Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Développement dans le secteur de la rue Mgr Plessis

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 juin 2020 2 commentaires

Un abonné de Québec Urbain nous écrit pour en savoir plus sur le développement futur de ce secteur. Il nous renseigne, aussi, sur les récents mouvements dans le secteur. Un grand merci à celui-ci.

Pour le Pivot, ils viennent de terminer le creusage de la fondation de la phase 3 (sur 4?). Les phases 1 et 2 faisant front sur Monseigneur-Plessis, les phases 3 et possiblement 4 sont situés à l’intérieur du terrain.

Pour le C3 à l’intersection Monseigneur-Plessis et Isabelle Aubert, le projet de tour à condo semble avoir été modifié. On parle maintenant d’un immeuble pour « habitation inclusive », le projet O’Drey.

Depuis une semaine, du forage exploratoire est en cours derrière les condos où j’habite (1515 à 1545 Monseigneur-Plessis), dans l’axe de la rue Marie-Brière. Selon des documents de la ville, on parle de prolongation de la rue Marie-Brière en direction du Pivot, pour longer la phase 2 et ainsi aboutir sur Monseigneur-Plessis.

Cependant, ces forages semblent se prolonger en dehors de la ligne de la rue projetée, sur un terrain vague.

Il inclut une photo et sur celle-ci, à gauche se retrouve la rue Isabelle-Aubert et à droite la phase 2 du projet Le Pivot. Quelqu’un a des infos sur l’usage futur de ce terrain et sur l’ensemble des projets du secteur ?

Deux projets résidentiels sur Monseigneur Plessis.

Le secteur de tous ces développements sur Google Maps.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Condo, Logement locatif ou social.


2 commentaires

  1. Max L

    7 juin 2020 à 08 h 41

    Rien de spécial, encore des boites carrés trapus sans aucune valeur artchitecturale. Bref un copié collé des boites de condo cheap qu’on voit pousser à québec depuis 15 ans. Probablement eloigné de la rue avec des parking sous-terrain et des espaces gazonnés inutilisé à l’avant, bref aucunement a l’échelle humaine.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Insider

    7 juin 2020 à 09 h 46

    « Probablement eloigné de la rue avec des parking sous-terrain et des espaces gazonnés inutilisé à l’avant, bref aucunement a l’échelle humaine. »

    Assez désespérant en effet.. Tant qu’il n’y aura pas un coût, ( une taxe? ) à ce genre de projet qui encouragent des pratiques inefficaces et hostiles aux transport actif, rien ne changera!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *