Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Vélo »

Un pas de plus pour la mobilité active à Québec : 14 projets seront réalisés en 2022

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 avril 2022 2 commentaires

Projets amorcés en 2022

Québec, le 11 avril 2022 – La Ville de Québec dévoile aujourd’hui les aménagements favorisant la mobilité active qui seront amorcés au cours de l’année 2022. Elle lance également un appel fort aux citoyens, alors que les consultations publiques pour les futurs aménagements battront leur plein au cours des prochains mois. La Ville allie son annonce à celle du Réseau de transport de la Capitale qui dévoile du même coup le déploiement à plus large échelle de son service de vélopartage à assistance électrique àVélo.

(…)

Cette année, 14 projets totalisant 6,1 km et représentant des investissements de 7 M$ seront mis en œuvre pour le plus grand bonheur des adeptes de transports actifs.

La suite

Voir aussi : Transport, Transport en commun, Vélo.

Du vélo en hiver

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 janvier 2022 1 commentaire

Québec, le 14 janvier 2022 – La Ville de Québec dévoile aujourd’hui la liste des liens cyclables qui seront déneigés ou damés pour la saison hivernale qui s’amorce. Les cyclistes quatre saisons seront choyés, car ce sont près de 100 kilomètres de voies cyclables qui leur permettront de se déplacer en toute sécurité en 2021-2022.

La liste de chacun des axes est présentée en annexe de ce communiqué. Mentionnons toutefois quelques ajouts marquants cette année :

L’axe du Parc technologique, de l’avenue Watt et de l’avenue Chevremont, qui facilite le lien avec l’Université Laval;

Le boulevard Hochelaga, ce qui permet de lier d’un seul trait la colline parlementaire ainsi que la route de l’Église.

« Dynamiser notre ville, c’est bien ce dont nous avons besoin en ce moment, a exprimé M. Bruno Marchand, maire de Québec. Je suis très heureux de cette nouvelle avenue que prend la Ville de favoriser les déplacements actifs, été comme hiver. C’est un excellent premier pas de notre administration vers une ville plus active et plus efficace dans sa mobilité. »

« Nos cyclistes seront gâtés cette année et ce n’est que le début, a souligné M. Pierre-Luc Lachance, vice-président du comité exécutif responsable des transports, de la mobilité et de la circulation. Nous souhaitons par cet ajout très intéressant rendre accessible le vélo quatre saisons et permettre à plus de gens de choisir leur mode de déplacement. Avec ces kilomètres supplémentaires, nous offrons aux citoyens le choix de délaisser les moyens traditionnels et de choisir le transport actif. C’est une excellente nouvelle pour notre ville de plus en plus active. »

La suite

Liste des liens déneigés ou damés cet hiver

Carte du réseau cyclable

Voir aussi : Vélo.

Vers un Vieux-Québec piétonnier ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 janvier 2022 4 commentaires

Gabriel Béland
La Presse

(Québec) La Société de développement commercial (SDC) du Vieux-Québec demandera au maire Bruno Marchand des mesures fortes en faveur de la piétonnisation dès l’été prochain pour répondre aux défis de la pandémie.

Son directeur rêve même à terme d’une piétonnisation quasi complète du quartier historique et cite la ville de Dubrovnik en exemple. « Si je pousse ma vision au bout, le Vieux-Québec devient piétonnier au complet », lance sans détour le directeur de la SDC, Donald Gilbert, en entrevue avec La Presse.

Le site du patrimoine mondial de l’UNESCO a été frappé de plein fouet par la pandémie. Les fonctionnaires et les touristes ont en partie délaissé le Vieux-Québec. Le nombre de locaux vacants est élevé.

Les commerçants cherchent des solutions, et les rues piétonnes en sont une. La SDC rencontrera bientôt le maire Bruno Marchand. Elle proposera notamment que la rue Saint-Louis soit réservée aux piétons dès l’été prochain.

Mais Donald Gilbert veut aussi réfléchir plus largement à l’avenir du quartier historique. L’homme entend relancer l’idée d’une large piétonnisation, pour ramener clients, touristes et résidants entre les vieux murs.

« J’ai eu une rencontre au mois d’août avec des gens de développement économique. J’avais parlé de fermer le Vieux-Québec. Évidemment, il y a eu des réactions, il y a eu beaucoup d’objections », raconte M. Gilbert.

« Quand je dis “fermer”, je parle de rendre le Vieux-Québec entièrement piétonnier, en gardant bien sûr un accès pour les véhicules d’urgence. Pourquoi pas ? Dubrovnik le fait », dit-il, faisant référence à cette ville croate qui interdit les voitures dans son cœur historique.

« Copenhague a une rue commerciale de 1,6 km complètement piétonnière. Pourquoi pas ? », relance-t-il. Le directeur de la SDC n’a pas soumis de plan précis à la Ville. Mais il dit vouloir susciter la discussion.
La pandémie, une occasion

La pandémie a durement frappé de nombreux commerçants du Vieux. Les restaurateurs ont perdu de nombreux clients d’affaires avec le télétravail. Leurs salles à manger ont été fréquemment fermées.
Le nombre de touristes a aussi radicalement baissé, notamment en provenance des bateaux de croisière.

La piétonnisation de la rue Saint-Jean – en place depuis de nombreuses années – a toutefois été une bouée de sauvetage pour beaucoup. Des restaurateurs ont pu ajouter des places à l’extérieur et sauver la belle saison, fait remarquer M. Gilbert. Sur chemin Saint-Louis, plusieurs regardent Saint-Jean et se disent : “Pourquoi eux et pas nous ?” Donald Gilbert, directeur de la SDC

M. Gilbert a réfléchi à une manière de piétonniser le Vieux. Il soumet par exemple l’idée de garder quelques rues ouvertes aux voitures pour accéder au cœur du quartier.

Le télétravail des fonctionnaires a libéré de nombreuses places dans de grands stationnements du Vieux, note-t-il. Celles-ci pourraient être offertes aux résidants et aux touristes à prix préférentiel.
Il pense que cette idée pourrait plaire aux commerçants, mais aussi aux résidants du quartier.
« Ce qui est particulier dans le Vieux-Québec, c’est qu’il n’y a pas de lieux de rassemblement pour les résidants, pour jouer à la pétanque ou au baseball. Il faut peut-être créer ces lieux pour repeupler le Vieux », estime-t-il.

« L’autre avantage en matière de développement durable, c’est que ça permettrait de développer la canopée dans le Vieux-Québec, d’ajouter des arbres, qu’il y ait plus d’ombre, moins de chaleur. Il y a moyen de monter quelque chose. »

Une idée qui ne date pas d’hier

L’ancien conseiller du district Cap-aux-Diamants Jean Rousseau, qui habite le Vieux-Québec, voit d’un bon œil ces idées. Il rappelle que « ça fait des décennies que des propositions sont lancées pour piétonniser davantage le Vieux-Québec », sans jamais aboutir.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Patrimoine et lieux historiques, Piétons, Transport, Vélo.

Marchand enterre le projet de piste cyclable surélevée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 janvier 2022 Aucun commentaire

Stéphanie Martin
Journal de Québec

L’administration Marchand met fin au controversé projet de piste cyclable surélevée dans le Vieux-Port, que l’équipe de Régis Labeaume analysait toujours, il y a quelques mois.

Le nouveau vice-président du comité exécutif de Bruno Marchand, Pierre-Luc Lachance, a confirmé au Journal que « le projet n’ira pas de l’avant ».

Selon les dernières estimations, la piste cyclable, qui devait coûter à l’origine 6 millions $, se chiffrait récemment à 11 millions $, indique M. Lachance. « Pour nous, la nouvelle administration de Québec Forte et Fière, on souhaite que cet argent-là serve de façon beaucoup plus large à améliorer le réseau cyclable. »

L’ancienne administration Labeaume avait mis le projet sur la glace en 2019, mais l’avait toujours dans ses cartons, comme le démontre une étude commandée à l’Administration portuaire de Québec, un mandat de 38 000 $.

Aluminium ou acier

Le porte-parole de la Ville David O’Brien explique que « cette étude visait à savoir si la passerelle pouvait être construite d’aluminium en remplacement de l’acier. Rappelons que l’augmentation impressionnante des coûts de l’acier a été la raison du report de ce projet d’envergure. Or, les résultats de l’étude ne se sont pas montrés concluants pour envisager cette option. »

« Il n’y avait pas vraiment d’économie, que ce soit en acier ou en aluminium », a précisé Pierre-Luc Lachance.

La passerelle de 322 mètres de long et de cinq mètres de haut avait été présentée en 2018 par l’ancien maire Régis Labeaume comme une « œuvre d’art » et un « projet signature ».

Critiques

Elle avait été critiquée par l’opposition et par les amateurs de vélo pour ses coûts et le détour qu’elle imposait aux cyclistes. On déplorait aussi son impact sur le paysage près du fleuve. Elle devait être une solution à la piste cyclable qui empiète dans une des voies de circulation sur la rue Dalhousie parce que le Port l’a retirée de ses quais pour des raisons de sécurité.

Pierre-Luc Lachance faisait à l’époque partie de l’Équipe Labeaume. Ce fervent promoteur du transport actif affirme qu’il n’a jamais été chaud à l’idée du projet de piste surélevée. Il estime que les aménagements actuels sur Dalhousie « répondent très bien aux besoins ».

L’article

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Vélo.

Service de partage àVélo

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 novembre 2021 6 commentaires

Québec, le 9 novembre 2021 – Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) est heureux de présenter le bilan de la première saison de son service de vélopartage à assistance électrique àVélo, qui a pris fin le 31 octobre dernier. Au total, ce sont environ 5 000 clients qui ont effectués plus de 29 000 trajets entre les 10 différentes stations déployées pour cette saison inaugurale. Rappelons que 100 vélos étaient disponibles.

« Les résultats de cette première phase de déploiement confirment l’attractivité de ce type de service dans la Ville de Québec et la pertinence de la mobilité intégrée, qui vise à offrir des solutions de déplacement modernes, efficaces, variées et intégrées. Avec àVélo, les résidents et les visiteurs de l’agglomération ont bénéficié d’une option de déplacement supplémentaire et se sont initiés aux avantages du vélopartage à assistance électrique. Cette première saison est un départ réussi pour àVélo, dont le développement se poursuivra dans les prochaines années » a souligné M. Alain Mercier, directeur général du RTC.

Durant la saison, près de 65 % des déplacements ont été effectués par des abonnés mensuels, qui ont utilisé le service en moyenne 3 fois par semaine. Plus de 40 % de ces clients ont renouvelé leur abonnement plus d’une fois durant la saison. De plus, 53 % des clients occasionnels ont fait plus d’un trajet unique.

C’est la station 3e Avenue qui a généré le plus grand achalandage, suivie de la station avenue Cartier et de celle de la Traverse. L’escouade àVélo était par ailleurs présente aux 10 stations durant l’été, notamment pour soutenir les clients dans leur utilisation et pour remettre des essais gratuits permettant au plus grand nombre de citoyens d’essayer ce nouveau service. Des casques aux couleurs d’àVélo ont également été remis aux clients ayant réalisé le plus grand nombre de déplacements durant la saison.

Le RTC analyse présentement les commentaires et suggestions de la clientèle afin de faire évoluer son offre de service dans les prochaines années. Les clients qui souhaitent contacter l’équipe d’àVélo à cet effet peuvent le faire à l’adresse avelo@rtcquebec.ca.

Pour 2022, 30 stations et 300 vélos supplémentaires seront déployés. Les emplacements de ces nouvelles stations, de même que la grille tarifaire pour la prochaine saison, seront dévoilés ultérieurement.

àVélo

Voir aussi : Transport, Vélo.

Transports actifs : de nouveaux aménagements cyclables

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 mai 2021 Commentaires fermés sur Transports actifs : de nouveaux aménagements cyclables

Québec, le 14 mai 2021 – À l’occasion du mois du vélo, la Ville de Québec annonce aujourd’hui les aménagements cyclables qui seront réalisés au cours de l’année 2021.

Vingt-cinq projets verront le jour, bonifiant le réseau cyclable de près de 14 nouveaux kilomètres ou de mises à niveau de liens cyclables, pour un total de 382 kilomètres à parcourir à vélo. La Ville investira un montant de 5 M$ pour la réalisation de ces nouveaux aménagements, dont jusqu’à 2,2 M$ pourraient provenir de subventions du ministère des Transports.

« La Ville de Québec poursuit l’amélioration de son réseau cyclable par la réalisation de ces nouveaux aménagements en 2021, a déclaré M. Steeve Verret, membre du comité exécutif responsable des dossiers sports, loisirs et vie communautaire. Il s’agit d’une année de transition entre la Vision des déplacements à vélo et la Vision de la mobilité active en élaboration. Les actions de cette année sont en continuité avec celles des cinq dernières années, de façon à poursuivre l’élan déjà pris par la Ville. Tout en travaillant à l’élaboration de la Vision de la mobilité active, nos équipes en place avaient aussi à cœur la réalisation de ces projets pour le confort des cyclistes. L’année 2021 sera celle de la mobilité active et, en ce mois du vélo, une campagne d’information sur ce sujet est en cours. »

Voici quelques projets qui retiendront l’attention des cyclistes cette année :

Aménagement d’un lien cyclopiéton de 1,3 km dans l’emprise du boulevard du Loiret, au nord de la 60e Rue Est;
Mise à niveau du lien cyclable sur le boulevard du Parc Technologique;
Aménagement d’un lien cyclopiéton le long de la rue de la Faune, près du Parc-O-Bus et de la future école près de l’avenue du Zoo.
Une liste complète des projets est disponible en annexe.

Participation citoyenne

Chaque année, la Ville consulte ses citoyens pour les projets d’aménagement du réseau cyclable ayant un impact sur le stationnement ou la circulation. Plusieurs séances d’information ont lieu ce printemps pour les projets suivants :

Le lien cyclopiéton sur l’emprise du boulevard du Loiret (17 mars);
Le lien cyclopiéton dans l’avenue du Zoo et dans la rue de la Faune (21 avril);
La mise à niveau du lien cyclable sur le boulevard Cloutier (4 mai);
Le lien cyclable dans les avenues du Pont Scott et Lesage et dans la rue des Métallos (5 mai);
Le lien cyclable dans les rues des Roses et des Martinets et dans l’avenue des Fauvettes (11 mai);
La mise à niveau du lien cyclable dans la rue de la Promenade-des-Soeurs (13 mai).

La suite

Voir aussi : Transport, Vélo.

Accès transports viables: Conférence vidéo sur le nouveau service de vélos libre-service

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 mai 2021 Commentaires fermés sur Accès transports viables: Conférence vidéo sur le nouveau service de vélos libre-service

Bonjour,

Accès transports viables a tenu une conférence vidéo sur le nouveau service de vélos libre-service dans la cadre de la semaine du vélo. Comme il y a avait eu des questions quand vous avez publié un article sur le sujet, je pense que lectorat de QU apprécierait probablement un article sur cette conférence qui pourra répondre à certaines questions.

Bonne fin de journée.

La conférence

* Merci à un très fidèle lecteur

Voir aussi : Vélo.

3,2 M$ en nouvelles pistes cyclables à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 avril 2021 Commentaires fermés sur 3,2 M$ en nouvelles pistes cyclables à Québec

Dominique Lelièvre
Journal de Québec

La Ville de Québec prévoit de réaliser sept projets cyclables cet été avec le soutien du gouvernement provincial.

Dans des sommaires décisionnels rendus publics jeudi, elle annonce son intention de se prévaloir du Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains (TAPU) du ministère des Transports du Québec.

Les projets, qui concernent la création de nouvelles pistes ou le prolongement de liens existants, dans plusieurs arrondissements, totalisent 3755 mètres et 3,2 millions $. Comme le programme du ministère couvre jusqu’à 50 % des dépenses, l’aide financière demandée est de 1,6 M$.

On peut lire que ces travaux étaient « déjà programmés » et qu’ils font partie d’un ensemble plus grand de projets cyclables, laissant entendre qu’il y aura d’autres projets réalisés en 2021, en plus de ceux qui bénéficieront de l’enveloppe gouvernementale.

La réalisation des projets est prévue de mai à novembre 2021.

LES SEPT PROJETS :

Création d’une piste cyclopiétonne de 180 mètres sur une partie de l’avenue du Sous-Bois, à Beauport (coût estimé : 57 000 $).

Poursuite de l’aménagement de la piste cyclopiétonne sur 1355 mètres dans l’emprise du boulevard du Loiret, à Beauport et Charlesbourg (coût estimé : 1,1 M$).

Création d’un lien cyclopiéton de 35 mètres sur une servitude entre les rues Borne et des Ardennes, en zone de traversée du chemin de fer Québec-Gatineau, dans La Cité-Limoilou (coût estimé : 23 500 $).

Création d’une piste cyclable de 435 mètres sur la rue Louis-Lumière et la bretelle à l’est de l’autoroute Henri-IV, dans les Rivières (coût estimé : 132 000 $).

Création d’une piste cyclopiétonne de 285 mètres dans le secteur du parc du Buisson, dans l’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge (coût estimé : 145 150 $).

Aménagement d’une piste cyclable de 715 mètres sur la rue de la Faune et l’avenue du Zoo et lien vers la rue Phydime-Deschênes, à Charlesbourg (coût estimé : 1,1 M$).

Aménagement d’une piste cyclable de 750 mètres et d’un trottoir dans l’emprise du boulevard Raymond et de l’avenue Larue, à Beauport (coût estimé : 623 000 $)

L’article

Voir aussi : Transport, Vélo.

RTC: vélopartage à assistance électrique

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 mars 2021 6 commentaires

Québec, le 23 mars 2021 – Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a dévoilé aujourd’hui le modèle du nouveau vélo à assistance électrique que les citoyens et les visiteurs pourront utiliser dès juillet pour se déplacer dans plusieurs quartiers de la ville. Pour la première phase de déploiement, dix stations seront aménagées et 100 vélos seront disponibles pour la location. Les stations se trouveront dans les secteurs suivants :

· 3e Avenue (Limoilou)

· Gare du Palais (Vieux-Port)

· Place des Canotiers (Vieux-Port)

· Hôtel de ville (Vieux-Québec)

· Place D’Youville (Vieux-Québec)

· Lieu à déterminer (Saint-Roch)

· Rue St-Vallier Ouest (Saint-Sauveur)

· Église Saint-Jean Baptiste (Saint-Jean-Baptiste)

· Parc de la Francophonie (Colline parlementaire)

· Avenue Cartier (Montcalm)

(…)

Au terme d’un processus d’appel d’offres rigoureux, le fournisseur qui accompagnera le RTC dans l’implantation du service àVélo ainsi que dans l’acquisition des équipements et de la technologie de gestion a été sélectionné. PBSC Solutions urbaines est une entreprise québécoise, leader mondial dans l’implantation de systèmes de vélopartage. En plus d’avoir implanté ce type de système dans plus de 40 villes à travers le monde, cette entreprise collabore également avec Devinci, un fabricant de vélo réputé basé au Saguenay.

Le modèle de vélo retenu pour àVélo comporte notamment les caractéristiques suivantes :

moteur électrique avec une vitesse maximale de 32 km/h;
batterie haute capacité avec 70 km d’autonomie;
écran sophistiqué qui indique la vitesse, la distance ainsi que l’autonomie de la batterie.

Les stations avec ancrage, rechargeables à l’énergie solaire, seront quant à elles équipées d’une borne de paiement.

Par ailleurs, un deuxième appel d’offres sera publié prochainement pour trouver un fournisseur qui s’occupera de la gestion des services logistiques liés à ce nouveau projet.

La suite

Toutes les informations

Le vélopartage débutera à Québec à la mi-juillet Taïeb Moalla (Journal de Québec). Un extrait: C’est PBSC Solutions Urbaines, une compagnie de Longueuil, qui a remporté ce marché de 8,5 millions $. La Ville calcule que le coût total de ce service sera entre 25 et 30 millions $ sur 10 ans. À l’horizon de 2024, il devrait y avoir 100 stations et 1000 vélos en libre-partage à Québec.

Devinci fabriquera les vélos pour la ville de Québec Guillaume Roy (Le Quotidien). Un extrait: «Ainsi, tous les cadres de vélos seront fabriqués au Québec, assure David Régnier-Bourque, le directeur du développement des affaires chez Devinci. De plus, la majorité des tubes d’aluminium utilisés pour la fabrication des cadres proviendra de Pexal Tecalum, une entreprise basée à Alma. (…) Les vélos électriques coûtent de 1500 à 2000 dollars de plus à l’achat (…) Avec les annonces récentes, dont celle de la ville de Québec, Devinci atteindra sous peu la marque des 100 000 vélos partagés fabriqués dans son usine de Saguenay. Ce marché, en développement depuis 2009, représente près de 25 % du chiffre d’affaires du manufacturier».

Voir aussi : Transport, Transport en commun, Vélo.

Consultation publique sur la vision de la mobilité active

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 janvier 2021 Commentaires fermés sur Consultation publique sur la vision de la mobilité active

Bonjour M. Gobeil,

J’ai participé à la phase 2 de consultation de la ville et l’utilisation des cartes interactives est tout simplement géniale, j’invite tous les participants de Quebec Urbain à y participer.(L.P. Simard)

Pour participer à la consultation

Bonjour,

Comme vous le savez sans doute, la Ville lançait l’automne dernier une importante consultation publique en vue de l’adoption, en 2022, de sa Vision de la mobilité active. Vous avez été nombreux à y participer et nous sentons un bel engouement de la part de chacun d’entre vous pour voir naître ce beau projet!

Sachez que notre travail se poursuit et c’est d’ailleurs pourquoi vous recevez ce nouvel appel à participation aujourd’hui. Jusqu’au 31 mars, vous êtes invités à nous partager vos idées à partir de notre carte interactive. Ajout de trottoir, prolongation d’un lien cyclable ou encore installation d’un support à vélo près d’un escalier sont autant de propositions que vous pourrez faire en ligne. Pour participer, rien de plus simple, visitez dès maintenant notre plateforme de participation publique.

Vous souhaitez pousser la réflexion un peu plus loin? Sachez qu’il vous est aussi possible de déposer un mémoire pour nous faire part, plus en détails, de vos besoins ou enjeux en matière de déplacements actifs. Avant de procéder, consultez les sujets qui ont déjà été traités dans le forum de discussion et dans la boîte à idées à même la plateforme. N.B. Si vous représentez un organisme qui a participé aux ateliers, il n’est pas nécessaire de traiter des sujets abordés durant ceux-ci dans votre mémoire.

Nous vous remercions une fois de plus pour votre précieuse collaboration dans la construction de cette belle Vision pour Québec!

Pour en savoir davantage sur la Vision ou sur notre démarche participative, visite notre site internet.

Merci de partager ce message dans votre réseau.

Équipe de participation publique
Service de l’interaction citoyenne
Ville de Québec
Consultations@ville.quebec.qc.ca
www.ville.quebec.qc.ca

Voir aussi : Transport, Vélo.