Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Secteur Chaudière : développement résidentiel et commercial, TOD et conservation de milieux naturels

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 octobre 2020 13 commentaires

Québec, le 29 octobre 2020 – La Ville de Québec a présenté aujourd’hui la version préliminaire de sa Vision d’aménagement pour le secteur Chaudière. Ce territoire est appelé à se développer rapidement et la Ville souhaite encadrer la construction d’habitations, de commerces et d’entreprises de haute technologie, en plus de conserver des milieux naturels et d’améliorer les déplacements actifs dans le secteur et vers les quartiers voisins.

En juin 2020, la Ville a lancé une démarche de participation publique afin de soutenir le développement de ce secteur d’importance bénéficiant de grands espaces où tout est à définir, en plus de profiter de l’arrivée du réseau structurant de transport en commun.

Réponse à un besoin de logements

La Ville veut favoriser le développement résidentiel dans le secteur Chaudière afin de répondre à la demande associée à la croissance démographique anticipée. Entre 2021 et 2031, le nombre de logements à construire pour répondre à l’arrivée des nouveaux ménages attendus sur le territoire de la ville de Québec est estimé
à 11 850.

Durant cette période, en comptant sur les lotissements autorisés, la construction sur les terrains vacants et l’insertion de logements dans les quartiers déjà construits, 8 510 logements pourront être construits sur l’ensemble du territoire. Il manquerait donc 3 340 logements pour répondre à la demande.

« La construction de 4 210 logements additionnels dans le secteur Chaudière permettra de venir combler les manques à gagner en matière d’habitation d’ici les dix prochaines années, a annoncé M. Régis Labeaume, maire de Québec. Les terrains étant vacants sur cette partie du territoire, la construction peut donc se faire à court terme. En priorisant l’élaboration de cette vision, nous souhaitons concevoir un environnement réfléchi et cohérent, qui tient compte du développement du transport en commun. »

Un milieu de vie axé sur le transport en commun

Dans ce secteur, la Ville souhaite créer des environnements de type Transit Oriented Development (TOD) qui peut être traduit par « développement orienté vers le transport en commun ». Un TOD vise à créer un milieu de vie dynamique entièrement pensé autour d’une station de transport en commun, ce qui est particulièrement souhaité aux abords du futur terminus Le Gendre et de la station Chaudière, à l’extrémité ouest du tracé du tramway.

Déjà implanté dans plusieurs grandes villes, on y trouve généralement une concentration de logements, de services, de commerces, de bureaux et de places publiques, tous accessibles à pied et qui s’organisent autour d’une station de transport en commun.

(…)

Démarche consultative : activités à venir

Les personnes intéressées à s’exprimer sur la version préliminaire de la Vision d’aménagement pour le secteur Chaudière sont invitées à participer aux activités suivantes :

Séance d’information en ligne. (Zoom). Jeudi 19 novembre 2020, à 19 h

Consultation écrite : commentaires ou dépôt de mémoires. (Plateforme de participation publique). Du 19 novembre 2020 au 8 janvier 2021

La suite

Autour du terminus du tramway: le pôle Chaudière pour combler le manque de terrains Stéphanie Martin (Journal de Québec). Un extrait: « Puisque les terres des Sœurs de la Charité ne peuvent accueillir des maisons, la Ville de Québec a besoin du développement autour du terminus du tramway, près du IKEA, pour accueillir ses futurs résidents sans causer d’étalement urbain. La Ville de Québec compte énormément sur cette «petite ville» où 9000 résidents et employés vivront et travailleront quotidiennement. «Si on ne fait pas le développement, on va manquer de place», laisse tomber le maire de Québec, Régis Labeaume. »

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Écoquartier, Étalement urbain, Commercial, Densification, Environnement, Maison, Qualité et milieu de vie, Urbanisme.


13 commentaires

  1. Denisb

    30 octobre 2020 à 07 h 55

    Vraiment dommage qu’on coupe des milliers d’arbres pour construire un autre secteur résidentiel en banlieu.
    Il y a encore de la place dans Ste-Foy Centre et on devrait également prioriser la densification du centre-ville.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  2. “Le” lecteur assidu

    30 octobre 2020 à 08 h 38

     ou annuler
  3. PPD

    30 octobre 2020 à 09 h 09

    Oui,

    Ça fait beaucoup de compétition, entre autres, au pôle Wilfrid-Hamel-Laurentienne qui est selon moi plus évident en terme de priorité, attractivité et potentiel. On pourrait avoir le même raisonnement pour l’axe Charest qui demeurera triste pour encore longtemps.

    Le chemin du Tram, c’est celui que les plus politiquement forts ont choisi. C’est pas du tout le fruit du TOD. Même chose pour le futur développement du secteur Chaudière, où trop peu de fonctions vont se côtoyer, et ce dans un environnement pour le moins enclavé.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  4. Roger

    30 octobre 2020 à 11 h 10

    2 mots. Étalement urbain.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  5. Dédé

    30 octobre 2020 à 13 h 55

    Le tramway, outil d’étalement urbain. Il fallait le faire :-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
  6. Insider

    30 octobre 2020 à 19 h 00

    C’est vrai qu’avec nos Métrobus nous n’avons pas fait d’étalement urbain depuis 25 ans. Tous les arguments sont bons pour salir le projet de réseau structurant. Vous m’avez convaincu. Arrêtons tout et restons dans les années 90s!

    ;-)

    Qu’il fait bon de vivre dans une ville dominée par les cons-ervateurs. Misère.

    Signaler ce commentaire

     ou annuler
    • Denisb

      30 octobre 2020 à 22 h 54

      Pour ma part, je n’ai jamais dit que j’étais contre le tramway, au contraire. Je pense que c’est un outil incontournable pour le futur de la ville.

      Je trouve toutefois qu’on se sert du tramway pour en profiter pour déboiser un secteur afin d’y mettre d’autres résidences, alors qu’il y a encore beaucoup de place dans Ste-Foy centre.

      Ce boisé est très dense et il y vit beaucoup d’animaux. C’est très dommage de le détruire.

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • dédé

      31 octobre 2020 à 07 h 30

      « Qu’il fait bon de vivre dans une ville dominée par les cons-ervateurs. Misère. »

      Voyons, voyons, pas d’inquiétudes. Si c’était vrai cette « domination », le tramway on en parlerait même pas. ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
    • Insider

      31 octobre 2020 à 09 h 44

      Mon point est qu’avec ou sans tramway ce que vous dénoncez tous les deux nous ne pouvons pas sérieusement prétendre que nous cesserions de le faire.

      Le débat concernant quel est le vrai Centre-Ville ne disparaîtrait pas.

      On ne cesserait pas d’acheter des maisons en couronne de la ville de Québec et sur la rive-sud.

      Les politiciens porté au pouvoir par tous ceux qui privilégie la piscine au dépend des avantages de vivre dans les quartiers centraux ne disparaîtrait pas comme par enchantement,

      Vous avez beau prétendre que ce point de vue ne domine pas ça ne fera pas partir le fait que nous avons pris tant de retard en TEC par rapport à d’autres villes canadiennes comparables. Le métrobus lorsqu’il a été nmis en place était avant-gardiste. Plusieurs dizaines d’années plus trad ce n’est plus le cas. ;-)

      Signaler ce commentaire

       ou annuler
  7. Insider

    31 octobre 2020 à 09 h 50

    Concernant le déboisement qu’avait dit notre opposition officielle à la ville de Québec en campagne électorale?

    Notre cher entrepreneur en zoothérapie n’a aucune crédibilité quand il dénonce les arbres qui seront abattus à cause du tramway/SLR. Dans son échelle des priorités une place de stationnement est plus importante qu’un arbre. ;-)

    Quand on commencera à voter pour le Parti Vert comme certaines provinces canadiennes on en reparlera de la protection des arbres. D’ici là on est en déficit de crédibilité à Québec à ce sujet. ;-)

    Signaler ce commentaire

     ou annuler

Poster un commentaire

ou

Répondez à la question *