Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Tramway : l’enveloppe des imprévus passe de 712 M$ à 591 M$

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 juillet 2020 10 commentaires

Audrey Paris
Radio-Canada

Le bureau de projet du réseau structurant de transport en commun de Québec travaille depuis une semaine à répondre à 42 questions supplémentaires soumises par le BAPE. On y apprend notamment que la provision de 712 millions de dollars attribuée aux imprévus représente maintenant 20 % de l’enveloppe totale.

En décembre 2019, l’enveloppe du budget des imprévus représentait 27 % du budget total.

Ce sont donc 591 millions de dollars qui sont maintenant anticipés dans l’enveloppe pour les risques, contingences et l’inflation. Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), dans sa question, souhaitait obtenir les provisions à jour depuis le rapport du Vérificateur général de la Ville en décembre 2019.

Dans ce rapport, le VG critiquait justement la baisse du budget consacré aux imprévus.

La réponse de la Ville permet de comprendre que des changements dans l’analyse ont été apportés entre autres en raison de l’abandon de certains aspects du projet, comme le trambus. En somme, l’avancement de la conception et le raffinement des estimés ont permis d’en arriver à cette enveloppe globale pour contingences, écrit le bureau de projet.

En détail, la provision pour risques augmente légèrement, mais constitue toujours 10 % du budget applicable. C’est la provision pour contingences qui diminue, et passe de 9 % du budget applicable à 5 %, précise le bureau pour expliquer cette diminution.

Finalement, la Ville a réévalué le montant anticipé pour l’inflation; de 231,1 millions de dollars en 2019, il est maintenant de 152,5 millions de dollars. La réserve pour inflation a été estimée en appliquant à chaque composante du projet individuellement, le pourcentage retenu d’indexation, selon le calendrier de réalisation détaillé pour chaque composante, précise la Ville.

53 millions déjà dépensé

Le BAPE voulait également connaître les dépenses relatives au projet en date du 20 juillet 2020. Ce à quoi la Ville répond : 53 millions de dollars, majoritairement reliés à la conception et à la gestion du projet.

On y apprend que 24 323 685 $ ont été dépensés en honoraires professionnels et service technique, ainsi que 724 221 $ en communications.

Ce dernier montant n’inclut toutefois pas le contrat de 2,3 millions de dollars octroyés à Cossette Communication pour promouvoir le projet. Ce montant se retrouve tout de même dans les réponses de la Ville remises au BAPE, dans une autre section.

Rappelons qu’en mars 2020, la Ville confirmait avoir en sa possession une enveloppe de 634 millions de dollars pour dépenser pour le projet. Le maire Régis Labeaume avait pourtant affirmé à ce moment que 65 millions de dollars avaient déjà été utilisés.

Par courriel, la Ville mentionne vendredi après-midi qu’elle ne ferait pas de commentaire sur les réponses soumises au BAPE, par respect pour le travail de la commission d’enquête.

(…)

Legendre ou trambus?

Les réponses de la Ville offrent un aperçu un peu plus à jour du projet, en comparaison avec le dossier d’affaires qui a été publié sur le site du BAPE cette semaine également.

Dans ses 42 questions, le BAPE voulait savoir si le bureau de projet aurait pu faire d’autres choix avant d’abandonner le segment trambus du projet, en donnant comme exemple l’abandon possible du Pôle SainteFoy/Le Gendre.

Ce à quoi la Ville répond qu’il n’en a jamais été question. Elle précise qu’environ 4000 unités de logements se construiront dans le secteur et que 7000 nouveaux résidents pourront s’y installer dans les années suivant l’implantation du tramway.

Les réponses permettent aussi de mieux comprendre le nombre de résidents qui vivent à 10 minutes de marche du tracé du tramway.

Selon les données de recensement de Statistique Canada, 131 000 résidents et 147 8000 emplois se situent dans le territoire entre 0 et 800 mètres de l’ensemble des stations.

La proportion de la population desservie en 10 minutes de marche correspond à 26 % pour les résidents et à 44 % pour les emplois, ajoute le bureau de projet.

La suite

Voir aussi : Projet - Tramway.


10 commentaires

  1. michel

    25 juillet 2020 à 09 h 20

    Il y a à peine une semaine, lors d’une présentation en public portant sur les écoquartiers de Québec, le maire Régis Labeaume affirmait qu’il y aurait à terme 8000 personnes qui habiteraient l’écoquartier D’Estimauville. Quant on sait que la superficie de 9 hectares de l’endroit ne permet que d’y construire 790 unités d’habitation, cela ne fait tout simplement aucun sens.
    Si le maire gonfle les chiffres pour donner l’impression d’un immense succès dans le cas des écoquartiers, qu’est-ce qui nous dit qu’il n’est pas en train de faire la même chose avec le secteur Chaudière pour se justifier d’avoir retenu Legendre plutôt que le trambus, comme spécifié dans l’article de Radio-Canada? Plus il y aura de monde qui s’installeront dans Chaudière, plus l’achalandage du tramway généré dans ce secteur de la ville aura tendance à être supérieur à celui qui était prévu pour le trambus.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
      • julien

        25 juillet 2020 à 11 h 01

        Merci M. Gobeil de référer à des faits. Cela permet de redresser les affirmations.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        25 juillet 2020 à 11 h 51

        Si vous avez le coeur à jouer au plus malin, alors de grâce, au lieu de citer Radio-Canada, fournissez-moi plutôt le point de presse COMPLET du maire où on entend aussi ses réponses aux journalistes. Parce que moi, je n’arrive plus à le trouver…
        Si vous écoutez le point de presse ABRÉGÉ dont je vous fourni le lien ci-dessous, vous allez vous apercevoir que le chiffre de 8000 personnes n’est nullement mentionné. Il ne l’est pas parce qu’on n’a pas les réponses du maire aux journalistes, c’est aussi simple que cela. Sauf que le chiffre de 8000 personnes a été dit, et j’aimerais en avoir le coeur net.
        De mémoire, le maire avait répondu en disant qu’à terme, il y aurait 3500 personnes qui travailleraient à D’Estimauville et 8000 personnes qui y vivraient. Et il n’y avait pas comme vous le savez que Radio-Canada sur place à qui il pouvait fournir des réponses…
        Dans son point de presse ABRÉGÉ, on l’entend cependant très bien dire qu’il y aurait actuellement un total de près de 1300 unités d’habitation (en chantier ou déjà construites) où habiteront 6600 personnes, ce qui représente en moyenne 5 personnes par unité d’habitation (donc déjà là, on est hors norme). Il affirme aussi qu’il reste un potentiel de 700 unités d’habitation, ce qui donnerait selon lui 1500 à 2000 personnes additionnelles. Les 8000 personnes viennent peut-être de l’addition de ces deux chiffres, auquel cas il s’agirait bel et bien des deux écoquartiers pris ensemble. Mais même là, ça ne tient pas la route puisque ça nous donnerait une moyenne de 4 personnes par unité d’habitation, et que ce n’est plus ça la réalité au Québec. Et surtout dans les écoquartiers où la mixité fait en sorte qu’il y a aussi des gens qui vivent seuls (ex. des personnes à faible revenu et des personnes âgées), et d’autres qui sont en couple mais n’ont pas d’enfant (ou d’enfant vivant toujours à la maison). Bref, même si les 8000 personnes réfèrent aux deux écoquartiers, et non seulement à celui de D’Estimauville comme je le pensais, le chiffre est quand même gonflé parce que ce n’est pas vrai qu’avec 2000 unités d’habitation nous allons avoir à terme 8000 personnes. Il y a plus de chance que ça tourne autour de 4000 à 6000 personnes.
        Et si les chiffres sont gonflés dans le cas des écoquartiers, et ce pour donner l’impression d’un immense succès, les chiffres du maire pour Chaudière pourraient aussi l’être; d’où le biais que je soupçonne en faveur de ce secteur de la ville au détriment du trambus et des gens qui habitent à l’est.

        https://www.youtube.com/watch?v=hIlLv4DXObE&feature=emb_logo

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • michel

        25 juillet 2020 à 13 h 10

        Si vous vous êtes donnez la peine de bien comprendre ce que dit le maire dans son point de presse, de mettre comme je l’ai fait bout à bout tous les chiffres qu’il nous sort, vous allez vous apercevoir que le journaliste de Radio-Canada que vous avez cité a manqué de rigueur et a par conséquent mal informé la population. La loi du moindre effort fait aussi des ravages dans le milieu journalistique… D’où l’intérêt de toujours aller à la source. Bonne journée !

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
    • Jeff M

      25 juillet 2020 à 09 h 48

      Je sais que les opposants au tramway ont une forte propension à déformer:
      « En comptant les gens qui vont y travailler, on frise les 8000 personnes dans les deux écoquartiers, alors que jadis, il y a une dizaine d’années, plus personne n’y habitait. Ces terrains-là étaient complètement dévitalisés. Je pense qu’on peut dire qu’on a réussi notre plan, affirme Régis Labeaume. »
      6 juillet 2020 Radio-Canada « Plusieurs projets pour les écoquartiers D’Estimauville et de la Pointe-aux-Lièvres »

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. michel

    25 juillet 2020 à 12 h 12

    @ppdaoust
    Sachez cher trentenaire que j’en ai rien à cirer de vos attaques personnelles.
    Sachez aussi que vous vous ridiculisez à mes yeux en appuyant le tramway dans sa forme actuelle, parce que pour que ce projet puisse voir le jour, il vous faudra faire le deuil des deux trambus qui étaient prévus initialement, dont celui qui devait desservir Pointe-aux-Lièvres, l’endroit si je ne m’abuse où vous habitez…
    Quant à monsieur Gobeil, je viens tout juste de lui répondre dans un commentaire qui devra être modéré vu qu’il contient un lien vers le point de presse du maire sur youtube. J’espère bien que ce commentaire va être publié…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      25 juillet 2020 à 17 h 38

      Encore une fois, vous vous trompez. Cette fois-ci sur ma tranche d’âge, mon lieu de résidence, et mon opinion sur le tramway, projet que je considère décevant et dont je n’ai jamais été d’accord avec le tracé.
      D’autres faits qui portent ombrage à votre crédibilité.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. jeand Utilisateur de Québec Urbain

    26 juillet 2020 à 11 h 38

    Éventuellement, il y aura une enquête suite au fiasco annoncé et de plus en plus prévisible du tramway(on ne parle plus de réseau structurant avec le peu qu’il reste encore du projet initial)

    Il serait temps que quelqu’un pèse sur pause,enlève ça des mains de nos 2 incompétents intempestifs et réviser le tout!

    On avait déjà le tramway le plus cher au monde, avec toutes les amputations récentes et exclusions(Hochelaga-Mendel) Il y a lieu de mettre un stop et prendre une grande respiration

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *