Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Transport en commun »

Québec et Lévis veulent faire la promotion du SRB auprès des citoyens

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 février 2017 1 commentaire

Source : Annie Morin, Le Soleil, le 20 février 2017

(Québec) Les communications s’organisent autour du service rapide par bus (SRB) Québec-Lévis.
La Ville de Québec est à la recherche d’une firme de communication pour produire du matériel en lien avec le projet. Trois soumissions ont été ouvertes le 16 février après un appel d’offres sur invitation. La plus basse est celle de Graph Synergie, à près de 66 000 $. Cette entreprise a signé plusieurs simulations visuelles pour les grands projets immobiliers et culturels dans la région de Québec, notamment le Centre Vidéotron, le Musée national des beaux-arts et Le Phare.
«Ça fait partie des besoins en communication pour informer la population», indique François Moisan, porte-parole du bureau de projet du SRB. «On veut illustrer certains éléments du projet et on aura besoin de soutien.» 
Le maire Régis Labeaume a annoncé en décembre que son administration allait informer les citoyens des tenants et aboutissants du mégaprojet de transport en commun, et surtout des avantages qu’ils pourraient en retirer. Encore cette semaine, il a répété qu’il comptait s’exécuter bientôt, sans donner plus de précisions. 

la suite

SRB : état de l’avant-projet

Voir aussi : SRB, Transport en commun.

Élargissement de l’autoroute Laurentienne : au nord d’abord

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 février 2017 3 commentaires

Marc-André Gagnon
Journal de Québec

Après des mois de cafouillage et de tergiversation, le gouvernement a finalement donné le feu vert à l’élargissement de l’autoroute Laurentienne, mais seulement au Nord, pour l’instant. (…) Pour la portion sud jusqu’à la rue de la Croix-Rouge, il faudra attendre encore, mais les libéraux s’engagent à mettre sur pied un bureau de coordination de projet pour y arriver. (…) la construction d’une troisième voie sur l’autoroute Laurentienne, entre la rue de la Faune et le boulevard Louis-XIV, va commencer cet été.
Les travaux devraient coûter entre 10 et 25 M$. Ils seront exécutés en deux phases: soit des travaux préparatoires à l’été 2017, puis une reprise des travaux au printemps 2018, pendant 26 semaines.
Exit la voie réservée: tous les véhicules, qu’ils soient électriques ou pas, pourront emprunter la nouvelle allée routière aménagée à même le terre-plein central.

La suite

Voir aussi : Transport, Transport en commun.

Six écrans tactiles du RTC dans des lieux publics

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 février 2017 10 commentaires

Source : Annie Morin, Le Soleil, le 15 février 2017

(Québec) Six écrans tactiles aux couleurs du Réseau de transport de la Capitale (RTC) ont fait leur apparition dans des lieux publics et des abribus de Québec afin de permettre aux intéressés de s’informer sur les services de transport en commun. 
Le RTC a présenté mercredi ses nouveaux écrans et la plateforme développée en collaboration avec Astral Affichage, avec qui une entente commerciale a été signée en 2015 pour la gestion des espaces publicitaires.
Ils présentent davantage d’informations que les écrans statiques déjà déployés dans certaines stations tempérées. Il est notamment possible de planifier un itinéraire sur mesure, de consulter l’heure de passage d’un bus peu importe l’arrêt, de consulter les avis de perturbations sur le réseau et de repérer les points de vente du RTC. Il y aura même des prévisions météo. 
Les usagers peuvent les trouver à la bibliothèque Gabrielle-Roy, à la pharmacie Uniprix sur la rue de la Couronne, à la pharmacie Brunet de Laurier Québec et au centre d’information du RTC sur la rue Saint-Joachim. Les stations tempérées des Galeries de la Capitale et de la 1re Avenue (41e Rue) en seront aussi dotées. Quatre écrans statiques seront également ajoutés sur le réseau.

la suite

Sur le site du RTC : Projet pilote – Nouveaux écrans tactiles

Voir aussi : Nouvel urbanisme, Transport en commun.

