Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Arrondissement La Cité-Limoilou »

Un bâtiment patrimonial du Vieux-Québec ravagé par un incendie

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 décembre 2017 3 commentaires

Radio-Canada
Québec

Un bâtiment patrimonial désaffecté situé au 141 Saint-Paul a été détruit par un incendie, tôt mercredi matin. Deux personnes incommodées par la fumée ont été conduites à l’hôpital.

L’incendie s’est déclaré vers 5 h. Une soixantaine de pompiers ont dû être dépêchés sur les lieux pour combattre le brasier qui a fait l’objet d’une quatrième alarme dans le secteur où les immeubles sont rapprochés les uns des autres.

« C’est un quartier où tous les bâtiments sont collés, qui ont près de 100 ans, peut-être même plus. On a un bâtiment désaffecté et les pompiers sont à l’extérieur pour arroser. Ils sont sortis vu l’état précaire du bâtiment », explique la porte-parole du Service de protection contre l’incendie de Québec, Annie Marmen. (…)

Une transaction se concluait cette semaine pour la vente du bâtiment. Patrick Thériault, président d’Habitations canadiennes, devrait être le nouveau propriétaire. (…)

Le bâtiment, qui faisait l’objet de mécontentement de la Ville, était voué à la démolition. « On avait l’intention de démolir la bâtisse, la Ville était favorable qu’on la démolisse le plus rapidement possible, c’était un bâtiment qui était dangereux, le mur arrière était à la veille de s’effondrer », mentionne M. Thériault.

Le propriétaire affirme que le projet qu’il entend réaliser sera respectueux du cachet du secteur.

La suite

Un bâtiment patrimonial très difficile à vendre dans le Vieux-Québec Journal de Québec (1er août 2017)

Maison Tremain-Stuart (Ville de Québec)

* Merci à un fidèle lecteur

Un incendie opportun au 141, Saint-Paul Un incendie opportun (Le Soleil)

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Nouveau projet : Le Scandinave

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 décembre 2017 3 commentaires

Source : Dominique Lelievre, Le Journal de Québec, le 11 décembre 2017

Un promoteur de Québec mise gros devant l’amphithéâtre où il projette de construire un immeuble de 5 millions $ dans un horizon de trois ans, l’un des premiers à sortir de terre dans le secteur depuis l’ouverture du Centre Vidéotron.

Construction St-Pierre Roseberry et Développement Émeraude souhaitent investir sur un îlot de 11 000 pieds carrés abandonné depuis la fermeture du magasin Face-à-Faces qui s’y trouvait sur le boulevard Wilfrid-Hamel.

Baptisé « Le Scandinave », le bâtiment ferait entre trois et six étages et comporterait 33 unités locatives. Les plans prévoient aussi la présence d’un rez-de-chaussée commercial, de trois espaces communautaires et d’un jardin sur le toit.

Les promoteurs rêvent d’accueillir une microbrasserie de quartier au pied de l’édifice et mentionnent avoir entamé des discussions préliminaires avec une chaîne de restaurants de sushis.

la suite

Le site sur Google Maps.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Logement locatif ou social.

La Ville de Québec veut détruire ces bâtiments

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 décembre 2017 Aucun commentaire

Nicolas Lachance
Journal de Québec

La Ville souhaiterait davantage de pouvoirs afin d’exproprier ceux qui possèdent des immeubles en état de décrépitude et négligent d’en faire l’entretien.

La Ville de Québec a dans sa ligne de mire quatre propriétaires qu’elle désire expulser afin de démolir ou acquérir leur bâtiment délabré. Si la loi sur les municipalités était moins rigide, « la liste pourrait s’allonger beaucoup », a appris Le Journal.

L’avocat spécialisé en droit immobilier, Richard Laflamme, affirme que « tant et aussi longtemps que la façade ne menace pas de s’effondrer sur le trottoir et tuer du monde, la Ville ne peut pas intervenir ».
Depuis 2016, ce sont 212 propriétés résidentielles ou commerciales qui ont fait l’objet d’avis de non-conformité sur le plan de la sécurité à la Ville de Québec. À la suite d’inspection et de travaux, la majorité des dossiers se règlent. Le Journal a toutefois appris qu’environ 45 dossiers seraient plus difficiles à régler et, que de ceux-ci, plus d’une vingtaine seraient des cas plus costauds.

De ces propriétés, quatre cas particuliers se retrouvent devant les tribunaux. Il y a les classiques et notoires maison Pollack et îlot Saint-Paul. Mais, la ville voulait aussi exproprier les propriétaires de la Boucherie Bégin et le propriétaire de quatre numéros de porte sur la rue Hermine, dans le quartier Saint-Sauveur. Chacun de ces propriétaires a déjà reçu de nombreux contrats d’infraction pour « nuisance, mauvais entretien et accessibilité ». Des audiences ont eu lieu en Cour municipale. (…)

Le Journal a d’ailleurs appris que la Ville a proposé un nouvel amendement au gouvernement Couillard. « Ça serait plus facile de forcer les gens et poser des gestes nous-mêmes », a mentionné une source près du dossier. La Ville n’aurait pas à prouver que ces bâtiments sont un risque pour la sécurité des citoyens et les propriétaires n’auraient plus d’arguments afin de contester devant les tribunaux les avis d’expropriation.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou.

Un geste fort pour l’église Saint-Cœur-de-Marie

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 décembre 2017 Aucun commentaire

Marc Bouchard
Architecte

Point de vue
Le Soleil

Désacralisée depuis 20 ans, dans une situation physique précaire, d’intérêt patrimonial convenu, sujette à une poursuite légale et localisée sur un site stratégique, quel sort attend ce haut lieu de la Grande Allée qu’est l’église Saint-Cœur-de-Marie? D’architecture romano-byzantine à voûtes sphériques portées par de grandes arcades ajourées, à l’image de gares européennes, cette église mérite un geste fort. À titre d’architecte bien au fait du dossier et malgré les embûches, je me permets d’esquisser une réflexion et proposer une avenue dans la perspective de la conservation et de mise en valeur de ce haut lieu signifiant. (…) Le financement : le projet de recyclage du bâtiment, de l’ordre de 12 à 15 millions $, prendrait en compte les sources de financement disponibles que sont ou pourraient être, à titre d’exemple : les divers programmes d’aide applicables du MCCQ (aux immobilisations, aux projets, au fonctionnement…), Infrastructure Canada, la bonification du Programme d’aide financière (MCCQ/Ville) à la restauration de certaines églises de Québec, issu de la nouvelle vision municipale du patrimoine convenue lors du Colloque de 2016, du Programme d’acquisition de bâtiments du Programme particulier d’urbanisme (PPU) de la colline parlementaire et, non le moindre, le mécénat.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

La boucherie Bégin démolie à la mi-mars

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 décembre 2017 3 commentaires

Normand Provencher
Le Soleil

EXCLUSIF / Citoyens du quartier Saint-Jean-Baptiste, le roman-feuilleton de l’édifice délabré de l’ancienne boucherie Bégin de la rue Saint-Jean arrive à son épilogue et ne sera plus qu’un mauvais souvenir à la fin de l’hiver. La démolition de l’édifice délabré, source de mécontentement populaire depuis plus de cinq ans, aura lieu à la mi-mars, foi du nouveau propriétaire.< (... Une consultation publique pour une demande de modification de zonage se tiendra le 13 décembre. Les citoyens seront alors mis au courant des projets de la firme de faire passer le nombre d’unités résidentielles permis par la Ville dans le secteur de huit à dix. (...) En juin, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste a déposé une pétition de 655 noms au conseil d’arrondissement de La Cité-Limoilou réclamant «l’expropriation pure et simple» du propriétaire de l’immeuble afin de permettre, en lieu et place, la construction de logements sociaux.

La suite

Un billet précédent en … 2011

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Réservoir d’eau sous les Plaines: hommage au génie des années 30

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er décembre 2017 Aucun commentaire

Jean-François Néron
Le Soleil

L’immense réservoir d’eau potable sous les plaines d’Abraham fait l’objet de travaux préventifs importants. Malgré ses 85 ans au compteur, l’ouvrage ne présente aucune trace majeure de dégradation. (…)

136 millions de litres d’eau contenus ou 30 millions de gallons

22 800 mètres carrés de surface ou 245 000 pieds carrés

912 colonnes qui soutiennent la structure

1933: marque la fin de la construction amorcée en 1931

12 kilomètres de conduite qui le relie au lac Saint-Charles

512 000 dollars en budget pour la construction

La suite

Les travaux du réservoir en 1931 (Jérôme Ouellet, historien)

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire.

Verdir Saint-Roch: Vous votez ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 novembre 2017 11 commentaires

Verdir Saint-Roch est finaliste (le seul de la ville de Québec!) au Prix Action de la Fondation David Suzuki, et le public est invité à voter. L’organisme court la chance de remporter une bourse de 4000$ et la visite de David Suzuki dans Saint-Roch, grâce à vous. Du 24 novembre au 3 décembre, votons pour verdir Saint-Roch ensemble!

Pour voter

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Environnement, Geste de solidarité & communautaires, Initiatives citoyennes.

L’histoire du 772-774, rue Saint-Jean

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 novembre 2017 Aucun commentaire

Jérôme Ouellet, historien
Le Bourdon

De tous les bâtiments du quartier, le 772-774, rue Saint-Jean est l’un de ceux qui se distinguent par la richesse de son ornementation. Construit en 1860, il a heureusement été épargné par les incendies et a assez bien résisté à l’usure du temps et aux interventions humaines. À qui doit-on ce bijou architectural? Qui en furent les occupants? Quelles modifications a-t-il subies en près de 160 ans? Je vous propose un survol de l’histoire du lieu.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire.

Limoilou populaire comme jamais

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 novembre 2017 5 commentaires

Pierre Couture
Journal de Québec

La 3e Avenue gagne la palme des artères commerciales les plus achalandées loin devant la rue Saint-Joseph

Alors que la 3e Avenue à Limoilou gagne la palme des artères commerciales les plus achalandées de la ville, la rue Saint-Joseph, elle, a plus de locaux vides qu’ailleurs, indique une étude obtenue par Le Journal.

La relance du quartier Saint-Roch demeure difficile, alors que les locaux vides se multiplient sur la rue Saint-Joseph. Ce qui est loin d’être le cas sur la 3e Avenue à Limoilou, qui est un modèle à suivre en raison de la densification.

Selon une étude de la firme Côté Conseil Immobilier, le taux d’inoccupation des espaces commerciaux de la rue Saint-Joseph avoisine maintenant les 10 %.

« Ça demeure problématique dans Saint-Roch. Il y a un manque criant de résidents et cela se reflète sur son offre commerciale », soutient l’évaluateur agréé Christian-Pierre Côté de la firme Côté Conseil Immobilier.

Sur la rue Saint-Joseph, le taux d’inoccupation commerciale avait pourtant atteint les 5,6 % l’an dernier.

(…) Or, le promoteur immobilier Allied Properties de Toronto vient de mettre en vente tout son portefeuille d’immeubles qu’il détient dans Saint-Roch.

Selon nos informations, Allied Properties a décidé de quitter le quartier en raison de son faible taux d’achalandage, alors que seulement 60 % de ses immeubles sont actuellement loués.
Allied Properties détient dans Saint-Roch six immeubles prestigieux, dont les 390, 410 et 420 Charest Est et les 605, 622 et 633 Saint-Joseph.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.