Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Le secret de la ville de Québec pour se passer d’Amazon

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 janvier 2024 3 commentaires

Marc Allard
Le Soleil

Amazon n’aurait pas de quoi se réjouir en voyant à quel point Québec peut se passer de ses services.

Parmi les plus grandes villes québécoises, la capitale est celle qui dépense le moins auprès du géant du commerce en ligne, a montré une enquête des Coops de l’information. Par exemple, Québec dépense 20 fois moins que Lévis sur Amazon.

Ces derniers mois, Québec a d’ailleurs reçu des appels de Montréal et de Lévis pour savoir comment elle s’y prenait pour réduire au minimum ses sorties d’argent auprès du géant du commerce en ligne.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Technologie.

La perte de stationnements redoutée dans Saint-Jean-Baptiste

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 janvier 2024 3 commentaires

Émilie Pelletier
Le Soleil

Pétition, groupe Facebook : des citoyens du quartier Saint-Jean-Baptiste se soulèvent contre la disparition annoncée de dizaines de places de stationnements provoquée par le réaménagement en rues partagées ou conviviales de certains tronçons du Faubourg.

«Oui, on veut des arbres, mais les stationnements, c’est précieux aussi», exprime Catherine Piché, en entrevue au Soleil.

Résidente du quartier Saint-Jean-Baptiste, cette locataire, comme ses voisins, verra bientôt sa rue, Saint-Olivier, être réaménagée en rue partagée permanente. Entre la côte de Salaberry et la rue Philippe-Dorval, piétons, cyclistes et voitures se côtoieront sur la chaussée.

L’administration Marchand ne cache pas sa volonté de faire davantage de place à la mobilité active sur cette rue locale, comme sur la rue Philippe-Dorval, dont le réaménagement en rue conviviale est prévu dans cette même phase, cet été.

L’équipe du maire vise du même coup à verdir Saint-Jean-Baptiste, le plus pauvre en canopée de toute la ville de Québec.

(…)

Une mère de famille qui a préféré taire son identité songe même à déménager après 18 ans dans le Faubourg en raison des changements annoncés par l’administration Marchand. «La réalité nous frappe en plein visage. J’ai l’impression que ça s’en vient comme à Montréal, ils ne veulent plus d’autos en ville», dénonce-t-elle.

Les citoyens joints mardi déplorent par ailleurs de façon unanime ce qu’ils considèrent être un «manque de consultation» de la Ville de Québec.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Transport.

Le projet du marché Champlain toujours vivant

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 janvier 2024 3 commentaires

Source : Marc-André Gagnon, Le Journal de Québec, le 23 janvier 2024

Capture d’écran tirée d’une vidéo présentée par la CAQ pendant la campagne électorale, le 9 septembre 2022, dans laquelle le parti de François Legault dévoilait la grande métamorphose projetée sur le site actuel de la traverse de Québec, où serait recréé le Marché Champlain. CAPTURE D’ÉCRAN VIDÉO CAQ / AGENCE QMI

La promesse caquiste de recréer le Marché Champlain en lieu et place de la traverse Québec-Lévis est toujours dans les cartons, malgré la valse-hésitation du gouvernement Legault. L’initiative restera toutefois sur la glace d’ici les recommandations de la CDPQ Infra sur la mobilité.

Vérification faite auprès des cabinets du premier ministre et du ministre régional Jonatan Julien, la CAQ n’a pas encore renoncé à cet engagement central de sa plateforme pour la région de la Capitale-Nationale, présentée aux dernières élections générales. «On va attendre de voir ce que la CDPQ Infra nous propose comme projet de mobilité pour la grande région de Québec. Suivant les conclusions de la CDPQ Infra [notamment à propos du troisième lien et du tramway], nous analyserons s’il est opportun ou non de concrétiser le projet», a indiqué l’attaché de presse de M. Legault, Ewan Sauves.

«On est en train de revoir la mobilité dans la région, et ce projet [le Marché Champlain] en est tributaire. Comme M. Julien l’avait spécifié, nous avons tout le mandat pour l’analyser», a-t-on indiqué du côté du ministre responsable de la Capitale-Nationale.

la suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Champlain / Vieux-port, Lieux magiques, Patrimoine et lieux historiques.

Modifications réglementaires pour le PPU du plateau centre de Sainte-Foy

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 janvier 2024 1 commentaire

La Ville de Québec vous invite à participer à des activités de participation publique concernant des modifications réglementaires à apporter au Programme particulier d’urbanisme du plateau centre de Sainte-Foy.

Tous les renseignements sur les activités organisées ainsi les détails des modifications sont accessibles ici.

Le PPU a été adopté en 2012 et il a été depuis modifié à quelques reprises. Des ajustements dans le temps sont pertinents pour permettre la réalisation de projets immobiliers ciblés qui respectent les orientations et les objectifs du PPU.

Dans les changements proposés, certaines normes doivent être adaptées relativement, entre autres, aux usages et à leur localisation, aux hauteurs maximales des bâtiments principaux, aux pourcentages minimaux d’aire verte et aux stationnements. Ces modifications visent les projets suivants :

Quartier de Saint-Louis

1. Projet résidentiel au 963, rue Mainguy (et ajustement des lots voisins)

2. Projet commercial et résidentiel au 3100, rue De La Forest

3. Projet d’une nouvelle clinique ORL au 3077, chemin Saint-Louis

4. Projet résidentiel au 1000, route de l’Église (2e phase)

Quartier de la Cité-Universitaire

5. Agrandissement d’une maison de chambres au 2798, chemin des Quatre-Bourgeois

6. Permettre aux différents types de commerces déjà autorisés de se localiser à tous les étages des centres commerciaux du pôle Laurier

Quartier de Sillery

7. Établissement d’une clinique chiropratique au 2475, boulevard Laurier

ACTIVITÉS DE PARTICIPATION PUBLIQUE

Assemblée publique de consultation en salle et en ligne

Jeudi 8 février 2024, à 19 h

En salle

Bureau d’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
1130, route de l’Église (salle du conseil)
Inscription requise

En ligne

Les renseignements vous permettant de participer à la séance (Zoom) vous seront transmis à la suite de votre inscription.

Les modifications réglementaires vous seront présentées et vous aurez l’occasion de poser vos questions et de soumettre vos commentaires.

Consultation écrite

Du 9 au 22 février 2024

Vous pouvez participer à la consultation publique écrite en soumettant une question ou en formulant un commentaire. Le formulaire sera accessible dès le 9 février.

La suite

Voir aussi : 0 - Revue de presse, Architecture urbaine, Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Conférences / évènements, Message d'intérêt public.

L’église Saint-Jean-Baptiste passe aux mains de l’Église copte orthodoxe pour 1$

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 janvier 2024 2 commentaires

Source : Vincent Desbiens, Le Journal de Québec, le 21 janvier 2024


AGENCE QMI

La paroisse Saint-Jean-Baptiste se réjouit du fait que l’église patrimoniale du centre-ville qui a fermé ses portes en 2015 devrait rester un lieu de culte en passant aux mains de la communauté copte orthodoxe pour le montant symbolique de 1$.

Libérés du fardeau financier de plus de 100 000$ par année lié à l’entretien du bâtiment, la fabrique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste et son président, Serge Savaria, sont d’autant plus soulagés, puisque l’endroit « restera une église ». « C’est pour cette raison que ce bâtiment monumental a été construit et c’est un grand bonheur de pouvoir conserver ce même usage à une époque où les églises sont plus souvent converties », fait-il valoir.

Bien qu’aucune entente n’ait été signée pour l’instant, la communauté copte orthodoxe, qui compte entre 60 et 70 membres dans la région de Québec, espère pouvoir prendre possession des lieux le plus rapidement possible pour y établir sa nouvelle « maison ».

la suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Église, Patrimoine et lieux historiques.

Autres billets récents