Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Un projet immobilier de 20 M$ dans D’Estimauville

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 juillet 2022 Aucun commentaire

Diane Tremblay
Journal de Québec

Un nouveau développement immobilier de 20 M$ voit le jour aux abords du tracé du tramway dans le quartier D’Estimauville, à Québec, ce qui ajoute un avantage au projet, selon le promoteur.

« On pense que le tiers des résidents n’auront pas d’automobile. J’ai fait d’autres projets dans le secteur et c’est ce que nous avons constaté. Déjà avec les parcours du Métrobus et la proximité des lieux de travail, on avait plus ou moins 20 % des gens qui n’avaient pas de voiture. Avec le réseau structurant de transport en commun, ça peut monter encore d’un 10 à 15 % », anticipe Gilles Pelletier, promoteur de Pellimo Développement immobilier.

M. Pelletier construira un immeuble de 77 logements.

« Nous avons choisi D’Estimauville parce que c’est un quartier qui est en “redéveloppement” de manière accélérée. Le fait que le tramway passera maintenant par là, c’est une bonne nouvelle. J’étais déjà impliqué dans l’achat du terrain avant, mais c’est un bonus », affirme l’homme d’affaires.

Le tramway, un bonus

Comme son nom l’indique, Place Courtemanche sera située sur la rue De Courtemanche, à l’angle du boulevard Sainte-Anne où on prévoit l’aménagement d’une station pour le tramway.

« D’Estimauville possède une situation géographique extraordinaire. C’est près de la ville avec des voies d’accès faciles. Il y a des pistes cyclables. C’est près de Limoilou et du parc Maizerets qui est juste à côté. Il y a plusieurs façons de se déplacer. Même sans tramway, c’est un secteur qui est intéressant. Le tramway, c’est la cerise sur le sundae. »

Les travaux ont été lancés le printemps dernier. Le promoteur estime que les unités seront prêtes pour mai 2023. Le projet adhère au nouveau programme de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, APH Select, pour offrir des logements plus accessibles.

Le promoteur a opté pour une formule « sans souci », ce qui veut dire que chaque unité en location comprend beaucoup d’inclusions. « On est allé vers quelque chose de moderne tout en restant sobre », a poursuivi M. Pelletier.

Avec la hausse des taux d’intérêt, plusieurs acheteurs devront renoncer à leur projet d’acquisition pour se tourner vers le marché locatif, entrevoit le promoteur.

L’article

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Écoquartier, Logement locatif ou social.

Poster un commentaire

ou

44  +    =  cinquante deux