Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Québec La cité »

Criminalité : Québec toujours aussi sécuritaire

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 juillet 2016 4 commentaires

Jean-François Néron
Le Soleil

(Québec) La région de Québec enregistre en 2015 le second taux de criminalité par 100 000 le plus faible au pays après celui de Toronto. Plus encore, c’est dans la Capitale qu’on retrouve, et de loin, le moins de crimes graves au Canada.

La suite

Voir aussi : Québec La cité.

Problèmes avec les nouvelles ampoules DEL à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 juillet 2016 7 commentaires

Source : Annie Morin, Le Soleil, le 19 juillet 2016

(Québec) La Ville de Québec a cessé l’installation massive d’ampoules DEL dans ses lampadaires. Bien qu’elles soient plus économiques, leur lumière est si blanche qu’elle pourrait nuire au sommeil des citoyens.

La Ville avait pour objectif de remplacer 32 000 des 50 000 luminaires (têtes de lampadaires et ampoules) sur son territoire d’ici l’automne 2018. Leur conversion aux diodes électroluminescentes (DEL), une technologie beaucoup moins énergivore, laissait présager des économies substantielles.

Dans le bulletin municipal de novembre 2015, les autorités mettaient également de l’avant l’argument de la sécurité, puisque «la lumière produite par les luminaires DEL est beaucoup plus blanche et procure un éclairage nettement supérieur à celui des luminaires traditionnels».

Des études de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et une récente position de l’American Medical Association (AMA) mettent toutefois en garde contre les effets négatifs sur la santé de ce type d’éclairage. Celui-ci contient trop de bleu, une couleur qui perturbe la production de mélatonine et donc le cycle du sommeil. D’autres problèmes de santé, comme la dépression et le diabète, peuvent en découler.

la suite

An LED Light Display Takes Over an Avenue in Quebec City.

LED : Québec devrait-elle emboîter le pas ?

À consulter de la même source et crédit : Des gradateurs québécois pour diminuer la lumière des lampadaires DEL.

Voir aussi : Nouvel urbanisme, Qualité et milieu de vie, Québec La cité.

Bonne fête Québec !

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 juillet 2016 Aucun commentaire

Drapeau_de_la_ville_de_Québec

La Ville de Québec célèbre ses 408 ans!

Toutes les informations

Voir aussi : Message d'intérêt public, Québec La cité.

Le Mémorial des pompiers

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 juin 2016 9 commentaires

Mémorial Mémorial Mémorial Mémorial Mémorial Mémorial

Au centre du boulevard Langelier bien connu à cause de son origine. Il faut découvrir aussi ce magnifique livre consacré aux incendies et aux pompiers de Québec.

Le communiqué officiel de la ville de Québec

Voir aussi : Histoire, Québec La cité.

Montages vidéo/photo de certaines vues de Québec par Paul LeBlanc

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 juin 2016 Aucun commentaire

Société historique de Québec
Page Facebook avec plus de 14 000 personnes

L’ancien rencontre le contemporain

Paul LeBlanc, un lecteur de cette page, a fait des montages vidéo/photo de certaines vues de Québec, avant et après. Les transitions se font en toute douceur et le résultat est très vivant. Une magnifique façon de mettre des photographies anciennes en valeur. Nous les partageons avec vous.

Le site de ces montages

Voir aussi : Histoire, Photographies citadines, Québec La cité.

Programme particulier d’urbanisme du secteur sud du centre-ville Saint-Roch: avant-projet

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 juin 2016 16 commentaires

Québec Urbain était présent ce matin à la conférence de presse fort attendue quant à ce PPU. C’est un avant-projet qui va faire l’objet d’une séance d’information mardi le 21 juin (19h) au Club social Victoria. Par la suite, les gens auront jusqu’au jeudi 15 septembre (16h) pour déposer un mémoire. Enfin, une séance d’audition des opinions aura lieu le jeudi 22 septembre dans un lieu à confirmer.

Hauteurs St-Roch Différence hauteurs

Toutes les informations relatives à cet avant-projet sont disponibles sur cette page du site de la Ville de Québec.

Ajoutons toutefois les informations suivantes: le vaste stationnement Dorchester dont Québec Urbain a parlé dans ce billet est propriété de Kevlar. La Ville y voit un projet immobilier d’une hauteur de 7-8 étages, les derniers étant en retrait par-rapport à la rue. Toutefois, elle est décidée à convaincre le propriétaire de construire, car autrement, l’expropriation est envisagée tout comme le nouveau pouvoir de taxation des terrains vacants contenu dans le projet de loi 109.

Ajoutons également que le projet de GM Développement sur l’îlot Omer de Serres serait limité à 7-9 étages au lieu de 12 tel que demandé.

Enfin, à une question d’un journaliste, le maire de Québec a répondu qu’un lien mécanique entre la basse-ville et la haute-ville était envisagé à la hauteur du terrain vacant St-Vincent-de-Paul.

Le communiqué officiel

PPU secteur sud: un vent de fraîcheur ? * Suzie Genest (Monlimoilou)

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Message d'intérêt public, Québec La cité.

Les projets d’embellissements de la Ville de Québec proposés par Lord Dufferin en 1875

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 juin 2016 2 commentaires

Achille Murphy
Groupe de recherche en art
Université Laval

Les fortifications de la ville de Québec datent en grande partie du XlXe siècle.! A ce titre elles contribuent, tout comme l’ensemble de l’architecture de cette période contenue dans ses limites, à confirmer le cachet victorien du Vieux Québec. Au moment où les autorités fédérales restaurent l’enceinte et les portes de la ville et où, assez curieusement, les édifices du siècle passé tombent encore sous le pic des démolisseurs, il convient d’ouvrir le dossier sur la ville de Québec, précisément à la page où Lord Dufferin, gouverneur-général du Canada de 1872 à 1878, laissa sa marque. Ce personnage illustre s’intéressa au sort de la vieille ville au point d’en modifier le cachet par ses projets d’embellissement, exécutés dans quelques cas.

La suite

* Merci à un fidèle lecteur (Gilles Maheux)

Voir aussi : Histoire, Québec La cité.

La Ville de Québec fera évaluer son processus de consultation citoyenne: liste des référendums depuis 2001

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 juin 2016 Aucun commentaire

Valérie Gaudreau
Le Soleil

(Québec) Au moment où on apprend que les référendums seront abolis à la Ville de Québec, l’administration Labeaume fera évaluer son processus de consultation par une firme externe.

La Ville de Québec confiera en effet «ces prochains mois» un mandat à une organisation ou un expert qui verra ce qui pourrait être changé ou amélioré dans la façon dont les citoyens sont consultés pour divers projets, notamment d’urbanisme. (…)

Les cinq référendums depuis les fusions de 2001

Juin 2004 : Saints-Martyrs-Canadiens

En juin 2014, des citoyens s’opposent à 64,6 % au changement de zonage pour permettre la construction de 98 condos et de 24 logements sociaux du groupe Norplex sur les terrains de l’ancienne école Saints-Martyrs-Canadiens, dans Montcalm. Sur les 1092 résidents habilités à voter, seulement 328 se sont prévalus de leur droit de vote. Le promoteur avait par la suite révisé le projet réduit depuis de 115 à 68 unités.

Septembre 2007 : La Champenoise

Une courte majorité de personnes, 52 % – 366 contre 339 -, s’opposent par référendum à l’agrandissement de la résidence pour personnes âgées La Champenoise dans le quartier Saint-Sacrement. L’administration Labeaume a finalement décidé, quelques mois plus tard, de se prévaloir de l’article 74,4 de la Charte de la Ville de Québec qui permet de faire fi des résultats du scrutin référendaire pour permettre au projet d’aller de l’avant.

Février 2012 : îlot Irving

Le 5 février 2012, un projet de GM Développement de construire un immeuble de neuf étages comptant 70 condos et une vingtaine de logements sociaux rue Saint-Jean est rejeté par référendum. Une majorité de 53 % des 1451 résidents du faubourg Saint-Jean-Baptiste (sur un total de 4833 qui avaient le droit de vote) se sont opposés au changement de zonage. Révisé à 6 étages avec 84 logements, le projet nommé Tandem n’a pas suscité d’opposition, et sa construction a été lancée.

Novembre 2013 : îlot Esso

Le 10 novembre 2013, les citoyens du quartier Montcalm ont rejeté à 77 % le projet de 30 condos sur 6 étages à l’îlot Esso, au coin de l’avenue Cartier et du boulevard René-Lévesque. Le promoteur David Grondin est revenu par la suite avec une version à quatre étages, une hauteur qui respectait le zonage en vigueur. Aujourd’hui construit et habité, l’immeuble baptisé le George-Étienne abrite aussi une succursale de Chocolats Favoris et un café Starbucks.

Février 2016 : Stade de soccer intérieur

Dernier référendum en date, et le seul où le Oui l’a emporté, celui pour un changement au zonage permettant la transformation d’un terrain de soccer extérieur en terrain de soccer intérieur à l’Académie Saint-Louis. Soixante-seize personnes du voisinage ont voté sur les cent trente-sept inscrites. Du nombre, 63ont voté Oui et 13 Non, soit 82 % en faveur du projet.

La suite

Voir aussi : Québec La cité.

Projet de loi sur la capitale nationale du Québec – Une reconnaissance historique qui permet à Québec d’assurer son développement et son rayonnement

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 juin 2016 13 commentaires

Québec, le 8 juin 2016 – La Ville de Québec vit aujourd’hui un moment historique avec le dépôt, par le gouvernement, du projet de loi sur la capitale nationale du Québec, et la signature d’une entente d’engagements. Après plus de deux ans d’échanges et du travail accompli par la table de concertation et de consultation, ce projet de loi et les engagements du gouvernement reconnaissent le statut de capitale de la Ville et visent à accroître ses pouvoirs afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle et d’avoir les moyens de se développer.

« C’est à Québec, notre capitale, que l’histoire collective de tous a commencé. Aujourd’hui, nous vivons un moment historique. La Ville de Québec se voit reconnue et gagne en autonomie avec le projet de loi sur la capitale nationale et les engagements fermes du gouvernement, a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Je remercie le Premier ministre et son équipe qui nous donnent les moyens de nos ambitions par de nouveaux pouvoirs qui visent à nous rendre plus efficaces et à assurer notre développement. »

Faits saillants du projet de loi sur la capitale nationale

Statut de capitale nationale

Renommer la Charte de la Ville de Québec : « Loi sur la capitale nationale du Québec »

Reconnaître pour la Ville de Québec son statut de capitale nationale, de berceau de la francophonie nord-américaine et de ville du patrimoine mondial de l’UNESCO
Prévoir que tout nouveau premier ministre du Québec soit reçu à l’hôtel de ville de la capitale pour en être fait maire honoraire
Affirmer que la Ville est le lieu privilégié et prioritaire pour l’accueil des dignitaires étrangers, les rencontres diplomatiques et politiques, les sommets gouvernementaux et les négociations importantes
Accroissement de l’autonomie, de l’efficience et des pouvoirs de la Ville

Aménagement et urbanisme

Supprimer l’approbation référendaire en matière d’urbanisme (de multiples étapes de consultation publique étant présentes en amont)
Doubler les amendes en cas de démolition illégale

Gouvernance et fiscalité

Permettre à la Ville de se déclarer compétente pour tout ou partie d’une compétence d’arrondissement (afin de permettre la transversalité et le décloisonnement des équipes)
Supprimer le pouvoir de désaveu du ministre des Transports en matière de limites de vitesse
Accorder à la Ville un pouvoir général de taxation (sous réserve de limites)
Créer trois catégories additionnelles d’immeubles non résidentiels aux fins de taxation foncière
Accorder à la Ville davantage de pouvoirs pour forcer l’entretien des immeubles détériorés

Culture et de patrimoine

Déléguer à la Ville l’application de la Politique d’intégration des arts à l’architecture (1 %)
Déléguer à la Ville l’application du régime de gestion des sites patrimoniaux

Développement économique

Instituer le Fonds de la Capitale nationale et de sa région, ayant pour objet de contribuer au dynamisme, à la vitalité, au développement et l’essor économique, ainsi qu’au rayonnement de la capitale nationale et de sa région
Les éléments de nature administrative ou nécessitant des modifications législatives autres sont inscrits à l’intérieur d’une entente avec le gouvernement.

« La Ville de Québec trace la voie pour l’ensemble des municipalités québécoises qui sont toutes gagnantes aujourd’hui avec les engagements que le gouvernement prend publiquement, notamment en matière de gouvernance et de simplification administrative et réglementaire, a ajouté le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Je salue le courage et l’audace du gouvernement qui change enfin le paradigme dans lequel les municipalités étaient confinées. »

Faits saillants de l’entente sur les engagements du gouvernement

Accroître jusqu’à 25 M$, d’ici 5 ans, l’aide financière versée à la Ville de Québec dans le cadre de la mise en place et la dotation du Fonds de la Capitale nationale et de sa région
Accorder à la Ville davantage de pouvoirs pour forcer l’entretien des immeubles détériorés, dont la prise en charge, par la Ville, pour cession à un tiers
Proposer une hausse à 100 000 $ des seuils d’autorisations pour certains contrats de gré à gré
Engager le ministre de la Culture et des Communications à conclure avec la Ville une entente de développement culturel d’une durée de 3 ans
Arrimer les actions de l’ensemble des intervenants, incluant ceux de la Ville, en matière d’itinérance et d’intégration des immigrants à la société québécoise
Permettre à la Ville d’assumer davantage de responsabilités et d’exercer certains pouvoirs en matière d’environnement
Reconnaître le rôle stratégique de l’Aéroport de Québec

Voir aussi : Message d'intérêt public, Québec La cité.

Loi sur le statut de capitale: les citoyens pourront bloquer moins de projets immobiliers à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 juin 2016 1 commentaire

Valérie Gaudreau
Le Soleil

(Québec) La Ville de Québec aura davantage les coudées franches pour éviter la tenue d’un référendum lors de la construction de gros bâtiments. Elle pourra aussi imposer des amendes plus salées pour les démolitions illégales d’immeubles et se voit reconnue comme capitale nationale. (…) Parmi les dispositions, cette loi ferait passer de 25 000 m2 à 15 000 m2 la taille des projets immobiliers qui peuvent être soustraits d’une consultation référendaire. Cette modification s’applique à ce qui était jusqu’ici l’article 74,4 de la charte de la Ville de Québec.

La suite

Le projet de loi 109

Voir aussi : Message d'intérêt public, Québec La cité.