Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Tramway: Marchand écarte complètement le tunnel long

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 avril 2022 4 commentaires

Taïeb Moalla
Journal de Québec

Même si le gouvernement Legault a laissé la porte entrouverte à un tunnel long dans le secteur de Montcalm, Bruno Marchand a complètement écarté ce scénario, car il risquerait, selon lui, de causer des délais et des coûts supplémentaires au projet de tramway.

C’est ce que le maire de Québec a fait savoir, vendredi après-midi, en marge d’un point de presse.

Interrogé à savoir si le tunnel long faisait encore partie des plans de la Ville, M. Marchand a répondu par un «non» catégorique en avançant deux raisons.

«Si on veut lancer les appels d’offres (au cours des deux prochaines semaines), ça suppose de ne pas retoucher la conception de référence sur quelque chose d’aussi significatif que ça. C’est quatre mois de travail supplémentaire. En plus, c’est 500 millions$, alors qu’on peut très bien faire ça sans ce tunnel-là et aménager un quartier intéressant. On n’ira pas faire exploser la banque, ça ne donne rien».

Vérification faite auprès du cabinet du maire, un tunnel long qui irait du jardin Jean-Paul-L’Allier jusqu’à l’avenue des Érables, coûterait entre 320 et 380 millions$ supplémentaires – et non pas 500 millions$ de plus – par rapport au tunnel court qui sortirait au Grand Théâtre. Mais quel que soit le prix, le maire Marchand ne voit visiblement pas l’intérêt à ramener ce débat à l’avant-scène.

«Même si le gouvernement disait ‘nous, on l’a le 500 millions$. On est prêts à le mettre, il n’y a pas de problème’, c’est pas là-dessus que je vais le mettre. Quand on regarde l’ensemble de ce qu’on peut continuer d’aménager pour embellir cette ville-là, c’est pas là qu’il serait le plus rentable», a-t-il fait valoir.

Des agréments à la rue partagée

Selon lui, «les gens comprennent qu’il n’y a pas juste des désagréments (à la rue partagée). Il y a beaucoup d’agréments à ce que le tramway passe en surface au niveau de Cartier (…) C’est aussi un des avantages d’avoir un tramway versus un métro. Vous êtes en surface. Vous aménagez une ville. On est capable d’améliorer grandement la vie de quartier et ça, on y tient».

M. Marchand a insisté pour dire que le scénario de la rue partagée est celui qui est privilégié par les citoyens et il s’est félicité de constater que le ministère de l’Environnement va dans le même sens que la Ville à ce sujet.

Les autres conditions émises dans le décret, comme celle portant sur le bruit ambiant, ne semblaient pas inquiéter le maire qui a répété qu’un tramway fait de toutes façons moins de bruit qu’un bus.

L’article

* Merci au Lecteur Assidu pour nous avoir signalé cet article.

Voir aussi : Projet - Tramway, Transport, Transport en commun.


4 commentaires

  1. Le lecteur assidu

    8 avril 2022 à 23 h 12

    🌝 Ai-je bien compris ❓

    ▪️ Comme d’habitude j’ai écouté le bulletin de nouvelles de 18 heures de la SRC-Québec;
    ▪️ Environnement-Québec aurait publié un décret en vertu duquel il semble confirmer son accord avec la vision du maire Marchand pour ce qui concerne notamment la zone Cartier/René-Lévesque;
    ▪️ Interrogé par la presse le maire Marchand s’est dit fort heureux de constater le cas;
    ▪️ Or, il semblerait que le maire a appris la chose… de La Presse !
    ▪️ Autrement dit, soit il n’avait pas lu le décret en question, ce que je peux comprendre, soit aucun de ses proches l’a fait ou, à défaut, a jugé cela assez important pour lui en faire part avant de rencontrer la presse…
    ▪️ Un peu plus et n’eut été de cette bonne nouvelle en l’espèce, on se serait retrouvé en véritable « Dramway »… !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insdr

      9 avril 2022 à 09 h 30

       » ▪️ Autrement dit, soit il n’avait pas lu le décret en question, ce que je peux comprendre, soit aucun de ses proches l’a fait ou, à défaut, a jugé cela assez important pour lui en faire part avant de rencontrer la presse…  »

      Et pour ce qui est du sinistre des Transports, pour lui c’est pas important? Soit on n’a pas jugé bon de l’aviser, soit il nous prend pour des con.ne.s!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    9 avril 2022 à 21 h 32

    D’accord avec l’aspect convivial d’un tramway de surface dans le coin de Cartier. Mais quel sera l’impact sur le temps de parcours?

    Par ailleurs, j’ai encore en travers de la gorge l’abandon de la station Grand-Théâtre. Il y aura quasiment 1 km de distance entre les stations Cartier et Colline-Parlementaire. Comment justifier cela, en plein centre-ville, battu par les vents au mois de janvier?

    La géographie de Québec est extrêmement complexe, il faut accepter qu’aucun scénario ne sera parfait. Mais là, j’ai l’impression qu’on aura un tunnel extrêmement coûteux, un tramway circulant à 20 km/h entre l’Université et l’entrée de ce tunnel, et un no man’s land dans le coin du Grand-Théâtre. Un retour du «mur Saint-Cyrille». Ça commence à faire beaucoup de points négatifs.

    Parfois je crois qu’il aurait mieux valu opter pour le boulevard Charest à partir de Nérée-Tremblay. Scénario 1.0 proposé par Labeaume. Les Métrobus soulagés d’environ 15% de leur clientèle long-courrier pourraient suffire en haute-ville.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. Thériault Philippe

    13 avril 2022 à 16 h 29

    On aurait pu aussi poursuivre l’enfouissement du Tramway jusque passé la rue Louis Fréchette… On aurait réglé pas mal de problème.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

vingt  −  seize  =