Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Québec La cité »

Du mobilier urbain intelligent

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 mai 2016 Aucun commentaire

Alexandra Perron
Le Soleil

(Québec) Une borne interactive qui projette un horaire de bus au sol. Des bancs et des tables publics déverrouillables et modulables pour un événement. Un système de repérage de places de stationnement. Les idées fusent pour faire de Québec une ville intelligente.

Le manufacturier d’éclairage architectural Lumca, établi dans la région depuis 25 ans, a lancé une invitation à des étudiants en design de produits de l’Université Laval. Leur mandat : créer du mobilier urbain intelligent, complémentaire aux lampadaires technologiques de la compagnie qui éclairent les parcs et les rues.

La suite

Voir aussi : Art de vivre en ville, Art urbain, Nouvel urbanisme, Ville intelligente.

Les fontaines Wallace à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 mai 2016 Aucun commentaire

L’antiquaire Marc Maison, celui qui a vendu à Simons la fontaine de Tourny, a mis en vente récemment une fontaine Wallace. Nous en avons deux à Québec, soit rue St-Paul et l’autre étant coin Avenue Cartier/Grande Allée. Connaissant l’antiquaire, je me suis informé et les fonderies GHM les fabriquent encore de nos jours, au coût de 29.000 Euros hors taxes, avec 9 mois d’attente. Les fontaines anciennes du 19è siècle sont classées monuments historiques, et cela vaut plutôt 80000 euros !

« Les fontaines Wallace (Source: Société historique de Québec)

En septembre 1998 se tenait à Québec le premier Symposium Paris-Québec sur la réhabilitation des cours d’eau en milieu urbain. À cette occasion, Daniel Meraud, le président du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP), fait part de son intention d’offrir une fontaine Wallace à la Ville de Québec pour symboliser la coopération franco-québécoise et plus particulièrement celle initiée par les deux agglomérations urbaines. Ce type de fontaine trouve son origine à la fin du XIXe siècle. Voyant la crise d’approvisionnement en eau qui affectait la capitale française au lendemain du siège de 1870, Richard Wallace offrait à la Ville de Paris une cinquantaine de fontaines d’eau potable dessinées par le sculpteur Charles-Eugène Lebourg. Celle offerte à la Ville de Québec est identique aux centaines de fontaines Wallace qu’on retrouve aujourd’hui dans la ville de Paris. Elle est située au coin nord-ouest de la rue Cartier et de la Grande Allée, Elle est inaugurée le 22 juin 2000 par le maire Jean-Paul L’Allier. Éventuellement, il y en aura une seconde sur la rue Saint-Paul, au croisement de la ruelle Légaré. On en retrouve également à Montréal et à Granby. » * Jean-François Caron (historien)

Un billet précédent

Voir aussi : Histoire, Québec La cité.

Vision du patrimoine : vers une nouvelle vision municipale

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 mai 2016 1 commentaire

Québec, le 18 mai 2016 – La Ville de Québec a annoncé aujourd’hui qu’elle débute une démarche de réflexion et de consultation visant à élaborer la vision du patrimoine. L’annonce a été faite par M. Régis Labeaume, maire de Québec et Mme Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire.

« Québec, cet accent d’Amérique, est reconnue comme un joyau du patrimoine mondial et elle constitue une véritable fierté pour les gens de Québec. De cette reconnaissance découle une responsabilité collective de préservation et de mise en valeur, a déclaré M. Labeaume. Nous profiterons donc de l’expertise de multiples professionnels du milieu, qui s’engagent si activement dans la promotion du patrimoine à Québec, pour mener cette réflexion. »

Une démarche consultative

Afin d’alimenter les réflexions, les organismes œuvrant en patrimoine et les citoyens intéressés sont invités, d’ici le 30 juin, à déposer des mémoires . Ceux-ci seront analysés en vue d’élaborer les grands axes d’intervention de la future vision. Également, un sondage mis en ligne sur le site de la Ville de Québec offrira aux citoyens une occasion de s’exprimer sur le patrimoine tant à l’échelle de leur quartier qu’à l’échelle de la ville. Cette démarche consultative, basée sur l’écoute et l’échange, permettra à la Ville d’actualiser la politique du patrimoine adoptée en 2007.

Suite à cette démarche, un colloque sera organisé en septembre prochain. Cet événement réunira des acteurs issus de toutes les disciplines du milieu du patrimoine et permettra de discuter et d’échanger sur les priorités ressorties lors de l’analyse des mémoires et des réponses au sondage. À terme, une vision du patrimoine projetant Québec sur un horizon de dix ans sera déposée et viendra orienter les actions des différents services municipaux en cette matière.

