Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La Ville sacrifiera une voie de circulation sur la côte d’Abraham

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er juin 2020 18 commentaires

Taïeb Moalla
Journal de Québec

À partir de 2026, les automobilistes qui partiront de la colline Parlementaire pour se diriger vers le nord de Québec perdront une voie de circulation sur la côte d’Abraham, a constaté Le Journal.

L’information, jamais communiquée auparavant, est visible dans une figure rendue publique la semaine dernière sur le site internet du réseau structurant de transport en commun. De simples flèches dessinées sur une carte montrent qu’il y aura seulement une seule voie de circulation en direction nord (vers les banlieues) et deux en direction sud (vers la Haute-Ville), sur la côte d’Abraham.

Actuellement, la côte d’Abraham comporte quatre voies. Deux sont consacrées aux automobiles et deux sont réservées aux autobus et aux taxis, du lundi au vendredi, entre 7 h et 17 h 30.

Trois voies au lieu de quatre

Dès l’automne 2026, le tramway passera dans un tunnel de 3,5 km dans ce secteur et il n’y aura plus de bus sur la côte d’Abraham. Par contre, cette artère névralgique comptera trois voies de circulation au lieu de quatre actuellement.

Mais, puisque la circulation en direction nord empruntera ultimement la rue Dorchester au lieu de la rue de la Couronne, « il n’est pas possible de continuer avec quatre voies dans la courbe qui devient momentanément Saint-Vallier Est (en bas de la côte d’Abraham), car le goulot d’étranglement ne permet le passage que de trois voies, comme c’est le cas présentement », explique David O’Brien, porte-parole de la Ville.

Selon lui, le fait de « maintenir deux voies tout le long de la côte en direction nord, qui devront ultimement fusionner en une seule dans le bas, n’est pas souhaitable. Cela créera de la congestion ».

Nullement convaincu par cet argument, Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, a dénoncé le fait que le maire Labeaume n’a jamais parlé de la voie retranchée sur la côte d’Abraham lorsqu’il a présenté les nouveaux aménagements dans ce secteur, le 13 mai.

Ce jour-là, l’administration municipale avait insisté sur le transfert de la circulation automobile sur la rue Dorchester, qui compterait quatre voies de circulation (deux dans chaque direction), et sur le fait que la rue de la Couronne serait consacrée au tramway et aux piétons.

La suite

Un sérieux avertissement pour le maire Labeaume Karine Gagnon (Journal de Québec)

Côte d’Abraham: aucune «guerre à l’automobile», selon Jean Rousseau Taïeb Moalla (Journal de Québec). Une extrait: Or, selon M. Rousseau, «c’est une solution qui est beaucoup plus adéquate. Elle permet plus de fluidité le matin grâce aux deux voies automobiles en direction sud sur la Côte d’Abraham. Pour le retour de l’après-midi, on reste à peu près dans les conditions existantes actuelles».
«Guerre au transport en commun». Raisonnement semblable chez Étienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables. «Je suis un peu soufflé de la réponse de l’opposition officielle qui dit que c’est une guerre à l’automobile. Il y aura en tout trois voies de circulation automobile. C’est une de plus qu’actuellement», a-t-il insisté.

Voir aussi : Projet - Tramway.


18 commentaires

  1. me

    1er juin 2020 à 09 h 31

    Je n’ai pas la même lecture de la situation. Aujourd’hui, D’Abraham a certes 4 voies, mais 2 voies auto et 2 voies bus. Dans le réseau avec le tram, D’Abraham aura 3 voies auto…

    Il est où le problème soulevé dans l’article?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Jean François Côté

    1er juin 2020 à 09 h 46

    Il y a présentement sur d’Abraham deux vois réservés aux autos et deux autres aux bus… Il me semble que les autos vont gagner une voie . Il faudrait que quelqu’un explique ça à JF Gosselin !

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  3. PPDaoust

    1er juin 2020 à 10 h 12

    Je récidive…

    Si d’Abraham ne suffit pas pour la circulation bidirectionnelle, qu’on la transforme en sens unique vers la basse-ville (2 voies), tout en réservant les 2 autres pour le Tramway en surface (pour régler le problème géologique suspecté et sauver quelques millions).

    Pour accéder au centre-ville par Laurentien, qu’on fasse bifurquer le trafic sud par Prince-Édouard (ce n’est pas capacité qui manque) et qu’on construise une bretelle dans la courbe du Palais pour grimper vers Dufferin.

    Le fait de couper le trafic auto de la côte d’Abraham ferait en sorte de rendre beaucoup plus fluide Honoré-Mercier (feux de circulation moins long) et ainsi désengorger la bretelle autoroutière le matin.

    De plus, un boul. Dorchester (toujours bidirectionel) deviendrait beaucoup plus calme, au grand bénéfice des milliers de citoyens de St-Roch. Les précieux espaces de stationnement pourraient aussi être potentiellement préservés.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. "Le" lecteur assidu

    1er juin 2020 à 10 h 43

    ⭐️

    – « Ça va bien aller » ❗️ 🙏 🙏 🙏

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. JpDuval

    1er juin 2020 à 11 h 36

    On charcute énormément la ville pour ce tramway.

    Lors de la présentation du projet, la ville affirmait que « le machin » allait entrainer une hausse de 39% de l’achalandage pour le transport en commun. Ainsi, tout le développement se fait en utilisant se postulat.

    Mais qu’adviendrait-il si ce postulat s’avérait non fondé??

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Che

    1er juin 2020 à 14 h 56

    Côte d’Abraham : 2 voies pour auto avant -> 3 voies après

    Laurier : 5 voies pour autos avant -> 6 voies après

    Hochelaga : 4 voies pour autos avant -> 6 voies après

    Coudonc, est-ce qu’on se sert de ce projet comme prétexte pour augmenter le nombre de voies pour les autos ?

    Et pourquoi le titre du journal dit le contraire ?

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Julien

      1er juin 2020 à 19 h 35

      Vous oubliez le prolongement de Mendel. Et, les voies actuellement réservées aux autobus sur la colline parlementaire. Honoré Mercier et René Lévesque (jusqu’à Cartier). De nouvelles voies pour les autos?
      LA route de l’Église conservera-t-elle ses voies réservées si le tramway passe sur le prolongement de Jean-Beaudin? Encore de la place pour les autos?

      On peut aimer ou pas le projet, mais ceux qui disent qu’il est fait dans le but de nuire à l’auto oublient de regarder les détails du projet…

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  7. R. Bouffard

    1er juin 2020 à 18 h 48

    Le monde qui nous attend,

    L’administration Labeaume fonce tête baissée vers le mur. Elle n’a pas encore réalisé que, peut-être, 50% des commerces de Québec ne paieront pas leurs $25 000.00 ou $50 000.00 et plus de taxes dans la prochaine année.

    Le télétravail sera la mode. Les édifices à bureaux des centres villes seront en partie vides.

    Qui peut brider l’administration Labeaume ?

    Le Premier Ministre Legault est complètement effondré devant les hospices de Montréal. Il est amorti, n’a plus d’énergie. Il n’a pas la force morale pour remettre les cadrans à l’heure. Il ne voit pas venir le train dans le tunnel.

    Qui peut ramener le monde à l’ordre ?

    Ce sont les gens de New York. Les créanciers et Moody’s.

    On se rappellera de l’époque où l’on parlait de séparation et de référendum.

    On a oublié depuis.

    Un jour Lucien Bouchard, Premier Ministre, a reçu un courrier des créanciers de NY.

    Au cours des jours suivants, il s’est payé un voyage aller-retour à New York. On lui a fait comprendre.

    Après être revenu il n’a pas reparlé de référendum, les péquistes l’ont limogé.

    Un scénario semblable pourrait se représenter.

    Il faut aussi se rappeler du dossier Mazarin. Je le connais. J’ai détenu des actions de cette entreprise. On avait fait miroiter des filons d’or à Schefferville. Si j’avais vendues mes actions en même temps que le président fondateur avant qu’il ne quitte, j’aurais doublé ma mise. Mais j’ai vendu plus tard, j’ai mangé ma chemise.

    Un scénario semblable, un autre Mazarin attend les gens de Québec et les payeurs de taxes, si le gouvernement Legault ne prend pas ses responsabilités.

    La ligne Mazarin ! Un Drame-way, comme le dit un intellectuel ami de Québec.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Insider

      1er juin 2020 à 19 h 02

      « Un jour Lucien Bouchard, Premier Ministre, a reçu un courrier des créanciers de NY.

      Au cours des jours suivants, il s’est payé un voyage aller-retour à New York. On lui a fait comprendre.

      Après être revenu il n’a pas reparlé de référendum, les péquistes l’ont limogé. »

      On voit que vous étiez proche des péquistes J’ai recraché ma gorgée de café en vous lisant.. lol

      Vive les théories du complot!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • JpDuval

        1er juin 2020 à 20 h 27

        Malheureusement ce n’est pas un complot….

        Voici un article de la revue L’Actualité qui relate les faits.

        https://lactualite.com/lactualite-affaires/sauvetage-du-quebec-la-vraie-histoire/

        La réponse se trouve dans le paragraphe intitulé: 1970-1997: l’ascension de la dette et le moment décisif de 1996

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Che

        2 juin 2020 à 09 h 45

        N’empêche que l’article ne parle jamais de souveraineté ou de référendum. C’est vous qui avez fait le lien entre cette rencontre et la position de M. Bouchard sur le référendum. Ça ce ne sont pas des faits, plutôt votre opinion.

        D’ailleurs vous semblez très habile à faire des liens entre plusieurs faits disparates afin d’avancer votre théorie… du complot.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • Insider

        2 juin 2020 à 11 h 11

        @ Che

        Vous êtes plus indulgent que moi, car en ce qui me concerne la réponses de mes deux petits copains ne méritait une réponse tellement on infère des intentions et on fait des liens là où on ne peut démontrer que ce ne sont des faits.

        Croyez-moi pour ce qui est du PQ à cette époque je suis très bien informé car des personnes de mon entourage côtoyaient le PM et certains ministres.

        Vraiment hilarant de lire ces théories du complot. lol

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

      2 juin 2020 à 10 h 33

      «Le télétravail sera la mode. Les édifices à bureaux des centres villes seront en partie vides.»

      À quoi bon répéter la cassette COVID-19 comme au plus fort de l’hystérie médiatique?

      1 – Les entreprises vont revenir à la raison quand elles vont se rendre compte des enjeux de sécurité informatique liés à Zoom et à toutes les autres babioles utilisées en urgence. Rien ne vaut un bon VPN, un bon ordinateur, une bonne connexion! Mais ces investissements coûtent de l’argent. Et les baux commerciaux sont généralement signés pour plusieurs années.

      2 – Les employés vont sont déjà essoufflés de travailler à la maison. Tout le monde n’a pas une installation ergonomique, isolée des distractions que sont le conjoint, les enfants. Plusieurs, moi compris, ont très hâte de retrouver leur bureau en ville. Vive le tramway!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • jeand Utilisateur de Québec Urbain

      2 juin 2020 à 19 h 04

      des taxes à $25000-$50000… ça c’est les petits commerces, minuscules. Un resto de bonne grandeur c’est $75000, il va fermer un minimum de 1000 commerces et il y a déjà passablement de locaux vides camouflé à Laurier,GDC et on sait déjà que Fleur de lys est pathétique. Cette semaine Sail et Sportiun faillite,Thyme et Addition elle vont tous fermer.
      Déficit de la ville minimum 150 millions (RTC de mémoire on disait prêt de 100 millions)
      Déficit Québec: entre 10 et 15 milliards
      Canada: 400 milliards à date

      Le téléphone va sonner et les jovialistes des dépenses vont se faire rappeler à l’ordre.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Insider

        2 juin 2020 à 20 h 39

        « Déficit de la ville minimum 150 millions (RTC de mémoire on disait prêt de 100 millions)
        Déficit Québec: entre 10 et 15 milliards
        Canada: 400 milliards à date

        Le téléphone va sonner et les jovialistes des dépenses vont se faire rappeler à l’ordre. »

        Wow! Que de jouissance!

        On a vu dans l’état du Kansas ce que ça donne pour les jovialistes des budgets austères. Êtes-vous un disciple de Brownback?

        Les autres pays seront épargnés par les déficits?

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  8. R. Bouffard

    2 juin 2020 à 06 h 49

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *