Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


La construction résidentielle ralentit à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 septembre 2021 Aucun commentaire

Sébastien Tanguay
Radio-Canada

La région de Québec a connu, au mois d’août, la plus importante diminution du pays quant aux mises en chantier d’habitations, accusant un recul de 78 % par rapport à 2020.

La région métropolitaine de recensement de la capitale n’a compté que 170 mises en chantier au cours du mois d’août 2021. Pendant la même période l’an dernier, la RMR de Québec en recensait 781, selon les données les plus récentes de la SCHL.

Il s’agit de la plus importante baisse enregistrée au mois d’août non seulement au Québec, mais dans l’ensemble des centres urbains de plus de 10 000 habitants du Canada.

En comparaison, Sherbrooke, au cours de cette même période, limitait la baisse à 4 % tandis que Montréal accusait une diminution de seulement 1 % par rapport à 2020.

Trois-Rivières, pendant ce temps, connaissait une hausse de 17 % des mises en chantier d’habitations.

La RMR de Québec a connu une année de construction résidentielle exceptionnelle en 2021. Avec 6476 logements individuels et collectifs construits depuis le début de l’année, la RMR enregistre une hausse de 50 % par rapport aux 4305 chantiers résidentiels démarrés au cours des huit premiers mois de 2020.

Dans l’ensemble de la province, les mises en chantier, au moins d’août, ont reculé de 15 %. Paul Cardinal, le directeur du Service économique de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec, y voit des signes indiquant que la cadence des mises en chantier commence à s’essouffler.

Néanmoins, l’activité demeure robuste, de sorte qu’on se dirige toujours vers la meilleure année depuis 1987 pour la construction résidentielle au Québec, conclut-il.

L’article

Voir aussi : Condo, Logement locatif ou social, Maison.

Poster un commentaire

ou

  +  vingt deux  =  vingt cinq