Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…



4 commentaires

  1. Dany Lo.

    11 avril 2021 à 10 h 47

    Je ne sais pas trop quoi penser de ce projet. D’un côté, c’est une bien meilleure utilisation de l’espace que les quelques bungalows qui y étaient avant, compte tenu de l’importance du boulevard Laurier. Et je n’est rien contre la hauteur choisie non plus, de la même hauteur que son voisin, on voit sur la dernière photo que tout s’accorde bien, et encore une fois, cela donne un bien meilleur coup d’oeil qu’avec les anciennes maisons. Et puis le projet va ajouter beaucoup de gens près des commerces et du futur tramway, ce qui est bien aussi. Mais, je ne sais pas, il ya un truc que je n’aime, c’est peut-être simplement que je n’accroche pas sur le rendu final prévu, niveau apparence extérieur, mais cela me laisse un impression qu’on aurait pu faire mieux. Je ne sais pas, je ne suis pas contre ce projet, mais il y a quelque chose qui m’empêche d’être pleinement satisfait…

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

      12 avril 2021 à 23 h 58

      100% d’accord sur tous les points. Bon projet, mais d’apparence très banale.

      Il ne reste plus beaucoup de terrains sur Laurier pour faire une entrée de ville de classe mondiale. De la part des promoteurs, il n’y a aucune volonté de laisser quelque chose d’intéressant en héritage.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        13 avril 2021 à 10 h 35

        Quand t’as une Vieille ville qui est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de L’UNESCO, l’architecture sur Laurier n’est pas pour moi sur quoi on doit miser pour impressionner de monde.

        Ceci dit, je n’infirme pas votre opinion. Je la comprend parfaitement. Quant à l’héritage, la ville permet de construire ces murs de blocs à condos souvent repliés sur eux-mêmes. Ces immeubles plates et répétitifs, à part remplir des terrains vacants, ne permet pas de répondre pleinement aux préoccupations de collectivité, dont l’esthétisme fait partie.

        Mais une chance pour nos promoteurs de Sainte-Foy, il y a beaucoup d’acheteurs là-bas pour qui le concept de collectivité est un concept auquel ils ne s’intéressent pas vraiment, ou vraiment pas.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • laéR

        13 avril 2021 à 10 h 35

        Laurier n’est nul autre qu’une extension de ce qu’on retrouve à Laval. Oublions la notion de « classe mondiale ».

        C’est froid et pas très invitant. Je me vois très mal y figurer à pied.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

  +  24  =  trente trois