Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Perspectives 2023: les grands chantiers à surveiller dans la région de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 janvier 2023 11 commentaires

Paul-Robert Raymond
Le Soleil

Le Soleil a relevé six chantiers majeurs à surveiller en 2023 dans la région de Québec.
Nouveau complexe hospitalier CHU de Québec–Université Laval

Annoncé en 2013 et amorcé en 2017, le chantier du Nouveau complexe hospitalier CHU de Québec–Université Laval est sans contredit l’un des plus grands chantiers de la région de la capitale.

Le CHU de Québec le présente comme «le plus important projet clinique et immobilier présentement en cours de réalisation au Québec». L’établissement qui regroupe L’Hôtel-Dieu de Québec et l’Hôpital de L’Enfant-Jésus compte sur un budget global de 2,24 milliards $, répartis de 2017 à 2026.

Bien qu’il soit difficile de chiffrer le budget qui sera attribué en 2023, l’année marquera notamment la livraison d’un cyclotron à l’automne. Celui-ci permettra au CHU d’être autonome dans la production et l’approvisionnement en radioisotopes utilisés dans ses installations.

En septembre dernier, le nouveau centre de recherche en cancérologie a été livré. Le CHU procède à son aménagement pour une ouverture au printemps. Parmi les prochains développements, la pièce centrale du Nouveau complexe hospitalier, le bâtiment des soins critiques sera livré en 2026. La nouvelle aile D qui reliera l’Hôpital de L’Enfant-Jésus aux nouveaux édifices sera quant à elle livrée en juin 2024.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Commercial, Industriel, Institutionnel.


11 commentaires

  1. Le lecteur assidu

    3 janvier 2023 à 17 h 59

    👁👁 👉 Where’s the thruth ❓

    ❇️ J’ai récemment cru comprendre qu’on s’apprêterait à construire une 2e ligne de Tramway d’environ 5 “miles” pour environ 300 millions de U$ dollars dans le centre-ville d’Omaha, capitale de l’état américain du Nebraska.

    ❇️ Sous réserve de la justesse de ce qui précède ça donne un ratio de 60 millions de U$ dollars.

    ❇️ Comment concilier cela avec “ Québec, l’accent de l’Amérique”❓

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Eric Alvarez

      4 janvier 2023 à 00 h 10

      Selon ce que je comprends des images d’un article du Omaha World-Herald (lien + bas), il n’y a pas de plateforme dédiée comme à Québec.

      Ici, et ça va être très évident sur René-Lévesque, on refait toute la largeur de la rue avec une plateforme dédiée. Les images à Omaha montrent plutôt une voie de route avec des rails, mais non dédiée. À tout le moins, à la même hauteur que le reste.

      Toujours selon les images fournies, les rames de tramways sont aussi 2x plus petites avec 4 portes plutôt que 8 à Québec. Cela implique des stations plus petites aussi…

      Bref, ce n’est pas parce que cela s’appelle « tramway » que l’on parle de projets de la même envergure.

      L’article est le suivant : https://omaha.com/news/local/after-years-of-stalled-attempts-omaha-is-on-track-to-build-a-streetcar/article_823d3656-7ebf-11ec-9acc-d33c669a6c2f.html

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Jeff M

      4 janvier 2023 à 03 h 06

      Encore cette rengaine des comparaisons internationales alors que de nombreux facteurs les rendent beaucoup plus difficiles que par un simple ajustement par le taux de change. C’est malhonnête et c’est la stratégie classique des pro-métro.

      Au Québec, les normes comptables exigent d’inclure dans le coût les frais d’endettement publique et les réserves de contingences. On a aussi notre propre marché de fournisseurs pour les infrastructures.
      D’ailleurs, c’est ce qui fait que lors que nous parlons d’un métro sous-terrain, on doit parler d’environ 700M$ le km par chez nous.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Michel

      4 janvier 2023 à 08 h 42

      s’il suffisait d’une règle de 3 apprise au primaire pour évaluer le coût de projets majeurs d’infrastructures, ça se saurait. Malheureusement pour les gérants d’estrade, ce n’est pas le cas.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • PPDaoust

      4 janvier 2023 à 12 h 02

      Quand même Michel, on a pas besoin d’un doctorat pour affirmer que le tunnel et les difficultés d’insertion à la limite du possible expliquent notre record. On peut aussi relire les conclusions du BAPE. Je ne peux croire, avec tout les rebondissements, qu’elles sont toutes le fruits d’évaluations erronées d’une gang de deux de pique.

