Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Les 7 Éléments: état des travaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 juin 2020 7 commentaires

Le projet qui semble en être à sa dernière phase

un billet précédent en 2018.

Voir aussi : Arrondissement Les Rivières, Condo, Logement locatif ou social.


7 commentaires

  1. Max L

    28 juin 2020 à 12 h 14

    « Incomparable » ah oui biensur ca ressemble en rien au 1500 autres boites carrés de condo qui ont poussé dans les 10 dernières années…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Gérald Gobeil Utilisateur de Québec Urbain

      28 juin 2020 à 18 h 30

      Je vous invite à découvrir ce secteur.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • laer

      28 juin 2020 à 21 h 14

      Si vous regardez bien l’affiche, on parle du bureau de location qui est incomparable. N’ayez crainte alors ;-) !

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • PPDaoust

      29 juin 2020 à 10 h 49

      L’architecture m’importe peu. Puis franchement on a vu pire… C’est davantage la vie dehors qui m’intéresse. Or, y’a rien qui se marche à l’intérieur de 700m. Pas d’ombre. Y’a pas de place publique. Aucune compacité. Mais les rues sont larges par contre et il y a une belle autoroute déguisée en boulevard à côté. Mais je concède qu’il y a plein de pistes cyclables. Mais pour se déplacer et faire ses trucs, c’est à l’auto qu’on a vraiment déroulé le tapis, un fois de plus.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • Jean Pierre

        30 juin 2020 à 11 h 42

        Je demeure dans ce complexe depuis deux ans. C’est très agréable d’y vivre. Désolé pour le 700 m, mais il y a plus. Le parc de l’Escarpement est voisin et rejoint le parc de la rivière St-Charles. De plus, il est très facile de se rendre aux Galeries de la Capitale et aussi jusqu’au IGA Convivio du boul. Chauveau et tout ça à pied. Alors, beaucoup de magasins à proximité (banques, caisse pop, pharmacie, restaurants, boutiques, épicerie, garderie, école, bibliothèque, centre communautaire, piscine et j’en oublie).

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        30 juin 2020 à 22 h 10

        J’ai basé mon commentaire sur les travaux de Jared Walker. Je vous invite à le lire. L’un de ses constats, c’est que la distance de 400 mètres est un standard de distance pour la marche en toute situation.

        À mettons que vous voulez une pinte de lait, vous devez parcourir 2 km au IGA Convivio pour y aller, et 2 autres pour revenir. Vous pourriez aussi marcher jusqu’au Wal-Mart qui est à 1,5 km.

        Dans la tête d’un automobiste, 1,5 c’est à proximité. Pour une personne qui ne veut pas de voiture, non. C’est pour cela que je critique le plan d’urbanisme à cet endroit. Oui, il y a des trottoirs. Oui, il y a des pistes cyclables. Mais l’option de la voiture reste de loins la plus valorisée.

        Parlant de Convico , c’est probablement le plus grand symbole de mon propos. Puisque le bâtiment offre des murs aveugles sur le coin des 2 boulevards, nous sommes face un choix urbanistique irréfléchi, et qui décourage l’option de la marche.

        Vous verrez que pour les rares piétons, il faut passer impérativement par le stationnement l’hiver. L’été, il y a des sentiers forgés par les passages dans au travers la bande de gazon le long de Robert Bourassa. La ville n’a jamais pensé une seconde qu’il fallait des trottoirs passerelles menant au commerce.

        Quant au parc, on l’atteint en traversant un boulevard autoroute et franchement, sa vocation n’est pas de favoriser la rencontre et de serrer le tissu social, mais c’est surement le fun s’y promener avec son chien. Pas de doute.

        Ceci dit, je concède que votre mode de vie peut être très agréable. Chacun ses goûts. Mon appréciation n’est pas un jugement de valeur mais bien une question d’externalités. Vous y trouvez votre compte individuellement, mais collectivement, je considère qu’on y perd.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
  2. laer

    29 juin 2020 à 15 h 22

    Avec l’avenir du télétravail , encore plus vrai à Québec où des milliers de fonctionnaires resteront à la maison, l’auto va demeurer encore longtemps reine des déplacements.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *