Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Plus de 1000 logements dans des tours de 16 à 20 étages au cœur du nouveau Fleur de Lys

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er septembre 2021 3 commentaires

Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil

Trudel Alliance s’apprête à lancer les travaux de démolition d’une portion de Fleur de Lys. Suivra la première étape de la mutation : construction au cœur du site, dès le début 2022, de quelques tours qui culmineront entre 16 et 20 étages et totaliseront plus de 1000 logements. Ce ne sera que le prélude de la transformation majeure qui créera un tout nouveau quartier en lieu et place d’une bonne partie du centre commercial qui sera rasée.

Pour pouvoir réaliser cette ambitieuse entrée en matière, l’entreprise des frères Jonathan et William Trudel doit cependant obtenir une modification au zonage afin que la fonction résidentielle, ainsi que ces hauteurs de construction, soient autorisées. Elle n’a donc eu d’autre choix que d’ouvrir son jeu dans le cadre d’une consultation publique récente, passage obligé avant d’obtenir le changement réglementaire souhaité.

Le vice-président et cofondateur Jonathan Trudel, ainsi que son conseiller en architecture Érick Rivard, ont alors révélé que la phase 1 du projet inclura trois chantiers d’importance:

1) Un complexe résidentiel de quelque 400 logis en location répartis dans 4 bâtiments; le premier de 8 étages, l’autre de 10 étages, le troisième de 12 ou 13 étages puis le plus haut de 15 ou 16. Ils pousseront dès janvier pour être complétés à l’été 2023;

2) Une résidence pour personnes âgées de 400 appartements sur 16 étages. Début des travaux au cours de l’hiver 2022 pour une livraison à l’automne 2023;

3) Un bâtiment plus mince, mais plus haut, collé au pavillon de l’UQTR qui a été aménagé dans l’ancien Sears : 230 logements, notamment pour les étudiants, répartis sur 20 étages. Échéancier : été 2022 à printemps 2024.

Les promoteurs annoncent des toitures vertes, des stationnements souterrains pour les résidents, le prolongement des rues de Vanier sur le terrain de Fleur de Lys, une accessibilité en vélo et à pied, d’autres immeubles résidentiels et de bureaux…

«On commence avec ces phases-là», note Érick Rivard. «Mais on va développer tout un quartier. Ce sont les bâtiments, à terme, qui vont être les plus imposants sur le site.»

«Les travaux de déconstruction sont prêts à débuter», ajoute Jonathan Trudel. «Aussitôt qu’on a l’aval de la Ville de Québec, concernant les premières phases, on va être prêts à débuter les travaux de déconstruction dès cet automne.»

Les premiers habitants arriveraient en juillet 2023. «On aurait le cœur de Fleur de Lys qui serait en fonction.» Les 1030 logements ainsi que des espaces verts seraient alors terminés.

Avez-vous visité Fleur de Lys récemment? Une aile a été entièrement vidée de ses commerçants, celle située sommairement entre le Sports Experts et l’ancien Sears, du côté de l’autoroute Laurentienne. La halte de restauration a aussi été évacuée par ses occupants, relocalisés plus à l’ouest. Cette section désertée sera la première à tomber sous le pic des démolisseurs.

Le commerce de détail a évolué depuis l’ouverture de Fleur de Lys en 1962, fait remarquer Jonathan Trudel. Il faut repenser les centres commerciaux.

«Le modèle n’est plus viable sous cette forme.» L’entièreté du site sera donc remodelée.

Ce n’est toutefois pas la fin de la galerie marchande, avance M. Trudel. Elle sera cependant repensée. La vaste aile qui trône toujours depuis l’épicier Maxi jusqu’à l’ancien La Baie sera un jour éliminée. On le voit sur les plans du projet : des habitations germeront sur les ruines.

Mais le centre d’achat sera reconstruit sous les tours d’habitation que Trudel Alliance veut ériger rapidement. Cette configuration, avec des centaines de clients dans les immeubles du dessus, permettra d’attirer de nouvelles bannières, escompte Jonathan Trudel.

Pendant les travaux, il assure que le centre commercial demeurera animé. Et que les commerçants actuels pourront rester. Tout un défi.

L’article

Un billet précédent avec des illustrations du projet et d’autres informations

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial, Logement locatif ou social.


3 commentaires

  1. Dany Lo.

    1er septembre 2021 à 11 h 16

    Content de voir que cela bouge dans ce coin finalement. Je suis impatient de voir si les propriétaires du Fleur de Lys parviendront vraiment à crée un dynamisme dans ce coin de Québec, et surtout curieux de voir si un jour ce dynamisme pourrait « sauter » l’autoroute et se retrouver dans le coin du Centre Vidéotron également. Je l’ai déjà dit, mais je le répète, si on veut voir de l’action près du Centre Vidéotron, il ne faut pas seulement y installer des services, mais aussi des gens, avec un moyen de transport en commun capable de les déplacer rapidement vers les autres coins de la ville pour rendre l’emplacement attractif. Et de ce côté, d’abord l’espoir que j’avais que l’ancien Colisée laisse sa place à un édifice d’habitation, couplé au développement du Fleur de Lys qui devrait combler une bonne partie de la demande en nouveau logement dans ce coin, et finalement le non-passage d’un mode de transport lourd dans les nouveaux projets de transport de la ville, devrait faire en sorte que l’emplacement du Centre Vidéotron reste une marée de stationnement et d’espace vide pour un bon moment encore. Tout de même, on peut prendre le projet du Fleur de Lys comme une très bonne nouvelle

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. Antoine

    1er septembre 2021 à 16 h 58

    Euh tout cela pour voir deux trois carrés blancs et un plan d’ensemble pas mal ordinaire… sérieux… si vous êtes pour faire une sortie et annoncer votre projet forcez vous un peu…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Roger

      2 septembre 2021 à 08 h 11

      J’aime encore mieux ça que de voir des o***** de maquettes d’architectes, dessinées avec pleins de gens, trop d’arbres et autres choses qu’on ne voient jamais une fois les projets réalisés… Et ça, c’est quand les projets se réalisent. Je pense ici au Phare et n’importe quelle autre bouette qui a été proposée pour le terrain à l’entrée de Laurier.

      Le projet à Fleur de Lys va débuter. C’est déjà commencé. J’y étais hier; placette aménagée, campus UQTR. Pour une fois qu’au lieu de couper des arbres, on va plutôt verdir un quartier!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler

Poster un commentaire

ou

un  +  2  =