Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Transport en commun »

Prochaine étape de la consultation sur la mobilité durable

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 août 2017 Aucun commentaire

Québec, le 22 août 2017 – La Ville de Québec rappelle aux citoyens que se poursuit le processus de consultation publique sur la mobilité durable et un système structurant de transport en commun. Après les séances de consultation tenues en juin dernier et la période de dépôt des mémoires qui s’est terminé le 13 août dernier, deux options s’offrent encore aux personnes intéressées : remplir le questionnaire en ligne et assister aux présentations des mémoires.

Consultation en ligne

La Ville a mis en ligne un questionnaire permettant aux citoyens de s’exprimer sans avoir à se déplacer. Ce questionnaire sera accessible jusqu’au 31 août sur la page web suivane.

Présentation des mémoires

Les 24, 25 et 26 août, la Ville entendra les citoyens ou les groupes ayant déposé un mémoire lors de séances d’auditions des opinions. Les présentations sur invitation se feront à la salle de réception de l’hôtel de ville, 2, rue des Jardins. L’ordre du jour de chaque séance est disponible sur la page web suivante.

Rappelons que cette consultation publique vise à parfaire ce que pourrait être un réseau structurant de transport en commun pour l’agglomération de Québec.

Voir aussi : Message d'intérêt public, Transport en commun.

Mobilité durable : des organismes veulent profiter de l’écoute du maire

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 août 2017 6 commentaires

Louis Gagné
Radio-Canada
Québec

La promesse de Régis Labeaume d’être à l’écoute des citoyens pour identifier un projet de transport en commun qui fasse consensus à Québec n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd.

Un collectif d’organismes voué à la promotion de la mobilité durable a décidé de prendre le maire au mot en lançant la campagne « Faut le dire à Régis ». L’initiative vise à encourager les citoyens à participer à la consultation populaire annoncée par le maire après l’abandon du projet de service rapide par bus entre Québec et Lévis.

« La campagne, c’est pour outiller les gens, les inciter à participer massivement à la consultation […] pour trouver le meilleur système de transport en commun pour la ville de Québec », explique le directeur général d’Accès transports viables, Etienne Grandmont. « C’est un projet qui va être là pour plusieurs décennies, jusqu’à 50, 100 ans même. »

Afin de promouvoir sa campagne, le regroupement a créé un site internet et distribue des autocollants sur lesquels est inscrit le mot-clic #FautLeDireÀRégis.

La suite

Voir aussi : Transport en commun.

Tout près de 60M$ des gouvernements pour le RTC

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 juillet 2017 Aucun commentaire

Source : Nicolas Lachance, Le Journal de Québec, le 18 juillet 2017

Alors que le projet de SRB est sur la glace, le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a reçu, mardi, 59,6 millions $ des gouvernements pour lui permettre de « jeter les bases du réseau du futur ».
« Avec l’abandon du précédent projet métropolitain, on doit se pencher à nouveau sur comment on peut réorganiser notre réseau de la meilleure façon, pour être plus efficace et pour avoir des trajets plus rapides, plus fréquents pour desservir la clientèle », a expliqué Rémy Normand, le président du RTC.
De son côté, le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais, a assuré qu’il ne s’agissait pas d’un projet de remplacement au SRB. « C’est une annonce qui devait se faire. Le service de transport en commun de Québec continue d’avoir des besoins et d’évoluer », a-t-il mentionné.

Même son de cloche pour le député libéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound, qui a d’ailleurs indiqué qu’il ne s’agissait pas de la même enveloppe budgétaire que le SRB.

la suite

La nouvelle sur le site du RTC.

Voir aussi : Transport en commun.

Terminus du RTC dans St-Roch : les travaux ne débuteront pas avant 2019

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 juillet 2017 3 commentaires

Source : Dominique Lelievre, Le Journal de Québec, le 7 juillet 2017

Les travaux de démolition de deux bâtiments fédéraux sur la rue de la Pointe-aux-Lièvres, à l’entrée de la ville, entrent dans leur dernière phase pour faire de la place, dans quelques années, à un important pôle d’échange du RTC.
L’avortement du projet de Service rapide par bus Québec-Lévis, en avril, ne freine pas les ambitions du Réseau de transport de la Capitale (RTC) dans ce secteur de la basse-ville, qui accueillera du transport en commun quelle que soit l’issue des réflexions entamées récemment par la Ville de Québec, martèle son président Rémy Normand.
« Ç’a été prévu en fonction d’un futur mode [de transport en commun], quel qu’il soit », indique-t-il en entrevue téléphonique pour faire le point sur les travaux de démolition.

la suite

Un immeuble du fédéral dans St-Roch est démoli.

J’ai pris une photo du 2e immeuble il y a quelques jours.

Mise a jour de la démolition du deuxième édifice en date de dimanche le 9 juillet :

Voir aussi : Transport en commun.

Transport en commun : Québec est-elle en train de manquer le bateau ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 juin 2017 43 commentaires

Source : François Bourque, Le Soleil, le 16 juin 2017

(Québec) CHRONIQUE / Le gouvernement fédéral vient de confirmer coup sur coup 1,3 milliard $ pour le REM de Montréal et 1,15 milliard $ pour le train léger d’Ottawa.
Le train de l’aide au transport en commun est en marche et la ville de Québec le regarde passer, incertaine encore de vouloir y monter.
Je ne dis pas ça pour tourner le fer dans la plaie, mais pour rappeler que pendant qu’on étire les consultations, la caisse se vide et qu’un jour, ce sera trop tard.
En attendant, je me suis plongé dans une nouvelle étude qui confirme l’impact du transport en commun rapide sur les valeurs immobilières dans la région de Québec.

Le sujet est pertinent, car la Caisse de dépôt, maître d’oeuvre du projet de Réseau électrique métropolitain (REM), prévoit tirer des revenus de la captation de la hausse des valeurs foncières le long des rails à Montréal.

la suite

Voir aussi : S'inspirer d'ailleurs, Transport, Transport en commun.

Transport en commun : mieux servir les banlieues

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 juin 2017 18 commentaires

Source : Guillaume Piedboeuf, Le Soleil, le 11 juin 2017

(Québec) Surpris de la popularité des consultations publiques sur la mobilité durable, Régis Labeaume se dit prêt à repenser un projet qui servira mieux les banlieues est et nord de Québec que le SRB. Le maire de Québec assure toutefois que la «restructuration majeure» du RTC, qui sera annoncée à l’automne, répondra à elle seule à plusieurs des demandes des citoyens. C’est près de 725 personnes qui se sont déplacées à l’une des quatre séances de consultation sur la mobilité durable tenues par la Ville de Québec, dont les deux dernières avaient lieu samedi. Du nombre, 160 ont pris la parole pour exposer leur vision de l’avenir du transport collectif à Québec. À cela s’ajoutent 5500 citoyens qui avaient déjà rempli, samedi matin, le questionnaire sur la mobilité mis en ligne par la Ville. 
«Aujourd’hui, je n’en reviens pas du nombre de personnes», a admis Régis Labeaume à sa sortie de la consultation tenue dans Sainte-Foy, samedi après-midi, à laquelle près de 200 personnes ont participé. 
«On a un projet sur lequel on a travaillé fort qui n’a pas fonctionné. La pire affaire, c’est de ne plus en parler. On a un cheminement jusqu’à l’automne», a expliqué le maire. Jusqu’au 13 août, la Ville de Québec continuera d’accumuler, sur Internet, les mémoires des citoyens sur la question de la mobilité. Une séance de consultation spécialement réservée aux citoyens ayant déposé un mémoire sera ensuite tenue le 26 août. 

Régis Labeaume se dit toutefois convaincu, après avoir écouté les citoyens, que la restructuration prévue au Réseau de transport de la Capitale (RTC) améliorera grandement le transport en commun de sa ville.

la suite

Le problème de Québec avec le transport en commun.

Voir aussi : Transport en commun.

Le problème de Québec avec le transport en commun

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 juin 2017 20 commentaires

Simon-Pierre Beaudet
Vice.com

La comédie urbaine de Québec est le sous-titre d’un ouvrage de François Hulbert paru en 1989 qui s’en prenait à la misérable planification urbaine de Québec. Manifestement, le feuilleton est toujours en cours.

Il y a crise dans les transports à Québec.

Les émissions de la radio publique, matin et soir, sont ponctuées des interventions de « Marc-André dans le trafic », qui fait état des ralentissements et paralysies un peu partout sur le réseau routier. Le système de transport en commun est réputé lent et inefficace. Les lignes principales de celui-ci sont parcourues par des « métrobus » qui, en matière de confort, sont ce qui se rapproche le plus de wagons à bestiaux. Les radios privées, elles, font leur pain et leur beurre de la frustration des automobilistes pris dans le trafic et ont traduit cette aliénation particulière en véritable idéologie : elles prennent fait et cause pour l’élargissement des autoroutes et on les a vues militer contre des voies réservées aux autobus sur celles-ci.

Régler la question du transport en commun a donc été une priorité du maire Régis Labeaume. Premier maire de la grande ville fusionnée (si on excepte le bref passage d’Andrée Boucher), il avait le défi d’urbaniser cet agrégat de villes de banlieue et de faire entrer Québec dans le XXIe siècle. Le plan de mobilité durable de la ville, déposé en 2010, était audacieux et unanimement salué. Il prévoyait l’instauration d’un tramway de Beauport à Lévis en passant par l’Université et la valorisation d’un ensemble de terrains mal développés sur son passage. Le gouvernement libéral a refusé de le financer parce que c’est prétendument trop cher. On s’est ensuite rabattu sur un Système rapide par bus (SRB) sur le même tracé. Le SRB avançait sans faire trop de vagues jusqu’à tout récemment.

Un alignement de circonstances contraires allait faire capoter le projet.

La suite

Le maire Labeaume s’ouvre sur l’échec du SRB : « On s’est fait sacrer là » Radio-Canada

Voir aussi : Transport en commun.

Transport collectif: consultations prochaines

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 juin 2017 Aucun commentaire

Mardi 6 juin, à 15 h
Beauport et Charlesbourg
Centre sportif Marc-Simoneau
3500, rue Cambronne

Mercredi 7 juin, à 19 h
La Cité-Limoilou
Club social Victoria
170, rue du Cardinal-Maurice-Roy

Samedi 10 juin, à 9 h
Des Rivières et La Haute-Saint-Charles
Centre communautaire Michel-Labadie
3705, avenue Chauveau

Samedi 10 juin, à 14 h
Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge
Édifice Andrée-P.-Boucher
1130, route de l’Église, Salle du conseil

Questionnaire en ligne

À compter du mardi 6 juin, la Ville mettra en ligne un questionnaire permettant aux citoyens de s’exprimer sur la question sans avoir à se déplacer.
La suite

Voir aussi : Message d'intérêt public, Transport, Transport en commun.