Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Lieux magiques »

L’Escalier Casse-Cou (1830)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 janvier 2017 Commentaires fermés sur L’Escalier Casse-Cou (1830)

Escalier Casse-Cou

Photo: Jérôme Ouellet
Texte: Jérôme Ouellet

Vues anciennes de Québec

L’escalier Casse-Cou s’élève sur le site d’un ancien chemin de terre reliant la côte de la Montagne à la basse-ville de Québec. C’est pour contourner partiellement cette pente abrupte que les autorités coloniales françaises font vraisemblablement aménager l’escalier entre 1685 et 1689. Bien que les sources ne s’entendent pas sur l’année exacte de sa construction, le premier plan qui le représente est réalisé en 1692[1]. Le nouveau passage, communément appelé escalier de la basse-ville, est rapidement adopté par les habitants de la basse-ville[2] et des propriétés sont construites sur ses abords aux XVIIe et XVIIIe siècles.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Lieux magiques, Patrimoine et lieux historiques.

Des passerelles sur la rivière Saint-Charles

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 juin 2016 Commentaires fermés sur Des passerelles sur la rivière Saint-Charles

Source : Martin Dubois (Contact, 22 juin 2016)

Le parc linéaire de la rivière Saint-Charles nous fait découvrir de grands espaces verdoyants, des lieux historiques, des sous-bois paisibles, des eaux calmes et des chutes vives, des secteurs urbains et d’autres plus sauvages. Il comprend des sentiers, des belvédères et des aires de repos qui rendent possible l’observation de la faune et de la flore et met ainsi en valeur les écosystèmes riverains. L’ajout de passerelles reliant les rives du cours d’eau a également permis de réunifier les quartiers adjacents tout en améliorant la mobilité de leurs résidents.

Je veux surtout m’attarder aux passerelles, qui sont des lieux privilégiés pour admirer la rivière et prendre contact avec elle, en plus d’admirer des oeuvres d’architectes de talent. Saviez-vous que, tout au long de son parcours marqué par de nombreux méandres, plus de 35 liens permettent de relier les 2 côtés de la rivière? Mises à part les 4 traversées d’autoroute et les 17 traversées d’axes routiers importants 1, c’est une quinzaine de passerelles exclusivement piétonnes et cyclables qui sont aménagées au-dessus de la rivière.

Lire l’article

Voir aussi : Lieux magiques, Parc, Qualité et milieu de vie.

Espace public sur le parvis de l’église St-Jean-Baptiste

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 juin 2016 Commentaires fermés sur Espace public sur le parvis de l’église St-Jean-Baptiste

Source : Normand Provencher, Le Soleil, le 7 juillet 2016

(Québec) À temps pour le début de la saison estivale, les citoyens du Faubourg Saint-Jean auront accès à un espace public rafraîchi, en face de l’église Saint-Jean-Baptiste, ainsi qu’un autre, nouveau celui-là, près du cimetière Saint-Matthew.

D’abord, le parvis de l’ex-lieu de culte connaîtra une seconde vie avec l’installation de modules permettant aux passants de relaxer, dans un environnement où fleurs et plantes seront à l’honneur. Un petit jardin sera également aménagé en collaboration avec l’organisme Les Urbainculteurs.

«Avec la fermeture de l’église, c’était devenu un besoin d’animer davantage le parvis. Nous avions envie d’offrir une place publique plus accueillante, plus verdoyante aussi pour contrer les îlots de chaleur», explique la directrice générale de la SDC Faubourg Saint-Jean, Catherine Laberge.

la suite

Sur Google Maps.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Sauveur, Lieux magiques.

Plan directeur du littoral est

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 mai 2016 2 commentaires

Source : Radio-Canada Québec, le 25 mai 2016

Le développement le long du fleuve Saint-Laurent entre le domaine de Maizerets et le parc de la Chute-Montmorency devrait comprendre une série d’initiatives comme l’aménagement de « points d’observation » pour mettre en valeur le littoral dans le secteur est de Québec.

La Commission de la Capitale-Nationale (CCN) et la Ville de Québec ont présenté ce matin leur vision du développement de ce tronçon de 8 km qui devrait être aménagé dans les prochaines années, en continuité avec la promenade Samuel-De Champlain.

Les travaux envisagés comprennent la bonification du réseau piétonnier et cyclable du secteur, la création de points d’observation et de belvédères, de passerelles et de quais et la mise en valeur des milieux naturels.

À la différence des trois premières phases, le dernier segment ne sera pas constitué d’un sentier pédestre et cyclable continu, mais plutôt d’une série de « points de rencontre » avec le fleuve, comme des parcs ou des belvédères, explique directrice générale de la CCN, Françoise Mercure.

« Ce n’est pas une promenade linéaire un peu comme les autres promenades. Il s’agit de points de rencontre avec le fleuve et ce sera peut-être réalisé en différentes phases. »

la suite

Sur le site de la CCNQ.

Accès à la Baie de Beauport et prolongement de la promenade Samuel-de-Champlain vers l’est.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Baie de Beauport, Lieux magiques, Projet - Promenade Samuel de Champlain.

Dévoilement de la future place des Canotiers

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 avril 2016 9 commentaires

Place des canotiers Place des canotiers.2 Place des canotiers

* Illustrations: Commission de la capitale nationale

Source : Patricia Cloutier, Le Soleil, le 18 avril 2016

(Québec) La future place des Canotiers fera un clin d’oeil à l’histoire, en s’inspirant des quais de bois qui y régnaient au 19e siècle.

L’architecte Réal Lestage a parlé en conférence de presse au Musée de la civilisation lundi matin d’avoir eu à remplir «une noble commande», soit celle de soustraire du paysage urbain une «mer de stationnements» pour la transformer en place publique, qui accueillera les citoyens et nombreux croisiéristes.

De larges bancs de bois, des jets d’eau et de brouillard feront revivre l’ambiance des quais.

Un stationnement étagé de 390 places sera aussi construit et intégré à la place publique, avec un belvédère de bois tout en haut, pour donner une vue sur le fleuve.

l’article

Place des canotiers: progression des travaux.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Champlain / Vieux-port, Lieux magiques.

Oasis ludique dans Saint-Roch du 19 juin au 15 août

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 mai 2015 Commentaires fermés sur Oasis ludique dans Saint-Roch du 19 juin au 15 août

Source : Josianne Desloges, Le Soleil (21 mai 2015)

Cuisine de rue, spectacles, plage et jeux seront à l’honneur dans la cour de l’ancien Lépine-Cloutier du 19 juin au 15 août. Des diplômés de l’école d’architecture de l’Université Laval y aménageront une place publique éphémère avec la collaboration de cinq firmes d’architectes et de différents partenaires du quartier.

Suite

Sur le même sujet :
Dynamiser des lieux «sous-utilisés» et méconnus de Québec

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Lieux magiques, Patrimoine et lieux historiques.

Dynamiser des lieux «sous-utilisés» et méconnus de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 mai 2015 1 commentaire

Source : Valérie Bidégaré, Le Journal de Québec (18 mai 2015)

Dynamiser des lieux «sous-utilisés» et méconnus de Québec, voilà la mission du comité organisateur du SPOT. Des étudiants en architecture mettront leur talent à profit pour revamper l’espace extérieur de l’ancien complexe funéraire Lépine et Cloutier, situé sur la rue Saint-Vallier Est, afin d’y proposer une panoplie d’activités, cet été.

Ainsi, dès le 19 juin, le stationnement et la cour intérieure du défunt complexe funéraire se transformeront en Sympathique Place Ouverte à Tous (SPOT), un projet en quête de financement sur la plateforme de La Ruche.

«On va être ouvert du jeudi au dimanche. Il y aura toutes sortes d’activités gratuites. Ça va être à la fois un parc pour passer du temps, mais il va y avoir des spectacles de musique, des conférences, des matchs d’improvisation, des tournois de pétanques et de volley-ball en plus d’un bar et un restaurant éphémères, notamment», a expliqué Élisa Gouin, qui se garde toutefois de divulguer le nom des artistes attendus.

Suite

Présenté en 2014 : Lépine Cloutier: le projet

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Lieux magiques, Patrimoine et lieux historiques.

Quai des Cageux – Vues est et ouest

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 juin 2014 5 commentaires

La tour du quai des Cageux offre différents panoramas pour tout photographe en quête d’un bon cliché.

Quai des Cageux - juin 2014 (1)Quai des Cageux - juin 2014 (2))Quai des Cageux - juin 2014 (3)

Voir aussi : Lieux magiques.

Que devrions-nous faire avec les Nouvelles Casernes?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 février 2014 28 commentaires

Nouvelles Casernes

C’est la question que la Commission de la Capitale Nationale du Québec a demandé à la population. Ce long bâtiment patrimonial voisin de l’Hôtel-Dieu-de-Québec vient d’être classé bien culturel historique. Depuis l’annonce de son transfert de propriété du CHUQ à la CCNQ, certains travaux de nettoyage ont eu lieu pour dégager les espaces pour mieux évaluer son état de décrépitude et son potentiel de réutilisation. C’est ainsi que nous avons été invité avec différents médias locaux à visiter en très grande partie ce lieu mythique.

Le bâtiment a été construit autour de 1740. Il servait à loger des soldats du régime français puis du régime anglais après la conquête. À la fin du 19e siècle, ses planchers ont été solidifiés pour accueillir des équipements industriels servant à la production de munitions pour les forces armées. Il y a été vendu dans les années 1960 aux Augustines qui étaient les propriétaires et gestionnaires de l’Hôtel-Dieu. Elles avaient en tête de les démolir pour en faire un stationnement entre autres choses. Les années ont passés et les Nouvelles Casernes ont été conservées pour servir de garage pour garer des voitures et d’entrepôt pour divers choses. Pratiquement aucun investissement a été effectué pour les conserver en bon état. Elles ont été laissé à l’abandon pendant plus de 50 ans.

La CCNQ investira d’abord pour protéger le bâtiment contre les affaissements pour assurer la sécurité. Elle a lancé parallèle un concours pour y trouver des idées pour sa revitalisation. C’est dans cet esprit que la CCNQ nous a demandé de le visiter et prendre des images pour vous les partager. Chers lectures que devrions-nous faire avec les Nouvelles Casernes? À ce jour, plusieurs ont suggérés des idées classiques tels qu’un musée, mais peut-on en faire un bâtiment industriel léger par exemple? Peut-on en faire du commercial? Du résidentiel? Le bâtiment a du stationnement contrairement à plusieurs endroits dans le Vieux-Québec. Il est près du port maritime et du chemin de fer.

Voici quelques magnifiques photos prises par Gérald Gobeil pour vous donner une idée du style du lieu et ses dimensions. Avez-vous des idées?

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Vieux-Québec, Histoire, Industriel, Lieux magiques, Message d'intérêt public, Patrimoine et lieux historiques, Projet - Hôtel-Dieu.

Québec éternelle : un voyage dans le temps

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 octobre 2013 6 commentaires

Source : Marie-France Bornais, Le Journal de Québec (29 octobre 2013)

L’historien Michel Lessard, assisté de Pierre Lavoie et de Patrick Altman, invite les lecteurs à un superbe voyage dans le temps dans Québec éternelle, un beau livre rassemblant une quantité phénoménale d’images anciennes de Québec et de la grande nature qui l’entoure.

Les auteurs ont recensé ce qui a été fait dans les 50 premières années de la photo. «On a essayé de trouver les images dans les différents fonds, de les rassembler et de sélectionner celles qui nous paraissaient les plus représentatives. Les photographes ont produit des images pour ce pour quoi ils avaient de l’affection, de la tendresse et ce qui, à leurs yeux, semblait le plus représentatif de Québec, ce qui tenait de la fierté et de l’exotisme de notre ville.»

Ils ont sélectionné ce qui leur paraissait le meilleur. «On arrive à quoi finalement? On arrive à déterminer ce que le maire Labeaume cherchait il y a quelques années en faisant venir Rapaille pour identifier ce qu’il appelait le branding de Québec. La marque d’une ville, ce sont les artistes, les peintres, les photographes, les poètes, les littéraires, les chansonniers, etc. Ce sont les artistes qui définissent l’âme d’une ville. Ce n’est pas le commerce et ça ne se définit pas en cinq minutes. C’est un construit culturel qui, finalement, a été modelé par l’histoire et qui est signé par l’expression artistique. Ce livre-là a essayé de dire ce qui signait Québec.»

Lire l’article

Le livre en question

Voir aussi : Histoire, Lieux magiques, Patrimoine et lieux historiques, Voyage dans le temps.