée. Donc l’article de Denis Lessard était de la « bullshitt » …

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Jean-Christophe Utilisateur de Québec Urbain

    25 mars 2019 à 13 h 34

    La CAQ a répondu à la nouvelle en répondant que c’est le même montage financier qui a été proposé depuis des semaines et que le gouvernement provincial refuse… Je ne comprend pas l’entêtement de la CAQ dans ce dossier. Ils disent avoir d’autres projets pour le 800M$ du fonds pour les infrastructures vertes… mais quels projets!!?!?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      25 mars 2019 à 15 h 49

      Le 3e lien « vert ».

      (dans le sens qu’il va être au beau milieu d’un champ…)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        25 mars 2019 à 18 h 14

        « Le 3e lien « vert ». »

        Une raison pour être discret sur ce qu’est la liste des autres projets?

        Maintenant c’est clair. Nous savons sur quel gouvernement repose l’odieux dans le dossier du tramway/SLR. On gage combien que la CAQ va essayer de nous en passer une petite vite comme pour les taxis.

        Quel magnifique gouvernement qui récompense l’évasion fiscale des multinationales, l’étalement urbain et ferment les yeux sur les effets de la pollution sur notre santé! Un beau 500 millions pour les routes annoncé aujourd’hui. Misère.

        Le message est clair, pour l’avenir de nos enfants et petits enfants votons CAQ dans 4 ans!

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. Jp-Duval

    25 mars 2019 à 18 h 24

    La situation commence à ressembler étrangement à ce que j’écrivais dans un billet précédent….Aucun des deux gouvernements veut dire non au projet. Chacun esaie de faire porter le blâme sur l’autre!!

    Quels sont les raisons qui motivent leur geste? Plusieurs hypothèses sont possible.

    – Est-ce que l’échec du centre Vidéotron a refroidit les ardeurs.
    – Serai-ce le montage financier du projet qui est suspicieux.

    Ou

    Est-il possible que les deux paliers gouvernementaux ne sont pas sûrs que le ville aura les capacités financières d’assurer les coûts d’exploitation du projet?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      25 mars 2019 à 18 h 30

      « Est-il possible que les deux paliers gouvernementaux ne sont pas sur que le ville aura les capacités financières d’assurer les couts d’exploitation du projet? » (sic)

      Allo, ici la terre!

      Comment concilier votre affirmation avec ceci?

      « Le gouvernement fédéral confirme officiellement sa contribution de 1,2 milliard $ pour boucler le projet de transport structurant de 3,3 milliards $ de la Ville de Québec. »

      Cessez de prétendre que ce sont les deux gouvernements. Maintenant on sait que c’est seulement la CAQ.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jp-Duval

        25 mars 2019 à 18 h 59

        En stratégie politique, il peut etre facile de faire semblant de dire oui en proposant un projet qui comportera des clauses que l’on sait que la partie adverse refusera. C’est ce dernier qui, en refusant, donnera l’impression d’être le « gros méchant ».

        Avez vous vu le texte complet de l’entente que le gouvernement fédéral propose? Moi pas car il n’a pas été publié. A ce que je sache ce contrat doit etre plutôt volumineux et fort complexe et il y a peut-etre des clauses qui s’y retrouvent qui peuvent etre des irritants pour le provincial? Cela pourrait expliquer les réticences exprimer par le ministre.

        Alors avant de sauter aux conclusions, il faudrait attendre d’avoir un peu plus d’information.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        25 mars 2019 à 19 h 21

        « il y a peut-etre des clauses qui s’y retrouvent qui peuvent etre des irritants pour le provincial? » (sic)

        Je l’écrit à nouveau. Trudeau et Labeaume ne seront jamais mes amis. Ça me demande un effort énorme pour les appuyer dans ce dossier.

        La CAQ a trop fait preuve d’improvisation irréfléchie depuis le début de leur mandant dans de trop nombreux dossier pour que je leur donne le bénéfice du doute. Seulement dans le dossier du 3e lien, la CAQ évite des étapes essentielles à tout projet. Ça leur vaudrait d’essuyer un refus s’ils avent à emprunter à une banque et de se faire dire de faire leur devoir avant de soumettre une nouvelle demande.

        Apparemment certains sont prêts à leur donner la bénédiction sans confession.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *