Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Événement: les terres des Soeurs de la Charité

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er novembre 2019 10 commentaires

GARDONS VIVANTES LES TERRES DES SOEURS DE LA CHARITÉ

Événement festif et culturel
Dimanche 3 novembre de 15 h 30 à 18 h
Tam-Tam Café (421 Boulevard Langelier, Québec, QC G1K 3E3)

RÊVONS les terres des Sœurs de la Charité pour préserver un patrimoine agricole, naturel et de proximité, assise de notre sécurité alimentaire et du maintien de notre lien essentiel avec la Terre.

Art visuel, musique, écriture, des artistes exprimeront ce que leur inspire ce patrimoine vivant que représentent ces terres cultivées sans interruption depuis 350 ans. Immortalisons ce lieu « alimenTerre » largement reconnu pour sa grande valeur et situé au coeur même de Québec.

Prestation musicale et poétique en compagnie de Michel Côté, Hélène Matte, Agnès Riverin, Alice Guéricolas-Gagné et Richard Joubert pour la lecture de quelques textes.

La librairie Laliberté tiendra une table avec des parutions qui traitent de la thématique.

Pour signaler vote participation ou pour partager

Rappelons que la vocation agricole de ces précieuses terres demeure toujours menacée mais il est encore possible de les sauver de l’urbanisation ! Par cet événement artistique, Voix citoyenne persiste à vouloir influencer la décision imminente du gouvernement Legault qui a la responsabilité d’approuver ou non le Schéma d’aménagement révisé de l’agglomération de Québec, qui prévoit une demande de dézonage agricole pour 567 hectares de terres protégées, dont les 204 hectares des terres des Sœurs de la Charité.

*Voix citoyenne est un regroupement informel né au moment où l’on apprenait que les terres des Soeurs de la Charité à Beauport (Québec) devaient être converties en développement immobilier. Notre réaction a été de proposer des conférences en vue de favoriser le savoir et le débat sur de grands enjeux de société, d’organiser des activités de sensibilisation, de produire des mémoires lors de consultations publiques et d’alimenter en continu l’opinion publique pour accroître la mobilisation citoyenne.

Un article de Radio-Canada Les Soeurs de la Charité de Québec cèdent à la Fondation Famille Jules-Dallaire leur vaste terrain de l’arrondissement de Beauport dans le secteur de Giffard afin de permettre le développement de 6500 unités résidentielles.

Voir aussi : Agriculture urbaine, Conférences / évènements.


10 commentaires

  1. michel

    1er novembre 2019 à 12 h 31

    Je suis très heureux de constater que Québec Urbain souligne cet événement à venir. Il faut absolument protéger la vocation agricole de ces terres. C’est essentiel !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      1er novembre 2019 à 16 h 06

      Il faut évidemment se souvenir que l’endroit est actuellement « zoné agricole » et qu’une dérogation par la Commission de protection du territoire agricole du Québec sera nécessaire, sauf si le Ministre de l’agriculture décide de soustraire l’ensemble à l’application de cette loi. Au moment des présentes, nulle demande aurait été faite à la CPTAQ pour « dézoner » ce terrain.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Benjamin Utilisateur de Québec Urbain

    2 novembre 2019 à 10 h 53

    On parle tout de même de terres agricoles à 5 km du centre-ville. Si on dézonait des terres agricoles sur l’île d’Orléans, ou la côte-de-Beaupré, je serais le premier à contester

    Si on fait du développement intelligent et dense sur ces terres, en préservant les agricoles en périphérie de Québec, alors le projet apporte plus de positif que de négatif.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jean-Christophe Utilisateur de Québec Urbain

      2 novembre 2019 à 12 h 43

      J’abonde un peu dans le même sens. Je suis tout à fait pour le fait de protéger les terres agricoles. Par contre, j’ai l’impression que si on se prive de développer ces terres, ça va seulement contribuer à l’étalement urbain et des villes comme Boischatel, St-Augustin, St-Brigitte-de-Laval et Lévis vont en profiter au lieu de Québec. Alors que ces terres sont bien situés dans Québec et qu’il serait facile d’ajouter du transport en commun pour limiter l’impact sur les routes…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • CLESS

        3 novembre 2019 à 02 h 31

        Jean Dubé, professeur à l’école supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional, a participé à une étude qui, strictement au niveau du bilan carbone, énonçait le scénario le moins pire serait l’urbanisation des terres des soeurs de la charité. Ce scénario limiterait le phénomène d,Urbanisation en saut de grenouille des villes et municipalités avoisinantes.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • PPDaoust

      2 novembre 2019 à 21 h 20

      Ouin,

      À quoi servent ces terres? Sont-elles cultivées?

      Je comprend le symbole, mais ça me prend plus pour être convaincu.

      Je manque d’information. Je laisse la chance aux conservateurs (exit le sens politique) pour me répondre.

      C’est un blog citoyen alors pardonnez-moi mon manque d’éducation sur ce sujet.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. PPD

    2 novembre 2019 à 21 h 22

    Un peu BEAUCOUP tanné des CAPCHAT VALUE….

    QUE SE PASSE-T-IL?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Jean François Côté

    3 novembre 2019 à 06 h 35

    Ces terres,il me semble, ne sont pas cultivés et qui serait intéressé à le faire ? Donc tu es mieux de dézoné ces terres plutôt qu’ailleurs comme sur la côte de Beaupré ou Beaumont.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. michel

    3 novembre 2019 à 11 h 46

    Les terres des soeurs de la charité sont d’excellente qualité et ont toujours été cultivées.
    Seulement 2% du territoire québécois est cultivable et à peine le quart de ce 2% (soit 0,5%) sont de très bonne qualité, la quasi-totalité étant situé dans ou très près des zones densément peuplées.
    https://ici.radio-canada.ca/tele/la-semaine-verte/site/segments/reportage/90425/terres-agricoles-developpement-urbain-soeurs-charite

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *