Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Histoire »

Voici 10 photographies de Québec parmi les plus anciennes et les plus belles de l’album Paul Gouin

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er juillet 2019 Aucun commentaire

La chute Montmorency et le «pain de sucre», vers 1890. BAnQ Québec (E6, S8, SS6, P422)

Bibliothèque et archives nationales du Québec
Journal de Québec

Ces images témoignent d’un passé révolu, mais toujours présent dans la mémoire collective des habitants de Québec. En les regardant, on a l’impression qu’elles peuvent nous raconter une histoire. L’album Paul Gouin est une collection de 202 photographies anciennes qui mérite d’être regardée de plus près. Plusieurs sujets d’intérêt y sont immortalisés. Ces 10 photographies comptent parmi les plus anciennes et les plus belles que BAnQ Québec possède dans ses collections.

La suite

Voir aussi : Histoire, Photographies citadines, Québec La cité.

L’église Saint-Cœur-de-Marie démolie demain… sans condition

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 juin 2019 20 commentaires

Alain Rochefort
Radio-Canada

L’église Saint-Cœur-de-Marie vit ses dernières heures. La Ville de Québec a autorisé sa démolition, sans condition.

Les travaux de démolition effectués par Groupe Lessard, qui souhaite construire une tour d’habitation de 18 étages à l’angle de la Grande Allée et de la rue de l’Amérique-Française, débuteront mercredi.

La Ville de Québec et le promoteur Louis Lessard se sont entendus vendredi dernier à la suite de longues négociations.

Groupe Lessard estime que le périmètre de sécurité sur la Grande Allée sera démantelé avant le 3 juillet 2019, date du début du Festival d’été de Québec.

La section élevée de la tour, qui donne directement sur la Grande Allée, sera retirée en premier pour libérer l’artère.

La suite

La position de la Ville de Québec Un extrait:

Québec, le 25 juin 2019 – Avec la démolition imminente de l’église Saint-Cœur-de-Marie, la Ville de Québec rappelle qu’elle suivra les recommandations de la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec. Ces exigences formulées le 5 juin 2019 dernier sont :

La Commission demande de procéder à un relevé détaillé des façades du bâtiment avant d’entreprendre la démolition. À cette fin, la Commission informait le promoteur qu’elle exigera la reconstruction à l’identique de la portion avant du bâtiment, tel que les intentions illustrées dans le document pour approbation préliminaire préparé par Quanta Architecture et daté du 12 janvier 2016 (demande 20150902-042). Afin d’être en mesure de remplir cette exigence, la Commission recommande de procéder plutôt à une déconstruction afin de permettre la possible réutilisation de composantes dans un futur projet. À titre d’exemple, sans être exhaustive, la Commission suggère de conserver des pierres de revêtement et des ouvrages de ferblanterie. Enfin, elle informe le promoteur qu’elle aura de très hautes attentes quant aux qualités architecturales et urbaines d’un futur projet.

Dans l’attente des travaux de construction sur le site, le terrain devra être nettoyé des débris de démolition et nivelé. Si aucun projet de développement n’est mis de l’avant dans un délai de 12 mois, le terrain devra être engazonné et une clôture devra être mise en place au périmètre du site. Compte tenu du milieu environnant, la Commission demande la mise en place d’une clôture ornementale en métal. Celle-ci devra être préalablement validée auprès de la Commission.

Une attention particulière devra être portée aux murs mitoyens avec les voisins limitrophes afin d’éviter leur détérioration. Au besoin, avec l’accord des propriétaires voisins, une demande à cet égard devra être enregistrée afin de mettre en place un revêtement sur les murs qui seront laissés à nu par la démolition de l’église.

Les arbres existants sur le site devront être conservés. Les mesures de protection nécessaires devront être mises en œuvre afin d’assurer leur survie à long terme. Enfin, il a été recommandé au requérant d’attendre l’avis du ministère de la Culture et des Communications du gouvernement du Québec avant de poursuivre ses démarches dans ce dossier.

Le texte du règlement hors-cour entre la Ville et le propriétaire. Entre le communiqué de la Ville indiquant « qu’elle exigera la reconstruction à l’identique de la portion avant du bâtiment » et le paragraphe 4 de ce texte, il y a matière à interprétation …

Le propriétaire de la bâtisse démolira tout et sa poursuite contre la Ville de Québec continue

Communiqué du promoteur:

Introduction :

Merci aux personnes qui nous ont assistés mon fils Loïk et moi dans les démarches pour l’obtention de ce Permis de démolition inconditionnelle et exécutoire suivant la signature de cette entente homologuée par le Juge Bernard Tremblay de la Cour Supérieure de Québec jeudi et suivant l’émission du Permis vendredi le 21 juin 2019 à 13h00.

Merci à Monsieur Dean Fortin qui représente les commerçants de la Grande-Allée de nous recevoir (que je rencontre pour la première fois ) et à qui je confirme vouloir faire depuis vendredi 13h00 tous ce qui est en mon possible pour améliorer l’accès et la fluidité sur la Grande-Allée en ce temps de festivités crucial pour la ville de Québec, citoyens et touristes.

Voici un résumé des faits:

1- vendredi le 21 juin après plusieurs semaines de discussions avec les autorités de la Ville de Québec, le Permis de démolition de l’ancienne église Ste Cœur de Marie ( Le 530 Grande Allée ) a été émis sans conditions au groupe Lessard avec la collaboration de M William Noonan.

Les frais de démolition sont aux frais du propriétaire qui entend éventuellement entamer les procédures …. évaluées à 1 000 000 $ causé par une erreur de la Ville de Québec au niveau du branchement non-souhaité de l’aqueduc du bâtiment.

2- Lessard (9222) soumet que la façade ne pourra pas être conservée ni les Pierre et où le béton ornemental qui la compose car irrécupérable, Groupe Lessard ayant reçu 2 rapports d’expert le confirmant.

Le groupe Lessard a convenu avec la Ville de Québec ce que Les travaux soient finalisés avant le 31 octobre, 2019 gazon et clôtures installés.

3- Groupe Lessard entend prioritairement démolir la section élevée de la tour sur la Grande-Allée pour d’une part assurer la sécurité des passants et pour permettre la réduction du périmètre de sécurité sur la Grande-Allée dès que possible.

4- Cette première étape a été accélérée par le groupe Lessard pour réduire le périmètre de sécurité aux limites du trottoir, ce aura pour effet de libérer deux (2) voies de la Grande-Allée.

5- Les travaux prioritaires (libération du mur de la honte de la Grande-Allée qu’est le périmètre de sécurité) de démolition débuteront dès que possible pour éventuellement libérer la Grande-Allée avant le 3 juillet, 2019, date du début du festival d’été de Québec.

6- Cette prérogative est uniquement la décision du Groupe Lessard qui devra débourser 100,000 $ de plus en frais de démolition en ajoutant cette étape.

7- Ces travaux de libération de la Grande-Allée vont débuter dans les prochaines heures afin de réduire de façon importante le périmètre de sécurité sur la Grande-Allée en vue du Festival d’été de Québec.

8- La rue de l’Amérique Française sera utilisée par l’entrepreneur retenu pour exécuter les travaux et demeurera fermée (état actuel) pour plusieurs semaines.

9- Lessard (9222) déplore la lenteur de réaction depuis le 26 mars 2019 de la Ville de Québec et la visite complaisante du chef des pompiers Christian Paradis qui a mis la Ville de Québec et ses citoyens sur une fausse route en déclarant (alors qu’il a visité le bâtiment alors qu’il était au téléphone avec les avocats de la Ville) que la structure était sécuritaire alors qu’il avait en mains notre rapport d’expert concluant sans équivoque le contraire. Malheureusement, Lessard (9222) a été contraint d’avoir recours aux Tribunaux avant que la Ville ne consente à engager des ingénieurs qui ont reconnu l’instabilité de la structure et convenu du périmètre actuel de sécurité. Tout cela a créé un délai déraisonnable tout en exposant les citoyens, occupants et touristes à des risques inutiles. De fait, le bâtiment serait démoli depuis fort longtemps (mai et juin) si la Ville avait été proactive…..

10- La poursuite entreprise par le Groupe Lessard à l’encontre de la Ville de Québec sera entendue comme prévu en avril 2020, aucune quittance de part et d’autres n’ayant été donnée.

11- Je tiens toutefois à remercier et féliciter les différentes divisions de la Ville (chapeauté par Monsieur David Dionne) qui ont été d’une aide et secours importants (voirie, lampadaires, parcomètres etc.) depuis que la décision finale a été prise par la Ville de permettre la démolition pure et simple du bâtiment.

Bon été et bon festival à tous.

Louis Lessard
llessard@cfcite.ca
Centre financier de la Capitale

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Église, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Esclavagisme et présence noire dans l’Histoire de la ville de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 juin 2019 Aucun commentaire

Journal Voir

Avec les tours guidés QC History X, l’auteur de la chanson du même titre lève le voile sur une série de récits méconnus qui témoignent de l’esclavagisme et de la présence noire dans le secteur aujourd’hui fréquenté par les touristes. Cette visite, d’une durée d’environ deux heures, a vraiment le potentiel de changer nos perceptions, particulièrement en ce qui a trait à François-Xavier Garneau!

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire.

Un projet réduit qui serait non rentable au 8, rue McWilliam

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 juin 2019 3 commentaires

Illustration: ABCP Architecture

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Le propriétaire du 8, rue McWilliam pourrait bien songer à vendre son terrain à un autre promoteur, faute de rentabilité, si son projet d’édifice ne passe pas la rampe à la Ville de Québec.

L’architecte au dossier, François Moreau, d’ABCP Architecture, a indiqué au Journal que le projet actuel, qui compte un étage de plus que ne le permet le zonage et qui rebute certains citoyens, a été pensé pour être réalisé avec des matériaux de qualité qui s’intègrent au patrimoine bâti.

Accessible aux familles

On parle d’une façade de pierre et d’un toit en mansarde en tôle canadienne à baguettes, des matériaux coûteux. Enlever un étage ferait perdre de la rentabilité au projet, explique M. Moreau.

Le propriétaire du terrain voulait faire en sorte que les 42 logements demeurent accessibles pour les familles, ajoute-t-il. Avec un étage de moins, il faudrait hausser les prix de 18 à 20 % pour parvenir au même coût de revient.

La suite

Un billet précédent

La position du Comité des citoyens du Vieux-Québec

La revanche des voisins François Bourque (Le Soleil). Un extrait:

Comment expliquer cette résistance à un projet qui semble pourtant assez exemplaire?

Trois explications :

1/ Une bataille de principes. Le zonage adopté en 2008 dit 13 mètres, on ne doit pas dépasser 13 mètres. Fin de l’histoire. Comme si un zonage était quelque chose d’immuable à jamais.

2/ Une vendetta contre la Ville. Des citoyens ont été échaudés par l’agrandissement du Capitole et par les projets du théâtre Le Diamant et de Saint-Louis-de-Gonzague qui dépassent les hauteurs moyennes du Vieux-Québec. Ces projets ont échappé au débat public et à d’éventuels référendums, la ville ayant eu «l’habileté» de les inclure au Programme particulier d’urbanisme (PPU) de la colline Parlementaire. Des citoyens se sentent floués, constate le conseiller municipal Jean Rousseau, qui dit les comprendre.

3/ La peur d’un précédent. Ce n’est pas tant l’immeuble projeté rue McWilliam qui inquiète, mais la crainte d’ouvrir la porte à d’autres dépassements dans le quartier qui seraient peut-être moins heureux. Cela témoigne d’une méfiance envers l’administration à qui des citoyens ne font plus confiance pour évaluer ces futurs projets et bloquer ceux qui ne conviendraient pas. Il y a là un enjeu démocratique auquel il faudrait réfléchir.

En attendant, un propriétaire bien intentionné risque de payer pour des décisions passées ou à venir qui n’ont rien à voir avec les mérites du projet actuel. Je ne suis pas certain de ce que les voisins espèrent y gagner.

Un cinquième étage est essentiel à la viabilité financière du projet, expose l’architecte François Moreau qui en a dessiné les plans.

C’est souvent l’argument des promoteurs qui demandent des changements de zonage.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Hauteur, Histoire, Logement locatif ou social.

Affichettes d’odonyme

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 juin 2019 1 commentaire

Page Facebook de la Société historique de Québec

L’odonymie a pour objet l’étude des noms de rue. Les noms de rue à Québec remontent aussi loin que le XVIIe siècle. Les affichettes que l’on retrouve au coin des rues indiquant leurs noms sont plus récentes. Elles datent probablement du XIXe siècle. Au fil du temps, leur style a évolué et on en a connu plusieurs modèles. Dans la première moitié du XXe siècle, ces affichettes étaient très belles et plusieurs sont toujours en place, de moins en moins cependant. Vous en avez certainement déjà vues. Elles étaient bleues et leur lettrage était blanc, les plus anciennes en relief. Benoit Charest, un membre de cette page, déplore qu’on en voit de plus en plus disparaître. Et il a raison. C’est pourquoi il a entrepris de les inventorier. Son but ultime est de présenter son inventaire à l’Administration municipale pour qu’elle les protège et les mette en valeur. Il demande donc aux membres de la page Facebook de la Société historique de Québec de l’aider en lui indiquant les endroits que vous connaissez où ces affichettes sont toujours en place. Beau projet. Il s’agirait de lui envoyer un message à charestbenoit@icloud.com

Il vous remercie à l’avance pour votre collaboration.

Voir aussi : Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Église Saint-Cœur-de-Marie: dilapidation du bien commun

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 juin 2019 Commentaires fermés sur Église Saint-Cœur-de-Marie: dilapidation du bien commun

Bruno Riendau
Point de vue
Le Soleil

POINT DE VUE / Le 4 avril 2001, la Corporation de l’Archevêque Catholique Romain du Diocèse de Québec Inc. remet et cède à la Fabrique de la Paroisse Saint-Dominique de Québec l’église Saint-Cœur-de-Marie située au 530 Grande Allée Est, Québec. Cette remise et cession est faite sans considération monétaire conformément à la Loi sur les Fabriques.

L’évaluation municipale pour cette année s’élève à 517 000 $ pour le terrain et 1523 000 $ pour la bâtisse pour un total de 2040 000 $. Le 4 mai 2002, la Fabrique vend l’immeuble à «Palais des Arts», société sans but lucratif, pour la somme de 300 000 $. Il est stipulé, entre autres, dans le contrat de vente que l’acheteur est une corporation sans but lucratif et doit administrer l’immeuble sur une base non lucrative. Il est aussi mentionné que le présent contrat est l’exécution de l’offre d’achat de M. Alex Rahmi le 15 octobre 2001. Ce dernier est par la suite devenu président de la société.

Le 8 décembre 2010, le «Palais des Arts» vend l’immeuble à la compagnie à numéro 9204-4809 Québec Inc. (Michel Delisle), sans aucune référence à la clause que le propriétaire soit une corporation sans but lucratif et que l’immeuble soit exploité sur une base non lucrative tel qu’exigé dans le contrat du 4 mai 2002 entre la Fabrique et le «Palais des Arts». Le 20 décembre 2010, la compagnie à numéro 9204-4809 Québec Inc. (Michel Delisle) vend l’immeuble à la compagnie à numéro 9222-9293 Québec Inc. (Louis Lessard). Il est question des avant-contrats. La clause de société à but non lucratif et son exploitation en conséquence n’est pas explicitement citée. En résumé, la Fabrique a encaissé 300 000$ d’une société sans but lucratif, le premier acheteur est devenu une société lucrative, le second, une société lucrative, a obtenu le terrain sur Grande Allée pour 1600 000$. La Fabrique a donc perdu 1300 000$ et les acheteurs sont passés, sans droit, de non lucratif à lucratif. Elle a dilapidé un bien public amassé auprès des paroissiens souvent de fortune modeste et poussés par leur foi à contribuer aux collectes de fonds pour ériger leur magnifique église de style byzantin.

Dans le cas de Saint-Cœur-de-Marie, la clause du «sans but lucratif» a effarouché les candidats sérieux, a encouragé des candidats qui ont contourné cette clause bien intentionnée de la Fabrique, mais irréaliste.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

L’histoire des quartiers de Québec dans les wikimédias

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 juin 2019 Commentaires fermés sur L’histoire des quartiers de Québec dans les wikimédias

Prenez part à un événement de formation et de contribution à l’édition dans Wikipédia. Durant toute une journée, nos spécialistes vous formeront et vous expliqueront le fonctionnement et les règles de Wikipédia afin que vous puissiez, vous aussi, contribuer à l’amélioration de la présence de l’histoire de la capitale et de ses quartiers dans l’encyclopédie en ligne.

À la suite à d’un octroi d’une importante subvention de la Fondation Wikimédia, la Fondation Lionel-Groulx lance «son grand projet visant à construire et à soutenir une communauté d’individus et d’organismes intéressés par le développement et l’amélioration de contenus sur l’histoire du Québec et de l’Amérique du Nord francophone dans les wikimédias, en particulier dans l’encyclopédie en ligne Wikipédia.»

Grâce à un important partenariat avec la Société historique de Québec, nous vous invitons à prendre part à une dynamique d’amélioration du contenu sur Québec et l’histoire de ses quartiers.

Cette journée de formation vous donnera les principales connaissances pour démarrer dans Wikipédia et continuer à contribuer par la suite en apportant vos connaissances et votre expertise. Le fichier joint vous donnera tous les détails du projet et du déroulement de l’événement.

De plus, notre équipe assurera un suivi post-événement afin de répondre à vos questionnements et de s’assurer que vous puissiez développer les meilleures pratiques d’édition, de téléversement ou de discussion avec les autres membres actifs dans la rédaction des articles.

Le mercredi 14 août de 9h00 à 16h00
(1h15 pour le repas de midi)

À la salle Noviciat 2 du Monastère des Augustines
77, rue des Remparts, Québec, G1R 0C3

IMPORTANT

Nombre de places limitées à 30.

Date limite d’inscription le lundi 5 août avant 17h00. Envoyez un courriel pour confirmer votre présence en indiquant vos nom, prénom et l’organisme auquel vous appartenez à :

jbouchez@fondationlionelgroulx.org

Veuillez apporter votre ordinateur portable.

Toutes les informations

Voir aussi : Conférences / évènements, Histoire, Québec La cité.

Plusieurs marchés publics ont marqué l’histoire de Québec depuis 400 ans

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 juin 2019 Commentaires fermés sur Plusieurs marchés publics ont marqué l’histoire de Québec depuis 400 ans

Voir aussi : Histoire.

L’église Saint-Coeur-de-Marie sera démolie

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 juin 2019 16 commentaires

Selon TVA, la commission d’urbanisme de la ville de Québec permettrait la démolition à la condition que la façade soit conservée, ce à quoi s’objecte le propriétaire. La suite devant le tribunal à la fin juin.

Un autre billet sur les diverses propositions du promoteur quant à cet immeuble. Elles auraient été toutes refusées par la Commission d’urbanisme.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire.