Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Projet – Le Phare de Québec »

Une autre étape franchie vers la construction du Phare

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 novembre 2018 8 commentaires

Jean-Luc Lavallée
Journal de Québec

La Ville de Québec a adopté son règlement controversé, lundi soir, visant à contourner le PPU du plateau centre de Sainte-Foy afin de permettre la construction du Phare de 65 étages.

Comme prévu, les élus municipaux ont confirmé le recours à l’article 74.4 de la Charte de la Ville de Québec, qui donne le pouvoir au conseil de ville de supplanter tout règlement d’arrondissement pour un projet dont la superficie de plancher est supérieure à 25 000 mètres carrés.

Normalement, la hauteur de la tour principale du complexe Le Phare aurait été plafonnée à 29 étages en vertu du PPU de 2012. Le règlement adopté lundi soir prévoit plutôt une hauteur maximale de 250 mètres (65 étages) pour le futur gratte-ciel ainsi qu’une hauteur de 185 mètres (environ 50 étages) pour la deuxième tour la plus haute de l’ensemble de quatre édifices.

L’entrée de la ville est « laide »

Critiqué par Québec 21 et Démocratie Québec pour cette manœuvre, le maire Régis Labeaume a défendu le projet du Groupe Dallaire qui va « améliorer l’entrée de la ville » selon lui, malgré les craintes liées à l’augmentation du trafic dans le secteur.

« Nous, on pense que c’est correct. L’entrée de la ville sur le boulevard Laurier, c’est laid, c’est déshonorant. On peut bien s’opposer à la hauteur, mais moi, honnêtement, je pense que c’est un beau projet. La hauteur, en terme de développement durable, c’est ce qu’il faut faire. Ça fait des années qu’on en parle », a fait valoir le maire lors de la séance du conseil municipal. Une séance de consultation aura lieu le 21 novembre, à 19 h, à l’ancien hôtel de ville de Sainte-Foy.

La suite

Le sommaire décisionnel pour le projet ainsi qu’un autre

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Le Phare de Québec.

Projet Le Phare: un copier-coller d’inquiétudes

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 octobre 2018 30 commentaires

Jean-François Néron
Le Soleil

À l’aube de la construction du complexe Le Phare dont la principale tour atteindra 65 étages, c’est toujours la hauteur qui pose problème aux résidents de Sainte-Foy.

«J’ai l’impression de voir le séquoia dans la plaine.» Nicolas Bellerose s’est dit déçu de l’intégration du projet dans l’environnement du boulevard Laurier et des quartiers résidentiels qui le jouxte. À lui seul, il résume bien la plus importante crainte de plusieurs des quelque 320 citoyens rassemblés lundi soir à une soirée d’information et d’échanges organisée par la Ville de Québec en prévision de la construction du projet de 755 millions $ qui pourrait débuter aussi tôt qu’en 2019.

C’est d’ailleurs «la critique» qui revient le plus souvent depuis l’annonce du mégaprojet faite en 2016. Un autre citoyen, André Dion, urbaniste de profession, se questionne à savoir «comment on peut être séduit par un projet pareil en 2018» qu’il qualifie de «verrue épouvantable».

Caroline Gaudreault, qui possède une maîtrise en aménagement urbain, travaille sur l’avenue Lavigerie, voisine des futurs tours. Pour elle, passe encore les inconvénients liés à la construction, quand même limités dans le temps. Le problème, c’est que les tours resteront. «Hélas, la hauteur des bâtiments sera là pour longtemps. Il y a beaucoup d’aménagistes et d’architectes de la région de Québec qui sont en accord avec moi. Je considère que c’est une erreur historique qu’on fait», a-t-elle conclu sous les applaudissements.

La suite

Les 65 étages du Phare au cœur des échanges très contrastés Taïeb Moalla (Journal de Québec). Un extrait: «La hauteur de la tour principale (65 étages), la circulation de transit, le bruit, la valeur des maisons dans le secteur, la pollution lumineuse et même l’impact sur les oiseaux migrateurs ont été les principaux enjeux sur lesquels les questions des citoyens ont porté.»

Le Phare : la Ville de Québec accusée de « détourner la démocratie » Louis Gagné (Radio-Canada). Un extrait: «Il n’y a pas de détournement, d’aucune façon. La Ville utilise des outils qui sont déjà à sa disposition dans ses lois et règlements », a déclaré le vice-président du comité exécutif, Rémy Normand, lundi soir, lors de la première séance d’information et d’échanges organisée par la Ville de Québec sur le projet immobilier du Groupe Dallaire.»

Le Phare, un projet visionnaire et incontournable Yvan Giguère, Saguenay (Point de vue, Le Soleil)

Voir aussi : Projet - Le Phare de Québec.

Projet Le Phare: rappel

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 octobre 2018 1 commentaire

Consultation publique

La Ville tiendra deux séances d’information sur les aspects réglementaires du projet Le Phare, ainsi qu’une séance de consultation.

Séances d’information et d’échanges

Lundi 29 octobre, à 19 h
Mardi 30 octobre, à 19 h

Édifice Andrée-P.-Boucher
1130, route de l’Église

Un billet précédent

Principaux éléments du projet de règlement

Rousseau espère entendre les insatisfaits du Phare Taïeb Moalla (Journal de Québec)

Vivre en Ville s’en prend à une consultation «minimaliste» et «bâclée» Taïeb Moalla (Journal de Québec)

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Le Phare de Québec.

Une astuce légale pour forcer le Phare

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 octobre 2018 11 commentaires

François Bourque
Le Soleil

CHRONIQUE / La Ville de Québec tiendra une seule soirée de consultation avant d’autoriser le projet du Phare qui va changer pour des générations, le paysage et la ligne d’horizon de la capitale.

Consultation est ici un bien grand mot, puisque l’administration Labeaume a déjà donné son appui au projet et n’est pas liée par ce que pourraient dire les citoyens.

Le promoteur Michel Dallaire a aussi tenu ses propres consultations le printemps dernier.

Le petit soir de «démocratie» prévu par la ville le 21 novembre prochain, contraste avec la vaste consultation qui avait précédé l’adoption en 2012 du Programme particulier d’urbanisme (PPU) du plateau de Sainte-Foy.

Pendant plus d’un an, la ville avait multiplié les rencontres avec des centaines de citoyens, entreprises, institutions et acteurs du secteur.

Il en avait en outre résulté un large consensus pour limiter à 29 étages la hauteur des futurs immeubles du côté Nord du boulevard Laurier.

«Le PPU guidera l’action de la Ville pour les 20 prochaines années», écrivait alors le bras droit du maire Labeaume, François Picard, à la première page du document.

«Il était de notre devoir de mettre en place une démarche complète, sérieuse et rigoureuse qui regroupe le plus de citoyens et d’opinions», avait ajouté M. Picard.

Le PPU de Sainte-Foy a depuis été modifié à deux reprises sans soulever de vagues, car les modifications restaient conformes aux orientations et objectifs de départ.

Le modifier à nouveau pour autoriser 65 étages plutôt que 29 risquait de soulever davantage de controverse, mais l’administration Labeaume estimait ne pas avoir le choix : pour permettre le Phare, une modification au PPU (et au zonage) était nécessaire.

La Ville vient cependant de changer d’idée. On a appris la semaine dernière qu’elle a trouvé un autre moyen légal (article 74.4 de sa Charte) pour forcer l’adoption du projet de Phare sans devoir toucher au zonage ou au PPU.

Cet article permet d’imposer de grands projets privés ou publics sans tenir compte de l’acceptabilité du voisinage.

Sur le fonds, ça ne change rien que la ville prenne un moyen ou l’autre, le résultat étant le même : permettre une tour de 65 étages là où le zonage disait 29.

Pourquoi alors ce changement de stratégie?

Mon hypothèse est que la ville souhaite limiter les dommages de perception.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Projet - Le Phare de Québec.

Projet Le Phare : les citoyens invités à s’exprimer sur les aspects réglementaires

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 octobre 2018 16 commentaires

Québec, le 15 octobre 2018 – La Ville de Québec invite les citoyens à participer à la consultation publique concernant les aspects réglementaires du projet Le Phare. Ils pourront alors obtenir tous les renseignements sur les modifications réglementaires proposées, poser des questions et formuler des commentaires. Rappelons que le projet Le Phare a été présenté à la population lors de séances publiques tenues par le promoteur, Groupe Dallaire, en juin dernier.

La consultation publique concerne le projet de règlement autorisant le développement d’un projet mixte sur le terrain situé à l’intersection de l’avenue Lavigerie et du boulevard Laurier. Les modifications réglementaires portent, entre autres, sur les usages autorisés et leur localisation dans le bâtiment, l’aménagement du terrain, la hauteur et l’implantation du bâtiment, l’affichage ainsi que les normes de stationnement. La Ville a donc choisi d’utiliser cet outil réglementaire (article 74.4) prévu à la Charte de la Ville de Québec pour encadrer de façon particulière le projet. Les détails seront présentés à la population lors de la consultation publique.

« Le projet Le Phare s’inscrit dans la vision de développement du secteur du plateau centre de Sainte-Foy dont l’objectif est d’en faire un centre urbain dense, mixte, habité et vivant où la qualité de vie prédomine, a souligné M. Régis Labeaume, maire de Québec. Sa localisation stratégique marquera l’entrée de la ville. Le plateau centre de Sainte-Foy est le deuxième plus important centre d’activités de la ville. Nous favoriserons donc son développement dans le respect des résidants, des travailleurs et des commerçants. Le secteur sera complètement réaménagé d’ici 2029, non seulement par la construction d’immeubles, mais également par la mise en place du réseau structurant de transport en commun. »

Plusieurs projets de réaménagement dans le secteur

Plusieurs projets de réaménagement d’artères importantes du secteur du plateau centre de Sainte-Foy seront réalisés d’ici 2029, soit :

route de l’Église;
boulevard Hochelaga;
avenue Lavigerie et rue des Châtelets;
boulevard Laurier.

« La Ville se soucie du bien-être de la population qui devra accéder au secteur durant les travaux de réaménagement des rues, la construction des immeubles composant Le Phare et le développement du réseau structurant de transport en commun, rassure M. Rémy Normand, vice-président du comité exécutif responsable du transport et de la mobilité durable. Une planification rigoureuse a été faite. La Ville assurera la coordination efficace avec tous les partenaires engagés dans les différents chantiers afin de permettre la réalisation des projets, tout en limitant les impacts pour les résidants et les commerçants. »

Les aménagements des rues proposés faciliteront les déplacements accessibles et sécuritaires pour tous les usagers, en toute saison. Les changements dynamiseront la vie de quartier permettant d’améliorer la mobilité durable dans le secteur par la bonification de l’offre en transport en commun et en favorisant les déplacements actifs.

Consultation publique

La Ville tiendra deux séances d’information sur les aspects réglementaires du projet Le Phare, ainsi qu’une séance de consultation.

Séances d’information et d’échanges

Lundi 29 octobre, à 19 h
Mardi 30 octobre, à 19 h

Édifice Andrée-P.-Boucher
1130, route de l’Église

Séance de consultation

Mercredi 21 novembre, à 19 h
Édifice Andrée-P.-Boucher
1130, route de l’Église

« Lors de la consultation publique, la population pourra mieux comprendre le cadre réglementaire dans lequel s’inscrit le projet et les modifications proposées, mentionne Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Nous déposons aujourd’hui le résultat de plusieurs études permettant de bien mesurer et d’anticiper les retombées de ce projet sur le secteur et sur l’ensemble de la ville. Nous avons été rigoureux et méthodiques, car les citoyens doivent avoir réponse à leurs questions. Ils ont des préoccupations légitimes. Satisfaits de ces résultats, nous pouvons aujourd’hui procéder aux prochaines étapes en maintenant notre rigueur. »

Études : analyse des impacts du projet

Plusieurs études ont été réalisées afin d’évaluer les impacts que pourraient avoir le projet Le Phare sur la circulation, la valeur des propriétés unifamiliales à proximité, l’économie, la rentabilité fiscale, le marché des bureaux et le marché résidentiel de Québec.

Des fiches synthèses et les études complètes sont accessibles sur le site Web de la ville.

À propos de la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec (CUCQ)

Le projet Le Phare se situe dans un secteur assujetti à la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec qui a pour mission de contrôler l’implantation, l’architecture et les aménagements dans ce secteur.

Le projet a reçu un avis favorable de la Commission, bien qu’il reste quelques éléments à définir comme les détails architecturaux, la qualité des aménagements extérieurs et l’intégration de l’affichage.

Certains critères actuels du règlement sur la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec ne concordent pas avec le projet déposé. Une modification de ce règlement par l’ajout de nouveaux critères visant à évaluer l’intégration adéquate de l’affichage et de l’éclairage à l’architecture du bâtiment est nécessaire pour permettre à la CUCQ d’encadrer le développement du projet. De plus, les modifications apportées prendront en considération les objectifs de densification souhaités.

Un Programme particulier d’urbanisme du plateau centre de Sainte-Foy a été adopté en 2012. La vision d’aménagement se résume ainsi : l’objectif étant de faire du secteur un centre urbain dense, mixte, habité et vivant, où la qualité de vie prédomine.

Rappelons que le site actuel autorise une densité équivalente à ce qui est proposé dans le projet Le Phare.

Le projet Le Phare s’inscrit dans cette vision de développement du secteur, en plus de contribuer aux principaux objectifs du PPU, qui sont de :

poursuivre le développement du secteur et la densification et assurer une présence plus élevée de résidants;
en faire un secteur vivant, en aménageant l’espace public de manière à créer un environnement enrichissant et en créant des espaces propices aux rassemblements;
améliorer la mobilité durable dans le secteur en bonifiant l’offre en transport en commun (réseau structurant de transport en commun et possibilité d’un pôle d’échanges sous Le Phare) et en favorisant les déplacements actifs sécuritaires et confortables;
doter l’entrée de la ville d’une image forte qui exprime l’identité novatrice, moderne, économique et culturelle de la ville de Québec;
opter pour une approche durable, autant dans la façon de construire que dans les déplacements.

Le communiqué de la ville

Une vidéo du projet (Groupe Dallaire)

La construction du phare compliquera la circulation Jean-François Néron (Le Soleil)

Le Phare bénéfique pour le transport en commun, selon la Ville Radio-Canada (Québec)

Le Phare pourrait faire grimper la valeur des propriétés Jean-Michel Genois-Gagnon (Le Soleil)

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Projet - Le Phare de Québec.

Concept du projet Le Phare: présentation publique du projet (la suite)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 juin 2018 26 commentaires

300 personnes se sont déplacées ce soir à la salle Dina-Bélanger du Collège Jésus Marie afin d’assister à la présentation du projet « Le Phare » par le Groupe Dallaire et ce, malgré une très belle température estivale.

Le président Michel Dallaire a débuté la soirée pour ensuite laisser la place à l’architecte Rosanne Dubé, de la firme internationale Gensler qui a 46 bureaux dans 13 pays. Ces architectes ont de l’expérience dans les édifices en hauteur et elle a exposé les divers concepts de cette future construction. Elle fut suivie par Jean-Nil Proulx, directeur des projets majeurs au sein du Groupe Dallaire. Steve Barakatt, artiste, a terminé la présentation en exposant le projet de la salle de spectacle à 360 degrés ! Un autre artiste (Florent Cousineau) de Québec qui a le mandat de l’art dans la place publique annoncée n’est pas intervenu.

Quel est ce projet ? Ce sont 4 tours (65-51-30-17 étages) dont la plus grande abritera un observatoire-restaurant, des condos (230), des appartements (270), un hôtel (150 chambres) et des bureaux. En somme, pour reprendre les mots de Michel Dallaire, « 4 petits projets un par-dessus l’autre ». Une résidence pour personnes âgées occupera une des tours.

6124 emplois seront créés durant la construction et 1850 résidents y seront lorsque le tout sera construit, sans oublier que 3000 emplois seront créés sur le site.

Selon les études exécutées, les vents ne sont pas un problème sauf pour la place publique au centre des 4 édifices, et la solution aurait été trouvée. Enfin, la salle de spectacle a 360 degrés servira aussi de milieu de diffusion à l’international.

A la période de questions qui a suivi la présentation, une douzaine de personnes se sont présentées au micro, dont deux futurs voisins et propriétaires de bungalows. Ces derniers n’apprécient pas le projet, mais mes voisins de salle étaient d’avis contraire, eux qui ont une résidence tout juste à côté. A une question du public, Michel Dallaire a précisé que la première tour de 65 étages serait d’abord construite sur une période de 4 ans et qu’après, ce serait la tour résidentielle pour aînés. Les deux autres, dont l’une pour des bureaux, attendraient les conditions du marché. Quant aux autres interventions, on peut croire que les opposants les mieux pourvus en arguments attendront leur tour lors de la consultation publique prévue en automne.

Les informations habituelles pour le transport en commun et le tramway se sont ajoutées. Toutefois, quant à la circulation, le Groupe Dallaire préfère s’en remettre aux informations qui seront données par la Ville lors de la consultation publique qui aurait lieu en septembre 2018.

En somme, une soirée tranquille.

Rappelons qu’une autre présentation est prévue mercredi soir. Ne pas oublier qu’elle commence à 19:00 contrairement à ce soir. Et pour les gens prévoyant prendre l’autobus, vérifiez bien l’horaire … de retour !

Un article dans le journal Le Soleil de Jean-Michel Genois-Gagnon

Des questions sur le projet Le Soleil, Ian Bussières

Voir aussi : Projet - Le Phare de Québec.

Concept du projet Le Phare: présentation publique à la communauté de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 juin 2018 9 commentaires

Le Groupe Dallaire vous invite au dévoilement du concept du projet Le Phare. Deux présentations à la communauté auront lieu quant aux aspects spécifiques de ce projet privé estimé à 755 M$ et prévu dans le secteur de Sainte-Foy Ouest.

Quand ? 19 juin 20 h (accueil à 19h30) et 20 juin 19h (accueil à 18h30)

Où ? Salle Dina-Bélanger, Collège Jésus-Marie, 2047 chemin Saint-Louis, Québec

Parcours autobus: 16,25 et 125
Stationnement gratuit

Le Phare est un projet de développement immobilier à usages mixtes de type TOD (transit-oriented development).

Durée approximative de la présentation: 45 minutes + période de questions

Partagez-nous vos questions à l’avance en vue des présentations: info@groupedallaire.ca

La suite

Voir aussi : Projet - Le Phare de Québec.

Le Phare: hausse de 26% des coûts du Phare

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 juin 2018 7 commentaires

Jean-Michel Genois-Gagnon
Jean-François Néron

La facture anticipée pour le projet Le Phare a explosé au cours des dernières années passant de 600 à 755 millions $ entre 2015 et 2018. Une augmentation de 26%.

Selon le chef d’orchestre du complexe immobilier, le Groupe Dallaire, cette hausse des coûts est attribuable à la nouvelle mouture du projet privé qui sera présenté la semaine prochaine.

«L’évolution du budget global tient principalement à la révision générale du projet qui est maintenant passé à plus de 3 millions de pieds carrés [contrairement à environ 2,6 millions en 2015] en plus des ajustements requis pour accueillir le pôle d’échanges», a expliqué le président, Michel Dallaire.

Parmi les principaux éléments ayant fait grimper la facture, on retrouve le coût de construction pour la salle de spectacle. Cette dernière, qui possédera une scène centrale, a vu son nombre de sièges bondir de 750 à 1200. Il y a aussi la configuration «plus définis» du pôle d’échange Sainte-Foy Ouest qui devrait compter «entre sept et huit quais». Ce terminus, qui sera situé au premier sous-sol du complexe, desservira à la fois le tramway et le trambus. Un point de correspondance figure aussi dans les plans pour un raccordement avec le réseau de transport collectif de la rive sud.

Comme autres composantes, il y a le prolongement du tunnel pour les autobus menant au pôle d’échanges. Les autobus de la Rive-Sud et les trambus entreront sur l’avenue Lavigerie par une voie d’accès souterraine (une trémie).

La suite

Voir aussi : Projet - Le Phare de Québec.

Projet Le Phare : la Ville consultera à l’automne sur les aspects réglementaires

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 juin 2018 Commentaires fermés sur Projet Le Phare : la Ville consultera à l’automne sur les aspects réglementaires

Québec, le 12 juin 2018 – La Ville de Québec annonce qu’elle tiendra des consultations au début de l’automne sur les aspects réglementaires du projet Le Phare. La consultation menée par la Ville se tiendra donc après les séances d’information du promoteur du projet, le Groupe Dallaire, qui auront lieu les 19 et 20 juin prochains. Le Groupe Dallaire présentera à cette occasion la dernière mouture de son projet à la population.

« Le promoteur doit présenter son projet avant que nous puissions discuter des aspects réglementaires et des retombées de ce projet pour le secteur du plateau centre de Sainte-Foy et pour toute la ville, a souligné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Les citoyens doivent comprendre ce projet avant de se prononcer. Et c’est le promoteur qui est le mieux placé pour expliquer Le Phare, ses composantes et tous ses impacts tant environnementaux qu’économiques ou humains. »

« Nous consulterons notamment sur les aspects réglementaires du projet, son impact sur la circulation et le transport en commun, a précisé Mme Marie‑Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire. La Ville informera les citoyens en plus de leur fournir des études favorisant leur bonne compréhension du projet. Nous informerons la population sur les coordonnées des séances à la rentrée.

Programme particulier d’urbanisme du plateau centre de Sainte-Foy

Le projet Le Phare s’inscrit dans la vision du programme particulier d’urbanisme (PPU) du plateau centre de Sainte-Foy en vigueur depuis 2018. Rappelons les objectifs de ce PPU :

Poursuivre le développement du secteur et la densification et assurer une présence plus élevée de résidants;
En faire un secteur vivant, en aménageant l’espace public de manière à créer un environnement enrichissant et en créant des espaces propices aux rassemblements;
Améliorer la mobilité durable dans le secteur en bonifiant l’offre en transport en commun (réseau structurant de transport en commun et possibilité d’un pôle d’échanges sous Le Phare) et en favorisant les déplacements actifs sécuritaires et confortables;
Doter l’entrée de la ville d’une image forte qui exprime l’identité novatrice, moderne, économique et culturelle de la ville de Québec;
Opter pour une approche durable, autant dans la façon de construire que dans les déplacements.

Le communiqué

Voir aussi : Projet - Le Phare de Québec.

Le projet du Phare de nouveau modifié

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 mai 2018 28 commentaires

Source : Jean-Michel Genois Gagnon, Le Soleil, le 25 mai 2018

EXCLUSIF / Le Groupe Dallaire a obtenu au cours des derniers jours le feu vert de la commission d’urbanisme de la Ville pour la réalisation de son complexe immobilier Le Phare, dont la tour principale sera de 65 étages, a appris Le Soleil. C’est le promoteur du projet, Michel Dallaire, qui a confirmé l’information lors d’un entretien. Il a confié que durant l’hiver, plusieurs nouveaux plans ont été présentés à la commission avant d’obtenir un avis favorable.

«Le projet a évolué» depuis la dernière mouture dévoilée en 2016, avance-t-il. «Nous avons entre autres travaillé sur les façades de l’édifice.»

Un ajout important a été réalisé. Des balcons ont été insérés aux unités résidentielles, condos et logements, de ce qui sera le plus haut gratte-ciel à l’est de Toronto.

«Il y en aura jusqu’au soixante-cinquième étage. Nous avons retravaillé le visuel pour les intégrer.  Nous avons aussi retravaillé les autres tours, le positionnement de la salle de spectacle et les entrées», énumère M. Dallaire.

Si tout se déroule selon les plans du grand patron, le début des travaux pour ce chantier de 650 millions $ devrait avoir lieu à l’hiver 2019. Il prévoit toujours la construction de quatre tours, dont trois entre 15 et 45 étages, d’une place publique et d’une salle de concert.

la suite

Report du projet Le Phare : des opinions divisées dans la population.

La Ville «pas à la veille d’émettre un permis» pour Le Phare

Pas de «chèque en blanc» au Phare, assure Labeaume

Voir aussi : Projet - Le Phare de Québec.