      Pas besoin aussi Jeff d’aller à l’international pour comparer honnêtement nos choix à ceux des autres villes canadiennes (lire Kitchener-Waterloo, Edmonton, Ottawa) axés d’une façon plus qu’évidente sur la notion de « bang for the Buck » et de réalisation garantie d’autres phases dans des délais rapprochés.

      Le projet actuel n’est pas mauvais, mais le prix doit nous laisser songeurs. Selon moi, il n’est pas assez utile. Avec ce budget, on aurait pu faire un geste beaucoup plus utile, ambitieux et significatif pour les générations futures, au nord comme au sud du fleuve.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. denisb

    5 janvier 2023 à 07 h 51

    Moi, ce qui me tanne, c’est qu’on a jamais entendu personne se plaindre du prix de l’élargissement d’une autoroute, ni des arbres qui y seront coupés. Mais quand il s’agit du tramway ou tout autre dollar investit pour le transport en commun, là c’est toujours grave.

    Les élus ainsi que toutes les personnes qui travaillent sur ce projet ne sont pas cons. Il n’y a personne qui a intérêt à ce que les coûts y soient démesurés. Il faut donc accepter que les coûts mentionnés sont les coûts pour faire un tel projet ici.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Michel

      5 janvier 2023 à 10 h 30

      Non effectivement. Car au fond, lorsque l’on écoute les arguments (souvent émotifs et irrationnels) des anti-tram, ce n’est pas tant contre le volet financier du projet qu’ils en ont. Et oublions ce soit-disant argument des arbre qui est d’un ridicule consommé, car jamais il ne s’opposeront à un boisé détruit pour du résidentiel et des bungalows au nord de Beauport, à Lévis, ou à Val-Bélair.

      Non, c’est contre le principe même de transport collectif qu’ils s’acharnent, et contre tout ce qui amène une vision à long terme de l’aménagement. Ils sentent que leur mode de vie basé exclusivement sur l’automobile est menacé (même si c’est seulement dans leur tête). Ils se sont enchainés à un mode de vie loin de tous les services et il faudrait que tout le monde fasse le même choix qu’eux. Le tramway amènera quelques petites conséquences qu’il combattent avec vigueur: il leur sera très légèrement plus difficile de trouver un stationnement gratuit financé par les contribuables en ville, honte! Quelques dizaines de km seront retiré aux automobiles pour favoriser un autre mode de transport: hérésie! (ils oublient que Hochelaga a été refait pour plus d’autos, ça ils n’en parlent pas). Des gens choisiront de s’établir plus proches de leur milieux de travail: pas question! Certains prendront le vélo et exigeront de meilleurs aménagements: jamais!

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • julien

        5 janvier 2023 à 18 h 35

        Et en fait, c’est loin d’être quelques dizaines de kilomètres qui seront retirés aux automobiles.

        Sur un tracé de 19 km, il y a:

        un tunnel de près de 2 km
        Environ 1 km sur les terrains de la commission scolaire parallèle à de l’Église.
        un KM sous les fils d’hydro et des terrains vagues jusqu’au centre d’entretien.

        Et le reste est principalement construit sur des voies qui sont habituellement réservées au transport en commun.

        Bref, peu de pertes d’espace. Sans compter les gains

        Élargissement d’Hochelaga.
        Retrait des Métrobus sur de l’Église
        Retrait de la majorité des autobus sur la colline parlementaire.
        Prolongement de Mendel
        Viaduc pour relier Mendel et Pie-XII.

        Et, après ça, certains osent parler de Guerre à l’auto..

        Signaler ce commentaire

         ou annuler
      • PPDaoust

        10 janvier 2023 à 14 h 10

        Merci julien. Vous êtes sans doute pour le projet, mais vous n’avez pas peur d’être critique. Je me sens moins seul.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

cinquante un  −    =  quarante six