Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le dossier de la rue partagée: des résultats de la consultation

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 mars 2022 8 commentaires

La consultation a été menée en ligne sur une période de trois semaines, soit du 4 au 25 mars 2022. Nous avons eu 2 099 participants, des quatre coins de la ville. Il s’agit d’une participation exceptionnelle pour ce type d’exercice. (Ville de Québec)

Le communiqué officiel

Voir aussi : Consultation publique, Projet - Tramway, Transport, Transport en commun.


8 commentaires

  1. Léo Mico

    30 mars 2022 à 16 h 20

    Ça alors, le gouvernement nous aurait menti une fois de plus, en faisant croire que les citoyens de Québec s’opposaient à cette mini rue partagée.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Louis- Nicolas

    30 mars 2022 à 22 h 10

    Et qui était au courant de cette consultation internet? On a choisi les gens au hasard pour y participer? Ou bien ça été promu entre citoyens qui avait des opinions similaires?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Che

    31 mars 2022 à 09 h 51

    Le gouvernement s’est encore planté dans ce dossier. On a confondu quelques personnes qui criaient fort avec la majorité.

    En contraste, la ville a fait ses devoirs. On a consulté la population et on a sélectionné l’option avec le plus d’appui. Pour une fois, la consultation a eu une influence sur le choix de la ville.

    De plus, la CAQ réduit « l’acceptabilité sociale du projet » à la seule question de la rue partagée. Malheureusment pour eux, la rue partagée est loin de causer un tollé, même chez les gens sceptiques au projet.

    D’ailleurs, le gouvernement contribue fortement à ce scepticisme, ce qui est quand même étrange compte tenu qu’il finance ce projet en bonne partie. Est-ce que le but c’est de se tirer dans le pied ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDAoust

      31 mars 2022 à 15 h 30

      Je pense que le choix du maire Labeaume de faire cavalier seul, les conclusions du BAPE, la qualité communications municipales, le caractère particulièrement précipité de l’élaboration du projet ainsi que ses importantes modifications à la baisse y sont également (et beaucoup) pour quelque chose.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insdr

      31 mars 2022 à 17 h 11

      @ Che

      Doit-on s’en étonner?

      La CAQ – ce gouvernement quii a été élu pour réaliser ses promesses – s’est empressé de renier celle de réformer le mode de scrutin.

      L’un de ses ministre à accusé le maire Marchand – et non mon cher PPDAoust ce n’est plus Labeaume – d’empoisoner la vie des automobilistes solo.

      Je ne vois qu’une constante dans les deux cas. Faire élire à nouveau les députés de la CAQ est plus important que le bien commun. Quoi qu’en disent et quoi qu’en pensent nos gérants d’estrade sur QU.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        1er avril 2022 à 14 h 10

        Je n’ai jamais écrit que la CAQ n’était pas dans le tort. Juste écrit qu’il y avait d’autres facteurs ayant eu comme effet de réduire progressivement l’acceptabilité sociale du projet.

        Des fois ça vaut la peine d’analyser une situation en déposant ses lunettes partisanes, surtout lorsqu’elles causent une importante cécité sélective.🦯

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

  +  cinquante  =  cinquante sept