La fin approche pour les immeubles du fédéral à Pointe-aux-Lièvres

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 février 2017 7 commentaires

Source : Jean Baptiste Ricard Châtelain, Le Soleil, le 13 février 2017

(Québec) Le Réseau de transport de la capitale (RTC) entend détruire «dès que possible», avant l’été, les deux immeubles achetés au fédéral pour 6 millions $ sur la rue de la Pointe-aux-Lièvres. Rapidement aussi, un terminus y sera érigé pour accueillir tout le trafic transitant par Saint-Roch.
«Au RTC, on a besoin à cet endroit-là d’un terminus d’autobus pour être fonctionnel au niveau du transport en commun», explique au Soleil le président du conseil d’administration de l’organisme municipal, Rémy Normand. Nombre de trajets convergeaient vers le pourtour de la bibliothèque Gabrielle-Roy, jusqu’à ce qu’une tour Fresk y pousse.
Puis il y a le projet de service rapide par bus (SRB) qui promet d’augmenter la fréquence sur certains parcours. Il aurait été «très compliqué» de faire circuler tous ces autocars près de la bibliothèque, affirme le conseiller municipal. La mise en vente des deux blocs vacants du fédéral a dès lors été perçue comme une «opportunité».
Dépenser 6 millions$ pour détruire, c’est justifiable? «On n’achetait pas les immeubles», justifie M. Normand. «On ne fait pas dans l’immobilier.» Ce que voulait le RTC, c’est le terrain de 9780 mètres carrés situé à l’entrée nord de Saint-Roch. Les lots de bonne grandeur disponibles dans le secteur ne sont pas légion et ne sont pas toujours situés le long de voies accessibles, ajoute-t-il. 

la suite

Deux terrains de Pointe-aux-Lièvres réservés pour le SRB

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, SRB, Transport en commun.

Le SRB (service rapide par bus): s’inspirer d’ailleurs ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 février 2017 1 commentaire

Jean-Luc Lavallée
Journal de Québec

METZ | La Ville de Metz, en France, a subi une transformation extrême pour accueillir son «tramway sur roues», le même que convoitent les maires Labeaume et Lehouillier. Après un chantier infernal et des années de sacrifice, le nouveau réseau fait la fierté de la municipalité et suscite la curiosité partout dans le monde.

De l’autre côté de l’Atlantique, les mêmes questions qu’à Québec se sont posées avant de plonger pour un Service rapide par bus (SRB) qu’on surnomme là-bas un BHNS (Bus à haut niveau de service). Le tramway a été écarté au profit d’une «solution innovante» deux fois moins chère. Le véhicule hybride Exquicity 24 de Van Hool, constitué de trois sections, est ce qui se rapproche le plus d’un tramway, sans les rails ni les fils, à une fraction du prix, ce qui a séduit le maire Dominique Gros. (…)

«Mais c’est miraculeux sur le plan de l’urbanisme. On métamorphose la ville autour du Mettis, c’est une résurrection, ça change tout. Pourquoi? Parce qu’on refait tout à neuf. En réalité, la moitié du coût d’un tel projet, ce sont des aménagements urbains», enchaîne-t-il. (…)

L’arrivée des Mettis a donné un nouveau souffle au réseau de transport, Le Met, qui stagnait. Aujourd’hui, plus de 32 000 personnes utilisent Mettis chaque jour. «La progression est constante, on a 10 % de plus en 2016 et on avait fait +24 % en 2015 par rapport à 2014. On a encore un réseau qui monte en puissance», se réjouit le maire.

«C’est la rapidité de la ligne, on est prioritaires partout. Il n’y a pas d’attente»

La suite

Voir aussi : S'inspirer d'ailleurs, SRB, Transport en commun.

