Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Projet – Cité verte »

La Cité Verte: visite du chantier

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 octobre 2013 8 commentaires

La Cité Verte est en construction depuis plusieurs années. Les médias de Québec étaient invités à une visite du chantier, et Québec Urbain y était.

Quelques chiffres : Lorsque le tout sera complété, il y aura 800 unités d’habitation, dont 40 logements sociaux avec l’Office municipal concerné. Le tout dans 15 édifices, dont 12 seront neufs, sans oublier un immeuble consacré uniquement à du commercial. Ceci étant dit, visiter un chantier de construction peut permettre des découvertes, et c’est surtout cela qui était intéressant.

Les responsables du chantier étaient présents et ce qui était réjouissant, c’était leur fierté de participer à la création de ce projet qui semble unique en Amérique du Nord. Durant une visite de deux heures, plusieurs questions leur furent posées. Car les infrastructures sont d’une complexité technique certaine, tout en innovant dans plusieurs domaines.

Le chauffage de toute la Cité est assuré par une centrale thermique se nourrissant de granules de bois. Le système serait le plus avancé en Amérique du Nord et les chaudières proviennent d’Allemagne, l’Amérique du Nord n’ayant pas encore une telle expertise. Un silo extérieur contenant 300 tonnes de granules assure actuellement le chauffage pour une année. Lorsque tout sera construit, et même par des températures hivernales très froides, 2600 tonnes de granules seront suffisantes. Le résidu des granules brûlées (poussière) est remis à une firme de compostage à Québec. En cas de bris, de panne ou s’il faut arrêter le système pour de l’entretien, la relève est assurée par du gaz naturel, sans oublier une génératrice qui peut assurer le fonctionnement de tout pendant 2 semaines. Toute cette énergie est diffusée sous terre aux édifices et aux unités d’habitation.

La gestion des déchets est sous forme d’un système de collecte pneumatique. Vous sortez par exemple de votre unité d’habitation, déposez le tout dans des bornes reliées à un système souterrain qui les amène vers un bâtiment central contenant trois énormes containers. Un camion de la Ville viendra ensuite ramasser le container. Aucun camion dans les rues.

Dans ce chantier de 300 millions de dollars, les travaux reliés aux infrastructures ont été d’une telle complexité que l’échéancier s’est vu modifié à quelques reprises mais le promoteur ne semble pas être pressé outre-mesure, préférant établir patiemment la qualité qui assurera la longévité du tout. A remarquer que lesdites infrastructures deviendront ensuite propriété de la Ville de Québec.

Ceci dit, quelle impression en retirer ? Ce sera un quartier important à l’intérieur d’un autre (St-Sacrement) où le niveau de vie sera élevé. Ce sera d’une grande tranquillité. Comme tout est en copropriété, à l’exception des 40 logements sociaux, il faut savoir qu’une dizaine de syndicats de copropriété seront présents, ce qui impliquera nécessairement une communication entre ces derniers pour des choses communes. La lecture des déclarations de copropriété sera sans doute riche d’enseignements …

Un constat : Les prix pour les unités d’habitation ne sont pas affichés sur le site internet. Pourquoi ? La question fut posée par Québec Urbain à la courtière ayant le mandat de vendre et ce serait un choix de cette dernière qui préfère demander aux gens de téléphoner. Quels sont les frais communs prévisibles ? Même réponse.

Enfin, peut-on considérer la Cité Verte comme un véritable écoquartier ? Sans aucun doute. Mais il y a un prix à payer. Et il ne sera pas à la portée de tous, sauf le secteur consacré aux logements sociaux qui ne relèvera pas toutefois du promoteur. Que sera-t-il ? On verra.

Ne manquera en finale que des bornes de rechargement pour les autos électriques sur les stationnements, ces derniers étant payants pour les gens fréquentant (par exemple) la clinique médicale.

Une dernière note : Un effort important a été consacré pour les arbres. On a même transplanté plusieurs arbres, dont trois épinettes (…) afin de montrer la bonne volonté verte.

Enfin, afin de protéger leur ensoleillement, les voisins ont été consultés et l’architecture a été établie en conséquence. La chose peut semble facile à dire mais on se rappellera des difficultés vécues par ce projet.

Une question ne fut pas posée au promoteur: Et si c’était à recommencer ?


Cité Verte: les travaux tirent à leur fin
* Michèle Laperrière (Le Soleil)

La Cité Verte focalise sur son développement * François Cattapan (Journal Habitation)

Un article qui retrace l’historique du projet * Rénald Fortier VoirVert (Portail du bâtiment durable)

Le dossier Cité Verte sur Québec Urbain

Voir aussi : Projet - Cité verte.

Cité Verte : début de la construction des maisons de ville

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 septembre 2013 3 commentaires

Tout juste en bas du terminal de collecte des matières résiduelles, les premières maisons de ville ont commencé à faire leur apparition.

Cité Verte - Septembre 2013

Cité Verte : pose de conduites souterraines.

Maisons de ville à la Cité Verte.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Maison, Projet - Cité verte.

Cité Verte : pose de conduites souterraines

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er juin 2013 Commentaires fermés

Une autre mise à jour du projet Cité Verte mais la vue de la pose des conduites souterraines m’a convaincu de vous montrez ces photos qui prouvent que le projet avance rapidement depuis quelques temps.

Cité Verte - pose de conduite souterraines (1)Cité Verte - pose de conduite souterraines (2)

Terminal de collecte des matières résiduelles (Cité Verte) – état des travaux (2)

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Nouvel urbanisme, Projet - Cité verte.

Terminal de collecte des matières résiduelles (Cité Verte) – état des travaux (2)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 mai 2013 2 commentaires

État de la construction du terminal de collecte des déchets pour la Cité Verte.

Terminal de collecte Cité Verte - mai 2013

Terminal de collecte des matières résiduelles (Cité Verte) – état des travaux

Plus bas on semble préparer le terrain pour la suite du projet.

Cité Verte - mai 2013

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Écoquartier, Nouvel urbanisme, Projet - Cité verte.

Terminal de collecte des matières résiduelles (Cité Verte) – état des travaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 décembre 2012 3 commentaires

Du mouvement sur le site de la Cité Verte alors que le terminal de collecte des matières résiduelles est en train d’être construit. Ce terminal est érigé sur le site de l’ancienne maison Raymond-Casgrain.

Gestion des matières résiduelles sur le site web de la Cité Verte.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Projet - Cité verte.

La Cité Verte: État de la situation

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 août 2012 8 commentaires

Michèle Laferrière
Le Soleil

(Québec) La Cité verte est la pionnière des écoquartiers à Québec. Quarante-cinq des 68 condos de la première phase ont été vendus et plusieurs sont habités. (…) Les 24 maisons de ville de la deuxième phase ont été mises en vente en janvier. «On a reçu cinq offres d’achat», a mentionné Marie Lamontagne, porte-parole de SSQ Groupe financier. (…) La SSQ ne s’est pas fixé d’échéance, elle chemine dans ce dossier «selon l’absorption du marché». À terme, vers 2015-2016, la Cité verte devrait contenir 800 logements (lofts, condos, maisons de ville), y compris quelques dizaines d’appartements gérés par l’Office municipal d’habitation.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Projet - Cité verte.

La Cité Verte: Maisons de ville à vendre

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 juillet 2012 31 commentaires

475 000 $ pour les les maisons de ville

* Merci à un très fidèle lecteur (Jeason Morin)

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Projet - Cité verte.

Cité Verte : début de la deuxième phase

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 avril 2012 12 commentaires

Il semblerait que l’on semble près à passer à une autre étape dans ce projet de la haute-ville. Pour ce qui est de la première partie, j’ai déjà aperçu une famille arpentant la rue devant les bâtiments.

La Cité Verte: Maisons de ville à vendre.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Projet - Cité verte.

La Cité Verte: Maisons de ville à vendre

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 janvier 2012 22 commentaires

24 nouvelles unités seront disponibles au grand public à compter du 17 janvier 2012, date du lancement officiel.

De style contemporain, ces maisons offriront de nombreux avantages: prix de départ fixé à 540 000 $, superficie nette de 2 580 pieds carrés, système de climatisation intégré, toiture végétale, système de chauffage alimenté par une centrale thermique aux granules de bois.

Cité verte

Un billet précédent

Voir aussi : Écoquartier, Projet - Cité verte.

Écoquartier – Place aux premiers résidants de Cité Verte

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 janvier 2012 14 commentaires

Isabelle Porter
Le Devoir

Québec — Le projet d’écoquartier privé de Cité verte a franchi deux étapes importantes avant Noël: l’accueil de ses premier résidants et le lancement de sa chaufferie urbaine, une première nord-américaine dans le secteur résidentiel.

Il s’agit toutefois d’un démarrage modeste, puisque seulement quatre logements sont habités sur les 800 que comptera le projet une fois achevé. Une trentaine ont été vendus parmi les 63 qui sont actuellement disponibles.

Piloté par le bras immobilier de la compagnie d’assurances SSQ, le projet de Cité verte serait le premier écoquartier à voir le jour dans l’est du Canada. La ville de Québec compte par ailleurs en développer deux autres au cours des prochaines années: D’Estimauville et Pointe-aux-Lièvres.

Le projet comprend une chaufferie urbaine, un système souterrain et automatisé de traitement des déchets, des moniteurs placés dans les résidences pour mesurer la consommation d’eau potable et d’énergie de chacun, des bassins pour recueillir les eaux de pluie, des bornes d’auto-partage, etc.

Or les premiers condos de Cité n’offrent pas toute la gamme des innovations écologiques promises, puisqu’ils se trouvent dans le bâtiment recyclé qui a été conçu à partir de l’ancienne résidence des Soeurs du Bon-Pasteur. Il faudra attendre la construction des bâtiments neufs à partir de 2012 pour voir «la totale», explique la porte-parole Marie Lamontagne.

Par exemple, le système de gestion automatisée des déchets qui doit être construit sous la terre n’est pas encore en place et restera limité dans le bâtiment recyclé, poursuit-elle. Dans les nouveaux condos, les résidants vont pouvoir jeter leurs restes dans des conduites à même leur appartement, tandis que dans le bâtiment recyclé, ils devront se rendre à la réception.

En revanche, le système de chauffage à la biomasse est en état de marche depuis quelques semaines. «On est les premiers à l’offrir dans le résidentiel en Amérique du Nord», a souligné fièrement Mme Lamontagne lors d’une visite des installations un peu avant Noël.

De l’extérieur, la chaufferie ressemble à un silo à grains. Les minuscules copeaux de bois qui l’alimentent sont livrés par camion à l’entrée et acheminés dans le grand silo avant d’être brûlés dans de grands fours. Étant donné qu’une grande partie de Cité verte n’est pas en fonction, un seul des quatre fours est utilisé actuellement.

La combustion n’émet aucun gaz à effet de serre (GES), nous assure-t-on, et toute la chaleur est emmagasinée dans de grands réservoirs. La technologie développée par la compagnie allemande Viessmann permet de répondre à 95 % de la demande en électricité du complexe.

«Ça produit de l’énergie pour le chauffage et pour l’eau chaude de consommation. On a besoin d’électricité [via le système régulier] principalement pour la lumière, et c’est à peu près ça. À pleine capacité, avec les 800 unités, on pense réduire de 30 % la consommation d’énergie.»

Doit-on comprendre que la facture va être de 30 % inférieure? Pas nécessairement. «Ça ne veut pas dire que chaque condo va avoir une facture réduite de 30 %, mais ils vont consommer moins. C’est la copropriété qui va recevoir la facture de la chaufferie, puis ils vont se la répartir.»

Hydro-Québec a investi 5 millions $ en subventions dans ce projet. «Ce qui les intéresse, ce n’est pas tant la biomasse que les moniteurs DHMI qui sont situés dans les appartements pour mesurer la consommation de chaque résidant», poursuit Mme Lamontagne. La société d’État, explique-t-elle, veut analyser le comportement des résidants «en période de forte demande».

Placés à l’entrée des appartements, les moniteurs tactiles mesurent la consommation d’eau, de chauffage et d’électricité. Le gestionnaire de copropriété peut aussi s’en servir pour passer des messages. «Félicitations à M. Stanley pour sa très faible consommation d’électricité!», peut-on lire. «Pensez à réduire la température pendant vos heures de sommeil.»

Or les acheteurs ne se passionnent pas tous pour ces innovations vertes, concède Mme Lamontagne. «À un moment donné, on pensait qu’on aurait des gens avec une conscience un peu plus verte.» Or, «il y en a qui ont un intérêt pour la chose, d’autres pas». Pour certains, le choix de Cité verte est motivé par le désir d’habiter près du centre-ville; pour d’autres, il s’agit d’abord d’un placement, illustre-t-elle.

En plus d’Hydro-Québec, Cité verte a reçu 22,7 millions $ du ministère des Affaires municipales et 5 millions $ du Fonds canadien de l’énergie propre.

Voir aussi : Projet - Cité verte.