Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Appel aux gens de Québec Urbain

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 novembre 2019 14 commentaires

Bonjour M. Gobeil,

J’ai cherché des articles sur le projet à l’îlot Lapointe sans succès. Est-ce qu’il y a de l’information sur le projet? Car les pelles mécaniques s’amusent depuis quelques temps …

Merci!

Mise à jour: Le promoteur Immostar a indiqué qu’il dévoilerait au début de 2020 le projet qu’il entend réaliser sur ces terrains Journal de Québec

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge.

Un projet sur l’îlot McWilliam: Circa Condos

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 novembre 2019 10 commentaires

Les Condos Circa, un nouveau projet immobilier au coeur du Vieux-Québec. Un bijou du patrimoine mondial de l’UNESCO, accessible à 42 privilégiés à partir de 199,000 $.

Baladez vous dans ce quartier au charme européen pour découvrir non seulement 400 ans d’histoire mais aussi une demeure offrant des espaces verts et des aires communes permettant à ses résidents d’échapper au chao de leur vie trépidante pour retrouver la paix dans un jardin au cœur du Vieux-Québec.

Inscrivez-vous en ligne pour devenir VIP et ainsi obtenir en priorité un accès aux plans et prix des condos. Vous serez ensuite invités pour le grand lancement qui aura lieu au printemps 2020.

Le site du courtier pour Circa Condos

Un billet précédent

* Merci à un très fidèle lecteur (J.C. La Forge)

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.

Labeaume veut un parc sur l’îlot Saint-Vincent-de-Paul

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 novembre 2019 14 commentaires

Source : Jean-Luc Lavallée, Le Journal de Québec, le 19 novembre 2019

Régis Labeaume n’a pas changé d’idée depuis la dernière campagne électorale. Il réitère sa promesse d’aménager un «parc exceptionnel» au sommet de la côte d’Abraham sur le terrain de l’homme d’affaires Jacques Robitaille.
Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste a relancé le maire de Québec, lors de la séance du conseil municipal, lundi soir, au sujet de l’utilisation de ce terrain à l’abandon depuis de nombreuses années.
M. Labeaume a affirmé qu’il ne pouvait pas aller plus vite que le tribunal, lequel a été saisi d’une demande d’expropriation en début d’année. Récemment, des ouvriers ont érigé leur camp de base à l’îlot Saint-Vincent-de-Paul pour la réalisation de travaux à proximité.

la suite

Le propriétaire de l’îlot Saint-Vincent-de-Paul dénonce l’«abus de pouvoir» de la Ville.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Parc.

La culture du «bulldozage» des terres agricoles

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 novembre 2019 Aucun commentaire

François Bourque
Le Soleil

CHRONIQUE / Après des années de résistance et de déni, la Ville de Québec va finalement se plier aux demandes du ministère des Affaires municipales.

Elle renonce au «dézonage» de terres agricoles, dont celles des Sœurs de la Charité, à Beauport. Un pas de recul qui a réjoui ceux qui croient à la vocation agricole de ces terrains.

La Ville se prépare cependant à revenir à la charge.

Dans une lettre au maire Labeaume, au début novembre, le ministère explique que le projet de schéma d’aménagement de Québec «ne respecte pas les orientations gouvernementales en matière de protection du territoire et des activités agricoles».

La ministre Andrée Laforest maintient ainsi la position de fermeté et de cohérence du précédent gouvernement libéral.

La Commission de protection du territoire agricole (CPTA), qui a en théorie le dernier mot, sera sans doute du même avis quand elle aura à se prononcer.

(…)

La disponibilité d’autres «espaces appropriés» est au cœur du débat sur le dézonage de 567 hectares agricoles prévu au projet de schéma d’aménagement de Québec. C’est l’équivalent de cinq fois les plaines d’Abraham.

Ces terres sont situées à Saint-Augustin (162 hectares), dans le secteur Bourg-Royal (194 hectares) et chez les Sœurs de la Charité de Beauport (211 hectares) où le promoteur Michel Dallaire souhaite aménager un nouveau quartier résidentiel.

Dans ce dernier cas, la Ville allègue que ces terres sont les seules où il est possible de construire des bungalows et maisons en rangée pouvant concurrencer les couronnes du nord, de l’ouest et de la Rive-Sud.

Québec y voit un moyen de lutter contre l’étalement urbain. L’argument est valable, mais la Ville n’a pas réussi encore à convaincre qu’il n’y a pas d’autres sites possibles pour accueillir de jeunes familles.

La suite

Voir aussi : Agriculture urbaine.

Voici 10 édifices historiques disparus du paysage de la ville de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 novembre 2019 Aucun commentaire

Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Journal de Québec

Plusieurs édifices du patrimoine bâti de la ville de Québec n’ont pas survécu à l’effet du temps. Soit en raison du feu ou parce qu’ils ont été abandonnés, puis démolis. Tandis que plusieurs autres n’ont pas survécu aux promoteurs. En voici quelques-uns.

La suite

Voir aussi : Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Autres billets récents