Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Conférences / évènements »

Mobilité électrique durable: réussir la transition en milieu urbain

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 avril 2022 1 commentaire

Quelle place donner aux véhicules électriques dans nos centres-villes? Où placer les bornes de recharge ? Comment intégrer ces nouvelles infrastructures aux paysages urbains ? Comment opérer équitablement la transition vers la mobilité électrique ? Comment l’électrification de la logistique urbaine peut-elle être un levier pour améliorer nos pratiques ?

La transition vers l’électrification des transports soulève de nombreuses questions et défis que nous aborderons lors du forum Mobilité électrique durable : réussir la transition en milieu urbain le 21 avril 2022 de 8h30 à 12h15, en virtuel, organisé par Vivre en Ville. 

Afin d’accompagner et d’accélérer l’électrification des transports individuels et de marchandises dans les quartiers centraux, Vivre en Ville souhaite stimuler les réflexions et diffuser les bonnes pratiques permettant d’assurer une intégration urbaine viable et durable des mobilités électriques. 

Voici l’invitation reçue par Québec Urbain pour ce forum qui fut fort intéressant, motivant et instructif.

Les invité.e.s:

Sarah Houde, présidente, Propulsion Québec
Sture Portvik, chef de projet mobilité, Ville d’Oslo
Dr. Shelley Francis, cofondatrice, EVNoire
Jonathan Robichaud, conseiller en aménagement, Ville de Montréal
Maraco Viviani, vice-président, Communauto
Daniela Levasseur, déléguée au développement des affaires, Hydro-Québec
Mariona Conill de Azpiazu, ingénieure en mobilité, département mobilitgé durable, Aire Métropolitaine de Barcelone
Yves Sagnières, directeur du secteur mobilité durable, Coop Carbone
Cédric Chaperon, directeur et fondateur, La Roue Libre

Ce forum était réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, dans le cadre du Programme de soutien à la promotion de l’électrification des transports, et sous la présidence d’honneur de M. François Bonnardel, ministre des transports du Québec.

De toutes les personnes qui ont participé à l’événement, on peut dire aisément que l’intervention de M. Portvik (Oslo) fut remarquée et remarquable.

Oslo : La vi(ll)e sans voiture est-elle possible?

The Oslo model: how to prepare your city for the electric-vehicle surge

Un extrait de la page Facebook de Vivre en Ville: « Pionnier dans le domaine de l’électrification, Sture Portvik a été responsable de nombreux projets innovants en électrification des transports à travers l’Europe, d’où son surnom. Responsable du département Mobilité Électrique de la Ville d’Oslo depuis 2014, il est notamment chargé de la planification et du déploiement des bornes de recharges dans l’agglomération norvégienne – une ville leader en mobilité durable. Son approche intégrée le mène à travailler à la fois sur l’électrification des transports en communs, des flottes de véhicules, des véhicules personnels ainsi que pour la décarbonisation du transport de marchandises ».

En Norvège, 90% des ventes d’automobiles en 2020 le furent pour des modèles électriques. Il faut dire que des mesures incitatives se sont multipliées (stationnement gratuit, voies réservées, multiplication des bornes de recharge, subventions pour l’installation de bornes dans les vieux immeubles, etc). Ne serait-ce qu’au niveau d’Oslo, il y a 2100 bornes de recharge, avec en plus 350 très rapides. On peut rêver et imaginer des bornes de recharge le long de la Promenade Samuel-De Champlain, là où les gens aiment laisser leurs véhicules pendant quelques heures.

Actuellement, dans ce pays de 5 000 000 de personnes, plus de 30% des véhicules sont à mode électrique et on vise également tous les modes de transport (camions, traversiers, véhicules de livraison, autobus, taxis) à très court terme. On envisage même l’utilisation de bornes de recharge mobiles.

En somme, des mesures nettement incitatives et une volonté politique évidente.

En passant, on peut aussi comparer nos hivers à ceux de la Norvège.

Quant aux autres personnes participant à ce forum fort bien organisé en passant, on peut retenir la volonté manifestée par Hydro-Québec de poursuivre ses efforts dans l’installation de bornes de recharge, malgré les contraintes représentées par les coûts importants et nos hivers rigoureux, la durée des bornes étant de 10 ans.

Il ne faut pas oublier non plus les initiatives montréalaises pour la livraison par de multiples moyens ne nécessitant pas l’usage de véhicules à moteur.

Il faut souhaiter que Vivre en Ville puisse mettre en ligne, à son choix, quelques interventions de ce forum.

Voir aussi : Conférences / évènements, Environnement, Véhicules électriques.

Curiosités de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 avril 2022 Commentaires fermés sur Curiosités de Québec

Voir aussi : Conférences / évènements, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Habiter les villes du futur

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 février 2022 3 commentaires

Lieux de vie, de travail et de rencontres, les espaces urbains doivent plus que jamais regarder vers l’avenir pour répondre aux enjeux qui accompagnent le développement des sociétés du présent. S’adapter aux changements climatiques, valoriser la diversité, favoriser l’inclusion, freiner la croissance exponentielle, contrer l’étalement, repenser la mobilité : les défis sont grands pour la ville de demain! Mais penser son évolution, c’est d’abord et avant tout considérer la diversité des citoyens qui l’habitent et les infrastructures qui la composent.

Au-delà des images futuristes qui font rêver, cette discussion attire l’attention sur quelques-unes des turbulences auxquelles nous serons confrontés au cours de ce voyage que sera la transformation de nos espaces urbains.

Animée par la journaliste scientifique Marie-Pier Elie

Geneviève Cloutier. Professeure, École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional, Université Laval

Carole Després. Professeure, École d’architecture, Université Laval

Stéphane Roche. Professeur, Département des sciences géomatiques, Université Laval

Le lien

Voir aussi : Conférences / évènements.

Québec se souvient : trois nouveaux spectacles bientôt disponibles sur le Web

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 octobre 2021 Commentaires fermés sur Québec se souvient : trois nouveaux spectacles bientôt disponibles sur le Web

Québec, le 26 octobre 2021 – La Ville de Québec annonce le retour des spectacles commémoratifs Québec se souvient. Sous forme de documentaires Web, ils souligneront trois anniversaires marquants en alliant histoire, théâtre et musique. D’une durée d’environ 40 minutes chacun et sous la direction artistique de Cyrille-Gauvin Francoeur, ils seront offerts aux citoyens gratuitement.

Trois anniversaires pour Québec

Les spectacles seront accessibles sur le site internet de la Ville de Québec.

125e anniversaire du parc Victoria
Disponible à partir du jeudi 28 octobre 2021

En 1896, le maire Simon-Napoléon Parent lance l’aménagement du parc Victoria, qu’il destine à la population des faubourgs de la basse-ville. Les travaux sont confiés à l’architecte-ingénieur Charles Baillairgé et au jardinier Sébastien Siné. À son ouverture, le parc est constitué d’un réseau de sentiers ornementé de bosquets et de parterres. Ce lieu est au cœur de la vie de la basse-ville depuis 125 ans. Historien invité : Réjean Lemoine.

150e du départ de la garnison britannique
Disponible à partir du mercredi 24 novembre 2021

Pendant un siècle, la présence de la garnison britannique a contribué à vivifier la scène culturelle de Québec en influençant la musique, la peinture et le théâtre. En 1871, le gouvernement britannique décide toutefois de ne plus assurer la défense de Québec et rappelle ses troupes. En service depuis la Conquête, les derniers membres du Royal Regiment of Artillery retournent en Angleterre le 11 novembre. Leur départ tourne une page de la présence militaire britannique à Québec. Historienne invitée : Catherine Ferland.

400 ans de présence à l’Hôpital-Général
Disponible à partir du mercredi 15 décembre 2021

En 1620, les Récollets font construire un couvent près de la rivière Saint-Charles, suivi d’une église l’année suivante. En 1692, Mgr de Saint-Vallier achète la propriété pour y fonder un établissement inspiré des hôpitaux généraux de France. Les Sœurs augustines y soigneront pendant plus de 300 ans les pauvres, les vieillards, les invalides et même les soldats blessés, peu importe leur camp. L’Hôpital-Général est depuis longtemps au cœur des événements qui ont façonné notre ville.
Invité spécial : Denis Robitaille. Historien invité : Luc Nicole-Labrie.

La série Québec se souvient est rendue possible grâce à l’Entente de développement culturel entre la Ville de Québec et le gouvernement du Québec.

Voir aussi : Conférences / évènements, Histoire, Patrimoine et lieux historiques, Québec La cité.

La crise climatique face au poids lourd du transport

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 octobre 2021 6 commentaires

Étienne Leblanc
Radio-Canada

À 18 ans, ce ne sont pas les affiches de ses artistes chouchous qui tapissent les murs de sa chambre, mais bien une grande carte du Métrobus de Québec, où elle a grandi.

En âge de conduire, elle refuse sans hésiter la voiture que ses parents lui offrent pour pouvoir se déplacer.

Et c’est dès le cégep et l’université qu’elle s’implique activement. Elle met sur pied un comité pour inciter la ville à implanter des voies réservées dans la Capitale-Nationale, un autre comité pour défendre les intérêts des usagers du transport en commun de la ville, et elle organise une semaine spéciale baptisée Le transport en commun : un choix, une fierté.

S’il y a un trait qui définit Catherine Morency, c’est qu’elle n’avance jamais par en arrière.

La suite

Et Catherine Morency s’exprime sur le troisième lien. Il est aussi possible, selon un de nos lecteurs (Insider) de visionner au long la vidéo de cette interview réalisé par Jay Du Temple.

Voir aussi : Étalement urbain, Conférences / évènements, Densification, Environnement, Projet - Troisième lien, Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.

Quartier de Vanier – Phase 1 du redéveloppement du site Fleur de Lys: des illustrations

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 août 2021 Commentaires fermés sur Quartier de Vanier – Phase 1 du redéveloppement du site Fleur de Lys: des illustrations


Un billet précédent

* Les pourparlers pour un hôtel de 250 chambres sont très avancés mais suspendus jusqu’en 2023 à cause de la pandémie

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Conférences / évènements, Les commerces de ma ville, Logement locatif ou social, Nouvel urbanisme.

Quartier de Vanier – Phase 1 du redéveloppement du site Fleur de Lys

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 août 2021 1 commentaire

Vous êtes invités à des activités de participation publique concernant la phase 1 du redéveloppement du site Fleur de Lys centre commercial, le long de l’autoroute Laurentienne. Des modifications à la réglementation sont nécessaires pour réaliser le projet et sont expliquées dans le sommaire décisionnel pour le règlement R.V.Q. 2994 (voir la section Documents).

Les modifications proposées concernent la première phase de redéveloppement du site Fleur de Lys centre commercial laquelle consiste à construire deux premiers bâtiments résidentiels d’une hauteur de 16 étages et un troisième bâtiment résidentiel d’une hauteur de 20 étages, incluant des usages commerciaux et publics.

Pour permettre la réalisation du projet, les normes d’usages, d’implantation et de hauteur en vigueur doivent être modifiées.

Toutes les informations sur cette séance d’information en ligne qui aura lieu le 26 août à 19:00

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial, Conférences / évènements.

Ludovica à Laurier dès ce samedi

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 février 2021 2 commentaires

Québec Urbain en a parlé souvent au cours des ans. En ce samedi, c’est l’ouverture officielle de l’exposition Ludovica à Laurier.

Québec, le mercredi 24 février – L’exposition 100% québécoise LUDOVICA MINILAND débute ce samedi 27 février 2021 pour la toute première fois au grand centre commercial Laurier Québec.

Le concepteur et producteur de LUDOVICA MINILAND, Gilles Maheux, en a fait l’annonce avec grand plaisir il y a quelques semaines Le spectaculaire attrait touristique se veut un impressionnant parcours intérieur parsemé de plus de 2000 maquettes miniatures (construites à partir d’un jeu de construction célèbre) et représentant des gratte-ciels, des monuments, des ponts, des châteaux, des rues, des symboles connus et même des villes.

Pour Gilles Maheux, l’installation de sa sensationnelle et principale exposition dans le grand centre commercial Laurier fait doublement plaisir : « Non seulement cela permet à notre exposition de demeurer dans la Capitale-Nationale, mais je rêvais depuis plusieurs années de pouvoir la présenter sur un site aussi central, connu et reconnu que Laurier Québec », mentionne-t-il.

De son côté, l’équipe du centre commercial confirme partager le même bonheur que le créateur. « Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’accueillir l’exposition de LUDOVICA à Laurier Québec : une touche de féérie qui offrira à nos clients et visiteurs de vivre une expérience renouvelée. Puisque la santé et la sécurité restent notre priorité, nous serons prêts à accueillir LUDOVICA et nos clients dans un environnement qui répond aux plus hauts standards, comme toujours » mentionne Donald Larose, directeur, région du Québec chez Ivanhoé Cambridge.

UNE EXPOSITION REVISITÉE

Le grand local qui servira à accueillir l’exposition (qui est évidemment déjà en montage depuis plusieurs semaines), est situé au rez-de-chaussée (entrées extérieures : 10 ou 21) et abritait jusqu’à récemment le magasin Bouclair, au cœur d’un secteur en cours de revitalisation à Laurier Québec. L’exposition sera par ailleurs beaucoup plus immersive grâce à de nombreux écrans et effets visuels. Plus de 30 000 lumières LED seront ajoutées aux maquettes pour une féérie inégalée.

Plusieurs dizaines de milliers de visiteurs ont fréquenté la populaire exposition depuis sa création il y a maintenant une dizaine d’années. L’œuvre de 10 000 pi2, qui rassemblera désormais plusieurs centaines de maquettes et pas moins de 7 millions de minibriques, proposera une ouverture sur le monde lors d’une promenade magique de 60 à 120 minutes où les visiteurs pourront découvrir plus d’une vingtaine de cités dans le monde, l’histoire de certains bâtiments ainsi que les différences de hauteur entre plusieurs édifices. La mission de LUDOVICA « Le monde miniature » est d’apprendre tout en s’amusant dans un environnement magique.

