Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Arrondissement Beauport »

Littoral Est: «Ça commence tranquillement»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 septembre 2019 1 commentaire

Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil

Rêvant de voir pousser un tout nouveau quartier sur les ruines des industries du secteur de l’incinérateur municipal, la Ville de Québec vient de mettre la main sur ses premiers bâtiments à détruire. Les immeubles du chemin de la Canardière payés 1,35 million $ «plus les taxes applicables» seront démolis dans l’espoir d’implanter le fantasmé Littoral Est. Il reste toutefois nombre d’entreprises d’envergure à déloger avant que la «vision» se concrétise.

«Ça commence tranquillement», dixit un des porte-parole de la Ville, David O’Brien. Les élus d’Équipe Labeaume ont entériné l’acquisition de deux lots, de deux bâtisses, détenues par la Coopérative funéraire des Deux Rives. L’entreprise cherchait à s’en départir depuis un moment et avait diminué le prix de vente dans l’espoir de stimuler les acheteurs potentiels. La Ville a décidé de payer le montant demandé de 1,35 M$ pour les propriétés évaluées à 925 000 $ au rôle municipal.

Cet achat fait suite à la conclusion d’une entente avec le gouvernement national, le printemps dernier, afin de lancer «la création d’une nouvelle zone d’innovation et le redéveloppement du secteur portuaire du Littoral Est à Québec», rapportent des documents mis en ligne cette semaine. «Dans le cadre de la création de cette nouvelle zone d’innovation, le Service du développement économique et des grands projets est à l’affût des opportunités d’acquisition dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie de redéveloppement du secteur.»

Libérer Limoilou de l’industriel

Le maire Régis Labeaume s’enflamme pour le Littoral Est qu’il qualifie d’«immense». «On veut que les gens de Limoilou ne vivent plus avec de l’industriel autour d’eux.» Pas question, toutefois, de déménager l’incinérateur à déchets de la Ville. Mais les autres occupants du territoire industriel de «Beauport-Maizerets-d’Estimauville» devront faire leurs valises, avait-il prévenu en début d’année.

Les lots récemment acquis à la Coopérative funéraire des Deux Rives couvrent 6920,6 mètres carrés. La «vision» du Littoral Est s’étend cependant sur quelque 3,9 kilomètres carrés. Il reste donc beaucoup d’emplettes à faire avant la plantation de tours d’appartements et de bureaux d’entreprises technologiques.

Papiers White Birch, le récupérateur de métaux AIM et Glassine Canada, entre autres, recevront des avis d’expropriation, a déjà prévenu l’administration municipale.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Beauport.

Immobilier: Le Nordet, pour l’été 2020

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 septembre 2019 Aucun commentaire

Alexandra Perron
Le Soleil

Un nouveau projet de condos locatifs de 14 M$, Le Nordet, commence à lever de terre dans le secteur d’Estimauville, à Québec. La livraison de 66 unités est prévue pour l’été 2020.

Le projet réalisé par la société immobilière Nordet et bâti par Drolet Construction compte un premier immeuble de six étages, situé à l’angle des rues Gabriel-Lajeunesse et des Cajuns. Mais deux autres phases sont déjà dans les plans à court terme, a fait savoir Daniel Renaud, président d’Ultima immobilier, qui assure le développement du secteur. Le budget global du projet Le Nordet grimpe donc à 40 M$.

Les promoteurs annoncent un stationnement sous-terrain, des ascenseurs et de hauts plafonds.

Le loyer des appartements d’une pièce et demie débute à 800$ par mois, tandis que celui des cinq pièces et demie commence à 1600$ par mois. Les superficies varient de 540 pieds carrés à 1400.

Le bureau de location, sur le site au 2430, rue Gabriel-Lajeunesse, ouvrira dans deux semaines. En date du 5 septembre, 20 % des unités étaient réservées.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Logement locatif ou social.

Nouveaux condos locatifs dans le secteur d’Estimauville

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 août 2019 Aucun commentaire

Source : Jean-Michel Genois Gagnon, Le Journal de Québec, le 24 août 2019

Un nouveau développement immobilier d’une quarantaine de millions de dollars sortira de terre dans le secteur D’Estimauville, a appris Le Journal. Les promoteurs souhaitent y ériger trois édifices de 66 unités chacun.
« L’offre de condos locatifs neufs étant peu présente dans le secteur, l’intérêt pour le projet s’est rapidement fait sentir. Nous croyons en ce secteur en plein essor », a indiqué Daniel Renaud, président d’Ultima immobilier.
Pour illustrer l’engouement dans D’Estimauville, l’homme d’affaires mentionne notamment que la construction de l’usine de Medicago à quelques pas de son site, un projet de 245 millions $, devrait attirer plusieurs nouveaux visages dans le quartier. Il rappelle que le futur siège social de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) est également en construction.
Les travaux pour la première phase de 14 millions $ du nouveau développement immobilier sont commencés depuis quelques semaines. Le projet, baptisé Le Nordet, sera situé à l’angle des rues Gabriel-Lajeunesse et des Cajuns.

la suite

Le secteur sur Maps

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Logement locatif ou social.

Immeuble de la CNESST – état des travaux (3)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 juillet 2019 5 commentaires

On a une meilleure idée du gabarit du nouvel immeuble. Et c’est imposant.

Immeuble de la CNESST – état des travaux (2).

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Institutionnel.

Complexe Medicago – état des travaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 juillet 2019 1 commentaire

L’entreprise de vaccins Medicago est en train de construire un complexe de recherches dans le secteur d’Estimauville. Un article du Soleil nous apprenait en août dernier le début de la construction de l’usine et ce après un long retard.

Medicago démarre son chantier de 245 M$.

Crédits et source : Jean-Michel Genois Gagnon, Le Soleil

L’endroit sur Google Maps.

Projet de 245 millions $ sur D’Estimauville.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Industriel.

La phase 4 de la promenade Samuel-de-Champlain en péril

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 juin 2019 3 commentaires

Source : Marc-André Gagnon, Le Journal de Québec, le 18 juin 2019

La phase IV de la promenade Samuel-De Champlain devra attendre la concrétisation du projet de troisième lien à l’est entre Québec et Lévis, a appris notre Bureau parlementaire, de source sûre.

La Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) a complètement évacué de ses dernières publications la phase IV, qu’elle préfère appeler «plan directeur du littoral est».

En effet, même si le projet apparaît toujours «en planification» sur son site web, aucune mention de cette quatrième et dernière phase de la promenade Samuel-De Champlain ne figure dans le plus récent bilan annuel de la Commission déposé à l’Assemblée nationale.

Même chose dans un autre document intitulé «Québec Horizon 2030», dans lequel la CCNQ expose sa vision de la capitale nationale pour la prochaine décennie en matière d’aménagement.

la suite

Place des Canotiers inaugurée : Labeaume évoque la phase 3 et 4 de la promenade Samuel-de-Champlain.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Projet - Promenade Samuel de Champlain.

Réseau structurant de transport en commun: des rencontres

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 juin 2019 Commentaires fermés sur Réseau structurant de transport en commun: des rencontres

11, 13 et 18 juin 2019 — Rencontres publiques d’information

Trois rencontres publiques d’information auront lieu en juin pour rencontrer les citoyens et les commerçants afin de les informer sur l’avancée des travaux, de mettre en lumière les retombées positives et les enjeux soulevés par le projet, puis d’écouter et de répondre aux interrogations de la population.

Les rencontres traiteront de plusieurs sujets dont l’origine du projet, les tracés du tramway et du trambus ainsi que les voies réservées, la mise à jour sur le statut du projet (financement et approbation), l’évaluation environnementale et l’état de la planification et de la conception, avec un calendrier des prochaines étapes à venir.

La mise en place des comités de bon voisinage, les acquisitions potentielles de terrains ou d’immeubles et les audiences publiques du BAPE seront également abordées.

Secteur Est : de la 76e Rue et du pôle d’échanges d’Estimauville au quartier Saint-Roch (voir sur une carte)

Mardi 11 juin 2019, à 19 h, Hotel Pur, salle A
395, rue de la Couronne

Métrobus 800 et 801
Parcours 1, 3, 64, 74, 80, 82, 84 et 86
Stationnement gratuit :
Parc Victoria (160, rue du Cardinal-Maurice-Roy). Prévoir une dizaine de minutes de marche.
Stationnements payants à proximité :
stationnement sous-terrain de l’Hôtel Pur
stationnement Sainte-Hélène | INRS (490, rue de la Couronne)
stationnement Place Jacques-Cartier (380, rue de la Couronne)
rues avoisinantes (parcomètre jusqu’à 21 h)

Secteur Centre : du quartier Saint-Roch au campus de l’Université Laval (voir sur une carte)

Jeudi 13 juin 2019, à 19 h, École secondaire Québec High School
945, avenue Belvédère

Accessibilité universelle
Métrobus 800, 801 et 802
Parcours 1 et 25
Stationnement gratuit sur place

Secteur Ouest : du campus de l’Université Laval au terminus Le Gendre (voir sur une carte)

Mardi 18 juin 2019, à 19 h, Bureau d’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
1130, route de l’Église

Métrobus 800, 801 et 804 :
– À noter qu’en raison des travaux sur route de l’Église, les arrêts situés en face du bureau d’arrondissement ne sont pas desservis. Nous suggérons d’utiliser situés à l’intersection de Jules-Dallaire et route de l’Église (arrêts 2000 et 3875).
Parcours 11, 13, 16 et 75
Stationnement sous-terrain gratuit

La suite

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Arrondissement La Cité-Limoilou, Projet - Tramway, Transport, Transport en commun.

Lettre & Mémoire à la Commission des finances publiques de l’Assemblée nationale

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 avril 2019 Commentaires fermés sur Lettre & Mémoire à la Commission des finances publiques de l’Assemblée nationale

Photo: Archives de Québec Urbain

Monsieur Jean-François Simard
Président, Commission des finances publiques
Assemblée nationale du Québec

Monsieur le président,

Vous trouverez ci-joint une Lettre ainsi qu’un Mémoire soumis à votre attention ainsi qu’à celle des membres de la Commission des finances publiques.

Je demeure à votre disposition pour tous renseignements.

Bien à vous,

Léonce Naud
Géographe

Lettre & Mémoire � la Commission des finances publiques – Assemblée nationale

Un extrait: Il me fait plaisir de vous transmettre ainsi qu’aux membres de la Commission des finances publiques le Mémoire ci-après, déjà confié à la Commission de l’aménagement du territoire. Il concerne les crédits budgétaires 2019-2020 de la Commission de la capitale nationale (CCNQ), plus précisément des projets immobiliers à l’Anse-au-Foulon, à Québec. Leur coût s’élèverait à plus de $ 150 millions de dollars. Hormis un « miroir d’eau » apparu subitement suite à une visite du maire Labeaume à Bordeaux, personne dans la population ne les a suggérés et ils n’ont fait l’objet d’absolument aucun débat public. Bien que le contenu du Mémoire parle de lui-même, il me fera plaisir de fournir au besoin toutes précisions.

Voir aussi : Architecture urbaine, Arrondissement Beauport, Arrondissement La Cité-Limoilou, Environnement, Message d'intérêt public, Québec La cité, Témoignage.

Beauport: Michel Dallaire construira des logements sociaux pour les handicapés

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 avril 2019 Commentaires fermés sur Beauport: Michel Dallaire construira des logements sociaux pour les handicapés

Jean-Michel Genois-Gagnon
Journal de Québec

Le promoteur immobilier Michel Dallaire construira deux édifices à logements sociaux avec services pour les personnes à faible revenu et les jeunes adultes atteints d’un handicap intellectuel ou d’un trouble du spectre de l’autisme, à Beauport, a appris Le Journal.

Si tout se déroule selon les plans du président et chef de la direction du Groupe Dallaire, Michel Dallaire, la sortie de terre du premier bâtiment de 80 unités d’une hauteur de six étages dans le quartier Le Faubourg du Moulin devrait se faire en 2020. Le deuxième édifice sera similaire. L’ensemble du chantier sera piloté par la Fondation famille Jules-Dallaire.

«J’avais essayé de réaliser ce projet sans but lucratif sur un terrain en face de la Maison Mère-Mallet. Les gens du CIUSSS le trouvaient fantastique, mais ils estimaient qu’il n’était pas au bon endroit. Il était trop proche des stimulus du Vieux-Québec», explique M. Dallaire, satisfait d’avoir trouvé une solution qui semble convenir.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Beauport.

Voici les pires rues de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 mars 2019 2 commentaires

Stéphanie Martin
Journal de Québec

Dans un exercice inédit, Le Journal a demandé aux conseils de quartier de se prononcer sur les pires rues de leur voisinage, et à des experts d’analyser les artères qui ont vraiment besoin d’amour à Québec. Cela a permis d’identifier des secteurs qui sont dévitalisés, dont les infrastructures sont désuètes ou qui présentent des dangers pour les usagers de la route. Nous vous les présentons samedi et dimanche.

Alors que Saint-Roch et Lebourgneuf se sont métamorphosés et que les projets se multiplient à Sainte-Foy, l’est de Québec, longtemps oublié, se cherche une âme. Le chemin de la Canardière est laissé à lui-même et l’avenue D’Estimauville vivote au gré des promesses, qui tardent à se concrétiser.
Dans Maizerets, tout semble à faire tellement le secteur est dévitalisé. «Le problème, c’est qu’on n’a pas de cœur, pas de centre. C’est comme une passoire», constate Martial Van Neste, président du conseil de quartier.

Sur D’Estimauville, le projet d’écoquartier annoncé en 2010 peine à sortir de terre. Deux édifices fédéraux ont poussé au milieu des terrains vagues. Une centaine de logements sont actuellement en construction, alors que 2000 avaient été promis. Autour, les commerces périclitent.
«Il va se faire des choses, mais l’impact n’est pas encore visible», constate M. Van Neste. «C’est un peu décevant. Ç’a l’air encore d’une zone un peu abandonnée.»

Il y a beaucoup d’espoir autour du tracé et du pôle d’échanges du futur trambus. Mais il faudra attendre 2026. Plus loin, au coin de la Canardière et de la 18e Rue, l’enchevêtrement de voies donne le tournis. «La Canardière et la 18e, c’est comme une barrière entre le nord et le sud du quartier. C’est épeurant passer dans ce coin-là. La Ville a fait des efforts qui nous apparaissent trop timides. Tout ce secteur est préoccupant pour la sécurité des piétons.»

Un secteur délaissé

Pour l’historien Denis Angers, le secteur «a été regardé de haut par les gens de la haute-ville». Alors que le secteur Limoilou s’est développé de façon disciplinée, l’est du quartier est comme une «excroissance à bon marché de Limoilou, et on vit avec ça depuis ce temps-là».

(…)

Le fédéral a montré des efforts pour insuffler un peu de vie dans le secteur D’Estimauville, mais ce n’est pas suffisant de planter des édifices sur des terrains en friche, selon l’urbaniste Simon L’Allier.
Les deux édifices fédéraux qui logent des fonctionnaires dans le secteur sont des édifices à l’architecture intéressante et ils ne sont pas déplaisants, souligne M. L’Allier, mais ça n’amène pas beaucoup de vie. Leur rez-de-chaussée aux vitres opaques ne compte aucun commerce et n’offre pas d’ouverture sur la rue, dit-il.

(…)

À la Ville de Québec, la conseillère municipale du secteur, Geneviève Hamelin, estime que la revitalisation de D’Estimauville est plus large que l’écoquartier.
Elle souligne la venue prochaine de Medicago et de la CNESST, qui apporteront des centaines d’employés, et d’un parc de voisinage aménagé par la Ville.

Un work in progress

«D’Estimauville est un work in progress, mais l’objectif est indéniablement en cours de réalisation. […] Avec un si grand secteur à revitaliser, de voir ça en cours de réalisation à l’intérieur de moins d’une décennie, c’est un succès, selon moi.» Quant aux commerces de proximité, ils viendront avec l’arrivée massive de travailleurs et de résidents, prévoit-elle.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Beauport.