Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Étalement urbain »

Stimuler l’étalement urbain

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 février 2017 9 commentaires

François Bourque
Le Soleil

(Québec) CHRONIQUE / On assiste cet hiver à une surenchère de projets routiers sortis des boules de cristal et parfois des boules à mites.

Ces projets prétendent soulager la congestion, ce qui est un objectif louable.

Ces projets vont cependant stimuler l’étalement urbain, alourdir les finances publiques et n’auront qu’un effet mitigé et éphémère sur le trafic. (…)

Le ministère des Transports est devenu un bar ouvert où se servent les élus à l’approche des élections municipales et provinciales.

On promet d’élargir l’autoroute Laurentienne, Henri-IV et la «20» à Lévis; on ressuscite le prolongement de l’autoroute Félix-Leclerc vers Saint-Augustin; on réclame un troisième lien, etc.

L’urgence électorale commande de faire croire aux citoyens coincés dans le trafic que les élus s’occupent d’eux. (…)

On apprenait la semaine dernière que Sainte-Brigitte-de-Laval, petite ville de la lointaine périphérie nord, va élargir sa rue principale.

Elle prévoit aussi une voie de contournement et un nouvel accès à travers bois vers Lac-Beauport et l’autoroute qui mène à Québec.

L’élargissement de Laurentienne est ainsi une bonne nouvelle pour les citoyens de Sainte-Brigitte et du Nord. Mais pas une bonne nouvelle pour le développement durable.

Sainte-Brigitte-de-Laval, c’est la quintessence de l’étalement urbain. La petite paroisse irlandaise, devenue ville forestière au milieu du siècle dernier, vit aujourd’hui un boom urbain. (…)

Sainte-Brigitte demande aussi une école secondaire pour éviter que les élèves passent une heure le matin dans l’autobus et une heure le soir pour revenir.

Je peux comprendre les parents et les élèves de vouloir améliorer leur qualité de vie. Mais pendant ce temps, on peine à garder des écoles ouvertes au coeur de l’agglomération.

La ville demandera ensuite un CLSC, un hôpital, un aréna, plus d’équipements sportifs et culturels, une meilleure desserte de transport en commun, encore plus de routes, etc.

Tout ça à la charge de l’État. (…)

Je veux bien que les citoyens aient le choix de s’installer où ils veulent, d’y payer leur maison moins cher qu’en ville et de vivre dans la nature.

À condition d’assumer les conséquences de leur choix. Pas en demandant aux autres de payer à leur place.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Étalement urbain, Transport, Transport en commun.

La grande région de Québec a passé le cap des 800 000 personnes

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 février 2017 17 commentaires

Pierre-Olivier Fortin
Journal de Québec

La grande région de Québec a passé le cap des 800 000 âmes, selon des données du recensement 2016 publiées mercredi, et à ce rythme, la capitale atteindra un million d’habitants en 2046. 800 296. Il s’agit de la population de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, un territoire qui couvre les deux rives, de Valcartier à Saint-Lambert et de Neuville à Beaumont. Seule, la Ville de Québec compte 532 000 habitants. Lévis dénombre 143 000 personnes. Depuis le recensement précédent en 2011, Québec a attiré en moyenne 6600 personnes chaque année. À ce rythme, la RMR de Québec atteindra un million d’habitants d’ici une trentaine d’années. (…)

Les villes de Québec et de Lévis ont grandi beaucoup moins vite que la périphérie, ce qui signifie que l’étalement urbain se poursuit dans la région. Par exemple, la croissance dans la couronne nord est tout à fait spectaculaire, comme le démontre le tableau plus bas.

Plus forte croissance

Sainte-Brigitte-de-Laval : 29 %
Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier : 21,9 %
Beaumont : 21,6 %
Fossambault-sur-le-lac : 21,5 %
Shannon : 18,6 %

La suite

Voir aussi : Étalement urbain, Québec La cité.

Ruée immobilière à Stoneham: trois petits lacs et une grosse inquiétude

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 octobre 2016 1 commentaire

image

L’étalement urbain et la pression immobilière dans la couronne nord de Québec ne dérangent pas seulement le maire Régis Labeaume et la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). Des résidants de Stoneham pressent leur maire d’arrêter de délivrer des permis de construire.
« S’ils ajoutent des habitations, on est cuits », lance Vincent Piette de l’Association des propriétaires des Trois Lacs de Stoneham. « Peut-être pas à court terme, mais dans dix ou quinze ans, les lacs vont y passer. »

Le comité prend soin des lacs depuis pas moins de 40 ans. Ses membres ont commandé des diagnostics sur leur état de santé. Ils ont encouragé les résidants à revégétaliser les berges, à reboiser si nécessaire. Cette année, ils ont fait une corvée pour enlever le sable qui s’était accumulé dans les frayères où se reproduisent les poissons. « Si on veut que le lac reste vivant, ça prend des poissons », résume Danielle Malboeuf, également membre du comité.

Suite du texte d’Isabelle Porter sur Le Devoir.

Voir aussi : Étalement urbain.

Une coalition contre le dézonage des terres agricoles de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 31 mai 2016 6 commentaires

Source : Valérie Gaudreau, Le Soleil (31 mai 2016)

Des agriculteurs et une dizaine d’organisations de protection de l’environnement et du patrimoine somment l’administration Labeaume de ne pas dézoner de terres agricoles comme elle prévoit le faire dans son Plan d’aménagement et de développement présenté il y a un mois. Pas question de changer d’avis, réplique le maire de Québec, Régis Labeaume.

Le 27 avril, la Ville de Québec a présenté son schéma d’aménagement dans lequel elle estime devoir construire 61 500 unités d’habitation supplémentaires d’ici 25 ans. Pour ce faire, elle prévoit agrandir son périmètre de 660 hectares, principalement sur des zones agricoles dans le secteur Beauport et à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Ces 660 hectares représentent 2,5 % du territoire de l’agglomération de Québec. Inconcevable aux yeux de la coalition.

«En 2016, qu’une grande ville comme Québec veuille se développer à même ses meilleures terres agricoles ne relève pas d’une vision d’avenir basée sur les meilleures pratiques d’aménagement du territoire», a dit Alexandre Turgeon, du Conseil régional de l’environnement. «Le territoire agricole et les espaces verts à proximité de nos milieux de vie sont d’une importance capitale, notamment en termes de santé publique et de qualité de vie», renchérit Christian Simard de Nature Québec.

Les signataires du communiqué notent qu’en 2012, lors de l’adoption du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Québec, «le ministre des Affaires municipales de l’époque a clairement émis un bémol concernant l’agrandissement des périmètres d’urbanisation en zone agricole».

Lire l’article

Une «miniville» sur les terres agricoles des Soeurs de la Charité de Québec à Beauport.

Terres des Sœurs de la Charité : une grosse côte à remonter

Voir aussi : Agriculture urbaine, Arrondissement Beauport, Arrondissement Laurentien, Étalement urbain, Environnement.

Densification urbaine à Québec: mythe ou réalité ?

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 janvier 2016 1 commentaire

Survivre à Québec

Au cours des dernières années, la densification urbaine est un sujet qui a soulevé toutes les passions. Nécessaire selon certains, remède miracle ou véritable enfer pour d’autres, ce processus normal de structuration du territoire ne fait pas l’unanimité dans un monde de plus en plus réglementé. La densification des villes, qui se faisait autrefois de manière plus organique, est désormais plus encadrée, afin de la rendre plus acceptable. (…) Mais concrètement, quelle allure cette densification, qu’elle soit douce ou non, prend-t-elle à Québec? C’est la question à laquelle Survivre à Québec a tenté de répondre, en comparant des images tirées de Google Street View de 2007-2009 et 2015.

La suite

* A lire. Les photos sont éloquentes.

Voir aussi : Architecture urbaine, Étalement urbain.

Pour une densification plus respectueuse

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 septembre 2015 13 commentaires

Source : Jean-Manuel Téotonio, Québec Hebdo, le 8 septembre 2015

DENSIFICATION. Un groupe de citoyens souhaitent que la Ville de Québec apporte des changements à sa règlementation pour une densification des quartiers plus «respectueuse». «Il est urgent qu’un mode de densification structurée soit mise en place et que le laisser-aller actuel cesse. L’administration municipale se doit d’être à la hauteur de ce grand défi très contemporain, sans quoi nous atteindrons rapidement le point de non-retour à partir duquel l’harmonie des quartiers sera irrémédiablement perdue», estime Michel Fournier, porte-parole du Comité pour la densification respectueuse (CDR).

Ce regroupement dénonce ce qui se produit dans plusieurs secteurs de la ville alors que des maisons sont détruites, des arbres matures sont abattus et que des habitations modernes lèvent de terre «sans toujours tenir compte de l’environnement et de la valeur historique des quartiers», indique le CDR dans un communiqué.

la suite

Pétition contre la « densification sauvage »

Voir aussi : Étalement urbain, Initiatives citoyennes.

Marché de l’habitation: le centre-ville de Québec se fait damer le pion

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 novembre 2014 18 commentaires

Gilbert Leduc
Le Soleil

(Québec) Deux tendances s’affirment dans la région de Québec en matière d’habitation. L’étalement urbain se poursuit du côté des MRC de La Jacques-Cartier et de La Côte-de-Beaupré. Du même souffle, une densification s’intensifie dans les zones d’emploi en forte croissance que sont devenus les secteurs Les Rivières, Sainte-Foy-Sillery et Lévis au cours des dernières années. (…) L’émergence de ces nouvelles zones d’emploi a eu un effet sur le marché de l’habitation.

«En effet, 65 % des logements collectifs mis en chantier dans la région de Québec entre 2010 et 2014 l’ont été à proximité des trois nouveaux pôles d’emploi», fait remarquer Étienne Pinel.

Dans le secteur Les Rivières, la SCHL a enregistré plus de 3000 mises en chantier entre janvier 2010 et juin 2014.

En plus de cette «densification importante» du côté des secteurs Les Rivières, Sainte-Foy-Sillery et Lévis, le conférencier note que l’étalement urbain continue de progresser.

La suite

Voir aussi : Étalement urbain, Message d'intérêt public, Publications & ressources Internet.

Vivre en ville: Deux véhicules et une maison en banlieue, ça coûte cher

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 31 octobre 2014 35 commentaires

Céline Fabries
Monmontcalm

Le président de Vivre en Ville et du Centre culture et environnement Frédéric Back, Alexandre Turgeon, un urbaniste de formation, explique la densité intelligente et pourquoi les citoyens auraient intérêt à calculer le cout d’une maison et de deux voitures avant d’acheter en banlieue. (…) Selon le fondateur de Vivre en Ville, il faut privilégier des densités qui tournent autour de 50-60 logements à l’hectare et ce n’est pas le cas actuellement. On a deux extrêmes, d’un côté, 15 logements unifamiliaux à l’hectare et de l’autre 200 condos à l’hectare.

«Prenons par exemple les nouveaux condos de luxe sur Turnbull et Grande Allée. Ce sont des formes extrêmement denses, si tu veux faire accepter la densité aux ménages avec de jeunes enfants, il faut qu’ils aient accès à des espaces communs comme une cour où les enfants peuvent aller jouer, une terrasse sur le toit pour des repas avec des amis. Mais quand on dépasse 50 ou 60 logements à l’hectare, ce n’est pas possible», affirme Alexandre Turgeon.

L’offre résidentielle à Québec est un problème, on ne construit pas assez de logements qui visent des clientèles diversifiées et notamment des familles dans des modèles un peu plus compacts.

La suite

Voir aussi : Étalement urbain, Condo, Maison.

An Addictive Tool Tracks the Explosive Expansion of the World’s Megacities

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 octobre 2014 Commentaires fermés sur An Addictive Tool Tracks the Explosive Expansion of the World’s Megacities

Citylab

To get a clear picture of the Big Banglike expansion of the world’s largest metropolises, look no further than « The Age of Megacities », an engaging Esri project that shows urban borders swelling over the last 100 years.

La suite

Voir aussi : Étalement urbain, Publications & ressources Internet.

La Ville de Québec veut s’étendre vers le nord

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 octobre 2014 26 commentaires

Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) La Ville de Québec veut agrandir son périmètre d’urbanisation pour y construire plus de maisons unifamiliales et pour ouvrir un nouveau parc industriel près de l’aéroport.

C’est une toute petite avancée en territoire inoccupé que la Ville veut faire avec un empiétement sur des terrains forestiers. Les terres convoitées sont situées dans la couronne nord de la ville, aux limites des arrondissements de la Haute-Saint-Charles, de Charlesbourg et de Beauport. (…) Déjà, les données sont claires. L’Institut de la statistique du Québec prévoit que 20 996 nouveaux ménages s’ajouteront, à Québec, entre 2011 et 2021. En 2011, le PMAD estimait le potentiel de logements à 20 257.

La suite

Voir aussi : Étalement urbain.