Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Patrimoine et lieux historiques »

Nouvelles Casernes : la patience est de mise

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 juin 2017 2 commentaires

Source : Baptiste Ricard-Châtelain, Le Soleil, le 18 juin 2017

(Québec) Il y a cinq ans, la mairie de la capitale et le gouvernement supérieur ont annoncé la renaissance «irréversible» des Nouvelles-Casernes… Aujourd’hui, les travaux de sauvetage du bâtiment patrimonial sont toujours à la phase «préparatoire». Et l’on ne sait pas à quoi servira la plus longue construction érigée en Nouvelle-France. Une chose est sûre : il faudra encore nombre d’années et de gros investissements avant de célébrer la résurrection.
Quelques ouvriers seront bien à l’oeuvre durant l’été. Mais ils ne font qu’aménager le site de la côte du Palais pour l’arrivée des entrepreneurs qui requinqueront les Nouvelles-Casernes, rongées par des décennies d’abandon.
«On est encore dans les travaux préparatoires», note la coordonnatrice des communications et des relations publiques de la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ), Anne-Marie Gauthier. «Les travaux sont divisés en deux phases. On est dans les travaux préparatoires pour amorcer la première phase des travaux de stabilisation.»
Alors, pour quand le sauvetage? «Le début de la principale étape, des travaux de la phase 1, va se faire… On vise présentement fin de l’année 2017, janvier 2018.» Les deux phases de restauration s’étireront jusqu’en 2020, si tout va bien.

la suite

Les Nouvelles casernes en attente.

Voir aussi : Patrimoine et lieux historiques.

Église Saint-Coeur-de-Marie: Poursuite de 12 M$ contre la Ville de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 mai 2017 21 commentaires

Radio-Canada
Québec

Le promoteur immobilier Louis Lessard intente une poursuite de 12 millions de dollars contre la Ville de Québec.

L’homme d’affaires accuse la Ville de lui avoir fait perdre du temps et de l’argent depuis sept ans en l’empêchant de développer le terrain de l’église Saint-Coeur-de-Marie, sur la Grande Allée.

Louis Lessard affirme par ailleurs que la municipalité a exigé qu’il s’associe aux firmes Pomerleau et ABCP pour la construction et les plans de son projet, en lui faisant comprendre qu’il n’obtiendrait pas un changement de zonage s’il refusait.

La suite

Les 9 travaux de l’Église Saint-Coeur-de-Marie

* Le dossier étant maintenant judiciarisé, on s’en reparle dans 10 ans … sauf si le promoteur croit qu’un changement au pouvoir du Conseil de ville aura lieu en automne …

Mise à jour: La réponse de la mairie

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

La maison patrimoniale Krieghoff est à vendre

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 mai 2017 1 commentaire

Radio-Canada

La maison Krieghoff située sur la Grande Allée face à l’avenue Cartier est désormais en vente sur le marché privé au prix de 826 000 $. Pour l’heure, sa mise en vente soulève peu d’inquiétudes dans le quartier puisqu’il s’agit d’un immeuble patrimonial classé.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Église Saint-Coeur-de-Marie: le promoteur furieux contre l’administration Labeaume

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 mai 2017 6 commentaires

L’entrevue

Radio-Canada (Québec)

Le promoteur Louis Lessard, qui souhaite construire une tour à condos en démolissant l’église Saint-Cœur-de-Marie, fulmine contre la Ville de Québec qui propose de consulter la population sur l’avenir du bâtiment.

« Je pense qu’ils auraient dû me consulter s’ils veulent faire des concours sur mon bâtiment », lance d’emblée le promoteur encore sous le choc au sujet de l’annonce de mardi de la Ville de Québec. Il a appris le projet de la Ville à travers les médias.

Cette dernière a proposé de lancer un concours d’idées visant à sauver l’église de style byzantin du pic des démolisseurs.

On va où avec ça ? On bannit le passé, on oublie l’effort du promoteur, on oublie ce qu’on a dit au promoteur depuis sept ans ? C’est une joke!

Il explique avoir présenté à la Ville de Québec une dizaine de scénarios de développement, dont un qui proposait la sauvegarde du bâtiment. Or, la Ville avait refusé d’investir dans ce projet.

« Je ne comprends pas où l’administration Labeaume s’en va avec ça »

Louis Lessard rappelle qu’il a présenté son projet le 14 mars dernier lors d’une consultation publique portant sur des modifications au Programme particulier d’urbanisme (PPU).

« Je pense surtout qu’ils ont oublié qu’on a eu une consultation publique au mois de mars, très précise sur un projet très précis qui avait été commandé par la Ville de Québec en 2016. Il est ressorti très clairement la volonté des citoyens et des entreprises qui oeuvrent sur la Grande-Allée. La tour de condos de 140 portes, ils la veulent », soutient-il.

Le promoteur affirme avoir investi près de 4 millions de dollars dans le projet depuis qu’il est propriétaire du bâtiment. Il estime que l’administration Labeaume a tout simplement manqué de respect en ne le consultant pas avant l’annonce de mardi.

« Tu veux aider quelqu’un, tu prends le téléphone, tu l’appelles, tu t’assois avec, tu lui dis voici ce que je veux faire. Tu ne sors pas quelque chose en disant je veux t’aider on va faire un concours », déplore-t-il.

Pour M. Lessard, la Ville l’a tout simplement mis de côté dans la prise de décision qui le touche directement. Il dit même qu’il pourrait même intenter des recours juridiques si la Ville de Québec poursuit sur sa lancée.

« C’est certain que si tu pousses un gars en bas d’un ring, il ne se laissera pas faire »

Certains commerçants donnent leur appui au promoteur Louis Lessard et sont déçus de voir son projet retardé une fois de plus.

Le propriétaire du Café Sirrocco, Ianny Xénopoulos, avait pourtant l’impression que le projet d’immeuble d’habitation proposé par le promoteur était conforme aux demandes de la Ville.

« Espérons que c’est quelque chose qui va se régler pour le mieux, autant pour nous les commerçants, que pour M. Lessard et que pour l’ensemble des résidents du secteur », lance le restaurateur.

Au Bello Ristorante, Yannick Parent n’en revient pas de voir la Ville ralentir de la sorte le développement d’un site pourtant abandonné.

« On lui souhaite bonne chance et on est tous en arrière de lui pour que ça fonctionne. »

Le lien

Le billet de Québec Urbain qui traite de ce concours sorti de nulle part

PPU de la colline Parlementaire: consultation du 14 mars 2017

Le dernier billet sur Québec Urbain Les 9 travaux (illustrations des divers projets proposés par le promoteur)

Tous les billets écrits sur Québec Urbain quant à cette église depuis … 2009

Voir aussi : Architecture urbaine, Condo, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Les Nouvelles casernes en attente

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 mai 2017 6 commentaires

Le SoleilLe Soleil

Le maire de Québec, Régis Labeaume, laisse la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) lui revenir avec un projet pour les Nouvelles casernes, mais il se montre peu optimiste quant aux chances de succès à court terme. « Moi, je l’ai annoncé deux fois avec deux gouvernements, alors je ne sais plus quoi faire », a-t-il laissé tomber mardi, au lendemain de l’étude des crédits budgétaires de l’organisme gouvernemental. « Il faut être deux pour danser le tango », a-t-il ajouté.

Voir aussi : Patrimoine et lieux historiques.

Église Saint-Coeur-de-Marie: lancement d’un concours

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 mai 2017 2 commentaires

Taïeb Moalla
Journal de Québec

Dans sa Vision 2027, la municipalité a également annoncé le lancement d’un «concours d’idées en architecture pour la reconversion de l’église Saint-Cœur-de-Marie». «On ne veut pas juste faire des menaces (d’expropriation). On veut aussi dire qu’on peut aider à trouver des idées de recyclage», a soutenu Mme Lemieux. Le maire Labeaume a assuré «qu’on est très sincères dans notre besoin d’idées».

La suite

Un concours d’idées pour décider du sort de l’église Saint-Coeur-de-Marie Radio-Canada. Un extrait: La Ville attend toujours que le projet de loi 122 soit adopté par le gouvernement Couillard, une législation qui lui donnera plus de pouvoirs pour l’exproprier. L’adoption du Programme particulier d’urbanisme (PPU) de la Colline parlementaire, d’ici l’été, facilitera aussi l’expropriation des propriétaires qui négligent les sites patrimoniaux.

Un billet précédent sur les 9 projets présenté à date

Voir aussi : Architecture urbaine, Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Québec: Vision du patrimoine 2017-2027

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 mai 2017 Aucun commentaire

Québec est reconnue comme un joyau du patrimoine mondial. Afin de rendre le patrimoine davantage visible et accessible, la Ville a élaboré, en collaboration avec les acteurs du milieu, sa définition du patrimoine.

Reflet de notre identité, le patrimoine se définit comme l’ensemble des biens matériels et immatériels, d’ordre naturel ou culturel, hérités du passé et façonnés par le quotidien, que l’on reconnait, protège, conserve, met en valeur, s’approprie, transmet et continue à enrichir.
Cette réflexion a mené à l’adoption de la Vision du patrimoine 2027 (PDF : 14 Mo) qui orientera les actions des différents services municipaux sur un horizon de dix ans. En 2027, le patrimoine de Québec sera plus que jamais une source d’identité, de fierté et de créativité. Tous contribueront à mieux le connaitre, à le préserver, à le valoriser et à le transmettre de façon réfléchie, dynamique et originale.

La suite

Vision du patrimoine Le document entier (Bilan des interventions 2006-2016

Un billet précédent

Patrimoine: Guérette pointée pour son absence * Annie Morin (Le Soleil)

La Ville de Québec met ses lunettes patrimoine * Annie Morin (Le Soleil)

Voir aussi : Patrimoine et lieux historiques.

Survol des chantiers patrimoniaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 avril 2017 2 commentaires

Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil

(

Québec) L’approche de l’été annonce la reprise des chantiers patrimoniaux pour rescaper les bâtiments et structures historiques de la région de Québec, souvent très abimés. Petit survol des principaux projets estivaux qui nécessiteront des millions de dollars de débours fédéraux… mais qui ne permettront de réaliser qu’une partie des travaux nécessaires.

La suite

Voir aussi : Patrimoine et lieux historiques.

Retour sur les 10 sites patrimoniaux menacés de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 12 avril 2017 Aucun commentaire

Martin Dubois
Contact (Université Laval)

En mars 2014, j’avais dressé une liste des 10 sites patrimoniaux de Québec qui m’apparaissaient menacés de démolition, qui agonisaient faute d’entretien suffisant ou qui étaient susceptibles de disparaître parce qu’ils n’étaient pas considérés à leur juste valeur. Force est de constater que, 3 ans plus tard, les choses n’ont pas tellement changé. Sur les 10 sites de ce triste palmarès, 2 ont vu leur situation évoluer. Je les retire donc de la liste et les remplace par le presbytère de L’Ancienne-Lorette et l’ancien restaurant Chez Bahüaud.

La suite

Un billet précédent en 2014 sur un article du même auteur

Un billet de Québec Urbain sur Chez Bahüaud (2014)

Voir aussi : Histoire, Patrimoine et lieux historiques.

Ouvrir le site du Parlement aux citoyens

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 avril 2017 1 commentaire

Photo: Marc Robitaille

Brigitte Trudel
Le Fil

Des étudiants en architecture proposent des pistes à l’Assemblée nationale pour valoriser la colline parlementaire comme espace public.

L’architecture de l’hôtel du Parlement et l’aménagement de la colline parlementaire servent-ils de façon idéale la démocratie qu’ils symbolisent? Sont-ils l’écho du travail de l’Assemblée nationale, qui est de représenter les citoyens? Voilà les interrogations à la base du projet d’étude et d’ateliers Res Publica, qui réunit l’École d’architecture de l’Université Laval, celle de l’Université Rome Sapienza et l’École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional de l’Université Laval. (…)

Une bonne part des travaux ont porté sur la pos sibilité d’exploiter la cour intérieure de l’hôtel du Parlement, méconnue non seulement du public, mais des parlementaires eux-mêmes «C’est un espace inutilisé, mais au grand potentiel constate Jean-François Allard. On pourrait le rendre accessible en lui donnant, par exemple, un rôle d’accueil ou des fonctions protocolaires; on pourrait aussi en faire un lieu public.»

La suite

Mémoire au Président de l’Assemblée nationale du Québec * Merci à Monsieur Léonce Naud

Voir aussi : Architecture urbaine, Arrondissement La Cité-Limoilou, Histoire, Patrimoine et lieux historiques.