DES ATTRAITS À REVOIR OU À DÉCOUVRIR
Bien que l’exposition évoluera au cours de cette première année d’installation à Laurier Québec, le public pourra dès l’ouverture admirer notamment la tour Eiffel, EXPO 67, la tour de Pise, l’Empire State Building, la tour du CN, l’un des plus longs ponts au monde, le Golden Gate de San Francisco, le Parlement de Québec, Angkor Wat et bien d’autres. En plus de ces constructions célèbres choisies pour leur beauté architecturale, il sera aussi possible d’admirer une gigantesque reproduction regroupant quelques villes entières, dont New York, Chicago, Washington, Las Vegas et Dubaï, mais aussi Québec, Montréal et Toronto. Parmi les nouveautés, les visiteurs pourront contempler notamment l’impressionnant et grandiose château du Royaume de la Lande, tel que vu dans le film à succès de Disney, Maléfique.

ENCORE PLUS D’EXPOSITIONS
Comme les bonnes nouvelles ne viennent jamais seules, Gilles Maheux a également annoncé avec joie aujourd’hui que pas moins de trois autres expositions LUDOVICA MINILAND seront également inaugurées au cours des prochains mois : à l’intérieur d’un site touristique d’envergure de Montréal dès le mois de juin, lors d’un festival bien connu au Saguenay également en juin et même dans la région de New York, à Long Island, au courant de l’été 2021.

MESURES D’HYGIÈNE ACCRUES
Afin de se conformer aux normes gouvernementales imposées en lien avec la COVID-19, l’exposition prendra la forme d’un parcours bien balisé et un nombre de 35 visiteurs à l’heure sera permis. La collaboration de tous sera demandée afin de respecter la distanciation sociale. Bien que l’exposition s’admire avec les yeux et non avec les mains, des distributeurs de désinfectant pour les mains seront mis à la disposition des visiteurs. Il est possible de réserver sa plage horaire à l’avance sur le Web, ou encore de se présenter sur place au moment souhaité.

À PROPOS DE LUDOVICA MINILAND
LUDOVICA MINILAND a été créée en 2010 par Gilles Maheux, avec l’idée de créer à Québec le plus grand parc architectural du genre en Amérique. Forte de l’expérience et de la réputation enviable de son concepteur dans le domaine de l’architecture, LUDOVICA MINILAND s’impose très tôt à l’extérieur de Québec comme une exposition montante, énergique et créative. Elle élargit rapidement sa réputation, son marché et son offre de service. En moins de deux ans, LUDOVICA MINILAND est devenue une exposition de premier plan, déployant ses ressources au Québec et jusqu’à l’étranger, au service d’organisations de toutes natures et envergures. LUDOVICA a été désigné comme l’un des 15 plus beaux musées à voir au Québec par la revue Châtelaine et a été sacrée l’une des expositions les plus spectaculaires dans le monde par les livres « Believe it or not! » et « Big Livre de l’Incroyable ! » publiés par les musées Ripley.
Prix d’entrée :

10 $ / adulte
9 $ / senior (65 ans et +)
8 $ / enfant (5 à 17 ans)
Gratuit pour les enfants de 4 ans et moins
Forfait familial : 32 $
Forfait annuel individuel : 25 $

Voir aussi : Conférences / évènements.

Favoriser l’acceptabilité sociale & contrer le «pas dans ma cour»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 31 décembre 2020 Commentaires fermés sur Favoriser l’acceptabilité sociale & contrer le «pas dans ma cour»

La contestation populaire (NIMBY) aux États-Unis est la cause #1 limitant l’expansion immobilière des projets multifamiliaux, la situation étant semblable au Canada et autres pays démocratiques. Ce cours vise la familiarisation des divers initiateurs et/ou intervenants de projets urbains ou controversés aux nouvelles approches de gestion des risques liés à la contestation populaire. Il vise à leur donner les méthodes et outils afin d’arriver à concrétiser leurs projets, tout en se garantissant à la fois la maximisation du potentiel de ces derniers et l’adhésion de la population.


Type de formation: Formation en ligne sur la plateforme Zoom. Activité de formation continue. Une attestation de participation sera remise après la formation. Admissible pour la formation continue OAQ.

Durée: 9h00 – 12h30 (3,5 heures)

Le site internet

Voir aussi : Conférences / évènements, Densification, Environnement, Publications & ressources Internet.