Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Début de la construction du Centre intégré de cancérologie en mai (site de l’Enfant-Jésus)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 avril 2017 Aucun commentaire

Source : Élisabeth Fleury, Le Soleil, le 11 avril 2017

(Québec) Les travaux de la première phase du nouveau complexe hospitalier du CHU de Québec, qui consiste en la construction du Centre intégré de cancérologie (CIC), débuteront en mai, au plus tard en juin, a-t-on annoncé mardi.
Construit au coût de 652,4 millions$ sur le site de l’hôpital de l’Enfant-Jésus, le CIC offrira un service de radio-oncologie «à la fine pointe» aux patients cancéreux de la région de Québec et de l’est de la province (examens et traitements), a précisé le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, en conférence de presse. 
La fin des travaux et la mise en service du CIC sont prévues pour décembre 2020. Aucune interruption de services à l’hôpital de l’Enfant-Jésus n’est prévue pendant les travaux, qui incluront aussi la construction du cyclotron et de stationnnements. 
Les travaux de la phase 1 seront financés en majeure partie par le gouvernement, qui dépliera près de 560 M$. Le CHU de Québec et sa fondation y contribueront respectivement à la hauteur de 54,4 M$ et de 28 M$. 

Pendant les travaux, quelque 879 places de stationnement temporaires réparties sur deux sites appartenant à Hydro-Québec, sur Henri-Bourrassa, seront mises à la disposition du personnel de l’hôpital. 

la suite

16 étages pour le nouveau bâtiment de l’Enfant-Jésus ?

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Institutionnel.

Nouvelle résidence pour aînés dans le secteur Val-Bélair

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 avril 2017 Aucun commentaire

Source : Jean-Michel Genois Gagnon, Le Soleil, le 11 avril 2017

(Québec) Un nouveau complexe pour personnes âgées ouvrira ses portes à l’automne 2018 à Val-Bélair. Un investissement de 65 millions $.
Les promoteurs du projet, le groupe beauceron Château Bellevue ont levé le voile sur leur nouveau développement situé dans le Carrefour de la Bravoure, mardi, aux représentants des médias.
L’édifice de dix étages, qui comptera 300 unités,  possédera entre autres une piscine et un spa, une salle à manger située au dixième étage, un dépanneur, une pharmacie, un bistro, une salle de quilles, une salle de jeux, un cinéma, une unité de soins et une salle d’entraînement. Un stationnement sous-terrain sera également érigé.
La clientèle visée par ce projet est des retraités autonomes et en légère perte d’autonomie. Les travaux sont commencés depuis quelques semaines. À terme, les promoteurs estiment que leur développement permettra la création d’une cinquantaine d’emplois dans la région.

«Nous offrons une formule tout-inclus comme un Club Med. […] Nous n’allons pas au Château Bellevue pour mourir, mais plutôt pour vivre», indique Frédéric Lepage, président-directeur général du groupe. «Ce n’est pas un complexe pour millionnaire, il s’adresse à tout le monde. Une personne peut habiter chez nous pour 1340 $ par mois», poursuit-il.

la suite

Groupe Château Bellevue.

Voir aussi : Arrondissement Haute-St-Charles, Logement locatif ou social.

La Caserne de Limoilou transformée en bureaux pour petites entreprises

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 avril 2017 Aucun commentaire

Source : Valérie Gaudreau, Le Soleil, le 11 avril 2017

(Québec) Le pic des démolisseurs a commencé à résonner mardi à l’intérieur de la Caserne de Limoilou, ouvrant un nouveau chapitre dans la vie du bâtiment centenaire. De caserne de pompier pendant la majeure partie du siècle à salle de spectacles des années 1990, l’édifice de la 5e Rue accueillera bientôt des bureaux pour des petites entreprises.
«Une page se tourne», lance le directeur général de Méribec, Sylvain St-Jean. Casque de construction sur la tête, le promoteur qui a officiellement signé l’offre d’achat à la Ville de Québec pas plus tard qu’hier est fébrile alors qu’il reçoit Le Soleil dans l’édifice pour lequel il a déposé en décembre une offre d’achat de 475 000$. Fébrile de voir les travaux commencer dans la caserne de 1911 dont l’extérieur sera conservé.
La caserne a été en fonction jusqu’en 1992, avant d’être transformée en centre culturel. À l’intérieur, on retrouve d’ailleurs, et pas pour longtemps, des vestiges de L’Autre Caserne, la salle de spectacle qui a fait les belles heures de spectacles et de manifestations artistiques engagées jusqu’en 2004. Murs et colonnes de fausse brique, gargouilles sur les murs et ambiance rock un peu kitsch. Bientôt, le décor sombre et défraichi de l’édifice inoccupé depuis 13 ans changera complètement.
«Présentement j’appellerais ça plus la caverne que la caserne», ironise M. St-Jean qui promet un intérieur «lumineux» après les rénovations.

la suite

Pas de Casernes pour les tout-petits: Le projet vivra ailleurs.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Rénovation de la gare de train de Ste-Foy

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 avril 2017 Aucun commentaire

Source : Baptiste Ricard-Châtelain, Le SoleilLe Soleil, le 11 avril 2017

(Québec) VIA Rail rénovera sa gare du secteur Sainte-Foy même si la mairie rêve d’éliminer le bâtiment pour remodeler la tête des ponts.
«VIA Rail entreprendra des travaux de rénovation de la gare de Sainte-Foy dans le but d’offrir une meilleure expérience client», nous confirme par écrit la conseillère principale, relations médias, Mylène Bélanger. L’appel d’offres pour dénicher l’entrepreneur est en cours. Le chantier suivra.
Elle précise : «Ces travaux permettront de moderniser la billetterie et l’arrière-boutique, rénover le plafond, améliorer l’éclairage de la salle d’attente, installer des portes coulissantes à l’entrée principale, rénover les systèmes de climatisation, et effectuer divers travaux de plomberie.»
Étonnant si nous nous remémorons que le maire de Québec, Régis Labeaume, a affirmé il y a déjà un an que la gare devrait déménager afin de libérer l’espace pour l’aménagement promis de ce secteur situé juste avant les ponts. Mais ce grand projet, qui inclut des voies pour le futur Service rapide par bus (SRB), n’a toujours pas été rendu public même si les plans seraient prêts depuis 2015.

la suite

Sur Google Maps.

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Transport.

Signes de construction excessive à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 avril 2017 1 commentaire

Diane Tremblay
Journal de Québec

Le nombre de mises en chantier de logements locatifs, qui a atteint 228 unités depuis janvier 2017 dans la grande région de Québec, attire l’attention de la SCHL qui n’hésite pas à parler «de construction excessive» dans ce marché.

Si la tendance se maintient, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) évalue que le taux d’inoccupation des logements pourrait atteindre les 6 % l’an prochain dans la région.

Selon l’organisme, le taux d’inoccupation a fait un bond de 4 % à 4,9 %, d’octobre 2015 à octobre 2016.

«Notre cadre d’analyse permet d’évaluer les signes de construction problématique dans les marchés de l’habitation au Canada. Pour la région de Québec spécifiquement, on estime qu’avec 6 % de taux d’inoccupation, il y a risque de construction excessive», a expliqué Nicolas Bernatchez, analyste de marché.

La suite

Voir aussi : Logement locatif ou social.

Autres billets récents