Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Industriel »

Zone InnoVitam : des citoyens demandent de revoir le projet

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 janvier 2023 Commentaires fermés sur Zone InnoVitam : des citoyens demandent de revoir le projet

Source : Louis-Philippe Arsenault, Radio-Canada, le 16 janvier 2023


Les 15 terrains ciblés par la zone d’innovation n’ont pas encore trouvé preneur.
PHOTO : VILLE DE QUÉBEC

L’organisme La Table citoyenne Littoral Est demande à la Ville de Québec de revoir la vocation des 15 terrains du quartier Maizerets dédiés à la zone de développement techno-industriel InnoVitam.

L’organisme communautaire déplore que le projet se soit élaboré sans aucune étude d’impact. La future zone d’innovation a déjà des effets sur l’embourgeoisement du quartier avec la construction récente d’immeubles à condos haut de gamme, soutient la présidente de la Table citoyenne, Marie-Hélène Deshaies.

Il y a une hausse des prix des loyers, il y a des gens qui sont évincés, il y a des gens qui perdent leur logement, observe-t-elle.
Pour l’instant, la vocation de la totalité des terrains n’est plus négociable à l’exception de celui du garage municipal de La Canardière. La Table citoyenne tente de convaincre la Ville de Québec d’en faire un centre social autogéré.

[C’est un projet qu’]on a bâti avec d’autres citoyens qui sont inclus là-dedans, mais aussi des groupes communautaires qui ont des besoins de locaux, qui ont des besoins d’équipements partagés, indique Mme Deshaies.

la suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Industriel, Initiatives citoyennes, Nouvel urbanisme, Technologie.

Perspectives 2023: les grands chantiers à surveiller dans la région de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 janvier 2023 11 commentaires

Paul-Robert Raymond
Le Soleil

Le Soleil a relevé six chantiers majeurs à surveiller en 2023 dans la région de Québec.
Nouveau complexe hospitalier CHU de Québec–Université Laval

Annoncé en 2013 et amorcé en 2017, le chantier du Nouveau complexe hospitalier CHU de Québec–Université Laval est sans contredit l’un des plus grands chantiers de la région de la capitale.

Le CHU de Québec le présente comme «le plus important projet clinique et immobilier présentement en cours de réalisation au Québec». L’établissement qui regroupe L’Hôtel-Dieu de Québec et l’Hôpital de L’Enfant-Jésus compte sur un budget global de 2,24 milliards $, répartis de 2017 à 2026.

Bien qu’il soit difficile de chiffrer le budget qui sera attribué en 2023, l’année marquera notamment la livraison d’un cyclotron à l’automne. Celui-ci permettra au CHU d’être autonome dans la production et l’approvisionnement en radioisotopes utilisés dans ses installations.

En septembre dernier, le nouveau centre de recherche en cancérologie a été livré. Le CHU procède à son aménagement pour une ouverture au printemps. Parmi les prochains développements, la pièce centrale du Nouveau complexe hospitalier, le bâtiment des soins critiques sera livré en 2026. La nouvelle aile D qui reliera l’Hôpital de L’Enfant-Jésus aux nouveaux édifices sera quant à elle livrée en juin 2024.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Commercial, Industriel, Institutionnel.

Le miracle québécois expliqué

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 mai 2021 2 commentaires

Jean-Philippe Décarie
La Presse

Depuis 25 ans maintenant, l’économie de la ville de Québec s’est résolument transformée grâce à l’essor soutenu d’entreprises du secteur privé, principalement de haute technologie, qui a insufflé à la ville un dynamisme jamais vu ici et inégalé au pays. Québec était la municipalité qui affichait le plus bas taux de chômage au Canada avant la pandémie, et elle a repris le premier rang des villes canadiennes avec un taux de sans-emploi de 4,9 % en mars dernier. Le maire Régis Labeaume nous explique le miracle québécois.

La suite

Le souffle de la nouvelle économie à Québec

Voir aussi : Commercial, Industriel, Institutionnel, Québec La cité, Technologie.

Complexe Medicago – état des travaux (3)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 avril 2021 Commentaires fermés sur Complexe Medicago – état des travaux (3)

Quelques clichés de cet énorme projet industriel dans le secteur d’Estimauville.

Complexe Medicago – état des travaux (2)

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Industriel.

Complexe Medicago – état des travaux (2)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 février 2020 Commentaires fermés sur Complexe Medicago – état des travaux (2)

Un autre immeuble qui amènera plusieurs dizaines de travailleurs dans le secteur de d’Estimauville : l’usine Medicago. Ce secteur commence tranquillement mais sûrement à se transformer.

Sur Google Maps, l’emplacement des travaux est clair.

Complexe Medicago – état des travaux

Complexe Medicago – état des travaux.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Industriel.

Complexe Medicago – état des travaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 juillet 2019 1 commentaire

L’entreprise de vaccins Medicago est en train de construire un complexe de recherches dans le secteur d’Estimauville. Un article du Soleil nous apprenait en août dernier le début de la construction de l’usine et ce après un long retard.

Medicago démarre son chantier de 245 M$.

Crédits et source : Jean-Michel Genois Gagnon, Le Soleil

L’endroit sur Google Maps.

Projet de 245 millions $ sur D’Estimauville.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Industriel.

La ville veut changer la vocation du littoral Est

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 février 2019 1 commentaire

Source : Céline Fabriès, Le Soleil, le 4 février 2019

En manque de terrains, la Ville de Québec souhaite déménager des entreprises industrielles situées sur le Littoral Est (Beauport-Maizerets-d’Estimauville) pour développer une nouvelle zone d’innovation avec des entreprises technologiques.

Avec une superficie de 3,9 km carrés, dont 750 000 mètres carrés de terrains développables et 275 000 mètres carrés de planches aménageables immédiatement, cette nouvelle zone d’innovation, créée en partenariat avec l’Université Laval et Force Québec 4.0, laissera toute la place aux sciences de la vie, aux technologies propres ainsi qu’aux activités logistiques (portuaires).
«On veut que les gens de Limoilou ne vivent plus avec de l’industriel autour d’eux, mais avec des entreprises technologiques», a expliqué le maire de Québec, Régis Labeaume, lundi matin, en conférence de presse.
Il s’agit pour la Ville de Québec d’un immense projet qui va changer le paysage de la basse ville. «C’est un projet avec un impact immense. Tu changes carrément la basse ville avec ce projet-là. C’est un projet immense pour une ville. On n’a pas vu ça depuis très longtemps», a-t-il signifié.

la suite

Le secteur visé sur Google Maps.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Arrondissement La Cité-Limoilou, Industriel, Technologie.

Terminal maritime d’exportation de grains: consultation publique

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 juin 2018 4 commentaires

La Division agricole de la Coop fédérée souhaite aménager un teminal d’exportation de grains à l’Anse au foulon et vous invite à une consultation publique. Des spécialistes seront sur place pour vous présenter le projet, répondre à vos questions et recueillir vos commentaires.

Le Projet

Un élévateur è grains sera installé au quai 106 de l’Anse au foulon pouvant accueillir des navires océaniques;
L’élévateur permettra le transbordement de céréales et de grains québécois et d’autres provinces vers les marchés d’exportation, tels que plusieurs pays européens et asiatiques;
Ce projet, évalué à 90 millions de dollars, vient consolider les activités de la Coop fédérée, présente à l’Anse au foulon depuis près de 30 ans.

20-21 juin (19h à 21h) 22 juin (12h à 17h): Place de la Cité
19 juin (19h à 21h): Église de Notre-Dame-de-la-Garde
18 juin (19h à 21h): Édifice Industrielle Alliance (801 Grande Allée)

Toutes les informations

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Industriel.

Le festival de la grue à Québec!

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 mai 2018 Commentaires fermés sur Le festival de la grue à Québec!

Source : Gilbert Leduc (Le Soleil, 7 mai 2018)

Les projets d’investissements non résidentiels se multiplient dans la région de Québec. L’agence de développement économique Québec International a répertorié 265 projets en cours ou annoncés d’ici la prochaine décennie pour des investissements totalisant 12,8 milliards $.

La belle part va aux infrastructures publiques: 45 projets pour 6,4 milliards $.

Parmi elles, l’érection du nouveau complexe hospitalier visant à regrouper toutes les activités cliniques et de recherche de L’Hôtel-Dieu de Québec sur le site actuel de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus. Une affaire de 1,9 milliard $.

Suit ensuite le secteur institutionnel: 120 projets pour 4,3 milliards $. De ce nombre, 50 proviennent du secteur public pour la somme 2,9 milliards $. Du côté du secteur privé, 70 projets institutionnels sont en cours ou annoncés. Ils représentent des investissements de 1,4 milliard $.

Dans le secteur commercial, Québec International a identifié 70 projets totalisant 1,3 milliard $.

Et dans le secteur industriel, 30 projets sont en cours ou ont été annoncés pour une somme de 800 millions $.

Au chapitre de l’investissement non résidentiel, l’année 2018 devrait être un bon cru, estime Québec International qui vient de publier son étude Bilan et perspectives 2017-2018.

Lire l’article

Aussi : Tout près d’un milliard d’investissement en projet dans la région de Québec

Voir aussi : Commercial, Industriel, Institutionnel.

Construction non résidentielle à Québec: hausse majeure de la valeur des permis

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 avril 2018 Commentaires fermés sur Construction non résidentielle à Québec: hausse majeure de la valeur des permis

* Infographie (Le Soleil)

Jean-François Néron
Le Soleil

La valeur des permis de construction et de rénovation non résidentiels à Québec atteint 178,3 millions $ pour les trois premiers mois de 2018, dépassant de plus du double la valeur moyenne des quatre dernières années. À l’inverse, la valeur des permis résidentiels émis pour la même période n’a jamais été aussi basse depuis 2014.
Les statistiques de la Ville de Québec soufflent le chaud et le froid. De janvier à mars, la valeur combinée des permis résidentiels et non résidentiels s’élève à 254,1 millions $. C’est près de 100 millions $ de plus que la moyenne 2014-2017.

«Cette hausse est rendue possible en raison de permis liés à la construction du nouveau centre hospitalier sur le site de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et de plusieurs projets de résidences pour personnes âgées», explique un document fourni par la Ville.

«C’est la plus grosse année des cinq dernières, s’est réjoui Régis Labeaume, jeudi midi, en marge d’une rencontre de la Communauté métropolitaine de Québec. Les gens pensent qu’il y a un ralentissement, ajoute-t-il, sur un ton signifiant qu’ils sont dans l’erreur. On n’a pas vu ça depuis cinq ans. Ce n’est pas un projet particulier de quatre maisons», renchérit le maire pour indiquer que les projets en cours sont importants.

Baisse dans le résidentiel

Mais parlons-en des quatre maisons. Paradoxalement, la valeur des permis de construction et de rénovation résidentiels est au plus bas depuis 2014 pour les trois premiers mois de l’année avec 75,9 millions $. Elle était de 110,9 millions $ en 2017 et de 84,2 millions $ en 2016.

«On avait prévu une baisse en 2018 des mises en chantier résidentiel, explique Élisabeth Koulouris, chef analyste à la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

Elle rappelle que cette baisse est perceptible depuis déjà quelques années. Bien que la région affiche un très faible taux de chômage et qu’il y a pénurie de main-d’œuvre, la capitale ne connaît pas une phase de forte création d’emplois. «Ça change la demande d’habitation dans la construction et la revente», précise Mme Koulouris.

D’autre part, elle ne s’étonne pas des nombreuses mises en chantier de résidences pour personnes âgées. Selon elle, les promoteurs s’ajustent à la courbe démographique. Le nombre de personnes de 75 ans s’est accéléré au cours des dernières années.

L’année 2018 devrait voir l’aboutissement de nombreux projets dans le marché locatif traditionnel (excluant les résidences pour personnes âgées). Le taux d’inoccupation actuel de 4,5 % devrait atteindre 6,5 % d’ici 2019. Mme Koulouris ne s’attend pas à une augmentation de la demande à court terme.

La suite

Voir aussi : Commercial, Condo, Industriel, Résidentielle.