« Nous voulons décloisonner la notion du patrimoine pour la rendre davantage visible et accessible, a ajouté Mme Lemieux. Ce dialogue sera bénéfique tant pour les organismes œuvrant dans le milieu que pour les citoyens amoureux de patrimoine. »

Pour en savoir plus, pour soumettre un mémoire ou pour remplir le sondage, les acteurs du milieu du patrimoine et les citoyens peuvent consulter la section patrimoine.

Voir aussi : Message d'intérêt public, Patrimoine et lieux historiques, Québec La cité.

Vision de l’arbre 2015-2025 à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 mai 2016 3 commentaires

Avec son inventaire de plus de 104 000 arbres municipaux, son indice moyen de canopée* de 32 % à l’intérieur de la ville et son importante couronne forestière, la Ville de Québec fait bonne figure en matière de foresterie urbaine.

La Ville de Québec a adopté la Vision de l’arbre 2015-2025 afin de concrétiser la place qu’elle entend offrir à sa forêt

La suite

La vision de l’arbre 2015-2025

Voir aussi : Environnement, Québec La cité.

Le bulletin municipal de mai

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 mai 2016 Aucun commentaire

Québec, le 16 mai 2016 – Le numéro de mai du bulletin municipal Ma ville – D’un arrondissement à l’autre sera distribué dans tous les foyers à compter de demain, le mardi 17 mai.

En plus de présenter un dossier spécial sur la révision du Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Québec, ce numéro traitera entre autres des sujets suivants :

les événements culturels et festifs qui animeront Québec cet été, dont le spectacle de cirque Crépuscule qui reviendra à l’Agora Port de Québec dans une version entièrement renouvelée;

la réglementation municipale sur les usages extérieurs de l’eau potable, tels que l’arrosage des pelouses et le remplissage des piscines;

le futur marché public qui prendra place en 2018 dans le Pavillon du commerce, sur le site d’ExpoCité;

les chantiers routiers qui s’effectueront sur le territoire de la ville durant l’été;

la Méga Bibliovente de livres usagés de la Bibliothèque de Québec, qui se tiendra du 3 au 5 juin prochain, des idées de sorties et des endroits à découvrir;

des nouvelles locales, propres à chaque arrondissement.

Produit par le Service des communications, le bulletin municipal paraît quatre fois par année. Il est distribué par la poste; chaque foyer en reçoit un exemplaire dans sa boîte aux lettres.

Le bulletin municipal

Voir aussi : Publications & ressources Internet, Québec La cité.

Rôle d’évaluation foncière 2016-2017-2018 – 1,25 % des propriétaires ont déposé une demande de révision

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 mai 2016 Aucun commentaire

Québec, le 9 mai 2016 – La Ville de Québec annonce qu’en date du 30 avril dernier, soit la date limite pour le dépôt d’une demande de révision du rôle d’évaluation, 2 258 demandes ont été reçues sur 181 809 unités d’évaluation, représentant 1,25 % des propriétaires du territoire de l’agglomération de Québec. « L’augmentation des demandes de révision constatée dans le secteur résidentiel est généralisée dans presque la totalité des municipalités de la province qui ont déposé un nouveau rôle en 2016, a déclaré le directeur du Service de l’évaluation, M. Richard Côté, évaluateur agréé. Cette hausse s’explique en partie par un relâchement du marché immobilier pour les condominiums ainsi que le multilocatif après la date d’évaluation du 1er juillet 2014. S’ajoute à cette situation, la séparation des valeurs imposée par la loi actuelle, qui génère dans certains cas des variations à la hausse pour le terrain et à la baisse pour l’immeuble, sans affecter grandement la valeur totale. Afin de corriger cette situation pour le futur, les services d’évaluation des neuf grandes villes au Québec ont demandé au gouvernement une modification législative. » Dans le secteur résidentiel, deux phénomènes influencent la hausse marquée : Plusieurs demandeurs désirent faire augmenter leur valeur au rôle et non la diminuer, particulièrement dans le marché des condominiums.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Condo, Maison, Québec La cité.

Cohabitation piétons-autos : un sérieux manque de courtoisie à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er mai 2016 21 commentaires

Charles D’Amboise
Radio-Canada (Québec)

La courtoisie entre les automobilistes et les piétons serait un problème très sérieux dans la région de Québec, selon un groupe d’étudiants à la maîtrise de l’Université Laval qui s’est penché sur la question. (…) Même constat de la part du professeur Owen Waygood, qui chapeautait le groupe d’étudiants. « Ma femme et moi avons habité dans plusieurs pays et, pour nous, la ville de Québec est une des pires villes [en matière d’expérience piétonnière]. C’est impressionnant. » (…) Le maire de Québec, Régis Labeaume, se dit bien conscient des problèmes de courtoisie entre automobilistes et piétons.

« Depuis que je suis arrivé comme maire, je me dis qu’il faudrait que je parte une campagne [de sensibilisation] pour la courtoisie, a-t-il déclaré. Quand tu vas au Canada anglais, les automobilistes laissent passer les piétons. »

Le maire n’entreprendra pas de mesure pour contrer le problème. « Un moment donné, on ne peut pas tout faire. »

La suite

Voir aussi : Art de vivre en ville, Québec La cité.

Québec, un marché immobilier discipliné

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 avril 2016 Aucun commentaire

Alexandra Perron
Le Soleil

(Québec) Moins de condos, plus de logements locatifs, quelques projets «famille» avec maisons de ville. Quand Charles Marceau, directeur des grands projets à la Ville de Québec, se penche sur l’offre résidentielle dans la capitale, il parle d’un marché «discipliné».

Qu’entend-il par là? «Si une année, les promoteurs se font dire qu’il y a trop de condos, ils vont diversifier leurs produits, aller plus dans le locatif. S’ils se font dire qu’il y a trop de logements locatifs haut de gamme, ils vont construire un peu plus bas de gamme. Ils sont capables de s’ajuster.»

Ces gens, dit-il, sont bien informés, ils vont aux conférences de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) et consultent des études de marché. «Si un promoteur met en vente un immeuble à condos et qu’il n’en vend pas la moitié, il va le dire aux autres. Ça se parle à Québec.» (…)

Quelques petits projets originaux ont persisté. «Il y a toujours de la place pour les projets novateurs dans les quartiers centraux», croit M. Marceau en prenant comme exemple Tandem condos sur cour en construction sur le site de l’îlot Irving, rue Saint-Jean. Des condos qui se sont envolés comme des petits pains chauds.

Mais dans l’ensemble, il y a eu un transfert vers le marché locatif, analyse-t-il. «Il y a cinq ans, on était à 1 % de taux de vacance des logements locatifs. Il en manquait partout. En 2015, selon les statistiques, on est passé à un taux d’inoccupation de 3,9 %, ce qui est encore en dessous d’un marché équilibré. En 2017, on prévoit monter jusqu’à 5 %, ce qui est encore raisonnable.» (…)

Il remarque par ailleurs qu’on annonce beaucoup de «condos locatifs». «Les promoteurs construisent en formule condo, mais ils louent pour se sécuriser. Si le marché fait en sorte que la copropriété devient plus attrayante, ils peuvent le transformer en condo.» (…)

Pour savoir quels quartiers la Ville cherche à développer, il suffit de surveiller les programmes particuliers d’urbanismes (PPU) déposés, indique M. Marceau. «C’est un signal aux promoteurs pour dire que c’est là qu’on met l’accent.»

Un PPU sert entre autres à décider des hauteurs et des gabarits des immeubles dans un secteur, du type d’habitation souhaitée ou encore de la proportion à consacrer à diverses infrastructures ou espaces verts.

Récemment, le PPU du site patrimonial de Sillery a été adopté. M. Marceau parle aussi de celui de Sainte-Foy. «Il y a beaucoup de projets sur les planches à dessin qui devraient partir incessamment.»

Il mentionne encore le PPU du secteur Belvédère dans le quartier Saint-Sacrement, qui est en cours. Une zone qui a «beaucoup de potentiel» et devrait voir surgir des projets variés en droite ligne avec les orientations chères à la Ville de Québec : densification, développement durable.

La suite

Voir aussi : Condo, Maison, Québec La cité.

Les grands projets de construction résidentielle à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 avril 2016 1 commentaire

Alexandra Perron
Le Soleil

(Québec) Les villes de Québec et de Lévis résonnent sous les marteaux piqueurs, voient pousser des immeubles, des maisons, des quartiers entiers pour accueillir une clientèle diversifiée.

À la demande du Soleil, la Ville de Québec a fourni une liste de projets résidentiels majeurs en cours de construction ou de livraison en 2016. En voici un aperçu.

La suite

Voir aussi : Condo, Maison, Québec La cité.