Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Québec La cité »

Hébergement touristique: le plan de la Ville de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 mars 2019 Aucun commentaire

(…)

Parmi les principales actions, la Ville autorisera partout sur le territoire, dès le 1er juin 2019, l’hébergement touristique collaboratif dans la résidence principale de l’occupant (propriétaire ou locataire). Quant à toute offre de location à court terme dans un lieu autre que la résidence principale, elle sera considérée comme étant de l’hébergement touristique commercial. Les demandeurs, quel que soit le type d’hébergement touristique offert, devront respecter les normes en vigueur. Une série de mesures inscrites au plan d’action visent également l’hébergement touristique de type commercial.

Hébergement touristique collaboratif : nouvelle réglementation dès juin (Les informations utiles)

Dès le 1er juin 2019, les citoyens qui désirent offrir de l’hébergement en location à court terme (31 jours consécutifs ou moins) à des touristes, dans leur lieu de résidence principale, seront tenus de se conformer à la nouvelle réglementation municipale. Ainsi, ils devront demander un permis annuel au coût de 50 $ auprès de la Ville en remplissant un court formulaire, en plus de fournir une preuve de résidence principale. Ils s’engageront aussi à publier le numéro de permis avec l’offre d’hébergement, quel que soit le média utilisé pour en faire la promotion (plateforme de réservation en ligne, média social, affiche, etc.). L’hébergement pourra être offert en location pour un maximum de 90 jours par année.

Hébergement touristique commercial : une seule catégorie d’usage et évaluation du potentiel de croissance de l’offre touristique

Les citoyens qui désirent offrir de l’hébergement à des touristes en location à court terme (31 jours consécutifs ou moins), dans un lieu qui n’est pas leur résidence principale, sont soumis à l’ensemble des obligations réglementaires et fiscales (attestation de classification provinciale, permis municipal, taxe provinciale sur l’hébergement, etc.).

La Ville a décidé de redéfinir les usages autorisés (zonage) afin d’assurer un traitement équitable de tous les établissements d’hébergement touristique commercial et de simplifier l’application des définitions du gouvernement provincial.

Ainsi, l’usage C10 sera le seul inscrit au zonage sous l’appellation établissement d’hébergement touristique général : les établissements hôteliers (usage C10) et les résidences de tourisme (usage C11) se retrouveront prochainement dans la même catégorie d’usages. D’ici à ce que les modifications réglementaires soient effectuées, le moratoire sur les résidences de tourisme (règlement de contrôle intérimaire, R.V.Q. 2587) est maintenu.

De plus, une démarche est en cours afin d’évaluer le potentiel de croissance de l’industrie de l’hébergement touristique sur le territoire. Pour ce faire, la Ville réalisera une étude de marché et évaluera ensuite les possibilités de développement de l’offre d’hébergement touristique : nouveaux secteurs, contingentements et mesures pour la protection des logements.

Les personnes intéressées à en savoir plus sur les différentes actions en cours en matière d’hébergement touristique commercial peuvent consulter le site internet dans sa section qui traite de l’hébergement touristique commercial.

(…)

Séances de consultation publique

La population est invitée à participer à l’une des séances de consultation publique concernant les modifications réglementaires à effectuer à propos de l’hébergement touristique collaboratif et commercial.

Séances de consultation publique:

Le mercredi 10 avril 19 h

Club social Victoria
170, rue du Cardinal-Maurice-Roy

Le vendredi 12 avril 14 h

Hôtel de ville de Québec
2, rue des Jardins
Salle de réception

Toutes les informations

Voir aussi : Condo, Logement locatif ou social, Maison, Québec La cité, Tourisme.

Le bulletin municipal de mars 2019

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 mars 2019 Aucun commentaire

Québec, le 11 mars 2019 – Le numéro de mars du bulletin municipal Ma ville sera distribué dans tous les foyers à compter de demain, le mardi 12 mars.

En plus d’un dossier sur le budget de fonctionnement 2019 de la Ville, vous y trouverez de l’information sur les investissements municipaux prévus pour les 3 prochaines années. D’autres sujets y sont aussi abordés, notamment:

La nouvelle plateforme d’information dédiée au réseau structurant de transport en commun;
Le recyclage réalisé au centre de tri de Québec;
L’inscription aux activités de loisir offertes ce printemps et cet été;
L’ouverture prochaine du Grand Marché de Québec;
Les bonnes pratiques concernant les animaux qui nous entourent;
La toute nouvelle infolettre municipale;
Des activités pour profiter de la saison printanière;
Des idées de sorties et des endroits à découvrir.

Produit par le Service des communications, le bulletin Ma ville paraît trois fois par année. Il est distribué par la poste; chaque foyer en reçoit un exemplaire dans sa boîte aux lettres.

Version électronique

Le bulletin Ma ville peut également être consulté ici

Voir aussi : Publications & ressources Internet, Québec La cité.

Québec et son schéma d’aménagement révisé

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 février 2019 1 commentaire

Source : Louise Boisvert, Radio-Canada, le 10 février 2019

La Ville de Québec a jusqu’au 16 février pour remettre à la ministre des Affaires municipales une version revisée (sic) de son schéma d’aménagement. Selon nos informations, l’administration Labeaume devra demander un délai.
Radio-Canada a contacté le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour savoir si la Ville de Québec avait déposé, en date du 8 février, une nouvelle version du schéma d’aménagement et de développement.
Il s’agit d’un document de plus de 200 pages qui jette les bases du développement du territoire de l’agglomération pour les 20 prochaines années.
Par courriel, le Ministère indique que la Ville ne l’a pas encore fait. Il précise que le « Ministère accompagne l’agglomération de Québec dans la poursuite de ses travaux afin de lui permettre d’adopter un règlement de remplacement qui serait conforme aux orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire. »
Le Ministère ajoute également que « la démarche ne sera pas complétée dans le délai de 120 jours. »

la suite

Dépôt de la version finale du Schéma d’aménagement et de développement révisé de l’agglomération de Québec.

Voir aussi : Québec La cité.

Huit bornes interactives au Grand Marché

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 janvier 2019 1 commentaire

Source : Taïeb Moalla, Journal de Québec, le 28 janvier 2019

La Ville de Québec va faire installer huit bornes interactives, au coût de 250 000 $, pour bien guider les visiteurs du futur Grand Marché vers les produits agroalimentaires de la grande région de la Capitale-Nationale.
Ces équipements «d’affichage dynamique» seront installés à l’intérieur du Marché pour permettre «une expérience client des plus conviviales», lit-on dans un sommaire décisionnel de la municipalité rendu public plus tôt cette semaine.
Il y aura huit bornes, neuf écrans et deux tablettes pour diffuser de l’information sur les commerçants, les produits, les conférences et ateliers, ainsi que sur les nouveaux arrivages. De ce nombre, trois bornes interactives mobiles seront mises à la disposition des régions de la Capitale-Nationale.
Ces 250 000 $ seront puisés à même «la Vision entrepreneuriale Québec 2023», un fonds du gouvernement du Québec géré par la municipalité.
Aux yeux de Québec 21, il ne fait aucun doute que les 250 000 $ doivent être additionnés au budget de 24,8 millions $, ce qui porterait le total à plus de 25 millions $.

la suite

Grand Marché : vue de la façade.

Voir aussi : Arrondissement Limoilou, Ville intelligente.

Les blues du piéton d’hiver

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 janvier 2019 11 commentaires

François Bourque
Le Soleil

CHRONIQUE / L’histoire commence par une lettre de lectrice. Une toute petite histoire. Mais notre relation à l’hiver tient souvent à de petites choses qui font une différence.

La lectrice déplorait qu’on ait cessé de déneiger les accès à la promenade Samuel-De Champlain au pied des côtes du Verger, Gignac et de Sillery.

Elle fut déçue des explications après avoir fait part de son mécontentement. On lui a dit qu’il était «impossible de déneiger, les infrastructures n’étant pas conçues pour ça».

La réponse m’a aussi étonné.

Voire si, dans une ville rompue à l’hiver, il puisse être impossible de déneiger trois bouts de trottoirs de quelques mètres pour permettre l’accès, dût-on y aller à la pelle.

J’aurais été moins étonné si on avait évoqué les coûts ou la faible fréquentation de la promenade en hiver. Qui veut aller se les geler au vent du fleuve par 20 sous zéro en janvier?

La réalité est qu’ils sont beaucoup plus nombreux qu’on pense. Les sentiers tapés en témoignent.

(…)

Quoi qu’il en soit, les questions ont eu leur effet. La Ville a mené une nouvelle «analyse» et s’est ravisée. Elle reprend dès maintenant le déneigement des accès à la promenade au pied des côtes. Bonne nouvelle.

(…)

L’urbaniste canadien Norman Pressman, professeur à l’Université Waterloo, a utilisé il y a quelques années un indice de rigueur de climat développé par Environnement Canada pour comparer les villes du monde.

Cet indice tient compte du refroidissement éolien (température et vents), de la durée de l’hiver (nombre de mois sous zéro) et de la température moyenne du mois le plus froid.

Son verdict, rapporté dans l’essai Maudit hiver du journaliste Alain Dubuc : Québec (54) est tout juste derrière Saskatoon (55) et Winnipeg (56) au palmarès des villes les plus froides du monde. À l’exception de quelques bleds de Sibérie où il y a cependant moins de neige (et de trottoirs à déblayer).

La suite

Voir aussi : Québec La cité.

Dix projets à surveiller pour 2019

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 31 décembre 2018 3 commentaires

Source : Taïeb Moalla et Stéphanie Martin, Le Journal de Québec, le 31 décembre 2018

Plusieurs projets seront à surveiller de près, à Québec, en 2019. Le Journal fait le point sur dix d’entre eux.

Pour voir les 10 projets.

Voir aussi : Québec La cité.