Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Hauteur »

Appel aux gens de Québec Urbain

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 juillet 2019 Aucun commentaire

Bonjour M. Gobeil

Je suis un lecteur assidu de Québec Urbain et j’avais une question pour vous. Avez-vous des exemples de bâtiments (résidentiels ou commerciaux) bâtis sur un terrain de 15 000 p.c. ces dernières années, idéalement avec plusieurs étages (minimum 4) ?

Je pourrais faire le tour du blog, mais je me demandais si vous aviez certains projets en tête, qui sont bien intégrés malgré la superficie de seulement 15 000 p.c. (ou environ…)

Merci!

Voir aussi : Commercial, Hauteur.

Un projet réduit qui serait non rentable au 8, rue McWilliam

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 juin 2019 3 commentaires

Illustration: ABCP Architecture

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Le propriétaire du 8, rue McWilliam pourrait bien songer à vendre son terrain à un autre promoteur, faute de rentabilité, si son projet d’édifice ne passe pas la rampe à la Ville de Québec.

L’architecte au dossier, François Moreau, d’ABCP Architecture, a indiqué au Journal que le projet actuel, qui compte un étage de plus que ne le permet le zonage et qui rebute certains citoyens, a été pensé pour être réalisé avec des matériaux de qualité qui s’intègrent au patrimoine bâti.

Accessible aux familles

On parle d’une façade de pierre et d’un toit en mansarde en tôle canadienne à baguettes, des matériaux coûteux. Enlever un étage ferait perdre de la rentabilité au projet, explique M. Moreau.

Le propriétaire du terrain voulait faire en sorte que les 42 logements demeurent accessibles pour les familles, ajoute-t-il. Avec un étage de moins, il faudrait hausser les prix de 18 à 20 % pour parvenir au même coût de revient.

La suite

Un billet précédent

La position du Comité des citoyens du Vieux-Québec

La revanche des voisins François Bourque (Le Soleil). Un extrait:

Comment expliquer cette résistance à un projet qui semble pourtant assez exemplaire?

Trois explications :

1/ Une bataille de principes. Le zonage adopté en 2008 dit 13 mètres, on ne doit pas dépasser 13 mètres. Fin de l’histoire. Comme si un zonage était quelque chose d’immuable à jamais.

2/ Une vendetta contre la Ville. Des citoyens ont été échaudés par l’agrandissement du Capitole et par les projets du théâtre Le Diamant et de Saint-Louis-de-Gonzague qui dépassent les hauteurs moyennes du Vieux-Québec. Ces projets ont échappé au débat public et à d’éventuels référendums, la ville ayant eu «l’habileté» de les inclure au Programme particulier d’urbanisme (PPU) de la colline Parlementaire. Des citoyens se sentent floués, constate le conseiller municipal Jean Rousseau, qui dit les comprendre.

3/ La peur d’un précédent. Ce n’est pas tant l’immeuble projeté rue McWilliam qui inquiète, mais la crainte d’ouvrir la porte à d’autres dépassements dans le quartier qui seraient peut-être moins heureux. Cela témoigne d’une méfiance envers l’administration à qui des citoyens ne font plus confiance pour évaluer ces futurs projets et bloquer ceux qui ne conviendraient pas. Il y a là un enjeu démocratique auquel il faudrait réfléchir.

En attendant, un propriétaire bien intentionné risque de payer pour des décisions passées ou à venir qui n’ont rien à voir avec les mérites du projet actuel. Je ne suis pas certain de ce que les voisins espèrent y gagner.

Un cinquième étage est essentiel à la viabilité financière du projet, expose l’architecte François Moreau qui en a dessiné les plans.

C’est souvent l’argument des promoteurs qui demandent des changements de zonage.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Hauteur, Histoire, Logement locatif ou social.

Hôtel des Beaux-Arts

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 octobre 2018 5 commentaires

Hotel des Beaux-Arts

Situé à proximité d’un autre nouveau projet, le 155 Grande Allée est, l’Hôtel des Beaux-Arts est un projet d’agrandissement d’un hôtel/auberge existant en un établissement de premier plan.

La tour est sculptée de manière à minimiser l’ombre projetée du bâtiment ainsi qu’à amincir le volume principal sur la rue Galipeault. Cet effort permet aussi de souligner l’entrée de la nouvelle partie de l’hôtel sur cette rue, tout en dégageant le coin de l’édifice voisin. Les deux entrées (existante et nouvelle) se rejoignent dans un hall commun au rez-de-chaussée. Alors que les façades avant et arrière sont complètement vitrées pour maximiser les vues sur la ville et sur le fleuve, les façades latérales sont de nature minérale couleur terra-cotta, rouge-orangé afin de faire écho à la brique du quartier Montcalm.

Site du projet par CARGO Architecture

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Commercial, Densification, Hauteur.

Limoilou: Opposition à un projet de tour

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 février 2018 32 commentaires

Marc Allard
Le Soleil

Dominic Martin habite avec sa conjointe et ses deux enfants sur la rue Leclerc, dans le Vieux-Limoilou. À quelques pas de chez lui, le promoteur ACERO Groupe Immobilier projette de construire une tour d’habitation de 18 étages sur le site de l’église Saint-François d’Assise.

M. Martin a vu les images de la tour. Il a écouté le promoteur au conseil de quartier arguer que son projet contribuerait à la densification que souhaitent la Ville de Québec et son maire, Régis Labeaume. Son verdict? Non merci.

Avec ses nombreux duplex et triplex, Limoilou devrait continuer à se densifier à une hauteur raisonnable, fait-il valoir. Pour lui, pas question de défigurer le cœur du quartier avec une tour de 18 étages. «On confond la 1re Avenue avec le boulevard Laurier», déplore-t-il.

Ces jours-ci, comme de plus en plus de citoyens du secteur, Dominic Martin se mobilise pour ne pas voir l’immeuble de 123 logements apparaître dans son voisinage.

Un groupe d’une dizaine de résidents des rues Leclerc, Royal-Roussillon et Ozanam ont formé le groupe «Action Limoilou» et mis en ligne une pétition demandant au conseil municipal de Québec de maintenir le zonage actuel de cinq étages pour toute construction érigée sur le site de l’église désaffectée. La pétition en ligne a enregistré environ une centaine de signatures.

La suite

La pétition

Monsieur le Maire ou le complexe de la hauteur Dominic Martin, Point de vue (Le Soleil)

Oui à une tour dans Limoilou Pierre Gagné, Carrefour des lecteurs (Le Soleil)

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Densification, Hauteur.