Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La Ville de Québec critiquée pour la « densification sauvage » d’un quartier

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 octobre 2019 11 commentaires

Photo: Radio-Canada (Daniel Coulombe)

Sébastien Tanguay
Radio-Canada

Des résidents de Sainte-Foy sont en colère contre la Ville de Québec qui a autorisé la construction d‘immeubles de trois étages à seulement deux mètres de leur jardin, et ce, sans les consulter. Certains estiment que leur résidence a perdu une valeur chiffrée à des dizaines de milliers de dollars. La Ville ne compte pas pour autant les dédommager.

Un premier bâtiment locatif de six logements a poussé derrière le jardin de France Lévesque et Mario Cloutier.

Un mur de 10 mètres surplombe maintenant leur cour arrière. Un mur percé de fenêtres qui donnent directement sur leur terrain; chaque fois que les résidents d’à côté feront la vaisselle, c’est chez ce couple qu’ils regarderont.

La Ville confirme que cette construction a suivi les règles en place.

La suite

Le promoteur s’explique. Radio-Canada

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.


11 commentaires

  1. Jeff M

    5 octobre 2019 à 09 h 12

    C’est assez étonnant quand on regarde l’endroit exact sur google map, rue Terrasse Laurentienne près de la rue Boivin. Le petit lot densifié est complètement entouré de maisons unifamiliales.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      5 octobre 2019 à 10 h 41

      Allez sur place, il y a des centaines de bungalows entre le chemin Ste-Foy et le chemin St-Louis qui ont été démolis afin de faire place à des quadruplex, j’admets que beaucoup moins pour des 6. Mais que voulez-vous la valeur des terrains de ces bungalows est rendue à +-$400000 et la résidence est souvent sous les $100000.
      Les maisons perdent de la valeur tandis que la valeur des terrains continuent d’exploser. ils disent perdre $50000, je serais curieux de voir leur calcul, pas mal sur qu’ils comptent à l’envers…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Dany Lo.

    5 octobre 2019 à 20 h 31

    C’est dans quel coin tout ça?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Marc Guy

    5 octobre 2019 à 22 h 15

    quand les promoteurs devienne les urbanistes de la ville

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Insider

    6 octobre 2019 à 10 h 04

    Certains ici semblent penser que voir la valeur de la maison ( le bâtiment ) passer de 80 000 $ à 1 $ – car c’est le plus que je paierais pour cette maison unifamiliale ( je répète le bâtiment ) – n’est pas important. La seule chose qui a une valeur maintenant c’est le terrain. Et la seule option est de démolir la maison et reconstruire du plus gros comme le nouveau voisin.

    Pour une famille absorber une perte de presque 100 000 $ sur un placement qui était prévu pour les soins quand la santé allait te contraindre à quitter ta maison, ce n’est pas la même chose qu’absorber cette perte pour un promoteur.

    Ça en dit sur les politiciens qui prétendent se faire élire pour protéger les familles! On sait que ce seront toujours les promoteurs, les médecins, avocats, ministres et autres privilégiés de la vie qui seront gagnants.

    Ces apôtres du marché, de la densification à n’importe quel prix seraient les premiers à se plaindre s’ils en étaient victimes personnellement.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      6 octobre 2019 à 10 h 42

      Bon il doit y avoir des cas particuliers ou vous pourriez avoir raison à court terme mais en gros ces bungalows sevendaient entre 170k et 200k au début des années 2000 (j’en ai visité des dizaines) et se vendent maintenant autour de 400k mais effectivement ce sont les terrains qui sont convoités. Une surprime sur le terrain en contrepartie de la démolition, pour ça que je ne les crois pas quand ils parlent d’une perte de 50k. Le terrain tout seul a du monter de 50k en 5 ans et va continuer de monter, pour ça que beaucoup n’ont plus les moyens de garder leur maison suite à l’augmentation rapide des taxes qui suivent l’augmentation de la valeur aussi rapide par rapport au reste de la ville.
      Bon avoir le goût de garder ma maison, je capoterais un peu pas mal d’avoir ça comme voisin

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        6 octobre 2019 à 11 h 44

        Dites-moi, qu’elle est la probabilité que ce genre de chose se produise pas très loin de là où les propriétaires sont des avocats, médecins et entrepreneurs? ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    7 octobre 2019 à 20 h 14

    À la quantité de bungalow qui ont subit le même sort au sud du CHUL il devait bien y en avoir quelques uns!

    Sur St-Félix le PDG de Groupe Océan vient de se construire une maison de 22 millions! (oui vous avez bien lu) 1 million juste en armoires de cuisine, pas mal sur qu’il a gâché la vue à quelques pauvres maisons d’un million. La misère des riches :)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *