Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Transport en commun: où est le centre-ville ? que sont les banlieues ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 février 2021 70 commentaires

Québec, le 9 février 2021 – La Ville de Québec a expliqué aujourd’hui dans quelles proportions les projets de réseau structurant et de couronne périphérique se déploieront dans le centre-ville et les banlieues. Les données présentées démontrent que :

44 % du tracé du tramway se situe au centre-ville, donc 56 % traverse directement les banlieues;
72 % du tracé du trambus se retrouvait au centre-ville; rappelons que le trambus, qui reliait le Pôle D’Estimauville au Pôle de l’Université Laval, a été remplacé par un parcours à haut niveau de service avec voies réservées sur le même tracé;
En termes d’investissement, le projet de référence de 2019 prévoyait 1,5 milliard de dollars pour la desserte des banlieues. Cet investissement grimpe à 1,68 milliard de dollars avec le projet proposé en juin 2020.

« En se basant principalement sur les limites de l’arrondissement de la Cité-Limoilou pour définir le centre-ville, on constate, qu’avec le tramway et son réseau, les secteurs en périphérie du centre-ville de Québec seront mieux desservis que jamais, a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Avec les projets de réseau structurant et de couronne périphérique, on y accroît l’investissement qui était prévu en 2019. Si on ajoute le nouveau service de transport à la demande annoncé dernièrement, plus de 80 % des nouveaux services de transport en commun desserviront directement les banlieues et offriront une meilleure interconnexion avec la Rive-Sud et les municipalités voisines de Québec. »

Ces conclusions s’appliquent aux deux scénarios déposés par la Ville de Québec
où, aux fins d’exercices de comparaison, la limite ouest du centre-ville a été étendue afin d’inclure l’Université Laval et le pôle urbain de Sainte-Foy.

Scénario 1 : des quartiers centraux et animé

Pour la Ville de Québec, le centre-ville correspond principalement aux limites de l’arrondissement de La Cité-Limoilou, incluant une portion de Sillery jusqu’à la limite de l’Université Laval.
On constate que 56 % du tracé du tramway se situe dans la desserte des banlieues. Par ailleurs, la proportion des coûts pour la desserte des banlieues du projet, incluant les composantes des voies réservées dans les axes nord et est, la ligne à haute fréquence reliant D’Estimauville à l’Université Laval ainsi que le projet de couronne périphérique, a augmenté de 2 % par rapport à l’offre d’origine qui incluait le trambus et des infrastructures dédiées, passant de 46 % à 48 % des investissements totaux. Tandis que le trambus se situait en banlieue sur seulement 28 % de son tracé selon le scénario de 2019, les voies réservées Est-Ouest et du Nord et de l’Est ont une répartition respective de 31 % et 77 % en banlieue. Les investissements et la desserte du nouveau service de transport à la demande s’ajoutent à tout ceci.

Scénario 2 : un centre-ville incluant l’Université Laval et le pôle urbain
de Sainte-Foy

En incluant le pôle d’activités de Sainte-Foy dans sa définition du centre-ville, on constate toujours que le tramway n’est pas un service de transport en commun exclusif au centre-ville de Québec : 36 % de son tracé se situe physiquement dans les banlieues. On s’aperçoit d’ailleurs que selon une définition d’un centre-ville plus étendu, la totalité du tracé du trambus, désormais remplacé par les voies réservées Est-Ouest, est associée complètement à la desserte « centre-ville ». La proportion des coûts répartis pour les services et les infrastructures de transport en commun pour les banlieues fait d’ailleurs un bond de 5 % comparativement au projet d’origine, passant de 27 % à 32 % des investissements totaux. Dans ce scénario, le service de transport à la demande, qui débutera en 2021, viendra également bonifier la desserte de banlieue.

La suite du communiqué de la Ville de Québec

.

Voir aussi : Projet - Tramway, Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.


70 commentaires

  1. Roger

    9 février 2021 à 15 h 38

    On apprend pas grand chose de nouveau avec ça. Je suis toujours d’avis que le gouvernement a raison de questionner la mouture du projet, surtout quand la journée même Dallaire vient faire le plaidoyer de ses projets sur la place publique. Drôle de timing…

    Ce que j’aurais aimé voir, ce sont des chiffres. Fréquences du trambus, changement du temps de parcours, nombre d’express retirées et autres. Je doute fort que l’attrait du trambus versus celui du tramway sera le même. Alors, est-ce qu’on va gagner avec cette mouture de nouveaux usagers? Je l’sais pas.

    J’habite St-Roch et ce que je sais, c’est que ça va me prendre autant de temps qu’en ce moment de me rendre à l’UL et je perds 2 arrêts dans mon quartier. Je gagne rien du tout à ce projet et j’habite au centre-ville.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      9 février 2021 à 15 h 43

      Moi y tout. Mes enfants y tout. Sauf pour le confort.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Che

      9 février 2021 à 16 h 25

      La vitesse moyenne est supposée être plus rapide (selon les documents de la ville).

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Jeff M

      9 février 2021 à 22 h 00

      J’habite moi aussi Saint-Roch. J’ai vu des métrobus le matin rempli à capacité commencer à se vider dans les premiers arrêts sur Dorchester. J’ai vu des défilé de bus en fin d’après midi, embouteiller la voie réservée sur la colline parlementaire et sur la côte d’Abraham. Le constat évident: le modèle sur lequel est bâti le réseau est arrivé au maximum de ce qu’il pouvait offrir. Le projet actuel offre une excellente réponse à tout ceci, avec une colonne vertébrale de forte capacité et plus rapide, puisqu’il est en voie dédié avec priorité aux feux et une distance inter-station plus longue, qui se rapproche de celle d’un métro.
      Exploiter les bus dans le centre-ville (je ne m’étend pas dans ce débat du centre-ville) devient plus couteux puisque ralentis. Ce sont des ressources qui seront mieux utilisées en périphérie.
      Hélas, il y a un énorme travail de pédagogie à faire. Il y a une profonde incompréhension des enjeux de gestion d’un réseau de transport. Et on se retrouve avec un gouvernement en proie à un électorat d’automobiliste qui croit savoir ce qui est bon pour le réseau.
      Aucun projet ne fera l’unanimité. Il y a un public conservateur sur ces questions qui s’opposeront à tous projet majeur de transport en commun. D’autres qui croient connaître de meilleures solutions.
      Le projet actuel, il est bon car il résous le phénomène des bus en attente en en queue aux arrêts. C’est le pire problème d’efficacité pour le RTC. Et franchement, les reproches qui sont fait sont extrêmement vagues. C’est plus une affaire d’humeur que de raison.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Roger

        10 février 2021 à 08 h 09

        « il résous le phénomène des bus en attente en en queue aux arrêts »…

        Les express ne vont pas disparaîtres. Elles ne se rendront plus sur la Colline, soit, mais elle vont se rendre au terminus St-Roch.

        J’ai comme l’impression que ça va simplement refouler ailleurs, non?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        10 février 2021 à 09 h 35

        Les parcours eXpress vont être consolidés. Dans la dernière présentation du RTC à ce sujet, on apprenait que les parcours eXpress en provenance du nord allaient tous arrêter au pôle St-Roch. Les eXpress en provenance de Beauport vont continuer en haute-ville via Dufferin, mais aucun parcours va se diriger vers Ste-Foy.

        Dans les deux cas, les gens vont transférer vers le tramway afin de rejoindre leur destination finale. Bien sur, cette consolidation dépend de la présence d’une infrastructure pouvant accueillir cette capacité supplémentaire.

        En échange, il y aura plus de départs et possiblement des départs en dehors des heures de pointe.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Jeff M

        10 février 2021 à 21 h 42

        « J’ai comme l’impression que ça va simplement refouler ailleurs, non? »
        Pas dans un terminal spécialement aménagé.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Insider

      10 février 2021 à 04 h 38

      « c’est que ça va me prendre autant de temps qu’en ce moment de me rendre à l’UL et je perds 2 arrêts dans mon quartier »

      Quand allez vous cesser de prétendre que l’on ne vous a pas expliqué que c’est deux choses sont incompatibles? Si on *** augmente le nombre d’arrêts, la vitesse va diminuer*** . C’est est un fait que ça vous plaise ou pas.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        10 février 2021 à 04 h 40

        […] C’est un fait que ça vous plaise ou pas.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Roger

        10 février 2021 à 08 h 07

        C’est un fait, oui. On me l’a expliqué, oui.

        Alors, ceci étant dit, dites-moi en quoi j’y gagne au change???! Pourquoi je voudrais qu’on s’embarque dans un projet de tramway quand le Métrobus fait déjà un peu mieux la job?

        C’est un peu comme quand je fais une mise à jour de mon Android. Je ne veux pas perdre en fonctionnalités! Le tramway est supposé amener quelque chose de mieux…

        Alors éclairement moi Insider. T’as l’air faché et je sais pas pourquoi :)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        10 février 2021 à 09 h 20

        Perdre des arrêts ( pour être plus sédentaire? ) est une chose. Comme client aux nombres d’arrêts qu’il y a entre le Palace Royale et de la le 1er arrêt de la 1re avenue en enlever une couple ne ferais qu’accélérer le service du 801aujourd’hui. Peut-être devrier vous acheter sur Chemin Sainte-Foy si vous aimes les arrêts trop fréquents.

        Pour ce qui est de la vitesse, ça dépends de l’heure de la journée que l’on choisi. J’ai tendance à croire ce que Jeff M a écrit à ce sujet.

        P.S. Je ne suis pas faché.

        P.P.S. On se connaît pour en venir à se tutoyer?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        10 février 2021 à 10 h 31

        @Roger

        Moi je suis d’avis que Tramway va apporter quelque chose de mieux.
        La question est-ce ce mieux, présentement, vaut 3.3G?
        Est-ce que le 3.3G amènera 3.3G de bénéfices? Plus j’y réfléchit et plus je m’en rend compte que la réponse est non.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. PPDaoust

    9 février 2021 à 15 h 42

    Voilà un bel exercice. Très bien.

    Je pense que Legault, lorsqu’il parle des banlieues, il parle des nouvelles banlieues Neufchâtel, Loretteville, St-Émile, le fond de Beauport etc., certes là où il « score » le plus.

    Ça me surprendrait pas aussi qu’il ait la Rive-sud en tête aussi lorsqu’il parle des banlieues. C’est un gars de Montréal. Pour lui, la Rive-sud, c’est peut-être la banlieue. Pas pour rien qu’il pense qu’un 3e pont est nécessaire sur le fleuve.

    Maintenant, il faudrait aussi admettre à la ville que la portion du cœur du centre-ville accapare présentement un sacré gros morceau du budget. Je pense toujours que c’est ce qui fait défaut selon le PM.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Che

      9 février 2021 à 16 h 15

      « Maintenant, il faudrait aussi admettre à la ville que la portion du cœur du centre-ville accapare présentement un sacré gros morceau du budget. Je pense toujours que c’est ce qui fait défaut selon le PM. »

      Exact. Je crois que la CAQ devrait envisager remettre en question le tramway si elle veut atteindre ses objectifs. Un tramway coûte cher du km. Le tunnel y est pour beaucoup certes. Mais un parcours de tramway qui ne monte pas en haute-ville serait quand même un investissement coûteux au km par rapport aux besoins.

      Ceci dit, personnellement, j’aime mieux un tramway avec moins de km que plus de km de trambus. N’oublions pas que le trambus a été rejeté, autant par les partisans des TEC que par les détracteurs, lorsqu’il était proposé sous forme du projet SRB. Revenir à ce projet est juste un pas en arrière pour moi.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Che

    9 février 2021 à 16 h 23

    En tant qu’ancien utilisateur des TEC en banlieue (Charlesbourg et Beauport), je peux vous dire que le service le plus apprécié est le service eXpress. Le fait de pouvoir se rendre rapidement en ville sans payer de stationnement, est le plus gros argument en faveur des TEC. Un trajet du nord de Beauport vers la colline prend 1h à 1h15 en parcours régulier, 40 minutes en eXpress.

    La seule limitation des eXpress est la fréquence et surtout, l’amplitude. En effet, il n’y a pas de service en dehors des heures de pointe.

    Même si un trambus montait dans le nord de Beauport (Louis-XIV par exemple), il serait trop lent par rapport à un service eXpress. Et il serait loin des quartiers résidentiels.

    Je crois qu’une bonification majeure des eXpress, l’ajout de voies réservées sur certains autoroutes (Laurentienne par exemple), combiné à un projet de « colonne vertébrale » comme le tramway, constitue la meilleure option pour la ville.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      9 février 2021 à 17 h 22

      Ça me parle beaucoup comme solution. Nos autoroutes doivent êtres mise à contribution!

      Justement hier sur la chaîne Youtube canadienne RMTransit, un vidéo a été publié là-dessus.

      https://www.youtube.com/watch?v=Fu5HId5R6EQ

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Jeff M

      9 février 2021 à 21 h 36

      Les expresse et les autoroutes, c’est une solution déjà appliqué à Québec et le problème n’est pas dans son déploiement.
      Le problème est le débordement des voies réservées rendu au centre-ville (je ne m’égarerai pas dans ce chipotage de ce qu’est le centre-ville).
      C’est pourquoi le réseau structurant prévoit des points d’échange pour faire en forte que les express et toutes autres lignes en bus s’arrête à l’entrée du centre-ville pour laisser les véhicules de plus haute capacité faire le travail.
      Ce qui devient vraiment dommage, c’est qu’on perd de vue les problématiques réelles. Les bus se nuisent entre eux sur bien des segment de voies réservées. Des fois je vois des soi-disant solutions qui ne feraient qu’empirer la situation.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Che

        10 février 2021 à 09 h 38

        « Le problème est le débordement des voies réservées rendu au centre-ville (je ne m’égarerai pas dans ce chipotage de ce qu’est le centre-ville). »

        Exact. Il est là le lien entre l’implantation du tramway et un meilleur service dans les banlieues.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  4. Circeus

    9 février 2021 à 16 h 29

    Qui a fait cette carte qui accompagne le communiqué? Il faut en avoir fumé du bon en ostie pour trouver que le terminus/parc-o-bus la faune (Ex. du Zoo) est à Saint-Émile!

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Le liguiste

      9 février 2021 à 17 h 13

      Selon Google Maps Saint-Émile le terminus est à environ1,5 km de Saint-Émile. Est-ce que justifie le langage grossier?

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Circeus

        10 février 2021 à 17 h 56

        Absolument. Le terminus est à Charlesbourg et il ne dessert Saint-Émile que pour ceux qui doivent prendre spécifiquement le Métrobus. Autrement, c’est bien plus pratique de prendre les express.

        D’ailleurs, je m’aperçois que le problème est plutôt que le Label Saint-Émile a été « dompé » à Notre-Dame-des-Laurentides. Je veux bien croire que la moitié de la population de Québec ne pourrait pas trouver Saint-Émile avec une carte de la ville broché dans le front, mais ça n’en rend pas moins cette carte OFFICIELLE moins ridicule.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        12 février 2021 à 15 h 20

        Com’on gimme a break! Avec l’échelle de la carte et la taille de la police de caractère ça sera forcément pas très précis.

        Si vous choissisez vos combats comme ça vous devez vous faire de nombreux amis. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  5. « Le » lecteur assidu

    9 février 2021 à 16 h 35

    🔲 Commentaires en vrac

    @ Roger

    🟧 Difficile d’être plus clair, plus pertinent, plus factuel;

    🟧 ➕ 1

    @ PPDaoust

    🟦 Originaire du pays des bleuets, j’ai dû suivre mes parents. J’ai donc notamment connu la Gatineau, le Nord de Montréal, l’île de Montréal et maintenant la région de la Capitale nationale.
    🟦 Je ne connais pas perso le premier ministre Legault mais sans vouloir le défendre, je le perçois comme un politicien qui voit au delà de son patelin.
    🟦 Je m’explique. Je le perçois comme quelqu’un qui a une vision globale, rassembleur, qui ne voit pas le fleuve comme une séparation mais comme un trait d’union entre 2 rives.
    🟦 Alors que mon maire me fait penser davantage, de jour en jour, à un roitelet en son royaume je perçois plus le PM Legault comme un politicien qui cherche à nous emmener à penser plus loin, plus… « Haut ».
    🟦 Je précise. Je le perçois comme quelqu’un qui cherche à « abattre » les chicanes de clocher qui ne cessent de se perpétuer pour créer un genre de Super région comprenant les 2 rives, les 2 régions, qui se nourriront réciproquement pour le meilleur intérêt du Québec.
    🟦 Et tant qu’à y être, pourquoi on ne pourrait pas envisager dans un avenir rapproché un genre de « District of Columbia » qui pourrait être désigné sous le vocable de…. Rendu là, on pourrait sonder la population certes, mais certainement pas …. ❓

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. michel

    9 février 2021 à 16 h 51

    « En termes d’investissement, le projet de référence de 2019 prévoyait 1,5 milliard de dollars pour la desserte des banlieues. Cet investissement grimpe à 1,68 milliard de dollars avec le projet proposé en juin 2020. »

    Hallucinant !

    Le coût du tramway a augmenté d’environ 800 millions sans que son tracé ne soit le moindrement modifié. Le budget de 3,3 milliards n’a pas été augmenté. Et il en reste tout autant pour les « banlieues »?

    J’ai 100 $ pour m’acheter des souliers et des chausettes, et les souliers que je veux me procurer sont passées de 70 $ (hier) à 90 $ (aujourd’hui). Il m’en reste combien pour m’acheter des chaussettes ?

    Le maire nous prend pour des caves !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pierre-Luc Lachance

      9 février 2021 à 17 h 10

      En fait Michel, votre réflexion est erronée.

      Le calcul est plutôt basé sur le fait qu’un % du projet est en banlieue (peut importe le scénario) et comme la composante Tramway a vu son budget ajusté à la hausse et que la transformation du Trambus en Métrobus est majoritairement au Centre-Ville, cela donne une plus grande part du budget pour les banlieues. Ce n’est pas prendre les gens pour des caves, ce sont des faits mathématiques. Merci !

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel

        9 février 2021 à 19 h 29

        C’est toi qui ne comprend rien.

        Le pourcentage de kilomètres qui revient aux « banlieues », on s’en foutre comme l’an 40 ! C’est la qualité du service en banlieues qui nous importe.

        Et c’est prendre les gens pour des caves que de tenter de leur faire croire qu’avec un budget qui est demeuré fixe à 3,3 milliards et un tramway dont le coût a augmenté d’environ 800 millions et le tracé n’a pas été modifié qu’il puisse en rester tout autant qu’avant pour desservir les « banlieues ».

        Ton maire essaie de nous faire avaler une couleuvre.

        En passant, tu devrais te relire avant de poster tes commentaires. Il n’y a aucune logique dans ce que tu viens d’écrire.

        C’est un non-sens que d’affirmer que « cela donne une plus grande part du budget pour les banlieues ».

        Retourne voir tes tableaux.

        Pour le tramway, c’est 44% (centre-ville) et 56% (banlieues) AVANT et APRÈS selon le scénario 1; et 64% (centre-ville) et 36% (banlieues) AVANT et APRÈS selon le scénario 2. C’est demeuré pareil AVANT et APRÈS la hausse des coûts du tramway parce que son tracé n’a pas été modifié. C’est aussi simple que cela. La même logique s’opère pour le métrobus qui a remplacé le trambus, puisque son tracé n’a pas lui non plus été modifié.

        Donc, si c’est pareil AVANT et APRÈS pour le tramway et AVANT et APRÈS pour le métrobus qui a remplacé le trambus, sur quoi tu te bases pour dire que l’addition des deux fait que « cela donne une plus grande part du budget pour les banlieues »? :

        Je te cite : « comme la composante Tramway a vu son budget ajusté à la hausse et que la transformation du Trambus en Métrobus est majoritairement au Centre-Ville, cela donne une plus grande part du budget pour les banlieues. »

        Et tu te permets en plus de faire le condescendant avec moi en me disant « ce sont des faits mathématiques » ????

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        9 février 2021 à 19 h 50

        Tiens, un autre élu que nos gérants d’estrade de service sur QU auront fait fuir. Je présume que l’équipe de rédaction apprécie ce genre de comportement. ;-)

        Aussi on va voir si notre police du hard porn – aka Caps Lock – va sévir? À moijs que l,On soit indulgent parce qu’il s’agit d’un ti-copain? ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • « Le » lecteur assidu

        10 février 2021 à 00 h 40

        @ Pierre-Luc Lachance

        ✳️ Je prends comme hypothèse que votre commentaire est rigoureusement exact; conséquemment, que celui-ci s’avère exact au sou
        « non-blanc » près.

        🟨 Est-ce vrai qu’une portion importante des futurs usagés va désormais avoir à subir 2 transferts au lieu d’un❓

        🟨 Est-ce vrai que désormais le 800, tel qu’on le connaît, va disparaître avec tout ce que cela peut signifier de désagrément pour la future clientèle, constituant à l’évidence un facteur nourrissant sa propre désaffection❓

        🟨 Est-ce vrai que suite à des années d’attente du quartier Montmorency, près des chutes du même nom, pour enfin obtenir depuis cette année le circuit 53 liant le terminus dEstimauville-le boulevard -Ste-Anne-le quartier en question-une partie de celui de Courville-jusqu’au terminus du 800 à son extrémité Est va… disparaître ❓

        ( Oui, je sais; vous allez offrir pour une partie de cette zone un service sur appel amenant le futur usagé à l’arrêt le plus proche; et, au retour en soirée, même offre, dans le sens contraire. Appelez, Attendez, Montez, Descendez, Prenez l’autobus et au retour, Recommencez. Wow❗️)

        🟨 Je pourrais continuer encore longtemps et faire de même pour plein d’autres parcours mais je vais me contenter de lire votre réponse à chacune de mes questions, y compris la suivante.

        🔲 Un de mes amis m’a récemment envoyé un courriel auquel il avait joint des extraits parfaitement audibles du candidat à la Mairie Régis Labeaume lui-même.

        🔲 À moins qu’il soit devenu un faussaire et qu’il ait cherché à me tromper en faisant un montage frauduleux, risquant à jamais sa réputation sans tache à ce jour ainsi que la perte de mon estime et de mon amitié, j’y ai entendu des déclarations confirmant mon souvenir qui justifiait mon choix d’avoir voté de nouveau pour le maire.

        🔲 En effet, et je ne comprends toujours pas que les médias tant radiophoniques que télévisuels demeurent étrangement silencieux et ne ressortent pas ça de leurs archives, à savoir que le candidat Labeaume était, du moins selon ma compréhension , on ne peut plus catégorique à l’effet, pour résumer, qu’il ne voulait rien savoir d’un tramway, d’où mon vote pour lui ❗️

        🔲 À moins qu’il se soit encore et là agit d’un fantôme ❓

        🙏 I am waiting ❗️❗️❗️

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • « Le » lecteur assidu

        10 février 2021 à 01 h 07

        🔷 Correction

        🔲 En effet, et à moins d’errer, je ne comprends toujours pas….

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Roger

        10 février 2021 à 08 h 14

        Insider a vraiment de la misère avec la rhétorique.

        Quand quelqu’un est contre ses idées, il le traite de gérant d’estrade!

        Cheap.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        10 février 2021 à 10 h 02

        Tutoyer gros comme le bras quelqu’un simplement parce qu’il démontre que nous avons tord, c’est pas cheap?

        Se montrer grossier avec un élu qui a pris la peine de venir répondre ici sur QU c’est pas cheap? Je le repète certains ici ont fait fuir un autre élu qui postait des commentaires ici. Si la tendance se maintient, il y en aura un autre qui va utliser sont temps de façon plus efficace.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        10 février 2021 à 10 h 52

        @Roger

        «Le pédant est un petit savant grossier, opiniâtre, qui a plus d’usage des livres que du monde, et plus de lecture que de jugement».

        Citation de Jean-Baptiste Blanchard ; L’école des mœurs (1772)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        10 février 2021 à 11 h 01

        💘💘💘

        Comme toujours les SOPHISMES sont bienvenus. ;-)

        CQFD

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pierre-Luc Lachance

        10 février 2021 à 16 h 35

        Merci de vos questions M. Le Lecteur Assidu. Voici les éléments pour lesquels j’ai des réponses (désolé de ne pas en avoir pour toutes).

        1) Pour les transferts : En fait c’est surtout les express qui n’avaient pas de transfert lorsqu’ils se rendaient sur la colline parlementaire qui auront maintenant un transfert à se faire au niveau du pôle Saint-Roch pour que les usagers puissent prendre le Tramway pour se rendre en haute-ville. Cela peut être vu comme un inconvénient, mais au niveau des opérations cela va diminuer grandement les « bouchons d’autobus » qui avaient cours entre la haute-ville et la basse-ville.

        2) Le trajet de la 800 sera effectivement modifié, mais principalement dans sa partie à partir du Centre-Ville. L’objectif est de desservir des axes parallèle versus le tracé du Tramway et aller rejoindre encore plus de clientèle.

        3) Je n’ai malheureusement pas l’information précise pour le trajet 53, mais je vous invite à poser votre question très légitime auprès du RTC qui ont toutes les informations: https://www.rtcquebec.ca/service-la-clientele. Cependant, je peux vous dire que la volonté avec le projet est au contraire de bonifier les parcours et services dans les banlieues par la libération des ressources que permettra le Tramway.

        4) Pour la position de Monsieur le Maire, il a toujours été contre un tramway au centre-ville (entre la colline parlementaire et l’Université Laval). Cependant, il n’était pas contre le moyen « Tramway » qui permet d’assurer une meilleure desserte et capacité versus les véhicules « autobus ». Dans la dernière campagne électorale le réseau structurant était d’ailleurs dans notre plateforme.

        Merci !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pierre-Luc Lachance

        10 février 2021 à 17 h 08

        Bonsoir Monsieur Michel.
        En fait je ne comprends pas ce que vous ne comprenez pas…

        Le remplacement du Trambus par un Métrobus permet de redistribuer près de 700M$ tout en assurant 97% de la performance visée par le Trambus. Le repositionnement de cette somme permet de conserver le tracé du TRAMWAY dans sa longueur et donc d’améliorer le service dans les banlieues par un moyen plus performant que les autobus (meilleure capacité, plus rapide et des stations améliorées versus les pancartes sur le bord de la rue).

        Dans cette même veine, modifier des voies dédiés (avec infrastructures physiques) pour des voies réservées (peintures) permet de conserver les objectifs de faciliter la circulation des autobus, mais à moindre coûts. Je dirais même que cela permet de faire une démarche beaucoup plus AGILE pour ces parcours pour lesquels l’autobus s’avère suffisant.

        Nous le disons depuis le début, l’objectif du projet est d’amener le bon moyen au bon endroit pour répondre à la demande actuelle, mais aussi à l’accroissement visé. Ce projet n’est pas seulement un projet de transport, c’est un projet environnemental qui vise aussi à réduire la congestion automobile qui grandira dû à la croissance de la population de Québec. Finalement, le projet se veut d’offrir un choix aux gens versus avoir une 2e auto et permettre une économie de 8 000 à 10 000$ par famille versus la 2e auto.

        Est-ce que vous êtes entrain de me dire que vous être contre que la Ville travaille à vous permettre d’avoir plus d’argent dans vos poches ? Merci !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        11 février 2021 à 00 h 32

        J’ai compris où vous vouliez en venir, mais c’était vraiment difficile. Peut-être participez-vous ce projet si mal vendu?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        11 février 2021 à 09 h 13

        Ah oui ok, je viens de googeler votre nom…

        Je vous relis et je constate comment il semble logique pour vous de considérer le trambus et le métrobus comme étant 97 % équivalents alors que le Tramway, calquée sur une ligne existante, et qui n’amène rien en terme de rapidité, représenterait une valeurs ajoutée de 3.1G.

        Je répète mon cher élu, prêchez pour votre paroisse et faites pression pour que le Tramway pass dans votre district. Vous aurez ensuite l’argent pour faire rêver pour vrai.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pierre-Luc Lachance

        11 février 2021 à 20 h 26

        Bonsoir M. PPDaoust,

        Je me permet quelques précisions en réponse à votre affirmation que l’investissement de 3.1G$ n’est que pour remplacer un Métrobus. Mon but est simplement de vous offrir l’information de la façon la plus transparente possible et non pas de confronté votre opinion :
        1) L’un des premier objectif du projet de Tramway est de réduire les gaz à effet de serre versus la situation actuelle, mais surtout l’avenir en 2041 si l’on ne fait rien. La composante Tramway étant complètement électrique aura un impact significatif à cet effet et une étude a été produite pour le démontrer (incluant les effets négatifs de la construction): ( https://reseaustructurant.info/docs/Annexe%202_Bilan%20GES_FR01T19A18-G-EDK0-MT-GE00-0004-C_Bilan%20GES%20(REV25)_2020-10-16.pdf)

        2) Contrairement au Trambus (capacité de 150 personnes) vs. Métrobus (capacité de 105 personnes), le Tramway à une capacité de 260 personnes. Juste par cela, l’efficacité du moyen Tramway versus Métrobus représente un gain intéressant (lorsque remplis). Le calcul du 97% – 98% provient donc de la capacité à remplir les véhicules versus la demande projetée pour un parcours. Pour le Tramway, il y a un plus grande augmentation de la demande projetée versus ce que peut représenter un changement entre le Trambus et le Métrobus

        3) La plateforme dédié du Tramway est mise en place pour éviter que les véhicules se retrouvent coincé dans le trafic. Certes, un accident peut toujours survenir, mais les risques sont d’autant plus diminué part la présence de cette plateforme pour éviter les conflits. De plus, ce n’est pas le Tramway comme tel qui coûte 3.1G$ mais bien l’ensemble des travaux de changements et d’enfouissement des infrastructures. À termes, les infrastructures « souterraines » de la Ville seront plus en santé et cela veut dire moins de risque de bris d’aqueduc.

        4) Grâce à sa partie en tunnel au centre-ville c’est moins d’autobus qui se congestionne matin et soir dans ce secteur. Cela améliorera donc la circulation aussi pour les automobilistes.

        5) Par l’arrivé du Tramway, les autobus existants pourront être redéployé dans d’autres secteurs de la ville pour mieux desservir l’ensemble du territoire

        Ainsi, mon objectif n’est pas de prêcher pour ma paroisse ou pour mon district. De plus, il n’est pas question d’avoir de l’argent de ce projet (d’ailleurs je comprends mal votre insinuation… ) Merci !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  7. michel

    9 février 2021 à 23 h 42

    L’erreur aura été d’utiliser le mot « banlieue ».

    Le maire s’en est servit aujourd’hui contre nous pour mal nous faire paraître, nous qui dénonçons les coupes dans la qualité du service en « banlieue ».

    Il a utilisé une approche spatiale pour nous contredire, sachant très bien que ce n’est pas dans cette optique que nous utilisons ce mot.

    Labeaume sait que nous référons plutôt à tous ces gens qui ne vivent pas à distance de marche du tramway. Certains habitent à Beauport et dans Lebourgneuf en « banlieue »; d’autres dans Maizerets et Saint-Sauveur au « centre-ville ».

    Ces gens qui devront donc utiliser un autre mode de transport pour rejoindre le tramway, ou encore pour aller d’un point A au point B, il les a traités injustement lorsqu’il a fait le choix de maintenir intact son tracé de tramway.

    Avant la hausse des coûts de 800 millions, le tramway accaparait à lui seul 2,3 milliards des 3,3 milliards, soit 70% du budget. Maintenant, à 3,1 milliards, c’est 94%.

    Quelqu’un peut me dire quel pourcentage des résidents de la ville habitent à distance de marche du tramway? C’est 94%, 70%, ou encore moins? Peut-être que le conseiller de Saint-Sauveur le sait.. lui qui est fort en mathématiques.

    Tout comme il sait peut-être aussi il est où le fameux registre qu’on peut signer. À un moment donné, à voir ton maire se comporter comme s’il n’était plus ton maire, le goût te prend de te dé-fusionner…

    Bonne nuit, Régis !

    En passant, tes parc-o-bus; on ne retrouve plus la trace des quelque 200 millions qu’ils vont nous coûter dans tes tableaux chiffrés verts d’aujourd’hui. Et comment se fait-il que ma calculatrice ne me donne pas les mêmes résultats que les tiens? Je ne fais pourtant que multiplier tes propres chiffres (les pourcentages avec les coûts totaux associés).

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      10 février 2021 à 07 h 30

      « L’erreur aura été d’utiliser le mot « banlieue ». »

      Ce n’est pas une erreur c’est un mensonge le premier sinistre l’a dit lui même aujourd’hui. Il a mentionné le trambus en banlieue! Quel délire que de prétendre qu’un tracé de D’estimauville à Sainte-Foyest en banlieue. Il faut avoir du culot pour donner ce genre de réponse quand on est un chef d’état.

      Ça a au moins le mérite de démontrer que Legault juge qu’un parcours métrobus ( le service qu’il y aura au lieu du trambus ) avec voies réservées est un service de merde. ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Che

      10 février 2021 à 09 h 47

      « L’erreur aura été d’utiliser le mot « banlieue ». »

      Je ne crois pas que ce soit une erreur. Pas pour la CAQ. Leurs députés représentent la banlieue, soit les anciennes villes fusionnées (Beauport, Charlesbourg, etc) ainsi que la couronne périphérique, incluant la rive-sud.

      Je trouve ça très légitime de vouloir représenter un point de vue qui est, somme toute, assez répandu dans la population.

      Par contre, sur le fond, tout projet visant l’implantation d’une infrastructure lourde (tramway, trambus ou métro) va nécessairement se faire au centre de la ville, car ils sont là les besoins en déplacement. Si je vais de chez moi (Beauport) vers la haute-ville, je vais probablement prendre un parcours qui va circuler en ville.

      Le fait de mettre les deux en opposition ne fait rien pour aider le projet, ou tout projet d’implantation d’une nouvelle infrastructure de TEC.

      Votre proposition de trambus aurait eu droit aux les mêmes critiques. En fait, ça déjà été proposé : on appelait ça le SRB ! Et ça été rejeté par la population !

      Il faut que la ville et le gouvernement fassent des efforts pour 1. s’entendre sur un projet, et 2. bien le vendre. Il faut expliquer pourquoi l’impantation d’une infrastructure au centre de la ville va venir aider les banlieues, de sorte que tout le monde soit gagnant.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        10 février 2021 à 11 h 34

        @ Che

        Je suis d’accord qu’il ne s’agit pas d’une erreur ou d’un moment d’innatention. Je crois que c’est stratégique, mais les apôtres de la non partisanerie vont m’accuser d’être partisan. ;-)

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Pierre-Luc Lachance

      10 février 2021 à 17 h 16

      Bonsoir Monsieur Michel,

      En fait les chiffres à cet effet son connus depuis le lancement du projet et disponible ici : https://reseaustructurant.info/benefices/

      Le projet du RSTC permet de toucher (à moins de 10 minutes de marche) :
      – 65% de la population;
      – 81% des emplois
      soit 345 000 personnes.
      Mais peut-être est-ce que vous l’ignoriez parce que vous ne vous êtes jamais intéressé aux bénéfices potentiels du projet ? Avez-vous déjà pris la peine de tenter de challenger votre point de vue en allant voir d’autres sources d’informations qui ne sont pas en accord avec vos prémisses ? Moi c’est ce que je fais souvent pour comprendre les inquiétudes des gens et tenter qu’on puisse mieux répondre aux attentes. Merci !

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel

        10 février 2021 à 21 h 09

        La question était la suivante : « Quelqu’un peut me dire quel pourcentage des résidents de la ville habitent à distance de marche du TRAMWAY? »

        Et, oui, je vous assure que j’ai fait mes devoirs et que j’ai beaucoup, beaucoup consulté le site officiel du RSTC. Entre autres, celui-là…

        Tellement que je n’aurais aucune hésitation à compétitionner avec vous sur ce sujet.

        Pour ce qui est de votre condescendance à mon égard, ça devient redondant.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  8. Insider

    10 février 2021 à 07 h 42

    […] Quel délire que de prétendre qu’un tracé de D’estimauville à Sainte-Foy était en banlieue. […]

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  9. michel

    10 février 2021 à 19 h 28

    « 4) Pour la position de Monsieur le Maire, il a toujours été contre un tramway au centre-ville (entre la colline parlementaire et l’Université Laval). Cependant, il n’était pas contre le moyen « Tramway » qui permet d’assurer une meilleure desserte et capacité versus les véhicules « autobus ». Dans la dernière campagne électorale le réseau structurant était d’ailleurs dans notre plateforme. »

    94 % du budget pour le tramway, ça ne reste pas grand-chose pour faire autre chose qu’un tramway.

    Si les coûts continuent à exploser, le maire a dit qu’il couperait dans Charlesbourg. Et si ça continue, encore et encore, il va faire quoi?

    Le tunnel est passé de 150 millions du km à plus de 350 millions du km. Ça pourrait grimper à 400, 500, 600 millions du km. On a vu ça ailleurs. Il va couper où, le maire Labeaume, si ça devait se produire ici aussi? Certainement pas dans le secteur Chaudière…

    S’il y avait encore des doutes, hier, Michel Dallaire a au moins eu le mérite de mettre les choses au clair.

    Aussi, je vous concède que le maire est « contre un tramway au centre-ville (entre la colline parlementaire et l’Université Laval) ».

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  10. michel

    10 février 2021 à 19 h 43

    « Le remplacement du Trambus par un Métrobus permet de redistribuer près de 700M$ tout en assurant 97% de la performance visée par le Trambus. »

    Le budget pour les deux trambus était de 577 millions. Vous en avez conservé 85 millions pour la ligne Est-Ouest, ce qui fait que 492 millions ont été redistribués à partir de ce budget, et non près de 700 millions.

    Et votre 97 % proviendrait de quelle analyse scientifiquement rigoureuse? Vous pouvez éclaircir ma lanterne là-dessus en me référant à quelque étude très précise; ou est-ce que je dois croire le chef de Démocratie Québec quand il dit que la seule science qui importe pour le maire Labeaume est la science infuse?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Pierre-Luc Lachance

      10 février 2021 à 20 h 08

      Bonsoir Monsieur Michel,

      Vous avez raison, j’ai fait une erreur au niveau des chiffres sur les 700 millions, c’est bel et bien 577 millions qui était prévus à l’origine pour le TRAMBUS. Merci de m’avoir corrigé sur ce point.

      Oui, voici le lien vers le document de présentation faite le 29 juin dernier qui répond à votre question concernant le 97% (voir diapo 12) : https://reseaustructurant.info/docs/2020-06-29-Pr%C3%A9sentation%20port%C3%A9e%20du%20projet.pdf

      Il s’agit donc de chiffres provenant des études d’achalandages. Merci !

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel

        10 février 2021 à 22 h 34

        Ce n’est pas une étude scientifique, mais un document promotionnel de 34 pages.

        Qui plus est, la seule mention portant sur le sujet qui nous intéresse se résume en quelques phrases seulement :

        « Le bon mode au bon endroit : répondre à la demande avec une ligne est-ouest (D’Estimauville à l’Université Laval) à haut niveau de service similaire à un Métrobus sur voie réservée. •Attractivité du réseau maintenue à 98 % en 2026 ». (page 12)

        On n’a pas la moindre idée du comment la ville s’y est prise pour en arriver à ce 98 %. Aucune explication. Aucune source. La science infuse, peut-être ?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaout

        11 février 2021 à 00 h 48

        Insider, l’érudit anonyme. Où êtes-vous pour défendre votre soldat?

        Rien contre toi Pierre-Luc…

        Insider. Une autre question sans réponse?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pierre-Luc Lachance

        11 février 2021 à 19 h 52

        Bonsoir M. Michel,
        Le 98% a été obtenu à partir des études d’achalandage Destination – Origine de 2017 (la plus récente) : https://www.ville.quebec.qc.ca/apropos/planification-orientations/transport/enquete-origine-destination.aspx

        Ainsi, à partir de ces chiffres ce sont des calcules croisés des parts modales projetés en fonction des données du RTC et des capacités des Métrobus versus celles des Trambus. N’étant pas statisticien ni mathématicien, je peux seulement vous garantir que le tout est calculé par les experts du domaine. Bref, non il ne s’agit pas de sciences infuses, mais bien bien de sciences. Merci !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        12 février 2021 à 12 h 19

        « Insider, l’érudit anonyme. Où êtes-vous pour défendre votre soldat?

        Rien contre toi Pierre-Luc…

        Insider. Une autre question sans réponse? »

        1- Comme toujours les sophismes sont bienvenus.

        2- Avec la façon cavalière que vous et vous savez qui d’autre répondez à un élu qui daigne vous répondre mettons que je perds de la motivation à perdre mon temps à vous répondre.

        3- Ironique que vous exigiez une réponse sur le champ car je ne fais qu’appliquer votre rectete, c.-à-d. faire du cherry picking pour les questions ou si vous préférez je suis victime de cécité volontaire.

        4- Cher très honorable PPDouch! Si mes obligations professionnels m’obligent à ne pas être disponible pour vous répondre que vous jugez satisfaisants, allez vous me compenser financièrement? Peut-être que pour vous ce n’est pas une contrainte, mais ultimement ce n’est pas mon très honorable PPDouch qui va payer mes factures.

        5- Tant qu’à y aller dans le délire en penasant que je suis à votre service, pourquoi n’y allez vous pas d’un autre sophisme – vous en êtes plus à un près – en prétendant que Pierre-Luc Lachance n’est en fait que l’incarnation de l’une de mes nombreuses personnalité issuent du fruit de mon imagination fertile?

        6- Bon assez gaspillé de mon temps à répondre à des futilités puériles!

        NEXT!

        ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        12 février 2021 à 12 h 23

        […] pour vous répondre dans un délai que vous jugez satisfaisants […]

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        12 février 2021 à 14 h 41

        Péteux et sans éthique en plus.
        Du lobbyisme anonyme, c’est pathétique.

        Ark.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  11. michel

    10 février 2021 à 20 h 10

    « Dans cette même veine, modifier des voies dédiés (avec infrastructures physiques) pour des voies réservées (peintures) permet de conserver les objectifs de faciliter la circulation des autobus, mais à moindre coûts. »

    J’en tire donc la conclusion suivante :

    Les voies dédiées n’étaient pas un choix optimal. Autrement dit, si on les avaient crées, les payeurs de taxes que nous sommes n’en aurions pas eu pour notre argent. Les coûts auraient excédés les bénéfices.

    Vous pouvez me dire quel parti municipal les avait proposées dans la première mouture du RSTC?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  12. michel

    10 février 2021 à 20 h 48

    « Nous le disons depuis le début, l’objectif du projet est d’amener le bon moyen au bon endroit pour répondre à la demande actuelle, mais aussi à l’accroissement visé. Ce projet n’est pas seulement un projet de transport, c’est un projet environnemental qui vise aussi à réduire la congestion automobile qui grandira dû à la croissance de la population de Québec. Finalement, le projet se veut d’offrir un choix aux gens versus avoir une 2e auto et permettre une économie de 8 000 à 10 000$ par famille versus la 2e auto. »

    Bon, on nous repasse encore une fois la cassette. Surprenant que vous n’ayez pas ajouté « la bonne grosseur de tuyau au bon endroit ».

    Ceci dit, vous trouvez qu’un tramway dans le secteur Chaudière, c’est la bonne grosseur de tuyau (ou le bon moyen) au bon endroit?

    Si vous me répondez en me parlant de la demande future pour ce secteur, vous devrez alors m’expliquer pourquoi plus là-bas qu’ailleurs.

    Il y a d’autres secteurs qui possèdent un bon potentiel de densification; certains sont près du centre-ville comme Fleur-de-Lys/Laurentienne/Hamel, d’autres beaucoup plus éloignés comme la périphérie nord et nord-ouest de la ville et l’est de Beauport. Pourquoi ces autres secteurs n’auraient-il pas droit eux aussi au tramway?

    Enfin, pour ce qui est des « 8 000 à 10 000 $ par famille versus la 2e auto », les familles qui peuvent s’offrir une 2e auto vous en remercient.

    Peu d’entre elles toutefois habitent à distance de marche des lignes de trambus qui ont été supprimées. Vous le saviez? Vous avez en fait beaucoup plus de chances de les retrouvez dans un secteur comme le secteur Chaudière que vous voulez développer…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      11 février 2021 à 09 h 25

      Belle démonstration encore michel. Vous avez mis dans votre poche un élu municipal. Et le péteux n’est pas encore intervenu.
      Je crois que vous avez réussi à ébranler les murs du temple.
      Bravo.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • michel

        11 février 2021 à 11 h 43

        En fait, mon objectif n’était pas de mettre ce conseiller municipal dans ma poche. C’est son chef, et non lui, que je tiens responsable pour ce qui se passe actuellement. Je n’éprouve aucune hostilité, mépris, ou quoique ce soit de négatif, envers ce conseiller.

        Par contre, si on est pour avoir un ton condescendant avec moi, je ne me gênerai pas pour discréditer tout propos incohérent. Et comme je suis un « jeune » retraité, c’est pas le temps qui me manque.

        Ce que j’aimerais que ce conseiller fasse, c’est qu’il « prêche pour sa paroisse », comme vous l’avez écrit plus haut. Là, ce que je constate, c’est qu’il se limite à faire l’apôtre de ce que j’appellerais, l’Évangile du Tramway selon saint Régis.

        Je suis personnellement contre le projet d’agrandissement du port de Québec; je suis contre pour des raisons environnementales, mais aussi de santé publique et de qualité de vie. Lorsque ce conseiller s’est positionné contre ce projet, je l’ai dans ma tête félicité. Il faut, à ce qu’on dit, une bonne dose de courage pour s’opposer à l’interne à Labeaume.

        J’imagine que s’il a contredit son propre chef sur la place publique, c’est qu’il en était arrivé après mûres réflexions à la conclusion que ce projet serait néfaste, entre autres, pour les gens de son district.

        Il serait bien qu’il fasse de même avec l’actuel projet de réseau structurant. Il serait bien qu’il réfléchisse aux conséquences pour les gens de Saint-Sauveur des choix que son chef a fait lorsque le coût du tramway a explosé.

        Le trambus aurait été plus capacitaire que le métrobus. Sa rapidité aurait été plus grande aussi parce qu’il n’aurait pas eu à partager sa voie avec d’autres véhicules comme le métrobus devra le faire sur sa voie « exclusive ». Et il y a fort à parier que le trambus aurait eu un effet plus structurant sur ce quartier. Probablement pas autant que l’aurait été le tramway, mais certainement plus que le sera le métrobus. Enfin, la fiabilisation aurait permis de remplacer l’ensemble des conduites sous Charest qui arrivent en fin de vie.

        Je n’habite pas Saint-Sauveur, ni même Saint-Roch. Il m’arrive de prendre les transports en commun à l’occasion, mais pas par obligation.

        Sans doute est-ce le fait d’avoir grandi dans la pauvreté qui fait qu’aujourd’hui, ça me donne des boutons que de savoir que le maire a préféré favoriser le développement futur d’un quartier éloigné et relativement aisée à des quartiers centraux et populaires, comme entre autres Saint-Sauveur. Pour le secteur Chaudière, ça sera 129 M$/km en surface qui seront investis. Pour le quartier Saint-Sauveur, environ 6… Comment peut-on ne pas y voir une injustice?

        Peut-être que monisieur Lachance aurait intérêt à se dissocier de son chef avant la prochaine élection. Peut-être qu’il devrait aussi songer à former rapidement une coalition avec d’autres élus de son parti, comme par exemple les conseillères des quartiers centraux de Limoilou et de Maizerets, elles aussi impactées négativement par le retrait des trambus. J’ai comme l’impression que ça va se terminer pour Équipe Labeaume comme pour le Titanic…

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Pierre-Luc Lachance

        11 février 2021 à 20 h 42

        Bonsoir Monsieur Michel,

        Merci de vos bons mots concernant ma position versus le projet Laurentia. Cependant, je m’objecte à Laurentia pour les mêmes raisons que je suis en faveur du projet du RSTC : Le développement durable. D’un côté il y a un projet Laurentia qui amène plus de pollution, qui risque d’augmenter le trafic de camionnage et qui a des risques pour les gens les plus vulnérables et de l’autre il y a le Tramway qui vise à réduire la production de GES, qui vise à offrir un autre choix de déplacement que l’automobile et qui et beaucoup plus abordable pour les gens vulnérable. Bref, comme on dit, je suis conséquent avec mes valeurs.

        Pour la question de Saint-Sauveur versus le Trambus, cela est peut-être une nouvelle information pour vous, mais les gens de Saint-Sauveur était loin d’être enjoué de l’arrivé du Trambus tel que prévu sur Charest, car cela aurait forcé d’agrandir le boulevard entre Langelier et Marie de l’Incarnation, pour être en mesure de conserver la capacité du boulevard pour les automobilistes. Cela se réalisait au détriment de la mobilité active (piétons). En fait, les citoyens étaient favorable au Trambus à condition de couper des voies de circulation aux automobilistes… bref, la solution du Métrobus vient donc régler, par la bande cet accro tout en améliorant très significativement le service versus le parcours 18 qui passe la majorité du temps qu’aux 30 minutes…

        Pour le secteur Chaudière, de moins point de vue, le gain vient surtout de la possibilité de capter une partie des flux de circulation qui viennent de l’Ouest via le parc-o-bus et le Tramway. Pour avoir habité pendant 2 ans à côté du par-o-bus au coin de Quatre-Bourgeois et Pie-XII, je peux vous dire qu’il se remplissait vite à chaque matin de gens venant de l’Ouest pour prendre les Métrobus en direction de l’Université ou de la colline parlementaire (utilisant le bus j’ai pu observer les montées et descentes). Merci !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        12 février 2021 à 10 h 11

        Pour le secteur Chaudière, le tramway est trop capacitaire. C’est entre autres pour cette raison que le BAPE est contre.

        Agrandir le stationnement Le Gendre, on est tous d’accord avec ça. Un bi-articulé serait par contre suffisant.

        Le garage pourrait quant à lui être construit ailleurs.

        Vous pourriez y ajouter une antenne tramway à partir de D’Estimauville et profiter des 3 terrains contigus de la ville situés à l’intersection de la Canardière et d’Henri-Bourassa, et dont la décontamination est en voie d’être complétée. Ces terrains font plus de deux fois la superficie nécessaire pour y implanter ce garage. Pas besoin d’y couper un seul arbre.

        Qui plus est, cela vous ferait épargner 325 millions, puisque le nouveau tronçon de tramway D’Estimauville/Saint-Roch en passant par des Capucins serait 2,5 km plus court que celui entre le pôle d’échanges Sainte-Foy, où vous pourriez arrêter votre tramway, et Le Gendre.

        Pour ce qui est de Saint-Sauveur, il n’y a jamais eu à ma connaissance de sondage qui démontrait que les résidents de ce quartier étaient contre le trambus. Si ma mémoire me fait pas défaut, il s’agissait plutôt de craintes exprimées pour la sécurité des jeunes qui auraient eu à traverser un boulevard Charest élargis pour se rendre à leur école.

        Il est vrai que le passage du trambus aurait nécessité une plus grande emprise au sol, et donc forcément une diminution de la largeur des trottoirs.

        Le retrait d’une voie automobile aurait été la chose à faire. Entre Dorchester et Marie-de-Incarnation, c’est à peine 1,5 km. Ensuite, on tombe dans la zone industrielle et le boulevard Charest s’élargit de plusieurs voies.

        Je trouve curieux que pour quelqu’un qui dit vouloir réduire les GES et offrir une alternative à l’automobile que vous trouviez que le retrait d’une voie de circulation à cet endroit aurait été un trop gros sacrifice à demander… aux automobilistes !

        Au fait, étiez-vous pour ou contre le SRB; ce SRB qui aurait été en tout point identique au trambus et qui aurait circuler dans Saint-Sauveur sur Charest ouest comme le voulait le maire à l’époque? L’emprise au sol aurait été la même.

        Un autre truc que je trouve curieux de votre part, c’est que je ne vous ai pas entendu dénoncer la coupe d’arbres nécessaire sur René-Lévesque pour y faire passer le tramway. Les gens du secteur ont été sondé, et le résultat a été clair à l’effet qu’ils préféreraient qu’on leur enlève une voie de circulation automobile plutôt que de voir leurs arbres coupés. Cela a fait les manchettes récemment.

        Pour revenir au BAPE, vous pourriez aussi retenir son autre suggestion, à savoir raccourcir de 2 km le tracé du tramway entre la 76e Rue et la 41e. Un autre 250 millions d’épargnés.

        Avec les 325 millions de tout à l’heure, ça vous ferait 575 millions.

        Vous pourriez prendre cette somme pour y implanter un trambus entre le stationnement du zoo et celui de Le Gendre. En passant par la 3e Avenue, Expo-Cité et Charest ouest, il ferait 23 km de long, et coûterait 875 millions.

        Si vous réduisiez votre tunnel de 500 mètres, comme vous l’entrevoyez déjà, il ne vous manquerait plus que 125 millions à trouver ailleurs pour combler le manque à gagner. Comme à l’extrémité ouest du trambus, dont la voie dédiée n’aurait pas besoin d’être fiabilisée, puisqu’on y retrouve présentement aucune conduite souterraine à déplacer.

        Monsieur Lachance, je ne doute pas de votre bonne volonté. Mais je persiste en disant que votre tracé actuel pour le tramway n’est pas optimal.

        Je viens tout juste de vous faire la démonstration qu’avec le budget actuel, il serait possible d’avoir :

        1) un tramway entre la 41e Rue et l’université Laval en passant par la colline parlementaire;
        2) un tramway entre D’Estimauville et Saint-Roch (qui, soit dit en passant, desservirait entre autres votre futur pôle d’innovation Littoral Est…);
        3) un trambus entre les stationnements du Zoo et Le Gendre qui passerait par Expo-cité et Charest ouest; et
        4) tout le reste qui mérite d’être conservé (parcs-o-bus, pôles d’échanges, garage d’entretien, et lignes Nord et Est).

        Bonne journée !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        12 février 2021 à 13 h 40

        « Je viens tout juste de vous faire la démonstration »

        Pas vraiment… lorsque des professionnels vont évaluer les coûts de votre proposition, ils vont découvrir que ça va coûter plus cher.

        N’oubliez pas que le projet de la ville était sous-évalué au départ. La plupart des projets de cette envergure sous-estiment leurs coûts. Je ne vois pas pourquoi vous seriez une exception.

        Je n’ai pas les moyens de faire une évaluation de ce genre de projet, et vous non plus.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Michel Utilisateur de Québec Urbain

        12 février 2021 à 17 h 53

        Correction :

        1) un tramway entre la 41e Rue et le — Pôle d’échanges Sainte-Foy — en passant par la colline parlementaire;

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        12 février 2021 à 18 h 07

        Che,

        J’ai tout simplement utilisé les chiffres à jour de la ville. Si les coûts vont encore gonflés, alors mes propositions tombent à l’eau, j’en suis conscient.

        La question que vous devriez vous poser est, où le maire va-t-il couper pour rester dans les limites du budget si les coûts devaient continuer de grimper?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  13. Rem D

    11 février 2021 à 16 h 25

    Je crois plutôt que ces gens se sont lassés de devoir répondre encore à ces questions qui ont été maintes fois répondues:

    – Il est logique que le tramway emprunte le couloir de TeC le plus fréquenté. Les metrobus constituent présentement les lignes structurantes du réseau. Leur popularité (particulièrement en haute-ville) indique que leur tracé desservent les bons endroits. Remplacer ces lignes par un véhicule de plus forte capacité et offrant un confort accru permet de consolider la colonne vertébrale, déjà existante et surtout éprouvée. Il est impératif de le faire avant d’augmenter la capacité du reste du réseau.

    – le tramway dépasse les limites de la ville-centre. Il rempli donc son rôle de capter les usagers avant leur entrée dans la ville-centre. On se rappelle que le tracé actuel proposé constitue une première étape.

    – la superficie de terrain nécessaire à l’implantation du garage du tramway est immense. Puisque le réseau de tramway est appelé à grandir au fil des années, il en va de même pour le centre d’entretient. Auriez-vous un terrain approprié à fournir en example? Un terrain disponible pour un prix acceptable.

    Pour faire une comparaison entre le réseau du RTC et le réseau viaire de Québec , le réseau actuel du RTC est constitué de petites rues (lignes de bus régulières et express), et de boulevards (metrobus). Pour se rendre du point A au point B via le RTC, on peut bien emprunter une rue, mais la vitesse est lente et la capacité faible. Si on choisit d’emprunter un boulevard, la vitesse est plus rapide et les arrêts moins fréquents, mais le temps de parcours est encore grand. Le réseau structurant propose qu’on y ajoute une autoroute (un tramway), qui ne desservira pas de nouvelle destination, mais qui permettra de s’y rendre de manière beaucoup plus efficace.

    Il n’y a vraiment rien de très complexe à comprendre, mais ça peut échapper aux gens qui émettent une opinion sur la base de leur impressions plutôt que sur les analyses connues, reconnues et éprouvées par les experts. Je n’en suis pas un moi-même, mais je respecte le travail de ceux qui font cela de leur vie et accepte le fait que je ne comprenne pas nécessairement toutes les décisions qui sont prises.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  14. Insider

    12 février 2021 à 17 h 14

    Avec l’échelle de la carte et taille de la police de caractères le mot Saint-Émile occupe environ 2 km en distance. Entre de La Faune et la sortie NDL de mémoire c’est environ 4 km en voiture. Il aurait été «
    dumpé » plus bas vous auriez trouvé le moyen de critiquer.

    Des fois vaut mieux choisir ses combats. ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  15. Michel Utilisateur de Québec Urbain

    12 février 2021 à 18 h 16

    @ Che,

    J’ai tout simplement utilisé les coûts à jour de la ville. J’ai conscience que s’ils continuent de gonfler que mes propositions ne tiendraient plus.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  16. Luc

    13 février 2021 à 09 h 21

    @Michel

    Vos interventions sur ce thread sont rafraîchissantes. Je n’approuve pas tous vos points de vue mais je dois admettre que votre argumentation est très articulée.

    J’apprécie aussi le fait que quelqu’un est en mesure d’être en mode solution et proposition au lieu de se camper continuellement sur sa position. Ce qui est une force de votre côté.

    Au moment ou on sait que déjà les gouvernements sont ouverts à des phases ultérieures, la prudence et la sagesse si on veut réaliser ce projet plus rapidement serait d’adopter la position du compromis.

    Ainsi, votre suggestion de couper pour le moment la portion entre La 76ième et la 41ième serait intéressante sachant que dans une deuxième ou troisième phase, il serait toujours possible de prolonger cette ligne plus au nord et pourquoi pas jusqu’au parc o bus du zoo?

    Qu’il serait aussi possible de remplacer les métrobus entre l’UL et d’Estmauville par une deuxième ligne de tramway ou trambus? Après tout, le métro de Montréal ne s’est pas fait en une seule phase.

    Je pense que si on veut dénouer l’impasse, il faut avoir l’humilité d’accepter le compromis afin de bonifier le projet plus tard.

    Autre élément de réflexion qui me vient à l’esprit c’est la transformation permanente des habitudes de déplacement qu’amènera la pandémie actuelle. Si on opte pour un projet plus modeste au début, ca nous permettra de mieux planifier les phases futures étant donné qu’inévitablement, les habitudes auront changées.

    Et honnêtement, mon domaine professionnel me dit qu’il ne faut jamais planifier 5 à 10 ans à l’avance car on ne sait jamais ce qui peut se passer dans le futur. Ce qui semblait la meilleure idée à l’époque ne l’est peut être plus aujourd’hui. Alors commençons modestement, mesurons pour la suite des choses et surtout mais surtout… ayons de l’ouverture au compromis pour débloquer ce dossier.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • michel

      13 février 2021 à 13 h 56

      « J’apprécie aussi le fait que quelqu’un est en mesure d’être en mode solution et proposition au lieu de se camper continuellement sur sa position. »

      Si j’avais manqué de « souplesse », je n’aurais jamais été en mesure d’avoir la carrière qui fut la mienne.

      L’évaluation de programmes qui fut mon domaine m’a mis en contact avec plusieurs ministères du fédéral et du provincial au fil des ans. Quand on connaît les différentes finalités de cette profession, on comprend qu’on a intérêt avant de s’y lancer d’avoir le pragmatisme comme devise.

      Il ne serait pas d’une grande utilité pour les gestionnaires si on se limitait uniquement à leur démontrer que leurs programmes ont été plus ou moins efficaces à atteindre leurs objectifs. D’où, dans le jargon, le « fine-tuning » et les de plus en plus populaires « tableaux de bord ».

      Ceci dit, quand un projet m’intéresse et que je n’ai pas accès à toutes les données, comme c’est le cas pour le RSTC de Québec, je « milite » dans un premier temps, et ce, en suivant mon instinct; sauf que lorsque le gouvernement opte pour un autre mode que celui que mon petit doigt me fait privilégier, comme cela a été fait pour le tramway, au lieu de tourner la page, je cherche plutôt à voir comment on pourrait en maximiser l’utilité pour le public. J’ai passé près de la moitié de ma vie à faire cela; et le gars, maintenant retraité, est un peu obsessif…

      Merci Luc, et bonne journée !

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  17. michel

    13 février 2021 à 18 h 19

    « Le 98% a été obtenu à partir des études d’achalandage Destination – Origine de 2017 (la plus récente. (…) Ainsi, à partir de ces chiffres ce sont des calcules croisés des parts modales projetés en fonction des données du RTC et des capacités des Métrobus versus celles des Trambus. » (Pierre-Luc Lachance)

    **

    La part modale d’un mode de transport qui n’a jamais été utilisé ici à Québec, en l’occurrence le trambus et le métrobus sur voie réservée, ne peut pas être estimée autrement qu’en allant sonder la population. Il est impossible de l’estimer à partir des données empiriques dont on dispose pour les métrobus qui ne circulent pas actuellement sur des voies réservées.

    Je suis retourné voir l’Enquête Origine-Destination de 2017 pour y scruter de plus près sa méthodologie. Je voulais savoir si on avait interrogé les gens pour vérifier leur intérêt envers le trambus et le métrobus sur voie réservée.

    Voici ce qu’on peut y lire aux pages 23 et 24 :

    « Le questionnaire de 2017 était similaire à celui de 2011, à l’exception de quelques questions supplémentaires visant de nouvelles réalités liées à la mobilité des personnes et des ménages. Ces questions additionnelles portaient sur :
    Le ménage :
    – la possession d’une ligne de téléphone résidentiel pour les ménages contactés sur cellulaire ou ayant rempli le questionnaire sur Internet;
    – la présence dans le ménage de personnes ayant une incapacité physique ou intellectuelle permanente qui les limite dans leurs déplacements quotidiens ainsi que leur nombre, le cas échéant;
    La personne :
    – la détention d’un abonnement valide à un service d’autopartage pour les détenteurs d’un permis de conduire valide;
    – l’utilisation d’un service de covoiturage en ligne (par exemple, Uber, Lyft ou Netlift) et, le cas échéant, la précision lors de la déclaration d’un déplacement en taxi;
    – le suivi ou non d’un cours à distance lié au programme d’études habituel (téléétudes) pour les étudiants ne s’étant pas déplacés pour le motif « Étude » la veille. »

    À première vue, il n’y avait aucune question portant sur l’intérêt envers le trambus et le métrobus sur voie réservée.

    J’ai donc été voir le questionnaire de 2011, et là non plus il n’y avait rien. Voici ce qu’on peut y lire à la page 12 :

    « Le questionnaire de 2011 était très similaire à celui de 2006, à l’exception de quelques questions supplémentaires visant de nouvelles analyses en lien avec la mobilité des personnes et des ménages. Les questions additionnelles portaient sur :
    – le revenu total du ménage;
    – le type d’habitation;
    – le travail à domicile;
    – les statuts (travailleur ou étudiant) à temps partiel;
    – le nombre de personnes à bord du véhicule lorsque le mode du déplacement est « Auto-conducteur »;
    – le type de lien (famille, travail ou autre) unissant le passager au conducteur du véhicule lorsque le mode du déplacement est « Auto-passager ». »

    Finalement, dans l’Enquête Origine-Destination de 2006 (beaucoup plus courte que les deux autres, puisqu’elle ne faisait qu’une vingtaine de pages), j’ai là non plus rien trouvé par rapport au trambus et au métrobus sur voie réservée. On peut y lire ceci à la page 6 :

    « Les questions de l’enquête Origine-Destination 2006 portaient essentiellement sur trois aspects :
    – Le profil du ménage : localisation, nombre de personnes, nombre de véhicules à sa disposition;
    – Le profil de chacune des personnes composant le ménage : âge, sexe, possession d’un permis de conduire, possession d’un laissez-passer de transport en commun, adresse du lieu de travail ou d’études;
    – Le profil des déplacements de chacune des personnes (renseignements relatifs à chacun des déplacements effectués la journée précédant l’entrevue) : motif et heure du déplacement, lieu de départ et de destination, modes de transport utilisés, lignes de transport en commun utilisées (le cas échéant). »

    Comme on peut le constater à la toute fin de cette citation, les questions portant sur les déplacements en transport en commun cherchaient à savoir quelle ligne de transport avait été utilisée. Il aurait été extrêmement surprenant qu’en 2006 on questionne les gens sur leur intérêt pour des modes de transport en commun, comme le trambus et le métrobus sur voie réservée, qui n’existaient pas à l’époque et qui n’existent toujours pas aujourd’hui.

    Le chef de Démocratie Québec semble donc avoir raison lorsqu’il dit que la seule science qui importe pour le maire Labeaume est la science infuse. C’est grâce à elle que lui et son collègue du RTC en sont arrivés à la conclusion suivante : « Le bon mode au bon endroit : répondre à la demande avec une ligne est-ouest (D’Estimauville à l’Université Laval) à haut niveau de service similaire à un Métrobus sur voie réservée. Attractivité du réseau maintenue à 98 % en 2026 ».

    Qui sait, peut-être que leur science infuse va éventuellement les amener à nous dire que « le bon mode au bon endroit » consisterait plutôt à y aller à cet endroit avec un minibus…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  18. Luc

    14 février 2021 à 09 h 34

    +1

    J’aimerais voir comment le. 98% a été obtenu. Dans un autre registre regardons ce qui se passe sur la rive-sud.

    Le projet est passé à une certaine époque du SRB à des métrobus avec corridors réservés mais en mode axial sur la longueur du boulevard Guillaume Couture.

    Puis, on apprend en consultation populaire que vu la difficulté de déneigement, on préfère dorénavant l’option latérale.

    Ensuite on apprend qu’il ne se réalisera plus que sur deux portions plus achanlandée du boulevard.

    Enfin, rendu à sa presque réalisation, le trajet est coupé davantage. On apprend aussi que les deux pistes cyclables qui devaient parcourir l’entièreté du projet ne vont survivre que sur les deux portions de projet qui demeurent.

    Donc conséquence…. ils ont avoué que toute cette transformation allait amener un achalandage additionnel d’au plus 2% sur les prochaines années.

    Je trouve ce projet ridicule avec aucun effet attractif. Le seul bienfait que j’y trouve c’est l’approche étapiste. Il ont au moins eu le courage de dire que l’achalandage additionnel ne serait pas celui qu’ils avaient prévu au début.

    Alors conclusion….

    Ne sous estimons pas l’effet attractif que peut avoir un projet vraiment plus structurant sur l’achalandage. Sinon… Posez vous des questions sur la méthodologie utilisée.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *