Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Condo »

Photos au drone du Complexe Jules-Dallaire

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 juillet 2019 2 commentaires

Pour informations, cette série de photos a été réalisée au drone dans un espace aérien très contrôlé. Ce type de projet demande d’être un pilote de drone certifié pour les opérations avancées par Transport Canada, d’avoir un drone certifié, d’avoir un programme de maintenance pour chaque drone, de maintenir un registre de vol, d’être en communication radio avec la tour de contrôle CYQB, d’avoir l’autorisation de Nav Canada et j’en passe.

Architecte : Alpha Architecture

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Condo, Reportages photo.

Hausse de 16% des reventes résidentielles en juin à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 juillet 2019 Aucun commentaire

Illustration: Québec Hebdo

Québec Hebdo

Au total, ce sont 631 propriétés résidentielles qui ont été revendues au cours du mois de juin 2019 dans la région de Québec. Il s’agit d’une hausse de 16% par rapport au même mois l’an dernier.

Selon les données compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), les reventes de maisons unifamiliales ont encore cru de façon notable en juin (+11%) avec un niveau de transactions affichant 435 unités. Au cours du 6e mois, on dénombrait 4611 inscriptions en vigueur, soit un niveau légèrement inférieur à celui de juin 2018 (-2%).

De leur côté, les reventes de copropriétés, avec 141 transactions, ont vu leur croissance rapide se confirmer avec une progression de 27% par rapport à juin 2018. Le délai de vente moyen est descendu à 162 jours en juin.

Pour sa part, le segment des plex de deux à cinq logements a continué son ascension avec une croissance de 38% des transactions (55 unités). Les inscriptions en vigueur étaient toutefois en hausse de 8% à 634 unités contre 588 un an auparavant.

«C’est le troisième mois consécutif où le nombre de ventes enregistre une progression mensuelle supérieure à 10% dans la région métropolitaine de Québec, une première depuis 2005. C’est le signe que la reprise de l’activité est bien engagée. La progression du prix médian des résidences unifamiliales et des copropriétés témoigne de cette reprise du marché, à l’image de la vigueur du marché de la revente à l’échelle provinciale», note Nathalie Bégin, présidente du conseil d’administration de l’APCIQ.

Variation des prix

À l’échelle de la région de Québec, le prix médian des unifamiliales a augmenté de 5% par rapport à juin 2018 pour s’établir à 267 000$. Le prix médian des copropriétés a également augmenté de 4% à 203 500$. L’essentiel des transactions (126) s’est effectué dans l’agglomération de Québec, où le prix médian a atteint 207 450$, soit une augmentation de 3% par rapport à l’année dernière. Enfin, le prix médian des plex est le seul à avoir connu une baisse (-11%) à 297 500$ comparé à juin 2018.

Sur le plan de l’inventaire, on dénombrait 7642 inscriptions résidentielles en vigueur dans la région de Québec à la fin juin. Il s’agit d’un niveau à peine inférieur (-1%) à celui qui prévalait au même mois l’année précédente.

Demande par secteurs

Au cours du mois de juin, la croissance des ventes des principaux secteurs de la région de la Capitale a continué sur sa lancée. Ce regain d’activité plus constant observé depuis le début du printemps fait écho à des signes de reprise clairs qui se sont manifestés dès la fin de l’année 2018.

Les chiffres de l’APCIQ démontrent que l’agglomération de Québec enregistre encore une hausse importante de ses reventes (+16%). Les transactions dans la périphérie nord de Québec ont bondi de 22%. La Rive-Sud de Québec, quant à elle, a vu ses reventes croître de façon soutenue au cours du mois de juin (+14%).

La suite

Voir aussi : Condo, Maison, Publications & ressources Internet.

Portrait de l’habitation à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 juin 2019 Commentaires fermés sur Portrait de l’habitation à Québec

Le document en 2018

Voir aussi : Condo, Logement locatif ou social, Maison.

Forum sur l’habitation 2019

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 juin 2019 Commentaires fermés sur Forum sur l’habitation 2019

Le forum

Dans le cadre de la démarche menant à la réalisation de sa nouvelle Vision de l’habitation, la Ville de Québec organise un grand Forum du 12 au 14 juin au Centre de foires. L’objectif de cet événement est d’approfondir la réflexion et d’identifier des pistes d’action touchant l’habitation à Québec.

Animé par M. Stéphan Bureau, le Forum c’est :

un grand rassemblement des acteurs du milieu de l’habitation à Québec;
une opportunité de contribuer à l’élaboration de la Vision de l’habitation;
des conférenciers et panélistes renommés, d’ici et d’ailleurs;
des ateliers de travail visant à identifier des pistes d’action pour la Vision de l’habitation;
des occasions de réseautage et de nouvelles collaborations.

Portrait de l’habitation à Québec

Voir aussi : Condo, Conférences / évènements, Logement locatif ou social, Maison.

Le 500 : démolition de l’immeuble de l’ancienne boucherie Bégin

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 juin 2019 Commentaires fermés sur Le 500 : démolition de l’immeuble de l’ancienne boucherie Bégin

Les travaux de démolition de l’immeuble qui abritait l’ancienne boucherie Bégin sont (enfin) débutés. Plusieurs citoyens du quartier étaient exaspérés de l’état de l’édifice et de la prolifération de la vermine aux abords de la bâtisse. Bientôt verra le jour le projet « Le 500 ».

La boucherie Bégin: des développements

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Condo.

La boucherie Bégin: des développements

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 avril 2019 4 commentaires

Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil

À l’abandon depuis quelque sept ans, l’ancienne boucherie Bégin de la rue Saint-Jean sera finalement démolie dès le mois de mai, affirme le propriétaire. Et un immeuble de copropriétés poussera sur le site à partir de juin.

«On s’est déjà entendu avec la Ville», annonce le promoteur et ingénieur Jean-Michel Munger. «On va aller chercher les permis cette semaine ou la semaine prochaine.»

Plus de la moitié de la dizaine de logements sont vendus ou le seront bientôt, poursuit-il. Ce qui a permis de signer le contrat avec l’entrepreneur en construction la semaine dernière. Et ce qui permettra aux premiers acheteurs de s’installer d’ici la fin de l’année, si le chantier se déroule comme prévu.

L’annonce survient à la veille d’une manifestation organisée par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste devant l’immeuble du 500, rue Saint-Jean. Le groupe citoyen demande à la Ville de saisir le bâtiment pour le démolir parce qu’aucun projet privé n’avait, jusqu’à maintenant, abouti.

Les contestataires espéraient ainsi se débarrasser, dans un premier temps, des ruines insalubres. Puis rêvaient qu’une construction à vocation sociale pourrait être érigée sur le terrain devenu vacant.

Quant à la mairie, elle attendait un signe de vie de Jean-Michel Munger depuis belle lurette. «La Ville est prête à délivrer le permis depuis longtemps», indiquait récemment au Soleil Audrey Perreault, conseillère en communication.

La suite

Le 500 Saint-Jean

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.

Les prix se maintiennent dans l’immobilier

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 avril 2019 Commentaires fermés sur Les prix se maintiennent dans l’immobilier

Diane Tremblay
Journal de Québec

Les prix des propriétés vendues dans la région de Québec au cours du premier trimestre 2019 ont augmenté autour de 1 % en moyenne par rapport à la même période l’an dernier.

Les maisons de type plain-pied connaissent la plus forte progression du taux d’appréciation du prix avec 2,3 %, hissant le prix médian à 273 931 $.

Le prix des maisons à deux étages reste, quant à lui, stable avec une hausse de 0,7 % pour un prix médian de 363 964 $.

Finalement, le prix des condominiums enregistre, pour sa part, une très légère baisse de 0,3 %, fixant le prix médian à 242 872 $.

Cette baisse est signe que les vendeurs tendent à abaisser leur prix, un réflexe qui permet bien souvent de finaliser une transaction, convient Michèle Fournier, vice-présidente, Royal LePage Inter-Québec.

La suite

Voir aussi : Condo, Maison.

Domaine Sous-les-bois: état des travaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 31 mars 2019 Commentaires fermés sur Domaine Sous-les-bois: état des travaux

Un billet précédent en août 2018 de ce projet

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Condo.

Hébergement touristique: le plan de la Ville de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 mars 2019 Commentaires fermés sur Hébergement touristique: le plan de la Ville de Québec

(…)

Parmi les principales actions, la Ville autorisera partout sur le territoire, dès le 1er juin 2019, l’hébergement touristique collaboratif dans la résidence principale de l’occupant (propriétaire ou locataire). Quant à toute offre de location à court terme dans un lieu autre que la résidence principale, elle sera considérée comme étant de l’hébergement touristique commercial. Les demandeurs, quel que soit le type d’hébergement touristique offert, devront respecter les normes en vigueur. Une série de mesures inscrites au plan d’action visent également l’hébergement touristique de type commercial.

Hébergement touristique collaboratif : nouvelle réglementation dès juin (Les informations utiles)

Dès le 1er juin 2019, les citoyens qui désirent offrir de l’hébergement en location à court terme (31 jours consécutifs ou moins) à des touristes, dans leur lieu de résidence principale, seront tenus de se conformer à la nouvelle réglementation municipale. Ainsi, ils devront demander un permis annuel au coût de 50 $ auprès de la Ville en remplissant un court formulaire, en plus de fournir une preuve de résidence principale. Ils s’engageront aussi à publier le numéro de permis avec l’offre d’hébergement, quel que soit le média utilisé pour en faire la promotion (plateforme de réservation en ligne, média social, affiche, etc.). L’hébergement pourra être offert en location pour un maximum de 90 jours par année.

Hébergement touristique commercial : une seule catégorie d’usage et évaluation du potentiel de croissance de l’offre touristique

Les citoyens qui désirent offrir de l’hébergement à des touristes en location à court terme (31 jours consécutifs ou moins), dans un lieu qui n’est pas leur résidence principale, sont soumis à l’ensemble des obligations réglementaires et fiscales (attestation de classification provinciale, permis municipal, taxe provinciale sur l’hébergement, etc.).

La Ville a décidé de redéfinir les usages autorisés (zonage) afin d’assurer un traitement équitable de tous les établissements d’hébergement touristique commercial et de simplifier l’application des définitions du gouvernement provincial.

Ainsi, l’usage C10 sera le seul inscrit au zonage sous l’appellation établissement d’hébergement touristique général : les établissements hôteliers (usage C10) et les résidences de tourisme (usage C11) se retrouveront prochainement dans la même catégorie d’usages. D’ici à ce que les modifications réglementaires soient effectuées, le moratoire sur les résidences de tourisme (règlement de contrôle intérimaire, R.V.Q. 2587) est maintenu.

De plus, une démarche est en cours afin d’évaluer le potentiel de croissance de l’industrie de l’hébergement touristique sur le territoire. Pour ce faire, la Ville réalisera une étude de marché et évaluera ensuite les possibilités de développement de l’offre d’hébergement touristique : nouveaux secteurs, contingentements et mesures pour la protection des logements.

Les personnes intéressées à en savoir plus sur les différentes actions en cours en matière d’hébergement touristique commercial peuvent consulter le site internet dans sa section qui traite de l’hébergement touristique commercial.

(…)

Séances de consultation publique

La population est invitée à participer à l’une des séances de consultation publique concernant les modifications réglementaires à effectuer à propos de l’hébergement touristique collaboratif et commercial.

Séances de consultation publique:

Le mercredi 10 avril 19 h

Club social Victoria
170, rue du Cardinal-Maurice-Roy

Le vendredi 12 avril 14 h

Hôtel de ville de Québec
2, rue des Jardins
Salle de réception

Toutes les informations

Voir aussi : Condo, Logement locatif ou social, Maison, Québec La cité, Tourisme.

Chemin Sainte-Foy: des villas sauvées, avec 6 ou 7 étages de condos à l’arrière

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 février 2019 Commentaires fermés sur Chemin Sainte-Foy: des villas sauvées, avec 6 ou 7 étages de condos à l’arrière

Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil

Les deux grandes maisons bourgeoises du XIXe siècle plantées sur le chemin Sainte-Foy, coin avenue de l’Alverne dans Montcalm, seront sauvées et restaurées, promettent les propriétaires. Ils veulent même enlever l’asphalte qui les étouffe pour faire pousser des jardins… S’ils peuvent ériger quelque 90 copropriétés sur 6 ou 7 étages en arrière-cour.

L’architecte Pierre Martin, son frère Louis et leurs associés entendent ainsi rentabiliser l’entreprise. Et développer les vastes lots surtout couverts de stationnements. Un projet sommairement évalué entre 20 et 25 millions $.

Après plusieurs années à cogiter, à faire des plans, ils sont prêts : «Notre rêve, c’est de commencer cet automne», indique Pierre Martin, attablé avec Le Soleil. Les acheteurs pourraient ainsi emménager au printemps 2021.

Il reste cependant des étapes avant que les pelleteuses s’activent. À commencer par vendre le concept à la Ville et aux citoyens. Car il devra y avoir des consultations publiques, une dérogation au zonage étant nécessaire pour passer des 4 étages permis, aux 6, voire 7 étages souhaités.

Aussi, mercredi soir, Pierre Martin s’est mouillé en présentant pour une première fois le projet qu’il espère réaliser au conseil de quartier Montcalm. Une soirée d’échanges avec la population pour prendre le pouls, expliquer.

Un peu plus tôt dans la journée, il avait pris le temps de nous présenter ses plans. Sur le chemin Sainte-Foy, donc, les villas seraient conservées, mais transformées. La maison Petry-Amyot (ancien complexe funéraire Lépine-Cloutier) abritera une salle de réception, une salle d’entraînement et deux logements sur deux étages. La voisine, la maison Moutaine-Kirouac, abritera 4 copropriétés aussi sur deux étages. Le cœur des deux habitations serait occupé par de grands halls ouvrant sur des couloirs menant à l’immeuble de l’arrière-cour.

«On recycle les immeubles, on les rénove, on les restaure», s’enthousiasme Pierre Martin. Même s’ils ne sont pas officiellement classés «patrimonial» par l’État, leur valeur historique est importante pour la Ville. Les deux seront donc préservés. Et mis en valeur avec de la verdure, qui recouvrera environ 42 % des lots.

M. Martin plaide toutefois que ces travaux, ainsi que l’espace fait aux plantes, ont un coût qu’il faut rentabiliser. D’où le développement à l’arrière.

«Il y a une chose qu’on demande et c’est de la hauteur.» Sans permission spéciale, les promoteurs pourraient grimper jusqu’à 13 mètres. Ils aimeraient convaincre que la qualité de leur présentation vaut un 18 mètres. Et pourquoi pas un 21 mètres qui permettrait d’aménager quelques «penthouses»?

Il y aura cependant des «unités» pour des budgets diversifiés, assure M. Martin. «Il faut que j’aie des appartements pour toutes les bourses.»

Si son rêve se réalise, le complexe cachera également environ 85 stationnements en sous-sol. L’accès d’abord prévu par la ruelle arrière a été déplacé sur l’avenue de l’Alverne.

Les deux bâtiments historiques et leur grand terrain sont évalués par la Ville de Québec à près de 3,8 millions $.

La suite

Un billet précédent en 2015 pour le même endroit … et un projet de 4 étages

La Maison Petry-Anyot

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo.