Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Météo »

La tempête du siècle, déjà 40 ans

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 mars 2011 3 commentaires

Source : Daphné Cameron, Cyberpresse, le 4 mars 2011

Il y a 40 ans aujourd’hui, le Québec était enseveli sous la pire tempête à survenir au XXe siècle. La chute de près de 50 centimètres de neige à Montréal avait complètement paralysé la ville, en plus de coûter la vie à une trentaine de personnes.

«La tempête du siècle», titrait La Presse le matin du 5 mars 1971 dans un numéro imprimé à quelques milliers d’exemplaires et vendu aux stations de métro, la livraison par camion étant impossible.

Malgré ce sobriquet, qui est passé à l’histoire, il s’agirait plutôt de la quatrième chute de neige en importance du XXe siècle, selon les données compilées par Environnement Canada. Les 50 centimètres de neige tombés du 3 au 4 mars 1971 s’ajoutaient cependant à une accumulation de 56 centimètres au sol, rendant tout déplacement presque impossible. De violentes rafales atteignant 108 km/h avaient également été enregistrées.

la suite

Souvenirs: La « Tempête du siècle » s’abat sur Québec!


Merci à M. Jacques Martin pour ce rappel historique.

J’avais 1 an et demi, alors mes souvenirs de cette journée sont plutôt vague…Ceux qui ont vécu cet événement historique. aidez les plus jeunes lecteurs à vivre ce qui s’est déroulé pendant cette journée particulière.

Voir aussi : Météo, Voyage dans le temps.

« Somewhere over the Rainbow »

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 octobre 2010 7 commentaires

Moins bucolique que si la photo avait été prise au-dessus d’un beau champ de blé, mais la chance de prendre un arc-en-ciel en photo se présente rarement…

Voir aussi : Météo.

Les îlots de chaleur urbains

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 juillet 2010 19 commentaires

Source : Johanne Roy, Le Journal de Québec, 7 juillet 2010

Presque toute la basse-ville de Québec et une partie de la haute-ville renferment des îlots de chaleur qui deviennent de vraies fournaises en période de canicule. (…) Les îlots de chaleur sont plus présents, entre autres, dans Saint-Roch, Saint-Sauveur, Limoilou et Duberger-Les Saules. « La situation est plus problématique dans la vallée de la rivière Saint-Charles que sur le cap Diamant, car il y a moins de circulation d’air, moins de vents », précise le directeur régional de la santé publique de Québec, le Dr François Desbiens.

Lire l’article

Voir aussi : Environnement, Météo, Message d'intérêt public, Qualité et milieu de vie.

Cachez cette neige que je ne saurais voir…

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 février 2010 4 commentaires

Source : Ville de Québec

Dégagez les toitures et les sorties de secours !
Si la saison hivernale nous apporte beaucoup de joies avec sa neige blanche, son air frais et ses activités de plein air, elle occasionne néanmoins quelques désagréments dont les trottoirs glacés et l’obligation de déneiger les toitures et les escaliers.

la suite

Reportons-nous en janvier 2009 : un billet de Québec Urbain qui parlait des politiques de déneigement à travers les villes canadiennes.

J’ai tenté de trouver les précipitations totales reçues en date d’aujourd’hui, et j’ai fait « chou blanc » en tentant plusieurs options sur le site d’Environnement Canada. Si je me fie toutefois à mes observations personnelles, je crois que c’est de loin inférieur aux deux dernières années.

Voir aussi : Art de vivre en ville, Météo, Message d'intérêt public, Qualité et milieu de vie, Québec La cité, Résidentielle.

Première tempête de neige 2009 à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 décembre 2009 19 commentaires

Sapin enneigé. 10 décembre 2009

Budget annuel de déneigement pour la Ville : 60 millions $.

315,8 cm de neige s’accumulent en moyenne chaque hiver.

2 332 km de rues et 1 050 km de trottoirs doivent être déneigés.

Quelque 1 250 véhicules (souffleuses, grattes, camions de transport, grattes de trottoirs, etc.) sont utilisées par la Ville et le secteur privé.

D’autres détails sur le site de la Ville de Québec

Opérations déneigement

Voir aussi : Météo, Message d'intérêt public, Québec La cité.

Autrefois, l’hiver était une évidence…

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 février 2009 40 commentaires

L'illustre anthropologue de l'Université Laval, Bernard Arcand, est décédé à l'âge de 63 ans, au terme d'une brève maladie de trois mois. Photothèque Le Soleil

Triste disparition de l’un de mes intellectuels préférés dont je me régalais des interventions constructives et réfléchies à une certaine époque. M. Arcand était le genre de personnages qui rehaussent la qualité de la radio, un média qui en a malheureusement pris pour son rhume, ces dernières années, mis à part peut-être Radio-Canada et certaines stations communautaires. En passant: un bolo bien personnel et solidairement militant à un certain Sylvain Bouchard!

À l’occasion du décès de l’anthropologue Bernard Arcand, de l’Université Laval, Le Soleil a choisi de lui rendre hommage en publiant un extrait de l’un de ses ouvrages les plus médiatisés Abolissons l’hiver! édité en 1999 chez Boréal.) «Il n’y a plus d’hiver.» La phrase surgit généralement de la bouche d’un vieux grognon qui aimerait nous convaincre que les temps étaient plus durs autrefois.

(…) Autrefois, l’hiver était une évidence. La plupart des gens vivaient à la campagne où les champs sont blancs et immenses. L’hiver domine la campagne. Mais, depuis 100 ans, celle-ci s’est rapidement vidée et, déjà en 1910, plus de la moitié de la population habitait en ville. Depuis, la tendance se maintient, et la ville n’a jamais cessé de grossir. Or, en ville, il y a partout des maisons, des rues et des trottoirs, quelques arbres, et plusieurs milliers d’automobiles. Il n’y a pas de place en ville pour la neige.

En fait, la ville déteste la neige et la traite comme une souillure. Il faut la balayer et la jeter aux ordures, la transporter vers le dépotoir, la lancer dans le fleuve ou la faire fondre rapidement.

Dès l’instant qu’elle tombe en ville, la neige est usée. Une nuisance. Les équipes de déneigement sont payées aux mêmes tarifs que les éboueurs. Et si les urbains veulent voir l’hiver, il leur faut faire un tour à la campagne en fin de semaine. (…)

La suite. Aussi, entre autres billets: Déneigement des trottoirs: les Québécois, des privilégiés!.

Voir aussi : Météo, Publications & ressources Internet, Qualité et milieu de vie, Québec La cité.

Beautés et p’tites misères de l’hiver québécois, saison 2008-2009 (14)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 janvier 2009 5 commentaires

Jean Cazes, 28 janvier 2009, 21h25.

3e Avenue. Aéroport de Québec, 21h00: neige, -9C, vent ENE 41 km/h, rafale 59, vis. 0,4 km.

Tempête modérée, donc, qui a débuté lentement à midi et qui devrait laisser, selon moi, jusqu’à 30 cm d’ici demain matin. Mais celle-ci pourrait être éclipsée au milieu de la semaine prochaine par une dépression du calibre du Superblizzard de mars 1993, si je me fie à des sites spécialisés! À suivre…

À consulter, entre autres billets: Scènes urbaines: beautés… 2008-2009 (13).

Jean Cazes, 28 janvier 2009, 21h17.

Voir aussi : Arrondissement Limoilou, Météo, Scènes urbaines.

Déneigement : Labeaume recule

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 janvier 2009 5 commentaires

Source : Nicolas Bégin, Québec Hebdo

Las d’entendre parler de déneigement des trottoirs, le maire proposera demain soir aux membres du conseil municipal de revenir au temps des fusions, tout en ajoutant 42 km. Si l’opposition accepte l’offre avancée, le travail des souffleuses débutera dès mercredi matin, indique-t-il.
Le 9 janvier dernier, le maire a demandé aux membres du comité neige de revoir la question du déneigement à Québec. Procès-verbal d’une réunion du 16 janvier en main, Régis Labeaume constate que «le travail n’a rien donné». Il accuse même certains membres – lire ici ceux du RMQ – d’avoir fait de la politique dans ce dossier.

Résultat, les élus se réuniront en séance extraordinaire demain soir, juste après l’assemblée d’agglomération. «Nous revenons exactement où on en était lors des fusions, c’est-à-dire que tous les trottoirs qui étaient déblayés lors des fusions en 2002 le seront, plus 42 km additionnels. Ça veut dire qu’on revient à 2006.»

la suite

hum, pas tenu bien longtemps cette politique…

à consulter aussi ce très intéressant article paru dernièrement sur QU

Voir aussi : Météo, Qualité et milieu de vie, Québec La cité.