Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Transport »

Les mobilités douces ….

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 21 avril 2018 1 commentaire

Ville de Paris

L’année 2017 a été marquée par une diminution du nombre des accidents de la route dans la capitale (-8% en 1 an). Une baisse liée à la politique parisienne qui favorise et encourage les mobilités douces.

Les accidents de la circulation ont baissé à Paris en 2017. Cette tendance se constate aussi pour la Région lIe de- France (- 4%) mais pas pour l’ensemble de la France (+2%).

La Municipalité parisienne porte une politique d’apaisement des espaces circulés et d’aménagement en faveur des modes de déplacement doux, dans le but de réduire le risque d’accidents et leur gravité, mais aussi de diminuer les nuisances sonores et la pollution. La limitation de la vitesse à 30 km/h contribue à ces objectifs.

La mise en place des zones 30, qui ne concerne pas les grands axes, permet donc de réduire la vitesse à 30 km/h dans la grande majorité des rues de la capitale. À la fin de l’année 2017, 45% de la voirie parisienne était déjà limitée à 30 km/h. En 2020, l’ensemble des rues sera en zone 30.

La suite

Un billet précédent Le respect des limites de vitesse: mythe ou réalité ?

Voir aussi : S'inspirer d'ailleurs, Transport.

Autobus gratuit pour de futurs propriétaires immobiliers

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 avril 2018 2 commentaires

Alexandre Duval
Radio-Canada

Dans l’espoir d’attirer de nouveaux acheteurs et locataires, certains promoteurs immobiliers de Québec auront bientôt une offre alléchante à leur faire : un an d’autobus gratuit avec le Réseau de transport de la capitale (RTC) et un an d’abonnement à Communauto.

Ce « Forfait transport », élaboré par l’organisme Mobili-T, sera officiellement lancé le 25 avril à Québec. La valeur des abonnements offerts gratuitement atteint environ 1200 $ pour chaque nouveau propriétaire ou locataire.

« On sait que le transport, ça représente souvent un pôle important de dépenses dans les ménages », indique la coordonnatrice de Mobili-T, Véronique Samson.

L’objectif du Forfait n’est pas nécessairement que les futurs propriétaires et locataires abandonnent leur voiture, mais plutôt qu’ils profitent de leur nouvelle habitation pour se familiariser avec d’autres façons de se déplacer.

(…)

Pour l’instant, cette liste est plutôt courte. À ce jour, seulement deux promoteurs de Québec se sont joints à l’initiative : les Écocondos Origine et Tergos.

(…)

Quant à la tour Origine de la Pointe-aux-Lièvres, 40 des 94 unités sont toujours à vendre. Ce sont donc quelques dizaines de nouveaux propriétaires qui pourraient bénéficier du Forfait dès le 25 avril.

La suite

Voir aussi : Transport, Transport en commun.

Colloque sur la sécurité routière: diffusion des documents présentés par la Ville

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 avril 2018 1 commentaire

Résultats de la consultation en ligne

Bilan routier 2012-2016

La Ville de Québec a ajouté ce matin sur son site internet les .pdf présentés lors du colloque. C’est à lire.

Un billet précédent et celui-ci

* Des données très intéressantes

Voir aussi : Conférences / évènements, Transport, Transport en commun.

Réduire les accidents aux intersections par le retrait des signaux lumineux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 avril 2018 1 commentaire

Lors du colloque sur la sécurité routière qui s’est tenu en fin de semaine, Monsieur Fabrice Magnier, chef du centre de gestion du trafic (Bordeaux Métropole, France) nous a présenté ce qui peut sembler être un projet audacieux pour des nord-américains, soit le retrait des « carrefour de feux ».

Un exemple: devant une école, un passage piétonnier. Les automobilistes n’y respectaient pas le feu de circulation. Solution ? On enlève le feu de circulation. Mais on rétrécit la voie de circulation à l’approche de l’endroit de sorte qu’un seul véhicule peut le franchir. Résultat ? Les enfants traversent maintenant sans craindre qu’un automobiliste brûle le feu rouge.

Voir aussi : Conférences / évènements, Transport.

Le respect des limites de vitesse: mythe ou réalité ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 avril 2018 3 commentaires

Lors du colloque sur la sécurité routière qui s’est tenu en fin de semaine, nous avons eu droit à plusieurs conférences, dont une qui portait le titre de ce billet. Elle nous était donnée par Madame Lynda Belllalite, professeure titulaire et directrice du Département de géomatique appliquée (Université de Sherbrooke). Dans l’hyperlien, on peut voir ses nombreuses publications.

En l’écoutant, je pensais à cette nouvelle récente, soit qu’un groupe de citoyens se bat pour le 30km/heure dans le quartier Saint-Jean-Baptiste. D’ailleurs, lors de la période des questions, une citoyenne de l’endroit a plaidé sa cause.

Or, selon la chercheure, un changement de vitesse sur les panneaux ne donne rien et ne change pas le comportement des conducteurs. Il faut beaucoup plus, soit un réaménagement des lieux. Madame Bellalite a mené de nombreuses recherches, presque partout, et elle est d’avis que pour assurer le succès d’une baisse de vitesse à 30km/heure, le réaménagement des rues est nécessaire (plus étroites, absence de stationnement parallèle, etc).

Elle a conclu sa conférence (20 minutes) en réaffirmant que « le respect des limites de vitesse est … un mythe.

On peut aussi l’écouter ici à Radio-Canada

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Conférences / évènements, Transport.

Bilan routier 2012-2016 de la Ville de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 avril 2018 Aucun commentaire

C’est lors du colloque sur la sécurité routière que fut dévoilé ce bilan.

Auparavant, la Ville avait fait le constat que ce bilan routier se détériorait lus rapidement que le bilan provincial. Il fut décidé de créer une stratégie routière, la Ville devenant ainsi la première au Québec à se doter d’une telle stratégie.

C’est ainsi que de 2015 à 2017, 17 nouvelles installations de feux de circulation furent faites, 17 ajouts de feux de piétons, 36 nouveaux signaux sonores et 44 augmentations du temps de piétons. 21,8 km de trottoirs furent ajoutés aussi.

Une nouvelle approche pour les rues conviviales a été adoptée, l’exemple à venir étant la route de l’Église.

47 sites de « radar photo » ont été implantés dont 7,3% en zone scolaire et … 70% sur les artères.

Pour les contrôle routiers reliés à l’alcool, 80 opérations par année pour 750 arrestations annuellement. Enfin, 13600 heures par année sont consacrées à des opérations de sécurité routière.

Dans les artères (Grande Allée par exemple), soit 12% du réseau, 15 accidents mortels ont eu lieu entre 2012 et 2016. Pour les collectrices, soit 16% du réseau, (Marie-de-L’Incarnation par exemple), 9 accidents mortels durant la même période alors qu’il y en a eu 3 dans les rues locales qui forment 72% du réseau.

89% des accidents mortels se produisent sur 28% du réseau. 87% des accidents graves ont la même caractéristique.

Près de 90% des accidents se produisent donc sur les artères et les collectrices.

Les accidents mortels et avec blessés graves sont concentrés dans La Cité-Limoilou, la Haute Saint-Charles ayant le taux le plus bas.

Autant les accidents mortels et les blessés graves sont causés d’abord par distraction, la vitesse venant en deuxième lieu.

En 2006, 9 accidents mortels alors que 2016 en diminue le nombre à 3. Blessés graves ? 126 en 2006 et 43 en 2016.

La Ville de Québec a un ratio de victimes de la route par 100 000 habitants de 0,6 alors que Los Angeles est à … 6,5 (Montréal ? 1,3).

Conclusion ? Plus de 9 accidents mortels et avec des blessés graves sur 10 se produisent hors des rues locales, la distraction constituant la cause d’accident la plus fréquente.

Voir aussi : Transport.

Résultats sur la consultation en ligne sur la sécurité routière

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 avril 2018 5 commentaires

Un billet précédent en février 2918

C’est lors du colloque sur la sécurité routière que furent dévoilés les résultats.

3720 réponses complètes du 26 février au 18 mars 2018. Les gens ont surtout entendu parler de la consultation par la page Facebook de la Ville de Québec. 58% des répondants ont 45 ans et moins. Les gens ont laissé leur courriel en demandant d’être informés des suites devant être données à la consultation.

Quant au lieu de résidence, 56% proviennent de la Cité-Limoilou et Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge. 71% des gens se déplacent en automobile alors que 24% utilisent le transport en commun en hiver (19% en été). Le vélo ? 2%.

Pour le niveau de sécurité routière, 70% l’estiment moyen. Elle s’est améliorée tout juste en peu selon les répondants. Les causes perçues d’accidents sont la distraction au volant (71%), le non-respect de la signalisation (69%) et la vitesse au volant (61%).

Quant à la distraction des usagers de la route, 96% considèrent que texter n’est pas plus important que conduire ou que traverser la rue à pied alors que 94% affirment savoir que texter ou regarder un écran pendant qu’on conduit diminuent leur attention. 86% estiment qu’il n’y a pas assez de contrôle policier.

90% se disent prêts a ne plus utiliser leur cellulaire au volant. L’impatience vis-à-vis des autres usagers est la principale raison du non-respect de la signalisation. Quant au non-respect des limites de vitesse, les gens estiment que les fautifs se font rarement prendre. Pour diminuer la vitesse, c’est la présence policière qui remporte la palme.

Les gens priorisent la sécurité des usagers vulnérables à 48% sur les rues résidentielles alors que 29% ajouteraient des aménagements cyclables.

Les répndants priorisent également les interventions autour des écoles. Tout en demandant d’accélérer l’aménagement des trottoirs à 91%.

Voir aussi : Transport.

Colloque sur la sécurité routière

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 avril 2018 3 commentaires

La Ville de Québec vous invite à participer au Colloque sur la sécurité routière afin d’échanger, lors des tables rondes, en vue de l’élaboration de la Stratégie de sécurité routière 2019-2023.

Des conférenciers d’ici et d’ailleurs présenteront des approches novatrices comme la Vision Zéro au Canada et à Los Angeles ou la réduction des accidents aux intersections par le retrait de signaux lumineux à Bordeaux.

13 et 14 avril 2018
Centre de foires de Québec

Inscription obligatoire

Toutes les informations

Voir aussi : Message d'intérêt public, Transport.

Réseau structurant de transport en commun – Une séance d’information/consultation supplémentaire à Ste-Foy

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 avril 2018 Aucun commentaire

Québec, le 9 avril 2018 – La Ville de Québec et le Réseau de transport de la Capitale (RTC) tiendront une activité d’information/consultation supplémentaire le mercredi 11 avril 2018, à 19 h. L’ajout de cette séance permettra notamment aux citoyens qui n’ont pas pu assister à la séance de samedi après-midi de s’exprimer et de s’informer.

Voici les détails de la séance :

Le mercredi 11 avril 2018, 19 h

Édifice Andrée-P.-Boucher, salle du conseil
1130, route de l’Église
Arr. de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

Questionnaire en ligne

Les citoyens sont également invités à s’exprimer sur le projet en répondant au questionnaire en ligne.
Ce dernier est accessible jusqu’au 25 avril.

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Message d'intérêt public, Tramway à Québec?, Transport, Transport en commun.

RTC : Labeaume promet de nouveaux parcours pour la Haute-Saint-Charles

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 avril 2018 1 commentaire

David Rémillard
Le Soleil

Le maire Régis Labeaume s’est engagé samedi à investir dans le réseau de transport en commun de la Haute-Saint-Charles «dès le prochain budget».

Habitant le secteur qui sera le moins bien desservi par le Réseau structurant de transport en commun structurant de la Ville de Québec, du moins selon le plan actuel, plusieurs citoyens de la Haute-Saint-Charles s’inquiètent «des lacunes» de service dans les banlieues nord-ouest. (…)

Les citoyens ont réclamé davantage d’interconnexions, de nouveaux parcours et un réseau mieux adapté. Ils habitent des quartiers comme Val-Bélair, Loretteville, Saint-Émile ou Montchâtel.

Présent à la séance de consultation, le maire Régis Labeaume a déclaré aux journalistes qu’il s’engageait à bonifier le secteur local de la Haute-Saint-Charles. «On ne peut pas vraiment leur donner tord», a-t-il admis. «On va mettre le Réseau de transport de la capitale [RTC] à l’ouvrage. Je vais leur demander de dessiner de nouveaux parcours et on va investir, spécifiquement pour le secteur ici. […] Je les comprends. Le transport structurant passe là où il y a de la densité, mais eux autres ne sont pas rejoints.»

M. Labeaume a toutefois fermé la porte à ce que le tramway puisse se rendre au nord-ouest. «Il faut être réaliste.»

La suite

Voir aussi : Transport, Transport en commun.