Le troisième lien: un moteur de développement économique?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 février 2017 4 commentaires

Jean-François Cliche
Le Soleil

(Québec) L’affirmation

«Faut pas croire au développement de sa région pour dire des choses comme ça. […] Moi, je pense que l’avenir économique de la grande région de Québec et de tout l’Est-du-Québec passe par un nouveau lien entre les deux rives. C’est un incontournable», a déclaré cette semaine le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. Celui-ci réagissait aux propos d’un économiste, Jean-Pierre Lessard, qui laissait entendre que l’appui populaire au fameux troisième lien est artificiellement gonflé par le fait que les sondeurs n’incluent pas les coûts du projet – l’équivalent de 16 $ par passage ou de hausse de 20 % des taxes municipales pendant 25 ans, a-t-il illustré – dans leurs questions. M. Lehouillier a qualifié ces chiffres de «calculs réducteurs» trahissant un «manque d’objectivité» et a appelé à «avoir une vision d’ensemble des choses». Alors, prenons-­le au mot…

(…)

En fait, le principal effet d’un troisième lien serait de déplacer une partie du développement futur – surtout résidentiel, mais peut-être commercial aussi – vers la rive sud, estiment tous les économistes que nous avons consultés

(…)

Verdict

Clairement faux. Il fait peu de doute qu’un troisième lien allégerait (pour un temps, du moins) le trafic sur les ponts aux heures de pointe, ce qui favoriserait le développement résidentiel sur la rive sud. Mais ce sont des logements qui se construiront de toute manière, avec ou sans pont supplémentaire – ils iront juste ailleurs dans la région. Et la congestion actuelle n’est pas suffisante pour espérer que ce pont/tunnel ait un effet de désenclavement qui stimulerait l’économie.

La suite

Voir aussi : SRB, Transport, Transport en commun.

Réflexion sur l’optimisation du boulevard Hochelaga

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 janvier 2017 2 commentaires

Source : Taïeb Moalla, Le Journal de Québec, le 24 janvier 2017

Pour préparer l’arrivée du Service rapide par bus (SRB) et du mégaprojet immobilier du Phare, la Ville de Québec veut optimiser l’aménagement du boulevard Hochelaga, une artère dont le visage changera passablement dans les prochaines années.
La Ville de Québec a publié lundi un appel d’offres pour sélectionner une firme de consultants en transport et en circulation qui aura le mandat de réaliser une «Étude d’optimisation de la géométrie et de la signalisation (les feux de circulation) du boulevard Hochelaga».
Consciente de «l’augmentation importante des déplacements» à l’entrée ouest de Ville dans les prochaines années, la municipalité désire «améliorer la mobilité sur cet axe (Hochelaga) et les axes parallèles tels que le boulevard Laurier et le chemin des Quatre-Bourgeois».

Elle veut également «définir un concept d’aménagement qui assure à la fois la sécurité, la mobilité, la capacité de cet axe ainsi que le déplacement harmonieux et sécuritaire aux différents usagers».
David O’Brien, porte-parole de la Ville, a fait savoir qu’il s’agit «d’une étude préliminaire qui nous permettra de valider le meilleur scénario et de faciliter le transport en commun dans le secteur».

la suite

Le boulevard Hochelaga sur Google Maps.

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Transport, Transport en commun.

Québec dans 30 ans

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 janvier 2017 19 commentaires

Jean-Nicolas Blanchet
Journal de Québec

Convaincu que l’intelligence artificielle assurera la maintenance des bâtiments, que les stationnements vont disparaître et que les voitures vont se conduire seules, le président du groupe immobilier Cominar, Michel Dallaire, entend repenser ses projets en fonction de cette nouvelle réalité. (…) Concernant l’immobilier et l’avenir des banlieues, M. Dallaire estime que «des maisons pour les générations futures, il y en a masse», se référant aux propriétaires du 3e et du 4e âge dans les banlieues. En 2036, il y aura près de 250 000 résidents de plus de 65 ans à Québec. C’est deux fois plus qu’aujourd’hui.

«Il y aura une offre de propriétés qui va se libérer. (…) On va vers une baisse des prix. Tout dépendra du rythme que ça prendra, mais il va y avoir une pression, c’est clair!»
Tout passe par l’immigration, selon lui, pour assurer la santé de la région. (…)

Piétonisation temporaire ou permanente des rues Saint-Jean, Saint-Pierre, Cartier, Grande-Allée et Saint-Joseph.
Le Vieux-Québec se transformera pour redevenir un quartier plus vivant et plus jeune, notamment par l’implantation de lieux d’enseignement et de résidences étudiantes. Le campus de l’Université Laval sera désenclavé. Des logements adaptés pour accueillir davantage de familles seront implantés.
La base de plein air de Sainte-Foy sera complètement réaménagée avec une nouvelle plage, des terrains pour des sports collectifs l’été et des activités hivernales.
Le secteur de l’amphithéâtre deviendra un pôle de divertissements et sera considéré comme la «Place de la famille» avec piscines, patinoires et musée pour enfants.
L’aquarium sera agrandi et deviendra un pôle récréotouristique avec un stade couvert. La gare sera déplacée sur ce site. (..)

Lebourgneuf : Pôle de bureaux et destination spécialisé pour les nouvelles tendances commerciales.
Sainte-Foy : Tourisme d’affaire et de consommation. Les bureaux commerciaux se multiplieront et les arts publics s’y annexeront pour refléter un caractère moderne et prestigieux à l’entrée de la ville. L’accès aux piétons sera transformé. La rue Hochelaga deviendra une rue d’ambiance. Le secteur sera propulsé par l’intelligent artificielle.
D’Estimauville : Pôle industriel et technologique. Le quartier deviendra ce que Limoilou est en train de devenir pour les familles qui souhaitent être proches du centre-ville.
Saint-Roch : Pôle du savoir, de la culture et du numérique. Ce sera le quartier «branché». Le secteur sera densifié par plusieurs projets résidentiels.

La suite

Voir aussi : Art de vivre en ville, Environnement, Industriel, Nouvel urbanisme, Qualité et milieu de vie, Québec La cité, Technologie, Transport, Transport en commun, Ville intelligente.

Budget du RTC: deux nouvelles voies réservées et un terminus à ExpoCité

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 14 décembre 2016 Aucun commentaire

Stéphanie Martin
Le Soleil

Le RTC compte aménager deux nouvelles voies réservées, sur Laurentienne et Hochelaga, et implantera un terminus à ExpoCité pour regrouper ses navettes comme au temps de l’Express Nordiques.
Ce sont deux des éléments qui ressortent du budget et du programme triennal d’immobilisations du Réseau de transport de la capitale (RTC) qui ont été détaillés mercredi. Le réseau de transport prévoit des investissements records de 303 millions $ d’ici trois ans dont 170 millions $ en maintien du patrimoine, avec l’achat de 72 autobus hybrides et 32 midibus (dès 2018). Et il injectera 133,3 millions $ en développement pour cinq pôles d’échanges et des parc-O-Bus ainsi que diverses mesures d’amélioration de l’expérience client. Parmi ces mesures qui se chiffrent au total à 22 millions $, on note l’aménagement d’un terminus à ExpoCité. (…) Le président du RTC a aussi indiqué qu’on prévoyait l’aménagement de deux nouvelles voies réservées. Le premier s’insère dans le plan présenté par le maire Régis Labeaume pour l’élargissement de Laurentienne. La voie réservée serait ajoutée entre Félix-Leclerc et la Croix-Rouge pour faciliter l’accès au futur pôle d’échange Saint-Roch où 70 autobus circuleront en heure de pointe.

La suite

Voir aussi : Transport en commun.

Consultation citoyenne : le 3e lien en tête des préoccupations à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 décembre 2016 20 commentaires

Radio-Canada

La création d’un 3e lien entre Québec et Lévis est au coeur des préoccupations des citoyens qui ont participé à la consultation populaire lancée par Équipe Labeaume, au début de septembre.

Sur les 3068 répondants qui ont formulé un commentaire écrit lors de la consultation, plus de 44 % d’entre eux ont exprimé leur accord avec le projet de 3e lien. Questionné sur ces résultats mardi, le maire Régis Labeaume interprète ses résultats avec un grain de sel. (…)

Au total, 3770 citoyens ont répondu à l’appel de Régis Labeaume qui disait vouloir sonder les intérêts de la population pour alimenter la réflexion de son parti en vue du prochain scrutin municipal, en novembre prochain.

Les citoyens de l’arrondissement La Cité-Limoilou ont été les plus nombreux à participer à ce sondage. Ils représentaient près du quart des répondants.

La suite

Voir aussi : Transport, Transport en commun.