Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Dossier du pont de Québec : Pablo Rodriguez s’impatiente

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 mars 2024 2 commentaires

Source : Diane Tremblay, Journal de Québec, le 11mars 2024

STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC

Le ministre des Transports du Canada, Pablo Rodriguez, est «impatient» de régler le dossier du rachat du pont de Québec, a-t-il lancé lundi matin alors qu’il était de passage dans la région.

«Je comprends l’impatience des gens. Je suis tout aussi impatient. Jean-Yves [Duclos] l’est également. Il y a des discussions au plus haut niveau avec la présidente du CN. Je participe à ces discussions-là et il est temps que ça débloque», a déclaré M. Rodriguez lors d’une mêlée de presse à l’INO. «Il y avait une série de choses à régler auparavant. Là, on est rendu à la fin où on a des discussions finales avec le CN. Regarde, je suis impatient», a-t-il laissé tomber.

Les discussions visant à sceller le sort du pont de Québec une fois pour toutes durent depuis des années, a rappelé Jean-Yves Duclos, député de Québec et ministre des Services publics et de l’Approvisionnement du Canada.

«C’est maintenant rendu sur le bureau de la PDG du CN [Tracy Robinson] depuis plusieurs semaines. Alors, on s’attend à ce que le CN fasse ce qu’il a toujours dit dans les dernières années: c’est qu’il conclue cette entente», a dit M. Duclos.

la suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Troisième lien, Transport.


2 commentaires

  1. PPDaoust

    12 mars 2024 à 09 h 55

    Je doute qu’avec les élections qui s’en viennent, Pablo soit si impatient que ça. L’entente sera finalisée quand ce sera politiquement payant, soit dans le prochain contexte électoral.

    Je regrette aussi que Jean-Yves sous-entend que c’est le CN qui branle dans le manche, et de dire ensuite que des détails techniques finaux restent à collecter. L’art de parler des 2 côtés de la bouche devant une interlocutrice en apparence crédule.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jeff M

    13 mars 2024 à 16 h 57

    Le CN n’a jamais été pressé de céder le pont. Ça s’inscrit certainement dans une stratégie de négociation, n’empêche que ce n’est pas un indicateur qui pointe vers le catastrophisme à l’égard de son état. Le contexte du débat entourant le 3e lien a amplifié la perception, à tort, que ce pont est en fin de vie utile.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

40  −  trente un  =