Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Projet Le Phare: Construction reportée dans 2 ans

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 octobre 2019 12 commentaires

Jean-François Nadeau
Radio-Canada

La construction du Phare sera reportée deux ans en raison des délais provoqués par le projet de réseau de transport structurant, ce qui force la mise à pied de 71 employés du Groupe Dallaire.

Plus précisément, c’est la conception du pôle d’échange du réseau de transport en commun qui accuse du retard.

Selon Rémy Normand, vice-président du comité exécutif, les plans sont plus compliqués que prévu à dessiner parce que le ministère des Transports exige maintenant que l’interconnexion avec la Rive-Sud soit intégrée à ce pôle.

« Imaginez qu’il y a des bus de la Rive-Sud qui vont entrer, que le tramway va être là avec un corridor de connexion au pôle, que les bus du RTC vont rentrer, les express, le métrobus et tout ça alors il faut vraiment le penser comme il faut », justifie l’élu de l’administration Labeaume.

La suite

Plus de 70 employés perdent leur emploi chez Groupe Dallaire (Journal de Québec)

Le communiqué du Groupe Dallaire

Le maire de Lévis blâme la Ville de Québec Le Soleil

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Le Phare de Québec, Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.


12 commentaires

  1. Dany Lo.

    10 octobre 2019 à 12 h 28

    Le projet le Phare retardé, qui par conséquence retarde un futur projet sur le terrain voisin, qui retarde aussi un futur projet sur le site voisin du Jules Dallaire (2810 boul. Laurier). Je croyais que le tramway allait aider ces projets, pas leur nuire, quelle catastrophe. Ce n’est pas pour demain que nous allons avoir un vrai quartier des affaires à Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Marc Guy

      10 octobre 2019 à 13 h 07

      le quartier des affaire de Quebec de plus en plus Lebourgneuf ,le lieux de développement de bureaux d’affaire et immeubles résidentiel donc la construction explose dans le secteur ; un secteur bientot étouffé par le trafic mais bien pourvue de pistes cyclable pour permettre le transport actif

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Denisb

        11 octobre 2019 à 07 h 45

        Marc Guy

        Vous touchez un point qui est effectivement important. La plus grosse déception n’est pas tant sur le fait que le Phare ne sera pas construit (ou retardé) mais le fait que pendant ce temps ça permet encore plus de construction dans Lebourgneuf. Or plusieurs de ces nouvelles constructions ont lieu sur Pierre Bertrand au nord de Lebourgneuf, un endroit même pas desservi par le transport en commun. On vient donc encore augmenter le nombre de véhicules sur les routes.

        Quand est-ce qu’on va comprendre ça à Québec qu’il faut arrêter d’étendre nos pôles commerciaux et d’édifices à bureaux afin de se concentrer sur les pôles existants ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. Roger

    10 octobre 2019 à 13 h 13

    Joie! Pourquoi?

    #1. Cela démontre les points faibles du tramway. Le projet est mal ficelé depuis le début. Quand tu es rendu au point où le privé (…est-ce que Dallaire c’est encore du privé?) met en lumière les problèmes de la Ville, c’est quelque chose. J’attends les fans me dirent le contraire.

    #2. En espérant que cela va permettre de repenser le projet du Phare, qui dans sa mouture était partie pour ridiculiser l’urbanisme de la Ville pour les années à venir.

    #3. Le projet du Phare va monopoliser la construction à Québec pour les années à venir. Tant que y’a du retard, ça va permettre de réaliser d’autres projets à Québec, beaucoup plus humains.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      10 octobre 2019 à 15 h 30

      En décembre, le ministère des Transports a retiré à Lévis la responsabilité de trouver le meilleur moyen d’arrimer son système de transport avec le tramway. «(Lévis) n’ont rien fait durant des mois et le Ministère a rapatrié le dossier chez lui», a pointé M. Normand.
      Au fil du temps, on a réalisé que l’arrimage posait des «défis opérationnels». En avril, le Ministère a posé ses exigences pour les façons de connecter les bus. «Ça ne correspondait pas à ce qu’on avait au départ comme scénarios», a indiqué le président du RTC. «C’est une question d’emplacement. Est-ce qu’on permet aux autobus de la rive-sud d’entrer dans le terminus? Est-ce qu’on fait le terminus ailleurs dans le secteur?» La Ville espère que le MTQ fera rapidement son lit pour qu’elle puisse repenser son pôle d’échanges.

      Journal de Québec

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      10 octobre 2019 à 21 h 41

      « #1. Cela démontre les points faibles du tramway. Le projet est mal ficelé depuis le début. Quand tu es rendu au point où le privé (…est-ce que Dallaire c’est encore du privé?) met en lumière les problèmes de la Ville, c’est quelque chose. J’attends les fans me dirent le contraire. »

      Oh boy! Ce n’est pas votre meilleure celle-là

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. PPDaoust

    10 octobre 2019 à 14 h 36

    Mettre la faute sur Lévis semble une manœuvre douteuse afin de détourner l’attention sur les difficultés pour Dallaire à boucler son budget de construction, faute d’investisseurs et de locataires.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Nathan

    10 octobre 2019 à 15 h 40

    Je n’y crois plus! Ce projet là à toujours été une fake new. En 2021, il y a trop de S. Le slogan de québec devait être Québec Gros village!

    Je ne ferai plus aucun commentaire sur ce site qui regroupe des gens tripeux de 5 étages! Cinq étages, c’est ce qu’ils construisent dans les villages. Montréal devrait être la métropole et la capitale. Québec c’est du monde sans vision!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. michel

    10 octobre 2019 à 16 h 01

    Il y a environ une semaine à peine, on apprenait que la contribution de la ville dans le projet du réseau structurant allait être majorée de 62 millions, et ce pour permettre l’élargissement du boulevard Hochelaga. 62 millions, c’est 20% de plus que les 300 millions max qu’elle avait pourtant initialement prévu… La petite entourloupette de Régis n’ayant pas porté fruit; le MTQ nous a démontré dans cette affaire qu’on ne pouvait pas lui en passer une tite vite, du moins pas aussi facilement…
    Aujourd’hui, comme si on avait besoin d’une autre démonstration du mépris et de l’incompétence de l’équipe Labeaume, voilà qu’on apprend que le pôle d’échange sous le Phare est reporté de deux ans…
    Le plus choquant avec cette administration, c’est que c’est toujours, nous dit-elle, de la faute des autres… Or il serait complètement insensé pour le maire de Lévis d’avoir tergiversé sur l’interconnexion, sachant que cela allait forcément nuire à un promoteur qui a aussi de gros projets de développement dans sa propre ville…
    Qui plus est, pointer du doigt le maire de Lévis, c’est aussi nous prendre, nous la population, pour des idiots. Depuis bien avant avril qu’on nous présente des plans sur lesquels apparaissent en pointillé un lien entre le Phare et Lévis… Que ce soit le RTC qui aille chercher les gens de Lévis pour les conduire jusqu’au Phare ou qu’ils s’y rendent avec leurs propres bus, ça change quoi au juste au plan d’aménagement du pôle d’échange? Le trafic serait le même…
    Maintenant, à écouter Rémy Normand, faudrait croire que l’interconnexion n’avait jamais été envisagée sous le Phare… Des gens travaillent depuis longtemps à l’élaboration du plan d’aménagement du pôle d’échange, et jamais cela leur aurait passé par la tête que l’interconnexion entre les deux rives se ferait peut-être sous le Phare? Franchement ! À un moment donné, faudrait arrêter de nous prendre pour des caves…
    Qu’on enlève ce projet majeur et essentiel pour Québec des mains de Labeaume et de son valet du RTC avant qu’ils ne finissent par tout bousiller…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Robert

    10 octobre 2019 à 16 h 31

    Il ne sert à rien de tenter de construire un réseau de transport en commun cohérent tant que deux « organisations rivales » continueront de se faire des grimaces d’un bord et de l’autre du fleuve. C’est le gouvernement du Québec qui devrait créer une seule société de transport pour la grande région de la Capitale.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      10 octobre 2019 à 21 h 38

      « Il y a environ une semaine à peine, on apprenait que la contribution de la ville dans le projet du réseau structurant allait être majorée de 62 millions, et ce pour permettre l’élargissement du boulevard Hochelaga. 62 millions, c’est 20% de plus que les 300 millions max qu’elle avait pourtant initialement prévu… La petite entourloupette de Régis n’ayant pas porté fruit; le MTQ nous a démontré dans cette affaire qu’on ne pouvait pas lui en passer une tite vite, du moins pas aussi facilement… »
      @ michel
      Ce que le MTQ ne nous dit pas c’est que pour faire des travaux sur Laurier comme c’est en train de se faire sur de l’Églis et même s’il n’y avait pas de projet de Réseau structurant il faudrait bien les faire et prévoir des mesures de mitigations pour le transport en commun et la circulation automobile. Avez-vous une alternative au scénario Hochelaga?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      10 octobre 2019 à 21 h 50

      @ Robert

      Faites-vous allusion à ce maire qui a été blanchi par la CNESST?

      Comme par hasard ce maire passe sous silence que les plaintes ont été rejetés à cause du délai de prescription qui était de 90 jours après les derniers gestes commis.

      Maintenant la loi a été modifiée pour porter ce délai à deux ans. Bonne chance à ce maire s’il recommence. ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *