Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Tramway à Québec »

Confirmation d’Ottawa pour le tramway ce lundi 19 août

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 août 2019 23 commentaires

Source : Arnaud Koenig-Soutière, Le Journal de Québec,le 18 août 2019

Le financement du réseau de transport structurant sera bouclé pour de bon lundi, alors que le premier ministre Justin Trudeau officialisera la participation d’Ottawa au projet lors d’un passage à Québec.
Une conférence de presse doit se tenir lundi, à 13h, à l’intérieur du Centre des Congrès de Québec. Le premier ministre Trudeau et son ministre de l’Infrastructure, François-Philippe Champagne, se joindront pour l’occasion aux côtés du ministre québécois des Transports, François Bonnardel, et du maire de Québec, Régis Labeaume.
Selon les informations du Journal, ce rendez-vous a pour but de confirmer le financement du projet de 3,3 G$. Il ne restait que la contribution du gouvernement fédéral à confirmer pour que soit bouclé le montage financier du futur réseau de transport structurant, qui comprendra un tramway et un trambus.

Le premier ministre François Legault a déjà confirmé que son gouvernement allait rendre disponible une somme de 1,8 G$, tandis que la Ville de Québec sortira 300 M$ de sa poche.
La participation d’Ottawa avait été fixée à 1,2 G$, mais les différentes parties tergiversaient à savoir dans quels programmes fédéraux ce montant irait piger. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a consenti à la fin juin à ce qu’une enveloppe fédérale de 800 M$ réservée à la métropole puisse servir à financer le réseau de transport structurant de Québec, contribuant ainsi à dénouer l’impasse.

la suite

Tramway: beaucoup de questions, peu de réponses.

Voir aussi : Tramway à Québec, Transport en commun.

Forum sur l’habitation 2019. Ville de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 juin 2019 Commentaires fermés sur Forum sur l’habitation 2019. Ville de Québec

Le programme du forum

En urbanisme comme dans d’autres domaines, il y a des modes. En 2019, nous en sommes aux TOD, à la mixité verticale, à la densification intelligente, aux réseaux de transport structurant, sans oublier le Qimby qui remplace le Nimby. Et à force de participer à des forums consacrés à l’urbanisme, on entend les mêmes thèmes exprimés avec des nuances différentes.

Québec Urbain a été invité au forum sur l’habitation qui se tient du 12 au 14 juin. Voici des vidéos que nous vous invitons à visionner. D’autres informations suivront au fil des jours.

Allocution d’Émilie Villeneuve, conseillère. Des données très intéressantes.

Conférence de Brent Toderian

Consultant, écrivain, enseignant, conférencier de renommée mondiale et président de TODERIAN UrbanWORKS, une firme de conseil en urbanisme basée à Vancouver;
Directeur de l’urbanisme à la Ville de Vancouver (2006-2012) et président-fondateur du Council for Canadian Urbanism;
En plus de 25 ans de carrière, il a notamment participé à la planification et au design associés aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 et à diverses initiatives innovantes concernant le transit-oriented development, l’écodensité et le logement abordable.

La vidéo en anglais:

La vidéo en français:

Une conférence extrêmement intéressante de Michel Duchène qui nous parle du tramway de Bordeaux et de ses effets sur sa Ville. Des photos très parlantes. A l’heure du réseau structurant de Québec, c’est une conférence à visionner absolument.

Conseiller municipal délégué auprès du maire pour la cité digitale et l’innovation, Ville de Bordeaux et vice-président de Bordeaux Métropole, responsable des grands projets d’aménagement urbain;
Acteur de la mutation urbaine de Bordeaux à travers la mise en place du projet urbain du maire Alain Juppé, de la mise en œuvre du tramway à la revitalisation du centre-ville; Auteur du livre La grande métamorphose de Bordeaux paru en novembre 2018 aux Éditions de l’Aube

Nicolas Bernatchez. Analyste principal, Économie, Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Il nous donne des statistiques éloquentes sur le marché immobilier de Québec.

Carole Després (École d’architecture);
Nathalie Roussin (Les Immeubles Roussin/Institut de développement urbain du Québec);
Catherine Boisclair (Vivre en ville);

Madame Després vous présente les résultats d’un sondage effectué auprès de 1528 personnes dans la région de Québec. Des résultats parfois très étonnants …

Forum de l’habitation de la ville de Québec – Dix grandes idées proposées par les membres de l’industrie immobilière pour intensifier la Ville de Québec Un extrait: « Pour attirer plus de ménages sur le territoire de la Ville de Québec, nous devons développer des stratégies qui tiennent compte des réalités de la ville et de l’ensemble des projets majeurs en cours sur notre territoire. C’est l’occasion d’une génération ! Le projet de transport structurant est assurément majeur et nous devons penser le développement de la future offre résidentielle autour de ses principaux pôles », a précisé madame Nathalie Roussin, présidente du conseil régional de Québec de l’IDU. Ainsi, l’IDU soumet à la ville de Québec les 10 grandes idées qui ont émergé de la démarche IntenCitéQC 2019 qui s’est soldée par une journée de réflexion lundi dernier regroupant plus de 150 leaders. Les 10 grandes idées se déclinent donc comme suit : »

Voir aussi : Conférences / évènements, Densification, Environnement, Logement locatif ou social, Maison, Nouvel urbanisme, Parc, Québec La cité, Tramway à Québec, Transport, Vélo.

Troisième lien, une folie

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 juin 2019 20 commentaires

Karine Gagnon
Journal de Québec

Encore une fois, il fallait s’y attendre. Le gouvernement Legault s’est empressé de tuer dans l’œuf le projet de troisième lien central que proposait dans nos pages, hier, un spécialiste en grands projets.
La ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, n’a pas tardé à enterrer le scénario de Michel Lainé, et ce, même s’il aurait été tout à fait justifié de le considérer.

Situé au centre des deux villes, ce tracé pourrait présenter l’avantage d’unir deux pôles très achalandés dans le but de maximiser les déplacements entre les rives. Des experts sérieux ont statué qu’il serait faisable.

On ne peut dire s’il pourrait s’agir du meilleur projet, faute d’expertise en la matière. Le seul moyen de se prononcer sur son bien-fondé impliquerait de l’inclure dans les travaux du bureau de projet du troisième lien.

Mais voilà, le problème, c’est que tous les scénarios situés ailleurs qu’à l’est sont écartés. Donc, on ne saura jamais. Peu après sa nomination comme ministre des Transports, François Bonnardel avait d’emblée annoncé que seule la possibilité d’un lien à l’est serait étudiée.

On le sait, le gouvernement Legault serait prêt à tout pour justifier sa décision incompréhensible et non étudiée d’implanter un troisième lien à l’est.

Il est très malaisant de voir qu’on jongle ainsi avec des milliards de dollars sans aucune justification autre qu’une promesse électoraliste qui, selon les avis scientifiques unanimes, ne remplira même pas ses objectifs.

Absurdités en série

Remarquez bien, M. Bonnardel n’en est pas à une absurdité près dans ce dossier. Il y a quelques semaines, il se disait conforté par les résultats de la plus récente Enquête origine-destination.

Pour justifier le projet à l’est, l’élu s’était affairé à inclure dans les déplacements de l’est vers l’est des endroits qui ne s’y trouvent manifestement pas, soit tout le territoire situé à l’est des ponts sur la rive sud et tous les secteurs de Québec sauf Sainte-Foy et La Haute-Saint-Charles. Il n’y a qu’à regarder sur une carte pour constater l’arnaque en quelques secondes.

De nombreux experts ont d’ailleurs effectué des sorties publiques pour contredire l’élu, constatant qu’un nombre infime de Lévisiens se déplacent vers Beauport et Charlesbourg pour se rendre au travail ou à l’école. Ils sont encore moins nombreux à se déplacer de l’est de Québec vers l’est de la Rive-Sud pour les mêmes raisons.

Ce sont d’ailleurs des résultats qui n’ont rien de surprenant et qui sont à peu près semblables aux précédents.

Je me demande bien où seront les Éric Caire, François Bonnardel et Geneviève Guilbault de ce monde, grands défenseurs du troisième lien, lorsqu’on constatera, dans de nombreuses années, qu’on a jeté des milliards par les fenêtres sans réduire la congestion routière.

Puis, où seront ces grands visionnaires quand l’étalement urbain s’avérera inévitable ?

Laissez-moi deviner : en fonction du nombre d’années qu’il faudra pour voir la couleur de ce troisième lien défiant toute logique, ils seront bien loin de l’Assemblée nationale et s’en laveront les mains, salies par cette onéreuse fausse promesse.

La suite

Voir aussi : Projet - Troisième lien, Tramway à Québec, Transport.

Québec dépose son projet de loi sur le tramway

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 mai 2019 Commentaires fermés sur Québec dépose son projet de loi sur le tramway

Jean-François Néron
Le Soleil

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a déposé jeudi le projet de loi qui permet à la Ville de Québec de mettre en branle son projet de réseau structurant de transport en commun, en lui octroyant notamment des pouvoirs d’expropriation pour permettre le passage du tramway.

Le dépôt du projet de loi 26 était attendu par l’administration Labeaume. La semaine dernière, le président du Réseau de transport de la capitale, Rémy Normand, disait souhaiter l’adoption du projet de loi avant la fin de la session du printemps pour éviter les retards d’implantation.

«Le projet de loi prévoit plusieurs allégements concernant les formalités à accomplir en vue d’acquérir par expropriation les biens nécessaires à la réalisation du Réseau. Il contient aussi certains allégements en matière contractuelle. Par ailleurs, il impose à la Ville, lors de l’acquisition de véhicules de transport en commun, l’obligation d’exiger du fournisseur que 25 % de la valeur du marché soient confiés en sous-traitance au Canada», est-il écrit.

La suite

Le texte intégral du projet de loi

Voir aussi : Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.

J’ai ma passe !

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 mai 2019 3 commentaires

Il aura fallu à peine une semaine pour que nous soyions 10 000 adhérents à J’ai ma passe, soit déjà la moitié de l’objectif fixé pour l’automne 2019!

Incroyable! Cela démontre le réel engouement de la population pour le Réseau structurant de transport en commun!

Et ce n’est pas tout, 25 nouveaux commerces ont manifesté leur intérêt à se joindre à J’ai ma passe pour proposer des avantages aux adhérents. Allez les découvrir et leur rendre visite.

Mais pour cela, il vous faut votre passe… Elle s’en vient! Vous comprendrez qu’avec une telle vague d’enthousiasme, notre équipe est un peu débordée… :) Merci de faire preuve de patience et d’indulgence, vous aurez bientôt une surprise dans votre boite aux lettres.

Vous voulez nous donner un coup de main ? Vous avez un peu de temps cet été ?

Nous sommes à monter une équipe pour parler de J’ai ma passe dans plusieurs événements estivaux. Écrivez-nous à 2026@jaimapasse.org en indiquant «bénévole» dans le titre du message.

J’ai ma passe et sa page Facebook

Voir aussi : Conférences / évènements, Tramway à Québec, Transport en commun.

Le ministre des transports propose de réaliser le tramway de Québec «par phase»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 mai 2019 10 commentaires

Marc-André Gagnon
Journal de Québec

(…)

Autrement dit, M. Bonnardel suggère à la Ville de Québec d’entreprendre la réalisation de projet de tramway avec la somme de 2,2 G$ qui est déjà sur la table. Le gouvernement Legault a déjà assuré sa participation à hauteur de 1,8 G$. Une somme fédérale de 400 M$ est aussi disponible dans le volet « transport en commun » d’une entente bilatérale.

Le ministre des Transports se dit même prêt à « déposer, dans les prochaines semaines », un « projet de loi sur le réseau structurant » qui permettra de donner à la Ville de Québec les « pouvoirs » nécessaires pour être maitre d’œuvre.

Selon une source bien au fait du dossier, cette pièce législative est déjà rédigée et prête à déposée. À défaut d’une adoption rapide d’ici la fin de la session parlementaire, le projet sera officiellement retardé. L’échéancier actuel prévoit le début des travaux en 2022 pour une mise en service en 2026.

Quant aux 800 M$ qui manquent pour compléter le budget du projet de 3 G$, M. Bonnardel propose d’attendre encore quatre ans, lorsqu’il lui sera possible de revoir la distribution de l’aide fédérale basée sur l’achalandage des société de transport.

La suite

Bonne nouvelle en cet étrange pays François Bourque (Le Soleil)

Voir aussi : Projet - Tramway, Projet - Troisième lien, Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.

Le projet de transport structurant encore en danger quant à son financement

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 mai 2019 Commentaires fermés sur Le projet de transport structurant encore en danger quant à son financement

Dominique Lelièvre
Journal de Québec

Le gouvernement fédéral demeure inflexible sur son offre de financement pour le projet de tramway de Québec et invite le gouvernement Legault à revoir ses priorités pour éviter d’en amputer le tracé.

Questionné par Le Journal à savoir si le gouvernement fédéral était prêt à faire un geste pour dénouer l’impasse du financement du réseau structurant de la capitale, le ministre fédéral et député de Québec, Jean-Yves Duclos, a reconnu que « la balle est effectivement dans le camp du gouvernement provincial ».

Ainsi, malgré les pressions du premier ministre François Legault, qui a évoqué jeudi la possibilité de réduire la facture du projet si Ottawa ne revoit pas son offre, M. Duclos continue de préconiser la solution qui déplaît à Québec, soit de puiser 800 millions de dollars dans l’enveloppe fédérale destinée aux infrastructures vertes.

La suite

Voir aussi : Projet - Tramway, Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.

Les projets routiers supplantent le transport collectif dans la région

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 mai 2019 5 commentaires

Source : Stéphanie Martin, Le Journal de Québec,le 11 mai 2019

Le gouvernement du Québec investira trois fois plus d’argent sur les routes de la capitale que dans le transport collectif au cours de la prochaine décennie.
Les travaux routiers se taillent la part du lion du Plan québécois des infrastructures (PQI) pour la période de 2019 à 2029 dans la région de la Capitale-Nationale.
Ainsi, 1,5 milliard $ est inscrit au fameux plan pour des projets routiers à l’étude, en planification ou en réalisation, a appris Le Journal grâce à une compilation obtenue par l’accès à l’information. Sur 10 ans, 12 projets ayant une valeur totale supérieure à 50 millions $ sont planifiés pour la capitale.

la suite

Voir aussi : Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.

Québec-Lévis: le GIRAM propose un tunnel pour le transport en commun

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 avril 2019 22 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Le GIRAM se prononce contre un troisième lien routier à l’extrémité est du territoire et propose plutôt un tunnel reliant les centres-villes de Québec et Lévis qui serait exclusivement réservé au transport collectif.

Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) a rencontré la presse mardi matin pour énoncer les propositions qu’il met de l’avant dans le débat entourant un éventuel troisième lien. «À notre avis, cette nouvelle infrastructure projetée à l’extrémité est du territoire dans l’axe de l’île d’Orléans ne réglera pas à long terme les problèmes de congestion et favorisera à coup sûr l’étalement urbain et la multiplication des automobiles et camions légers dans l’avenir», a énoncé le vice-président du GIRAM, Gaston Cadrin.

Pour le groupe, le troisième lien tel que proposé par le gouvernement va à l’encontre des efforts qui sont faits pour réduire les gaz à effet de serre. «Il y a une forme d’improvisation et de précipitation dans ce dossier», a lancé M. Cadrin. «C’est une vision du siècle dernier.»

Au lieu de cette solution, le GIRAM propose qu’on creuse un tunnel entre les deux centres-villes de Québec et Lévis. Celui-ci serait exclusivement réservé au transport en commun. Il servirait à l’interconnexion des deux rives et raccorderait Lévis au réseau structurant de Québec.

Le tout prendrait sa source près de l’autoroute 20 à la hauteur du boulevard Alphonse-Desjardins et aboutirait dans le secteur du pôle Saint-Roch qui est déjà prévu dans le plan du réseau structurant de Québec. Le vice-président du GIRAM convient que son groupe n’est pas composé d’ingénieurs et n’a pas étudié la faisabilité technique de sa proposition. «Mais ils ont 325 millions $ pour des études! Ça vaut la peine de l’étudier.»

Le GIRAM estime que sa proposition serait faisable pour 2 milliards $, soit la moitié du montant calculé par le professeur Bruno Massicotte, qui a étudié la solution d’un tunnel à l’est.

On suggère par ailleurs de commencer par amener le tramway de Québec jusqu’au Carrefour Saint-Romuald en empruntant le pont de Québec. Dans une deuxième phase, d’ici 2040, la ligne de tramway pourrait s’élancer sur 18 km dans un axe est-ouest sur le territoire lévisien, entre le Cégep de Lévis-Lauzon et le Carrefour Saint-Romuald. C’est essentiellement ce qui avait été analysé dans l’étude de faisabilité du SRB/tramway en 2015. Pour la ligne est-ouest qui permettrait de connecter le tramway au futur tunnel, le coût estimé par le GIRAM est de plus de 1 milliard $.

La suite

Le GIRAM

Voir aussi : Projet - Troisième lien, Tramway à Québec, Transport, Transport en commun.