Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Réseau structurant de transport en commun : Des travaux d’importance lancés dans Saint-Roch pour l’arrivée du tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 mars 2021 18 commentaires

Québec, le 25 mars 2021 — En vue de l’implantation du tramway dans la rue de la Couronne, la Ville de Québec amorcera une série de travaux, dès cette année, dans le quartier Saint-Roch. La rue Dorchester sera complètement réaménagée afin d’y permettre la circulation à double sens. Des interventions visant à déplacer des réseaux techniques urbains (électricité, télécommunication et gaz naturel) seront aussi effectuées dans certains secteurs. La Ville déploiera de nombreuses actions pour animer le quartier pendant ces travaux et pour soutenir les commerçants et les résidants.

« Nous atteignons aujourd’hui un nouveau jalon dans la concrétisation du plus important projet d’infrastructure de l’histoire de notre ville, a déclaré M. Régis Labeaume, maire de Québec. Ces premiers grands chantiers faciliteront la construction du tramway et nous assureront un meilleur contrôle de son échéancier de réalisation, et ce, au bénéfice de tous les citoyens. À terme, nous profiterons tous d’une rue de la Couronne transformée avec plus d’espace pour les piétons, d’une circulation facilitée dans la rue Dorchester et d’un milieu de vie bonifié par l’accès à un service de transport en commun performant et électrique. »

Les rues de la Couronne et Dorchester complètement transformées
Au printemps 2020, la Ville de Québec a dévoilé sa vision pour la rue de la Couronne où elle entend créer un axe fort de mobilité dédié au tramway, au transport actif et à la circulation locale. Implanté au centre de la voie, le tramway sera bordé par de larges trottoirs. Quelques sections aménagées en rue partagée assureront l’accès aux résidences et aux commerces du secteur.

Afin de concrétiser cette vision, les véhicules empruntant actuellement la rue de la Couronne en direction nord seront transférés vers la rue Dorchester. Le réaménagement débutant en mai garantira que ce nouvel axe à double sens soit fonctionnel avant que ne s’amorce la construction du tramway dans Saint-Roch. Les interventions réalisées visent notamment à reconfigurer la chaussée et à améliorer les traverses piétonnes, à remplacer les réseaux d’eau potable et d’égout et à augmenter la capacité des réseaux techniques urbains. La réfection des lampadaires et des signaux lumineux ainsi que la plantation d’une centaine d’arbres s’inscrivent aussi au programme.

« La réfection de la rue Dorchester, qui à terme accueillera la circulation nord-sud dans le secteur, représente une occasion de remettre à neuf nos infrastructures municipales qui arrivaient à la fin de leur vie utile, a précisé M. Steeve Verret, membre du comité exécutif responsable de l’ingénierie. La Ville déploiera plusieurs mesures pour maintenir une circulation fluide et sécuritaire pour tous pendant ces interventions. Les résidants de Saint-Roch bénéficieront ainsi d’un axe complètement réaménagé et verdi ainsi que d’infrastructures neuves pour les décennies à venir. »

Des mesures pour limiter les impacts sur la circulation
Les travaux dans la rue Dorchester seront effectués en alternance d’un côté à l’autre de manière à pouvoir y conserver deux voies de circulation automobile. Des trottoirs temporaires seront aussi aménagés pour assurer la sécurité des piétons dans le secteur. Le chantier se déroulera selon les plages permises à la réglementation municipale. L’intersection du boulevard Charest et de la rue Dorchester pourrait cependant connaître une concentration de travaux dans le temps afin d’y limiter les impacts sur la circulation.

Les déplacements des réseaux techniques urbains, quant à eux, seront effectués par petits tronçons de 50 à 100 mètres. Ces interventions visent à dévier les réseaux actuels vers les rues Dorchester et du Parvis. Cela assurera la fiabilisation de la plateforme du tramway, c’est-à-dire qu’aucun réseau souterrain ne sera présent sous cette infrastructure. Ces travaux entraîneront certaines entraves temporaires dans la rue de la Couronne, le boulevard Charest et la rue du Prince-Édouard. L’information à cet égard sera diffusée à la population selon l’avancement du chantier.

Saint-Roch : un quartier vivant et animé

La Ville de Québec entend également redoubler d’efforts pour animer le quartier Saint-Roch pendant ces travaux. L’aménagement de huit places éphémères, le déploiement d’une programmation riche et diversifiée en activités estivales et en animations ludiques et le retour des rues partagées participeront au dynamisme et à la vie du quartier.

Dans l’objectif de soutenir les commerçants et les citoyens, la Ville poursuivra son approche de relation de proximité. Inspiré de l’expérience de l’an dernier sur les chantiers du boulevard Hochelaga et de l’avenue Cartier, un bureau d’information sera mis sur pied dès avril pour offrir un service de première ligne et répondre de façon proactive aux enjeux qui pourraient survenir.

Les commerçants situés dans les zones touchées par ces travaux seront également admissibles au programme de compensation mis en place par la Ville et pourront recevoir une contribution allant jusqu’à 30 000 $. Au total, 139 commerces se situent dans le territoire d’application et pourraient ainsi bénéficier de ce soutien financier. Par ailleurs, afin de faciliter l’accès à cette subvention, la Ville abaissera le seuil de perte de bénéfice brut que l’entreprise doit connaître pour y être admissible. Ce seuil passera de 15 % à 5 %. L’utilisation des états financiers déjà déposés aux agences du revenu sera aussi permise pour l’obtention du deuxième versement de l’aide financière de manière à faciliter le processus de demande.

« En cette période de reprise de l’activité économique, nous souhaitons appuyer nos commerçants et faire rayonner l’achat local, a ajouté M. Régis Labeaume. C’est pourquoi nos équipes ont travaillé à adapter notre programme de compensation à la réalité des travaux prévus dans Saint-Roch. Les commerçants du quartier seront rencontrés prochainement afin de répondre à leurs questions et de les épauler pendant ces chantiers. Tous les efforts nécessaires sont mis en place pour assurer un déroulement harmonieux des travaux et pour en réduire les impacts sur nos citoyens. »

Modifications aux services du RTC pendant les travaux

Afin d’assurer la fiabilité des parcours qui transitent par le secteur du quartier Saint-Roch, les clients du RTC seront redirigés vers un terminus temporaire situé dans la rue de la Pointe-aux-Lièvres pour toute la durée des travaux. De cet endroit, il sera possible de faire une correspondance avec le Métrobus 801. Pour informer la clientèle, le RTC utilisera l’ensemble de ses outils de communication et sera présent sur le terrain. Les clients sont invités à consulter la page Info-Chantier pour connaître les détails des modifications apportées à chaque parcours touché par ces changements.

Le communiqué

Rue Dorchester: la ville peut faire mieux Catherine Lefrançois, Point de vue (Le Soleil)

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Projet - Tramway, Transport, Transport en commun.


18 commentaires

  1. PPDaoust

    25 mars 2021 à 14 h 48

    Je ne veux pas être rabat-joie, mais Dorchester à double sens, je ne suis pas sûr que ça rende le quartier plus convivial. Cette rue n’est pas si large que ça. Les trottoirs risquent d’être amputés, et la traverse sera moins aisée. Ce sera une adaptation.

    Au moins c’est pas quelque chose qui va faciliter la pénétration de la voiture en ville. Avec tous les feux de circulation de Dorchester, ça risque de bouchonner.

    Anyways. C’est une réaction à chaud. Je fais confiance aux planificateurs.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • PPDaoust

      25 mars 2021 à 15 h 58

      Outre les trottoirs sur Dorchester, il y a fort à parier que plusieurs arbres seront éliminés du paysage.

      En tout cas, moi je persiste à croire que la rue Prince-Édouard pourrait être mise à contribution pour l’entrée en ville par l’auto.

      Une bretelle dans la courbe du parc John-Munn qui monte sur Dufferin, ce n’est pas une solution évidente j’en convient, mais au moins je pense qu’elle mériterait d’être étudiée.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Dédé

      25 mars 2021 à 17 h 01

      Demeurant à l’ouest, mon idée est faite. terminées les sorties en ville. Il y a de bons petits restos et cafés sympas dans Portneuf, cette MRC va recevoir une bonne clientèle :-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  2. Dédé

    25 mars 2021 à 15 h 07

    Je n’y connaît rien mais ils me semble que pour débuter ça aurait été le garage.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      25 mars 2021 à 17 h 36

      Le garage sera effectivement incontournable, mais rien n’empêche de retirer maintenant des installations qui devront l’être quoi qu’il en soit. Et c’est tant mieux si c’est pour mieux exécuter de futurs travaux.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  3. Jeff M

    25 mars 2021 à 17 h 22

    Cette section sur de la Couronne a été bien reçu de beaucoup de gens, mais personnellement, j’ai mes réserves.
    Je crois comprendre que ce sera un espace partagé où il sera facile pour n’importe qui de traverser la voie du tramway.
    Je trouve important de favoriser des aménagements qui préserve la rapidité des rames. Comme je le comprend, les risque d’obstacles seront plus grand et il faudra souvent réduire la vitesse par précaution.
    Ça me paraît important de favoriser la vitesse commerciale dans une ville où l’on cherche à concurrencer la domination de l’automobile.

    Je sais qu’ils sont arrivé à ça parce que s’ils réaménageaient des rues en cul de sac pour forcer la redirection du trafic, ils ne savait plus comment faire passer les camions de vidange qui ne peuvent faire demi-tour. Alors aussi bien adopter un concept plus ouvert. Eh oui, le diable est dans les détails il paraît.

    C’est là que je rejoint la proposition de vivre en ville, qui consistait à raccourcir le tunnel en haute-ville pour le rallonger jusqu’au pôle Saint-Roch, avec sensiblement le même budget. La seule raison pour laquelle le tunnel allait au delà de rue Cartier était que l’emprise du boulevard n’était pas assez large pour y inclure une voie de circulation dans chaque sens. Entk, vaut mieux un tiens que deux tu l’auras.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • SimonG Utilisateur de Québec Urbain

      25 mars 2021 à 22 h 06

      +1 pour la proposition de Vivre en ville. J’étais d’ailleurs surpris que cette proposition n’aie pas semblez avoir reçu quelconque attention à l’époque. Elle m’avait particulièrement interpellé puisque l’enjeu de flexibilité du transport en commun mériterait qu’on s’y attarde davantage. La perte de flexibilité est selon moi l’un des principaux désavantage de la proposition actuelle.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Carl Utilisateur de Québec Urbain

      26 mars 2021 à 12 h 56

      J’habite présentement à Minneapolis, dont le centre-ville est traversé par une ligne de train léger en emprise partagée sur rue, ligne que je traverse (enfin, traversait, car je suis toujours en mode ‘travail à domicile’) matin et soir lorsque je me rend travailler pedibus cum jambis. Il y a quatre stations dans le centre-ville, alors le train ne peut pas atteindre sa vitesse maximale (ce qui sera par ailleurs le cas dans Saint-Roch, car le tram devra ralentir avant d’arriver à, ou accélérer à partir de, la station Jean-Paul-L’Allier), mais la cohabitation piétons / trains / voitures se fait sans problème.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  4. PPDaoust

    25 mars 2021 à 20 h 35

    De toute façon, qu’on se le dise, notre tramway c’est un projet qui va nous faire économiser bien du temps. Ça va nous faire gagner en fiabilité et en confort. Ça accélère doucement, et ça ne roule pas vite, surtout entre des stations rapprochées.

    Quant à la proposition de VEV, c’était d’allonger le tunnel. J’ajoute que ce n’était pas pour augmenter la vitesse du train. C’était plutôt pour permettre aux Métrobus de rouler au dessus sur de la Couronne.

    Selon votre interprétation, on creuserait 600m sous terre pour que le train puisse atteindre quelques kmh de plus entre les 2-3 stations en basse-ville? Ça fait cher pour quelques secondes gagnées non?

    Comme j’ai vu moi-même à Manchester UK, le train va rouler tranquillement et va faire ding ding pour faire tasser les passants distraits. Ça va ajouter un « wow factor » au centre-ville, un autre gain que les villes se dotant d’un Tramway recherche.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Jeff M

      25 mars 2021 à 23 h 20

      Ce serait quand même plus que quelques secondes gagnées. La distance entre les stations Charest et le pôle Saint-Roch permet d’atteindre une bonne vitesse. La ville a choisi d’espacer les stations à cette fin de 650m en moyenne, alors que le standard français assez courant est de 400m.
      Et les moindre délais économisés ont un impact important en coûts d’opérations.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  5. « Le » lecteur assidu

    25 mars 2021 à 21 h 19

    ➡️ Régis… un fin stratège❓

    🟨 Oh… yes❗️

    🔶 « Y » se dépêche de « fignoler » de la Couronne et Dorchester et, selon moi, ce n’est pas un hasard… loin de là !

    🔶 Ça avance tellement vite qu’aucun des « challengers » connus ou à l’être lors de la prochaine élection à la Mairie et dans l’hypothèse où RL déciderait de ne pas se présenter ne pourra re-brasser les cartes compte tenu de tout le cash dépensé et l’avancée des travaux reliés au Tramway.

    🔶 S’il décide de se représenter, même chose; il va passer à un autre appel et les laisser placoter ensemble sur le « passé ».

    🔶 Autrement dit Régis les a déjà tous roulés dans la farine, à moins que…

    🔶 À moins que quoi❓

    🔶 À moins qu’ils conviennent de se coaliser et de convenir d’un messager pour porter le flambeau, ce que je juge pratiquement impossible, vu que cela demanderait à tous ceux là de mettre chacun de côté leur ego au bénéfice de leur objectif commun.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. paradiso Utilisateur de Québec Urbain

    25 mars 2021 à 21 h 46

    J’aurais souhaité que la rénovation de la bibliothèque Gabrielle-Roy ne prenne pas autant de retard. Comme c’est parti, tous les travaux vont avoir lieu en même temps.

    Compte tenu de ces chantiers, du marasme économique mondial et de la pandémie qui n’en finit plus, ça prendra 10 ans au quartier pour retrouver son élan des années 2010.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  7. PPDaoust

    26 mars 2021 à 08 h 50

    Ne voyez-vous pas qu’il a des permis de construction partout sur dans les fenêtres des immeubles résidentiels du quartier? Un 12 étages se construit en face du Ashton. Les lofts du Théâtre, c’est terminé. Il ya eu récemment l’immeuble Sherpa, le YMCA, la Tour Fresk, le Caméléon.

    N’avez-vous pas vu hier (jeudi) soir les restos remplis à craquer? Des locaux vacants, il n’y en a pas tant que ça. Il y a le Laliberté qui vient de fermer oui. Mais le temps va réparer les choses, comme ça se passe pour le MEC. La Cordée, propriété du Groupe MACH, s’installera cet automne dans le local vacant.

    Paradisio, n’avez-vous pas pris connaissance du budget provincial d’hier? La situation économique locale et mondiale a passé un mauvais quart d’heure, mais elle n’annonce rien de catastrophique pour l’avenir.

    Voici un texte qui pourra peut-être défaire les mythes que vous et d’autres personnes mal informées répandez. Amicalement.

    https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2021-03-25/budget-2021-2022/le-budget-recele-de-bonnes-nouvelles.php

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • paradiso Utilisateur de Québec Urbain

      26 mars 2021 à 10 h 39

      Mal intentionné, moi?

      J’ai fréquenté quotidiennement le quartier durant quatre ans, 2017-2020. Et je trouve qu’il s’en dégage une certaine stagnation. Les exemples que vous donnez (Sherpa, YMCA, tour Fresk, Caméléon) ont tous été annoncés il y a belle lurette, et plusieurs autres projets ne lèvent pas: stationnement Kevlar? Omer de Serres? Intersection Charest – St-Vallier?

      Le cœur névralgique du quartier, grosso modo entre les rues Caron et de la Couronne, est de plus en plus sale et délabré. Mais le retard du chantier de la bibliothèque est en grande partie responsable de cette situation.

      Bonne nouvelle pour la Cordée cependant. Ça va ramener un peu de vie et je ne manquerai pas d’y faire un tour.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
      • PPDaoust

        26 mars 2021 à 11 h 30

        Mal informé Paradisio. C’est écrit mal informé.

        Quant à la revitalisation de St-Roch, si certains secteurs (que vous avez sélectionné) demeurent en souffrance, c’est peut-être parce que la pauvreté, au centre-ville, on peut difficilement s’attendre à ce qu’elle disparaisse. Autour de Caron se trouve une concentration de maison de chambres. C’est la vie. Heureusement, il y a des projets de logements sociaux sur la table, notamment là où se trouvait le l’ancien poste de la Reine qu’Hydro a démantelé l’année dernière. Ce sont des projets municipaux alors ça va se faire n’ayez crainte.

        Je dirais aussi qu’à l’intérieur d’une grande quantité d’immeubles en apparence délabrés du quartier, se cachent de très beaux logis fraichement rénovés. Allez-y le soir quand il fait noir. Vous constaterez que l’état intérieur des vieux bâtiments en apparence ne « match » presque jamais avec leur âge.

        La rue La Salle est un très bel exemple d’une rue qui est en pleine rénovation complète entre Caron et Langelier. Ça se passe drette en ce moment. Plus à l’est (le coeur de St-Roch selon vous), je vous rappelle que la ville va prochainement transformer en parc le stationnement au coin de La Salle et du Parvis.

        Le fait est qu’en ce moment, St-Roch vit une gentrification douce et globalement positive, notamment pour les commerces et la vie de quartier.

        Quant aux projets qui ne lèvent pas, un peu de patience. GM est en train de construire un immeuble de 50M en face du Ashton. Ils sont en dépassement de coût avec l’excavation plus difficile que prévue. Peu être attendent-ils avant d’investir davantage ailleurs?

        Quand au stationnement Dorchester. L’immeuble à construire va être à très gros gabarit. Je pense qu’il est normal que ça prenne du temps.

        En somme mettre la faute d’une sois-disant stagnation du coeur de St-Roch sur sur un retard de construction de la nouvelle bibliothèque, franchement, je vois mal la relation. Amicalement.

        Signaler ce commentaire

         ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *