Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Sentier des Grands-Domaines-de-Sillery

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er juin 2020 Aucun commentaire

La Ville de Québec invite les citoyens à participer à une séance d’information publique en ligne pour prendre connaissance du concept d’aménagement prévu pour le Sentier des Grands-Domaines-de-Sillery, dont les travaux débuteront d’ici la fin de l’été.

Cette séance d’information est donnée a la suite de l’atelier participatif tenu le 25 novembre 2018, qui visait à recueillir les idées des citoyens concernant l’accès au sentier, le potentiel paysager, la mise en valeur culturelle et patrimoniale du secteur, la préservation du milieu naturel ainsi que la sécurité des lieux.

Rappelons que ce projet, financé par le gouvernement du Québec, s’inscrit dans la mise en oeuvre du Programme particulier d’urbanisme pour le site patrimonial de Sillery et ses environs adopté en 2015.

Séance d’information en ligne le 9 juin.

Les informations

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.

La Ville sacrifiera une voie de circulation sur la côte d’Abraham

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er juin 2020 18 commentaires

Taïeb Moalla
Journal de Québec

À partir de 2026, les automobilistes qui partiront de la colline Parlementaire pour se diriger vers le nord de Québec perdront une voie de circulation sur la côte d’Abraham, a constaté Le Journal.

L’information, jamais communiquée auparavant, est visible dans une figure rendue publique la semaine dernière sur le site internet du réseau structurant de transport en commun. De simples flèches dessinées sur une carte montrent qu’il y aura seulement une seule voie de circulation en direction nord (vers les banlieues) et deux en direction sud (vers la Haute-Ville), sur la côte d’Abraham.

Actuellement, la côte d’Abraham comporte quatre voies. Deux sont consacrées aux automobiles et deux sont réservées aux autobus et aux taxis, du lundi au vendredi, entre 7 h et 17 h 30.

Trois voies au lieu de quatre

Dès l’automne 2026, le tramway passera dans un tunnel de 3,5 km dans ce secteur et il n’y aura plus de bus sur la côte d’Abraham. Par contre, cette artère névralgique comptera trois voies de circulation au lieu de quatre actuellement.

Mais, puisque la circulation en direction nord empruntera ultimement la rue Dorchester au lieu de la rue de la Couronne, « il n’est pas possible de continuer avec quatre voies dans la courbe qui devient momentanément Saint-Vallier Est (en bas de la côte d’Abraham), car le goulot d’étranglement ne permet le passage que de trois voies, comme c’est le cas présentement », explique David O’Brien, porte-parole de la Ville.

Selon lui, le fait de « maintenir deux voies tout le long de la côte en direction nord, qui devront ultimement fusionner en une seule dans le bas, n’est pas souhaitable. Cela créera de la congestion ».

Nullement convaincu par cet argument, Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, a dénoncé le fait que le maire Labeaume n’a jamais parlé de la voie retranchée sur la côte d’Abraham lorsqu’il a présenté les nouveaux aménagements dans ce secteur, le 13 mai.

Ce jour-là, l’administration municipale avait insisté sur le transfert de la circulation automobile sur la rue Dorchester, qui compterait quatre voies de circulation (deux dans chaque direction), et sur le fait que la rue de la Couronne serait consacrée au tramway et aux piétons.

La suite

Un sérieux avertissement pour le maire Labeaume Karine Gagnon (Journal de Québec)

Côte d’Abraham: aucune «guerre à l’automobile», selon Jean Rousseau Taïeb Moalla (Journal de Québec). Une extrait: Or, selon M. Rousseau, «c’est une solution qui est beaucoup plus adéquate. Elle permet plus de fluidité le matin grâce aux deux voies automobiles en direction sud sur la Côte d’Abraham. Pour le retour de l’après-midi, on reste à peu près dans les conditions existantes actuelles».
«Guerre au transport en commun». Raisonnement semblable chez Étienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables. «Je suis un peu soufflé de la réponse de l’opposition officielle qui dit que c’est une guerre à l’automobile. Il y aura en tout trois voies de circulation automobile. C’est une de plus qu’actuellement», a-t-il insisté.

Voir aussi : Projet - Tramway.

Sondage: l’appui au 3e lien et au tramway s’effrite avec la crise

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er juin 2020 Aucun commentaire

Stéphanie Martin
Journal de Québec

La pandémie a changé les priorités des Québécois: leur appétit pour le transport en commun diminue, celui pour l’auto augmente, alors que du côté de Québec, les deux projets majeurs d’infrastructures, le troisième lien et le tramway, battent de l’aile dans l’opinion publique.

Selon un sondage Léger réalisé pour le compte du Journal, la pandémie a modifié les perceptions des Québécois à plusieurs égards.

On envisage d’utiliser davantage l’auto, beaucoup moins le transport en commun et on prévoit que le télétravail soulagera les bouchons de circulation (voir autre texte plus bas).

En ce qui concerne les mégaprojets d’infrastructures dont on parlait abondamment avant la crise, certains ont été relégués au second plan.

Baisse d’intérêt

C’est particulièrement notable dans la région métropolitaine de Québec. Alors que le réseau structurant de transport en commun et le troisième lien entre Québec et Lévis recueillaient auparavant la faveur d’une majorité de citoyens, ils ont perdu des plumes en quelques mois à peine.

En effet, 57 % des répondants souhaitent maintenant qu’on remette le tramway en question. Le tramway recueille même un appui plus fort à Montréal avec 58 %, contre seulement 40 % dans la capitale. «C’est un peu surprenant», souligne Christian Bourque, vice-président chez Léger.

Quant au troisième lien, qui l’été dernier était souhaité à Québec par 77 % de la population, près de la moitié des sondés voudrait qu’on y réfléchisse à deux fois avant de se lancer.

«Pour les deux projets de Québec, c’est comme si la crise venait créer un flottement. Les Québécois se demandent: quelles sont mes priorités? C’est venu brasser les cartes», analyse M. Bourque. «À très court terme, ces deux projets n’ont pas un momentum très important dans la région de Québec.»

La suite

Voir aussi : Projet - Tramway, Projet - Troisième lien.

Le BAPE veut vous entendre sur le projet de tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 mai 2020 Aucun commentaire

Jean-François Nadeau
Radio-Canada

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) invite les citoyens à participer dès maintenant à une consultation en ligne concernant le projet de construction d’un tramway à Québec.

Le BAPE demande à la population de lui indiquer sur quels enjeux la commission devrait se pencher. Cette consultation en amont de l’enquête sur le projet de Tramway est organisée en raison des contraintes imposées par la pandémie.

Il s’agit d’une première au BAPE.

C’est beaucoup à cette première partie de l’audience qu’on va venir consolider les enjeux majeurs qui seront soulevés, affirme le président du BAPE, Philippe Bourke.

Le BAPE a reçu du ministre de l’Environnement le mandat de procéder à une enquête et une audience publique sur le projet.

Le mandat débutera officiellement le 6 juillet prochain et le rapport final devra être remis en novembre.

L’objectif de cette période préparatoire est de faciliter la participation des citoyens, mais aussi de l’initiateur du projet et des personnes-ressources des ministères et des organismes conviés aux travaux de la commission.

Durant l’enquête comme telle, le BAPE souhaite pouvoir tenir à la fois des audiences en ligne et en personne.

On a eu des contacts récemment avec les gens de l’Assemblée nationale. Ils nous ont partagé leur expérience, leur expertise. Ils ont utilisé le mode hybride où il y avait moins de personnes dans le Salon, mais quand même du présentiel. On va voir si on peut s’en inspirer, explique Philipe Bourke

Les consultations, l’enquête et l’audience publique sur le projet de tramway seront présidées par Corinne Gendron. La sociologue est spécialisée dans les questions d’acceptation sociale et de développement durable.

Elle a agi comme commissaire pour les audiences concernant le projet du Réseau express métropolitain (REM) à Montréal.

Elle sera épaulée par l’ingénieur Pierre Renaud et le spécialiste en océanographie et en sciences géographiques Antoine Morissette.

Ils seront les commissaires attitrés pour ces audiences du BAPE.

La suite

Projet de construction d’un tramway à Québec sur le site du BAPE

Voir aussi : Environnement, Projet - Tramway.

L’église du Très-Saint-Sacrement sauvée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 mai 2020 8 commentaires

Source : Jean-Luc Lavallée, Le Journal de Québec, le 29 mai 2020

Menacée de disparition, l’église du Très-Saint-Sacrement sur le chemin Sainte-Foy à Québec vient d’être sauvée par la ministre de la Culture, Nathalie Roy, qui a signé un avis d’intention de classement pour la protéger.
La ministre dit souhaiter préserver cette église dont «l’intérêt patrimonial repose sur ses valeurs historique, artistique, architecturale et paysagère», peut-on lire dans un communiqué diffusé vendredi matin.

la suite

L’église du Très-Saint-Sacrement: un adieu.

Un développement majeur dans ce dossier :

Le diocèse s’oppose à ce que l’église du Très-Saint-Sacrement soit patrimoniale.

Source : Radio-Canada

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Message d'intérêt public, Patrimoine et lieux historiques.

Autres billets récents